CSIOP d’Opglabbeek : des tricolores bien combattifs !

Pour l’équipe de France de saut d’obstacles, les choses sérieuses débutent toujours au CSIOP d’Opglabbeek (Belgique), couru cette semaine du 7 au 10 avril. Ce fut l’occasion pour le sélectionneur national, Olivier Bost, de tester à l’étranger, sur un label CSIO et donc une Coupe des nations, une toute nouvelle délégation qui a besoin de se rôder pour les grosses échéances à venir. Car cette année les cartes sont largement rebattues, du fait du départ des cavaliers n’ayant plus l’âge requis pour tourner sur des compétitions internationales, des couples séparés – à l’instar de Marie-Ann Sullivan et Ken van Orchid, vice-champions d’Europe en individuel – et la vente des tout meilleurs poneys à l’étranger. Il ne reste plus, par conséquent, qu’un pilier d’expérience : Nohlan Vallat.
Le CSIOP de Belgique était donc l’occasion d’observer la nouvelle équipe de France Poneys à l’œuvre. Jeudi, pour leur première entrée en piste, six des sept Bleuets ont réalisé un clear round. De bon augure pour la suite…

Sélection tricolore pour la Coupe nations du CSIOP d’Opglabbeek
Sélection tricolore pour la Coupe nations du CSIOP d’Opglabbeek

L’Irlande de Gary Marshaw devant, mais à un fil !

Grand Prix du CSIOP

L’Irlandais James Derwin s’est magistralement imposé au nez et à la barbe de deux amazones : Isee Doem (Flore du Fleury, par Machno Carwyn) et Laure Tijskens (Navayo, par Jerome van de Vondelhoeve). Etrangement, les résultats des Belges, dimanche, dans la Coupe des nations, n’ont pas du tout suivi, la première essuyant même une élimination sur la rivière ; la seconde engrangeant un premier score (24 points) dont elle n’a pas l’habitude.
Il y a quelques mois, la famille Derwin a laissé partir sa ponette de cœur : Cul Ban Mistress. La grisette, vice-championne d’Europe individuel en 2017 sous la selle de Kate, est désormais montée par Sula Von Bülow et représente la Grande-Bretagne. Mais le jeune et talentueux pilote irlandais a de quoi se maintenir sur le circuit international grâce à Rincoola Babog, 11 ans, fils de Luidam. Le tandem a véritablement été mis sous les projecteurs en remportant ce Grand Prix donc (vidéo du barrage, ci-dessous)… mais aussi la Coupe des nations !

Seize des quarante-quatre couples ont réussi à se qualifier pour le barrage. Derrière le trio de tête, comme nous l’avons déjà écrit, Nohlan Vallat en selle sur Cogito d’Hurl’Vent (Leadership x Nabor SL) et Emma Gay Lebreton associé à Bad Boy du Beau Mont (Léopard de Mahoud x Allegreto), prennent la 4e et 5e place en effectuant un double sans-faute. Derrière, sept autres pointent à 4 points. Parmi eux, l’Irlandais Paddy Reape, dont l’entente avec la française Valma de Fougnard (Kantje’s Ronaldo x Linaro) est très bonne, Lou Ann Beraud (Ungaro of Qofanny, par Linaro SL) – gagnante de la Super As de Jardy – puis deux amazones suédoises, Mathilda Hansson (Unsphinx d’Hurl’Vent, issu du croisement entre Léopard de Mahoud et Leadership) et Ellinore Edgren (Shanbo Ciaran). La suite et dans l’ordre du classement toujours : l’Irlandaise Emily Moloney (Castlehill Titan), Gaétane Orhant avec Champagne d’Ar Cus et le Néerlandais Siebe Leemans associé à Noriego Vd Riloo.

Coupe des nations

Dimanche, en début de matinée, le Néerlandais Siebe Leemans s’est emparé du Grand Prix du CSIP à 1,25m, aux rênes d’Orchid’s Lonette (Kanshebber x Orchid’s Cestanii), sa jument palomino avec qui il s’imposait ici même en février, dans le manège. Cinq autres binômes se sont qualifiés pour le jump-off sur les trente-deux du départ. Kristina Vitek (Cze) et Ruby Barrs (Gbr) ont affiché une seconde de plus que le vainqueur. Associées respectivement à Kamirez Van Orchid’s et Faith, elles prennent les 2e et 3e places. Ce Grand Prix était également couru par Chloé Levy et Darry Cowl : ils sont pénalisés d’une faute sur le tour initial.

 Lana Messina (Atila de Talforest), Gaétane Orhant (Champagne d’Ar Cus), Emma Gay Le Breton (Bad Boy du Beau Mont) et Nohlan Vallat (Cogito d’Hurl’Vent) - ph. coll. FFE

Lana Messina (Atila de Talforest), Gaétane Orhant (Champagne d’Ar Cus), Emma Gay Le Breton (Bad Boy du Beau Mont) et Nohlan Vallat (Cogito d’Hurl’Vent) – ph. coll. FFE

Dix heures : premier couple à s’élancer sur la première manche de la Coupe des nations dotée de sept équipes.
Ce parcours, comportant plusieurs subtilités suggérées de main de maître par le chef de piste, n’a pas été une mince affaire. Deux couples seulement ont trouvé la solution : l’Allemande Leonie Assmann avec Hankifax H et la Néerlandaise Yfke Priem en selle sur Zafarano vh Gehucht Z. Les Pays-Bas pointaient alors en tête en affichant un compteur de 8 points. L’Irlande et l’Allemagne suivaient derrière à 12 points.
Après un départ cahotant (4e à 13 points, mais très proche cependant des scores des équipes provisoirement en tête !), les Bleuets ont su se ressaisir de très belle manière lors du second round. Ils ont tout bonnement aligné les sans-faute en réalisant de très bonnes prestations !
Félicitations à Emma Gay Le Breton / Bad Boy du Beau Mont (8+0), Gaétane Orhant, très au point avec Champagne d’Ar Cus (1+0), Lana Messina / Atila de Talforest (8+0) et Nohlan Vallat / Cogito d’Hurl’Vent (4+NP).
Saluons également le parcours sans-faute de Lola Brionne et Valiant des Charmes dans l’épreuve individuelle, sur le même tracé que la Coupe des nations : ils prennent une bonne 3e place.

Podium de la Coupe des nations du CSIOP d’Opglabbeek. Les Français montent sur la 2e marche du podium – ph. coll. FFE
Podium de la Coupe des nations du CSIOP d’Opglabbeek. Les Français montent sur la 2e marche du podium – ph. coll. FFE

L’Irlande a gardé son leadership (et son compteur de 12 points), en imitant les tricolores. La formation 2022 était composée de Paddy Reape (Valma de Fougnard, 4+0), James Brennan (Mhs Glow, 9+8), Coen Williams (Saxton Freedam, 4+0) et James Derwin (Rincoola Babog, 4+0).
L’équipe de France (nouvelle génération !) n’est donc pas passée loin de monter sur la première marche du podium. La victoire s’est  jouée à un point… Mais encore aurait-il fallu battre les pilotes à la veste verte au barrage. Ce quintet, aligné pour la première fois en CSIOP, a en tout cas montré de très bonnes choses !

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook