Finales France Dressage : « A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles »

« A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles », annonçait avant les finales nationales l’association France Dressage. Cette année, elles se sont tenues au Pôle Européen du Cheval du Mans, du 27 au 30 août, en parallèle de plusieurs épreuves Jeunes Chevaux, Pro et du championnat Major.

« Le Grand Parquet de Fontainebleau n’a pas les installations faites pour nos épreuves, il était important que nous ne soyons pas seuls à Saumur », avait expliqué il y a quelques jours la secrétaire générale Marie-Pierre Besnard (l’article sur la place du poney de dressage à travers le marché français est à retrouver dans le Magazine Poney As récemment sorti, ndlr). Ces finales ont mis en exergue 27 poneys dont 17 foals (63% des participants donc). « L’élevage de poneys de dressage a du retard, cependant il y a une vraie motivation venant des éleveurs pour améliorer la qualité de leur équidé en termes d’allures et de modèle. Au cours de cet événement et pour ses qualificatives, ils peuvent faire évaluer leur poney et avoir des conseils », ajoutait la présidente Caroline Rioche.

« A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles », annonçait avant les finales nationales l’association France Dressage. Cette année, elles se sont tenues au Pôle Européen du Cheval au Mans, du 27 au 30 août 2020 - ph. coll. France Dressage
« A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles », annonçait avant les finales nationales l’association France Dressage. Cette année, elles se sont tenues au Pôle Européen du Cheval du Mans, du 27 au 30 août – ph. coll. France Dressage

Tour d’horizon des gagnants.
Débutons par la classe des foals mâles, la plus fournie, au nombre de 10. Gratifié d’un score de 79,75, Kaducee de Franc Jeu remporte la mise. Son naisseur est Sophie Bellot. Ce Poney Français de Selle a des origines 100% allemandes : il s’agit d’un fils de RM V Power et de Championne de Luxe (par FS Pearcy Pearson), une ancienne poulinière du Haras d’Herbord d’où est notamment sortie Vive le Vent Dherbord (IPC 142/18), sœur utérine donc de Kaducee. Il devance le protégé de Sophie Mavrocordato, Kanal Rip’Lays (Pfs, par Pawnee et Rachno par Machno Carwyn, Wd), noté à 75,10 et Kiitos des Ondes (Wpb, par Keizerskroon Edison et Maritka de la Sagne, Ar par Malak de Navarre) à Claire Gabrielli. Les juges lui ont attribué un score de 73,15.

Kaducee de Franc Jeu - ph. Les Garennes
Kaducee de Franc Jeu – ph. Les Garennes

La catégorie des foals femelles, au nombre de 7, est remportée par Klea de la Motte Jean (Pfs, par Binky, Wpb et Carrera du Bois, Drp par Dimension sur une mère par l’européen en dressage Der Harlekin B), née chez Agnès Le Berquier. Elle repart de cette finale avec la note de 80,25 dont 8,4/10 pour l’impression générale. La représentante de la EARL de la Perouse, Karma de Chatelain (Pfs, par Volupto des Bourdons et Honemoon de Chatelain par Royal du Bourray), prend la position de première dauphine (78,85). Komete des Rangs (Wpb, par Misty La Chevalerie et Voie Lactee des Rangs par Frankenhohe Golden Monarch), à Berengère Errant, est 3e (77,25).

Klea de la Motte Jean - ph. Les Garennes
Klea de la Motte Jean – ph. Les Garennes

Quatre mâles de 2 ans se sont présentés, le titre de champion de France revenant à Indigo de Villers (Pfs, par Sandreo, Kwpn et Izy de Villers, Wb par Burstye Saturn), né au sein de la SARL Le Manoir. Ce frère utérin de deux produits indicés à plus de 120 en dressage obtient une note de 78,1. Il devance le poulain de François Bazire, Itsby O’Baz (Pfs, par Under Cover Fast et Vic de Bannes par Kooihuster Teake), frère utérin du jeune étalon Gatsby des Saulaies (4e de la finale nationale des mâles Pfs de 2 ans), auteur d’un 76,5. Seule en piste, Iloha du Mansio remporte la classe des femelles de cet âge. Il s’agit d’une fille du célèbre Totilas et d’Asting de Reth (par Irish Dla Plat, Co), notée à 75,70. Elle appartient à ses naisseurs Marion et Nicolas Chadoutaud Druelle.

Hors de Prix B (Pfs, par Vito VDL, Kwpn et la fille de Kantje’s Ronaldo SL, Path des Roches, sacrée en son temps championne Junior du National New Forest et mère de la championne des foals France Dressage Inestimable B) est quant à lui sacré champion des mâles de 3 ans devant deux autres candidats. Le score du poulain de Jessica Bravard est de 79,25. Notons que sa deuxième mère, Merrie du Bust (par Willoway Good As Gold), est la mère de la championne Suprême du National New Forest Idyll Ron des Etoiles. Limoux Grand Cru (Sbs, par Binky, Wpb et Athena) est 2e et H’Ydris Mirys Dream (Wpb, par Keizerskroon Edison et De Evertshoeve’s Angeliek, Wa par Vlonderzicht’s Harm), 3e. Ils sont respectivement nés pour le compte d’Ophélie Baujart et Valérie Brulé et étaient engagés par Elodie Digat et Isabelle Hairy.
Deux ponettes de 3 ans ont pu être observées : Highlight Me of Lays née chez Sophie Mavrocordato est la gagnante. Cette Pfs est une fille de Soliman et Royal Airborne Fast (par Doppelspiel), soit une sœur utérine d’As You Wish Fast (Elite à 4 ans et Excellent à 5 ans en dressage) et du jeune et très prometteur mâle Follow Me Fast, le champion des 4 ans de l’an passé (IPD 136). Elle décroche un 72/100 et devance de quelques points Habana (Wpb, par Un Prince d’Oreal et Bella Dona SL, Wb par Courage) appartenant à Xavier Cheyrou et Annick Dubois. Habana est une sœur utérine de l’étalon Bandro Hit Linaro, membre de l’équipe de France de Dressage aux championnats d’Europe de 2019.

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook