Venise en Italie… Peut-être était-ce écrit ainsi ?

La semaine dernière, Venise des Islots a quitté Emma Méric, direction l’Italie. La grisette, membre de l’équipe de France aux championnats d’Europe de saut d’obstacles à Strzegom sera désormais montée par Arianna Cairo, une jeune élève de la famille Polizzi. Pour Emma, qui l’a préparée de A à Z, une vraie page se tourne.

Venise des Islots (France) - ph. Poney As
Emma Méric et Venise des Islots – Championnats d’Europe de Strzegom 2019 – ph. Poney As

« Venise a été vendue la semaine dernière en Italie à une petite fille de 12 ans : Arianna Cairo », nous a précisé Alain Méric, le papa d’Emma. Arianna est âgée de 12 ans et est membre du Polizzi Jumping Team situé à Vigevano dans la région de Lombardie. Le nom Polizzi fait d’ailleurs référence à Chiara Lydia, membre de l’équipe d’Italie aux championnats d’Europe de Bishop Burton en 2010 en selle sur Pretty Boop, ou encore à Milla Lou Jany, réserviste en 2018. La nouvelle cavalière de la ponette française sort actuellement sur des épreuves à 1,10 / 1,15 m, « Venise a été acquise dans le but d’évoluer au plus haut niveau. Le couple va se former une bonne saison sur des épreuves de type As2/As 1 et lorsqu’il sera prêt, évoluera sur plus gros. Arianna aimerait à terme viser les Coupes des nations et pourquoi pas les championnats d’Europe », nous précise-t-il.

Emma Méric et Venise des Islots - ph. Poney As
Emma Méric et Venise des Islots sur l’ultime manche des championnats d’Europe courus en Pologne l’an passé – ph. Poney As

Venise a rejoint Emma en 2016, chez elle à Grimaud, non loin de Saint Tropez. Ensemble, elles ont gravi les échelons passant des épreuves à 90 cm, aux As 1 où elles se classent dans cette catégorie 4e du championnat de France au bout d’un an d’association. L’année suivante, elles font leur début en Grand Prix, terminent 9e du championnat national avant de s’élancer dans le grand bain… Emma se rappellera longtemps de sa saison 2019 ponctuée de sélections en Coupe des nations, avec à la clé une victoire dans celle d’Opglabbeek et une 2e place à Fontainebleau. Parmi les belles réussites également, 4 succès en Grand Prix As Excellence, des accessits au Jumping de Bordeaux, au CSIP PJT de Lyon et lors de la finale de Mechelen. Mieux encore, Emma et Venise ont eu l’honneur de représenter les couleurs de l’équipe de France aux championnats d’Europe de Strzegom en tant que couple individuel. On retiendra leur magnifique sans-faute dans la première manche de la finale individuelle alors qu’elles partaient en ouvreuses. « Cela a été très dure de nous séparer d’une telle ponette, elle nous a tant donné », poursuit Monsieur Méric.

Emma et Venise lors du dernier Grand Prix du CSIOP de Fontainebleau - ph. Poney As
Emma et Venise lors du dernier Grand Prix du CSIOP de Fontainebleau – ph. Poney As

L’osmose d’un couple

Interrogée l’an passé pour une interview aux côtés de ses coéquipières de l’équipe de France (Romane, Ilona et Jeanne), Emma nous avait confié : « Venise est arrivée à la maison à 7 ans. Nous connaissions son éleveur et il a décidé de nous la confier. Je l’ai sortie sur des petites épreuves, puis nous avons décidé de l’acheter. C’est moi qui l’ai formée. Nos débuts en Grand Prix ont été un peu compliqué, j’avais du mal à sortir les sans-faute. J’ai dû techniquement m’adapter à elle, Venise est en effet assez caractérielle, coquine. Il ne faut pas la contredire, mais composer avec elle. Venise est assez originale dans son galop et sa morphologie. Par exemple, pour se recaler, au lieu de faire comme les autres, c’est-à-dire ralentir et attendre la foulée, elle repasse au trot. Elle est capable de sauter un obstacle à 1,30 m au trot ! C’est vraiment une ponette qui a beaucoup de courage, de force et un gros mental. Dès qu’elle est en piste, elle se donne à fond ».
Le plus beau souvenir avec elle ? « Assurément son arrivée à la maison. J’en garde un souvenir ému. J’avais 13 ans. A cette époque, je ne pensais pas du tout en arriver là et me lancer sur les CSIOP. Je regardais à la télévision ou sur internet les Coupes des nations, le BIP… C’était inimaginable pour moi. Ce sont vraiment des expériences inoubliables… ».

Toujours à Strzegom lors des championnats d'Europe. Le couple termine 20e ex de la finale individuelle - ph. Poney As
Toujours à Strzegom lors des championnats d’Europe. Le couple termine 20e ex de la finale individuelle – ph. Poney As

Emma est de son côté passée à cheval et monte actuellement Coriolan de l’Oir*des Islots appartenant au Normand Jean-Luc Leboucher, l’éleveur de Venise et Dadora qu’elle a amenée jusqu’en As Elite. « Avec ce cheval, Emma a d’ailleurs eu la chance de faire le très joli concours de Saint-Tropez (7e du Grand Prix du CSI1* à 1.25/1.30m le 11 octobre dernier, ndlr). Nous allons lui chercher un autre cheval pour l’avenir. Avec Venise, nous n’avions rien fixé en termes d’objectifs, Emma voulait juste se faire plaisir et elle est arrivée à ce niveau. Nous sommes toujours dans ce même état d’esprit, nous verrons bien où cette nouvelle aventure la mènera ».

Venise en Italie… Peut-être était-ce écrit ainsi ?

La souche de Venise, la meilleure de l’élevage des Islots

La Connemara Adora Bruère (Alfa van de Fluithoek x Ardilaun) est la poulinière phare de l’élevage des Islots. Elle a produit plusieurs poneys de Grand Prix à l’image de Mobis (par Flipper d’Elle, CSIP, IPO 164/10), Quenotte (par Cajoleur V, Sf, IPO 137/11), Dadora (par Ugobak des Baleines, Sf), Star (étalon Pfs par Helios de la Cour II, Sf, IPO 148/14), mais aussi ses propres sœurs Ufrane (Elite en CCJP de CSO à 6 ans, IPO 139/14) et Océane (Très Bon en CCJP de CSO à 6 ans, mère du champion de France des 7 ans Acrobatte, IPO 161/18, également finaliste du championnat de France As Excellence aux côtés de Venise…). 

Venise (IPO 167/19) est quant à elle une fille de Balthazar, un étalon Hanovrien par Balou du Rouet.

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook