Gaétane Orhant : « Après une chute, il faut remonter tout de suite et se remettre en question »

Très régulière en Grand Prix As Excellence après son titre de championne de France en As Poney Elite avec l’étalon Champagne d’Ar Cus (Pfs, Machno Carwyn, Wd x Quidam de Revel, Sf), Gaétane Orhant a découvert l’exercice de la Coupe des nations, lors du CSIOP d’Opglabbeek couru il y a quelques semaines. Cette première fut une vraie belle réussite, bouclée par une  panoplie de sans-faute et de prestations sérieuses. L’amazone fut ainsi tout naturellement sélectionnée pour courir le CSIOP de France et la Coupe des nations, sa deuxième donc. De cette échéance de Fontainebleau, notre ambassadrice a sans nul doute beaucoup appris. Après une Coupe en demi-teinte, marquée par une chute sur l’oxer numéro 4 en deuxième manche, Gaétane a su admirablement redresser la barre le lendemain. Double sans-faute, elle se classe 5e du Grand Prix. C’est ce qui s’appelle rebondir. Et elle en sort grandie.

Ecoutons la jeune cavalière au micro de Poney As, durant les quatre jours du CSIOP de Fontainebleau.

Le prochain magazine Poney As sera disponible gratuitement lors du Bonneau International Poney
Magazine Poney As d’avril 2022

Un peu plus tôt dans la saison, Gaétane nous a retracé son parcours sportif, sa sélection pour le CSIOP de Belgique (qui n’était pas encore passé), échéance qu’elle a pu préparer lors de la Super As de Jardy.
Article à retrouver dans le Magazine Poney As, tout comme les partages d’expérience de Paul Barussaud, Maé Rinaldi, Laurick Hardy et Sarah Desmoules, autres membres de la team Poney As.

A l’heure où Gaétane nous raconte son actualité, elle prépare activement le CSIOP d’Opglabbeek (6 au 10 avril) avec Champagne. Ce site belge n’est pas inconnu pour notre ambassadrice de quatorze ans : « j’ai déjà couru là-bas le CSIP indoor début février, où je me classe 3e du Grand Prix à 1,30 m. Initialement, nous devions nous rendre à Bordeaux, mais comme le Jumping a été annulé, Claude (Castex, son entraîneur, ndlr) nous a proposé d’aller en Belgique. Opglabbeek est un super concours. J’ai eu de bons résultats, mais j’ai aussi pu apprendre en regardant les cavaliers de 5 étoiles détendre leurs chevaux le matin. C’est instructif. Cet international m’a bien préparée pour la saison extérieure : je suis allée en stage avec Claude et j’ai bien travaillé sur le plat, nous avons revu ensemble tous les points que nous voulions corriger après ce CSIP. Je me demande si ce concours-là ne m’a pas fait passer un autre cap, dans mon travail à la maison avec Champagne. Ça m’a aidé en tout cas ! », explique la championne de France.

Gaétane Orhant et Champagne d'Ar Cus sur le premier élément du double du Grand Prix du CSIOP de Fontainebleau - ph. Poney As
Gaétane Orhant et Champagne d’Ar Cus sur le premier élément du double du Grand Prix du CSIOP de Fontainebleau – ph. Poney As

Après une petite halte à Saint-Sylvain-d’Anjou où se courait une TDA qu’elle remporte, Gaétane a ensuite pris la direction de Jardy : « le Grand Prix As Excellence était assez gros et technique, c’est pour cela qu’Olivier (Bost, ndlr) s’en sert pour ses sélections car c’est un concours qui fait du tri. On a pu voir les couples qui étaient au niveau. Champagne était très bien, je sors à quatre points sur la rivière. C’est la première que je sautais non barrée ». Dans le cadre de sa préparation pour le CSIOP d’Opglabbeek (qui sera couru après la parution de notre magazine), Gaétane s’est entraînée sur la rivière de la carrière de Saint-Lô. « Le problème rencontré à Jardy était juste le fait que je ne l’ai pas montée assez fort, car lui atterrit assez loin », précise-t-elle. Cette échéance, notre ambassadrice l’aborde sans pression : « Champagne est vraiment bien, donc je suis sereine ».

Romane fait partie des Espoirs Normandie 2022.

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook