Sologn’Pony 2017 – Acrobatte des Islots et Dylan Ringot, les meilleurs de la finale des 7 ans !

Quantité, qualité, ce championnat de France des poneys de 7 ans organisé lors du Sologn’Pony ne cesse d’évoluer et de progresser. Les 20 premiers des 60 sujets au départ ont eu l’accès à la finale. Acrobatte des Islots sous la selle de Dylan Ringot s’impose signant un quadruple sans-faute. Son père, Aron N SL fait lui un carton plein…

Seuls sept poneys réussirent à boucler un double sans-faute à l’issue des deux premières manches : Aubépine Normande (Aron N SL, Drp x Karisto de l’Aumont, Pfs) / Jennifer Pardanaud, Alidada du Bourg (Poetic Justice SL, Co x Express St Hymer, Co) / Angélique Portela, Aronie la Meulerie (Royal Aronn du Vassal, Pfs x Vazy du Viertot, Pfs) / Nicolas Lebourgeois, Acrobatte des Islots (Aron N SL, Drp x Helios de la Cour II, Sfa) / Dylan Ringot, Acrobate des Isles (Rambo SL, Nf x Kantje’s Ronaldo SL, Nf) / Jennifer Pardanaud, Alaska de Valbourg (Kalaska de Semilly, Sf x Fcochise des Odins, Cs) / Emma Koltz et Mullagh Mac (Kilmullen Fionn, Co x Tulira Robuck, Co) / Pomme Cilote.

20e, Acrobate des Isles et Jennifer Pardanaud - ph. Pauline Bernuchon
20e, Acrobate des Isles et Jennifer Pardanaud – ph. Pauline Bernuchon

Cette finale disputée samedi sur des côtes à 1.20/125 m a livré du vrai beau sport. Passionnante à suivre, elle fut dans sa globalité disputée par un plateau de poneys homogènes. Quatre des sept double sans-faute rééditeront le clear round se qualifiant par la même pour le barrage : Aubépine Normande, Aronie la Meulerie, Acrobatte des Islots et Alaska de Valbourg.
Alidada du Bourg et Angélique Portela ajouteront un gros score : 14 points, pour une mésentente notamment dans le triple (18e). Pour Acrobate des Isles et Jennifer Pardanaud, après un superbe tour – le poney montrant de très bons moyens – la compétition cessera brutalement. Alors qu’ils étaient sans-faute jusque là, ils chutèrent sur l’avant dernier obstacle perdant tout espoir de podium (20e). Jennifer se relèvera et prendra part au barrage avec Aubépine, puis permettra à Babouche de Tatihou de remporter le lendemain le titre des 6 ans, malgré la douleur. Dernier à s’élancer et leader du classement provisoire, le Connemara Irlandais Mullagh Mac sous la selle experte de Pomme Cilote provoquera la surprise… Une barre d’entrée de jeu sur le 1, puis sur le dernier les feront tout bonnement rétrograder à la 9e place.

Au barrage : la bouillonnante et bondissante Aubépine sous la selle de Jennifer bouscula une barre après une belle prise de risques ; Aronie est sortie une quatrième fois sans-faute sous la selle de Nicolas, tout comme Acrobatte et Dylan, plus rapide et tenant la tête du classement provisoire. La toute jeune Emma s’élança en dernier aux rênes de sa pie Alaska (Kalaska de Semilly, Sf). Ce couple attendrissant poussé par un public conquis, ne put faire mieux : jouant le tout pour le tout, la petite jeune fille renversa le dernier mais se classa 3e derrière Aronie et Acrobatte.

4e, Aubépine Normande et Jennifer Pardanaud - ph. Pauline Bernuchon
4e, Aubépine Normande et Jennifer Pardanaud – ph. Pauline Bernuchon

3e, Alaska de Valbourg et Emma Koltz - ph. Pauline Bernuchon
3e, Alaska de Valbourg et Emma Koltz – ph. Pauline Bernuchon

2e, Aronie la Meulerie et Nicolas Lebourgeois - ph. Pauline Bernuchon
2e, Aronie la Meulerie et Nicolas Lebourgeois – ph. Pauline Bernuchon

Poney As Sologn' Pony
Acrobatte des Islots et Dylan Ringot – ph. Poney As
5e, Aragon des Landes et Pauline Henry - ph. Pauline Bernuchon
5e, Aragon des Landes et Pauline Henry – ph. Pauline Bernuchon

De la 5e à la 8e place : Aragon des Landes avec Pauline Henry ; la toute bonne Armene du Costilg (championne des 6 ans D) associée à la jeune cavalière de 13 ans Sixtine Morvillers que nous devrions revoir sur de belles épreuves, le très bon étalon New-Forest Lovelyhill Magical Height doté de force et d’un superbe geste, superbement bien monté par Ninon Castex (qui se montre maitre d’école sous la selle désormais de la toute jeune Margaux Bourguignon) et l’excellente Azur de la Hague (5 points sur la première manche), grosse pointure que l’on devrait voir évoluer elle aussi en Grand Prix sous les commandes de Lilou Burnouf.

1er, Acrobatte des Islots et Dylan Ringot - ph. Pauline Bernuchon
1er, Acrobatte des Islots et Dylan Ringot – ph. Pauline Bernuchon

 

 

Acrobatte des Islots décroche donc le titre de champion des 7 ans ; un autre beau succès pour son naisseur, le Normand Jean-Luc Leboucher déjà éleveur de l’européen Qredo des Islots lui même vainqueur de cette finale en son temps. Appartenant à Christophe Martin et monté par Agathe Martin tout au long de la saison, ce poney gris aux bons moyens, très concours – malgré le fait qu’il soit borgne d’un œil – a remarquablement été mené par Dylan Ringot qui lui s’octroyait il y a quelques semaines le titre de champion de France As Poney 1 après avoir été présélectionné pour les championnats d’Europe Poneys (cf. Poney As, le Mag n°5).

Le grisou est un fils d’Aron N SL et d’Océane des Islots par Helios de la Cour II, le célèbre Selle Français deux fois champion de France Pro Elite très apprécié par Jean-Luc Leboucher. Du côté maternelle, il est le fils d’Océane des Islots, elle même fille d’Adora Bruère, poulinière phare de l’élevage des Islots et notamment mère des poneys de Grands Prix Mobis des Islots (CSIP, IPO 164/10), Quenotte des Islots (IPO 137/11), Star des Islots (IPO 148/14)… Acrobatte détient un IPO de 152 acquis en 2016 (classements en AsP2/1) et avait été classé Elite à 4 ans.

1er, Acrobatte des Islots et Dylan Ringot - ph. Pauline Bernuchon
1er, Acrobatte des Islots et Dylan Ringot – ph. Pauline Bernuchon

La sanguine et atypique Aronie la Meulerie, née chez Pierre Godard (50), montée par Nicolas Lebourgeois, a toujours été régulière sur le circuit CCJP (Elite à 4 et 5 ans, IPO 136/14). Sa mère a produit 6 poulains, Aronie détenant le meilleur palmarès à ce jour. Son père est le gagnant en Grand Prix As Excellence Royal Aronn du Vassal, fils de l’européen Aron N SL.

2e, Aronie la Meulerie et Nicolas Lebourgeois - ph. Pauline Bernuchon
2e, Aronie la Meulerie et Nicolas Lebourgeois – ph. Pauline Bernuchon

La Selle Français pie alezan Alaska de Valbourg, née chez François (14) et Gérard Kiffert (28) a montré un potentiel certain. Piloté par sa petite cavalière Emma Koltz, haute comme trois pommes, elle s’est montrée bien dressée et facile d’utilisation à l’instar de son père Kalaska de Semilly. Bien classé en As Poney 2 en 2016 (IPO 128/16), le couple a tourné en As Poney 1 cette année. Nous devrions le revoir sous peu en petit Grand Prix. Alaska est le seul des trois produits de sa mère a être en âge de concourir.

3e, Alaska de Valbourg et Emma Koltz - ph. Pauline Bernuchon
3e, Alaska de Valbourg et Emma Koltz – ph. Pauline Bernuchon

Aubépine Normande (autre produit d’Aron N SL !), petite boule d’énergie montée sur des ressorts, née chez Paul Leroyer (53), est elle aussi une habituée du Sologn’Pony : Très Bon à 4 et 6 ans, elle fut Excellent à 5 ans (IPO 135/16). Sa mère, Pomme Normande, s’est classée Très Bon à 4 et 5 ans, Excellent à 6 ans (IPO 124/09). Sa deuxième mère, Berceuse Normande, a notamment produit Kalino Normand (IPO 130/03) et Orage Normand (IPO 134/07). Dans sa souche lointaine, nous trouvons Paita Normande, mère de 9 produits indicés à plus de 120 dont 5 à plus de 130 et la poulinière Quenotte de Bouere, mère de l’européen Vicky de Keruban (IPO 156/00).

4e, Aubépine Normande et Jennifer Pardanaud - ph. Pauline Bernuchon
4e, Aubépine Normande et Jennifer Pardanaud – ph. Pauline Bernuchon

Un autre produit d’Aron N SL est dans le haut de ce tableau 2017 : Aragon des Landes est 5e, monté par Pauline Henry qui le connait par cœur. Né chez Pierre Hardel (50), ce mâle assez fin est le premier des 4 points (une faute dans la première manche). Lui aussi en est à sa quatrième finale de CSO au Sologn’Pony : Très Bon à 4 ans, Elite à 5, il se classait l’an passé Excellent à 6 ans (IPO 140/16). Sa mère, Jasmine des Landes (par Indra Rebel, Co) est une fille d’Alouette du Bocage, la mère de Nayade des Landes (IPO 166/14). Il s’agit de la souche de la Welsh B Revel Truffle que l’on retrouve notamment dans le pedigree des poneys « Elvey », « d’Audes » et bien sûr « du Bocage ».

5e, Aragon des Landes et Pauline Henry - ph. Pauline Bernuchon
5e, Aragon des Landes et Pauline Henry – ph. Pauline Bernuchon

CLASSEMENTS
Finale des 7 ans Future Elite, 60 partants
Poney (origines) / Naisseur / Cavalier
1er : Acrobatte des Islots (Pfs, par Aron N SL, Drp et Océane des Islots par Helios de la Cour II, Sfa) / Jean-Luc Leboucher (50) / Dylan Ringot – 0+0+0+0
2e : Aronie la Meulerie (Pfs, par Royal Aronn du Vassal et Java du Pont par Vazy du Viertot) / Pierre Godard (50) / Nicolas Lebourgeois – 0+0+0+0
3e : Alaska de Valbourg (Sf, par Kalaska de Semilly et Opaline du Real, Cs par Fcochise des Odins) / François (14) et Gérard Kiffert (28) / Emma Koltz – 0+0+0+4
4e : Aubépine Normande (Pfs, par Aron N SL, Drp et Pomme Normande par Karisto de l’Aumont) / Paul Leroyer (53) / Jennifer Pardanaud – 0+0+0+4
5e : Aragon des Landes (Pfs, par Aron N L, Drp et Jasmine des Landes par Indra Rebel, Co) / Pierre Hardel (50) / Pauline Henry – 4+0+0
6e : Armene du Costilg (Pfs, par Roudoudou d’Hurl’Vent et Kraayendaals Blossom, NF par Sweet William) / Gérard Nicod / Sixtine Morvillers – 4+0+0
7e : Lovelyhill Magical Height (Etalon Nf, par Applewitch Pure Magic et Yewtree On High par Unpredictable of Maillard) / Alex Humble (Gbr) / Ninon Castex – 0+4+0
8e : Azur de la Hague (Pfs, par Quabar des Monceaux et Poésie de la Hague par Glen de l’Aumont, Nf) / Jean Leflambe (50) / Lilou Burnouf – 5+0+0
9e : Mullagh Mac (Co, par Kilmullen Fionn et Lady Kate par Tulira Robuck) / Edward Fallon (Irl) / Pomme Cilote – 0+0+8
10e : Aribo de Pigou (Oc, par High Ball, Co et Idole, Onc) / Philippe Tachin (33) / Morgane Becat – 0+4+4

6e, Armene du Costilg et Sixtine Morvillers - ph. Pauline Bernuchon
6e, Armene du Costilg et Sixtine Morvillers – ph. Pauline Bernuchon

6e, Armene du Costilg et Sixtine Morvillers - ph. Pauline Bernuchon
6e, Armene du Costilg et Sixtine Morvillers – ph. Pauline Bernuchon

7e, Lovelyhill Magical Height et Ninon Castex - ph. Pauline Bernuchon
7e, Lovelyhill Magical Height et Ninon Castex – ph. Pauline Bernuchon

7e, Lovelyhill Magical Height et Ninon Castex - ph. Pauline Bernuchon
7e, Lovelyhill Magical Height et Ninon Castex – ph. Pauline Bernuchon

8e, Azur de la Hague et Lilou Burnouf - ph. Pauline Bernuchon
8e, Azur de la Hague et Lilou Burnouf – ph. Pauline Bernuchon

8e, Azur de la Hague et Lilou Burnouf - ph. Pauline Bernuchon
8e, Azur de la Hague et Lilou Burnouf – ph. Pauline Bernuchon

9e, Mullagh Mac et Pomme Cilote - ph. Pauline Bernuchon
9e, Mullagh Mac et Pomme Cilote – ph. Pauline Bernuchon

10e, Aribo de Pigou et Morgane Becat - ph. Pauline Bernuchon
10e, Aribo de Pigou et Morgane Becat – ph. Pauline Bernuchon

11e, Alto de Fougnard et Louna Garo - ph. Pauline Bernuchon
11e, Alto de Fougnard et Louna Garo – ph. Pauline Bernuchon

12e, Artiste du Hamel et Tanie Grepilloux - ph. Pauline Bernuchon
12e, Artiste du Hamel et Tanie Grepilloux – ph. Pauline Bernuchon

13e, Aquina d'Elle et Romane Orhant - ph. Pauline Bernuchon
13e, Aquina d’Elle et Romane Orhant – ph. Pauline Bernuchon

14e, Altesse des Nouettes et Morgane Cailleaux - ph. Pauline Bernuchon
14e, Altesse des Nouettes et Morgane Cailleaux – ph. Pauline Bernuchon

15e, Alcoul de la Warande et Dylan Ringot - ph. Pauline Bernuchon
15e, Alcoul de la Warande et Dylan Ringot – ph. Pauline Bernuchon

16e, Angela du Boc et Camille Jussiaux - ph. Pauline Bernuchon
16e, Angela du Boc et Camille Jussiaux – ph. Pauline Bernuchon

17e, Allez Hop de Graffan et Pierre Meunier - ph. Pauline Bernuchon
17e, Allez Hop de Graffan et Pierre Meunier – ph. Pauline Bernuchon

18e, Alidada du Bourg et Angelique Portela - ph. Pauline Bernuchon
18e, Alidada du Bourg et Angelique Portela – ph. Pauline Bernuchon

19e, Aye Kiwi et Pauline Henry - ph. Pauline Bernuchon
19e, Aye Kiwi et Pauline Henry – ph. Pauline Bernuchon

20e, Acrobate des Isles et Jennifer Pardanaud - ph. Pauline Bernuchon
20e, Acrobate des Isles et Jennifer Pardanaud – ph. Pauline Bernuchon
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook