Quest du Buhot : le petit expat’ distingué en 2020

Les résultats de sa production lors du Critérium SHF de saut d’obstacles, bien que restreinte, l’ont mis en exergue : sur ses trois produits finalistes, tous sont double sans-faute et deux sortent victorieux ! L’occasion de revenir sur l’histoire de Quest du Buhot, sacré « étalon de l’année 2020 » du circuit de la SHF par Poney As (article publié dans le dernier Mémento Elevage).

L’étalon Poney Français de Selle Quest du Buhot est en effet le père de 3 produits finalistes, tous ayant réalisé un double sans-faute. Parmi eux, les gagnantes des 5 ans C et 5 ans D, à savoir Flechette du Veret et Fanfan du Buhot, mais aussi le 3e des 6 ans C, l’étalon Elixir de Fougnard.

Quest du Buhot (Pfs, 11 ans, Nabor x Oi) - ph. Pauline Bernuchon
Quest du Buhot au Salon des étalons du Lion d’Angers – ph. Poney As

Un pedigree doté de références

Quest du Buhot, 1,39 m ferré, est né en Normandie chez Marie-Christine Lestelle et est issu du mariage entre Tiva et Nabor SL. Si les grandes lignes du palmarès et la production de la vedette allemande sont bien connues – finaliste des championnats d’Europe de CSO du haut de son mètre 38, père de 7 produits ayant eux aussi participé à cette fameuse échéance européenne dont le champion d’Europe 2014 Quabar des Monceaux – l’histoire de Tiva l’est beaucoup moins. « Tiva est arrivée d’Angleterre dans le ventre de sa mère Jiva, en 1984 ou 1985, année de sa naissance. Elle faisait partie d’un lot de poneys importés principalement du New Forest. Elle est donc née au Vaumicel à Vierville-sur-Mer et a été débourrée là-bas. À la fermeture du centre équestre, nous avons récupéré plusieurs poneys et chevaux dont Tiva, elle devait avoir 5 ans », explique Marion Lestelle, fille de Marie-Christine, qui a monté la mère de Quest sur quelques concours d’entraînement. « C’était une belle ponette, mais avec du caractère : elle était jeune et toute fougueuse, elle a fait tomber plus d’un cavalier ! ». Marie-Christine Lestelle élevait déjà des chevaux depuis 1976 et s’est alors lancée dans l’élevage de poneys avec Tiva, sans origine connue et inscrite à titre initiale Pfs. « Suite aux conseils de Marc Bernardin (instigateur de l’élevage de « l’Aumont », ndlr), nous l’avons présentée devant des juges, lors d’un Normandie Horse Show à Canisy à l’époque, afin d’obtenir un « livret noir », puis nous avons fait les démarches pour la passer Pfs ». Quest est l’un des derniers poulains de Tiva. Comme elle produisait grand (parfois trop grand), la star Nabor qui se trouvait chez Sabine Hofferer à Saint-Lô fut choisi. Malgré son arrivée tardive à la station de monte et le fait que Nabor soit peu fertile, la belle est pleine : Quest du Buhot né le 22 juin 2004.

Tiva lors d'une randonnée en 1991 - coll. M.C. Lestelle
Tiva lors d’une randonnée en 1991 – coll. M.C. Lestelle

A l’élevage du Buhot, Tiva a donné naissance à 14 produits. Tous indicés, se démarquent principalement l’étalon Juke Box (IPO 162) qui a permis à Camille Conde Ferreira de prendre le départ de ses premiers Grands Prix et d’être deux fois sélectionnée pour les championnats d’Europe de CSO en 2011 et 2012, mais aussi Green, auteure de quelques Grands Prix de CSO (IPO 131), Pop Corn (IPO 140) et Ultraviolete (IPC 152, IPD 131, IPO 129/18), quadruple championne de France en CCE et Dressage dans la catégorie de taille C avec Maé Rinaldi, aujourd’hui cavalière de l’équipe de France de CCE.

Un poulain « boule de nerf », mais précoce

« Quest était déjà un poulain très fort, on avait du mal à le tenir… », poursuit Marion. Le petit alezan partage le boxe de l’un de ses compagnons d’élevage jusqu’à ses 4 ans et est présenté à 3 ans au local puis au régional de Saint-Lô. « À notre grand regret, nous ne l’avons pas présenté au National Pfs. Nous n’étions pas encore familiarisés aux finales du Sologn’Pony et n’avions pas d’étalon de notre élevage approuvé Pfs », indique-t-elle.
Marion débute Quest en compétition, sur le circuit du Cycle Classique de CSO. « Je me souviens très bien de ses premiers pas à l’obstacle. On savait qu’il sautait bien en liberté, mais monté c’était encore mieux ! Sur notre carrière, il a sauté une première fois quelques petits croisillons, puis, je l’ai emmené une deuxième fois sur un terrain pour enchainer quelques obstacles et lui montrer des sous-bassement ». Très à l’aise, ne refusant rien, « et en sautant avec style », il est engagé sur son premier CCJP à Saint-Lô fin mars… Surprise : « j’ai découvert un autre poney : un vrai mâle pas très bien élevé… J’avais du mal à le tenir, c’était une vraie boule de nerf. Il était prêt à se rouler pour se débarrasser de sa cavalière ! J’ai compris que le problème à gérer n’était pas les obstacles, mais son comportement et sa concentration. C’était un poney un peu chaud et très fort qui annonçait son arrivée dès qu’il sortait du van. Les détentes étaient difficiles, mais dès qu’il entrait sur le terrain, il connaissait le job ».

Quest du Buhot à 5 ans, sous la selle de Marion Lestelle - ph. coll. M.C. Lestelle
Quest du Buhot à 5 ans, sous la selle de Marion Lestelle – ph. coll. M.C. Lestelle

Quest obtient une mention Excellent à 4 et 5 ans. A 6 ans, âge où il est approuvé étalon Pfs, il montre une régularité remarquable si bien que sa cavalière entrevoie un potentiel titre de champion de France. Banco ! Triple sans-faute, il est sacré champion des 6 ans C et meilleur poney de sa génération. « Quest est le meilleur poney et même cheval que j’ai monté. Il avait une force incroyable pour un poney de cette taille, une action et une intelligence de la barre hors du commun. S’il avait été un peu plus grand, je suis sûre qu’on l’aurait vu en équipe de France. Je ne lui ai rien appris, il savait faire ! ».

Une belle percée en As Poney 1 et même As Elite

Après un essai infructueux avec une jeune cavalière et quelques tours associé à Mathis Burnouf, Quest part en Vendée pour être monté par la toute jeune Charline Six, à peine âgée de 10 ans ! Une association qui s’avèrera être la bonne, fruit d’une discussion entre Marion et Karine Perrotte qui l’oriente vers cette cavalière et les écuries de Sophie Mavrocordato. Il y restera de 2012 à 2015, jusqu’à sa vente à l’étranger… L’entente entre les deux est très rapide et la première saison se solde par une 5e place au championnat de France Poney 2C. L’année suivante, le couple est vice-champion de France en As Poney 2C après avoir barré pour l’or… La série As Poney 1 est alors tentée, avec succès ! Au bout de 3 ans, la paire qui fait preuve d’une belle complicité termine 12e du championnat sur 132 partants après avoir fait un essai en Grand Prix As Poney Elite au Lion d’Angers (IPO 144 en 2014).

12e : Charline Six / Quest du Buhot (étalon Pfs, par Nabor, Drpon et Tiva) - 0+4+4+0 = 8 pts - ph. Pauline Bernuchon
Charline Six et Quest du Buhot au championnat de France As Poney 1 – ph. Poney As

« En 2015, Elisabeth de Linares (consœur du magazine l’Eperon et éleveuse sous l’affixe « Haryns », ndlr) nous contacte car des clients irlandais cherchaient un très bon poney C. Un coach est venu l’essayer, la visite véto était bonne, nous étions d’accord sur le prix, la vente fut conclue… ». Quest est ainsi parti en Irlande dans les écuries des enfants Watchman. Rappelons qu’en 2019, Max Wachman a réalisé le fantastique doublé individuel et équipe aux championnats d’Europe avec Cuffesgrange Cavalidam aux côtés de son petit frère Tom Wachman qui montait alors Océan des As. Le petit poney français a réalisé quelques tours avec Max de juillet à septembre 2015 avant de passer une saison sous la selle de Ciaran Nallon, ex cavalier de l’étalon Rexter d’Or avec qui il a été médaillé d’or par équipe. Entre temps, Quest est castré. Il poursuit ensuite sa carrière sportive en Angleterre sous la selle d’un nouveau pilote. C’est la famille de Red Morgan, devenu lui aussi cavalier du circuit international (redoutable comme les frères Watchman !) qui en fait l’acquisition. Le couple a réalisé de très bonnes performances sur les épreuves réservées aux poneys de moins d’1,38 m (10e de la finale en 2017). « Je sais qu’il l’aimait beaucoup… Ils ont même acheté une saillie de Quest et ont eu un poulain l’année dernière avec une jument de selle », confie Marion Lestelle.

Red Morgan et Quest du Buhot - ph. coll. privée
Red Morgan et Quest du Buhot – ph. coll. privée

Il est revu en compétition en 2018 avec la jeune Marta Hughes Bravo, sœur de Molly (de nombreuse fois gagnante en CSIP/CSIOP), toutes deux filles de cavaliers internationaux, la grande Marion Hughes et Miguel Bravo. Que l’étalon français soit passé dans ces maisons en dit long…

Une production confidentielle, mais qui s’affirme

En 2021, la première génération de poulains de Quest du Buhot est âgée de 8 ans. Outre les gagnantes des 5 ans Flechette du Veret et Fanfan du Buhot citées en avant-propos, il peut s’enorgueillir d’un autre champion de France : Ganay de Choc, sacré dans la classe des mâles Pfs de 2 ans, gratifié notamment d’un 18/20 à l’obstacle. Sa production reste très confidentielle avec 30 produits en âge de concourir l’an passé. Citons encore ses fils étalons Elixir de Fougnard (Excellent en CCJP CSO 4 ans C, Elite à 5 ans, 3e du Critérium SHF de CSO des 6 ans C, IPO 130) et Douanier du Buhot (Elite en CCJP CSO à 4 ans, Elite en 6 ans C et classé 3e). En plus des ponettes de Grand Prix Qure de la Rive et sa fille Valma de Fougnard, Quest a été choisi pour Aquina d’Elle (championne des 5 ans D, classé en As Elite avec Romane Orhant) et a donné naissance en 2017 à Haquino d’Elle via un transfert d’embryons.

 

DECOUVREZ LA DERNIERE EDITION DU MAGAZINE PONEY AS…

… en cliquant sur la photo

Magazine Poney As n°13
Magazine Poney As n°13
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook