Honey Drop Petits Près, RM Most Beautiful Boy et Farbenfroh Fast sont les vainqueurs de la Grande Semaine de Dressage

Contrairement aux disciplines du CSO et du CCE, les finales SHF dédiées aux jeunes poneys de dressage ont enregistré une baisse de fréquentation. Sept poneys de 4 ans y ont pris le départ, neuf âgés de 5 ans et cinq de la génération des 6 ans. Entre l’émergence de quelques sujets « fabriqués » pour la discipline ou la confirmation de ceux qui s’étaient fait remarquer l’an passé, la Grande Semaine de Dressage, côté poneys, s’est donc courue en petit comité, mais sans être dépourvue de qualité.
Notons aussi qu’à une exception près, les poneys classés dans le trio de tête sont tous issus d’origines étrangères (allemandes) même si certains d’entre eux sont nés en France.

Finale des 4 ans : le titre pour Honey Drop Petits Près

Gagnante de la première reprise (76,20%), la volontaire Honey Drop Petits Près (Drp, par Diamond Touch – vice-champion des mâles de 3 ans, champion d’Allemagne à 5 ans et à 6 ans – et Paloma par Cebulon) a réédité le lendemain et pris le large (81,40%). La ponette de selle allemande née outre-Rhin chez Joachim Glienke s’impose donc dans la catégorie des 4 ans. Elle met à l’honneur sa jeune cavalière valorisatrice Eloïse Thomas et sa propriétaire Marie Toublanc, fondatrice de l’élevage « Petits Près ».

Honey Drop Petits Près et Eloïse Thomas – ph. Les Garennes
Honey Drop Petits Près et Eloïse Thomas – ph. Les Garennes

Pour la petite histoire, Marie Toublanc souhaitait intégrer deux pouliches à son piquet de poulinières et est tombée sous la charme de la jolie palomino acquise sur vidéo lorsqu’elle avait 6 mois. Honey Drop et Dispy Delight (par Dating AT), qui avaient le même âge, ont alors quitté leur terre natale pour arriver en France chez Miléna Le Guen chez qui elles étaient en pension. « Présentée par Miléna, Honey Drop s’est classée 2e des 1 an au Haras du Pin avec les meilleures notes aux allures. L’année suivante, elle est 3e de la classe des 2 ans présentée par l’élevage Rislois. Gwen et Arnaud (élevage Rislois, ndlr) l’ont ensuite débourrée, puis elle est partie à 3 ans chez Gabrielle Vanwynsberghe qui l’a démarrée sous la selle ». Partagée entre le fait de la vendre ou de la confier à un bon cavalier, Marie Toublanc a ensuite été contactée par la famille Thomas, Sandrine, Bruno et leur fille Eloïse qui, elle, sortait des championnats d’Europe Childrens avec Kind Of Magic Fast (médaillée de bronze par équipe). « Plus tard, Eloïse a pour projet de s’installer et de valoriser de jeunes chevaux et poneys de dressage. Honey Drop a travaillé tout l’hiver et est sortie en concours en juin. Dès les premières sorties, elle s’est montrée très pratique et gentille. Elle a des capacités et est vraiment connectée à son cavalier, elle n’est pas impressionnable. Une vraie ponette de sport pour enfant ». Héloïse, 15 ans, devrait continuer à monter sa complice sur le circuit SHF à 5 et 6 ans.
L’interview d’Héloïse Thomas est à retrouver ci-dessous.

Marie Toublanc distribue également un panel d’étalons poneys de dressage (dont le champion des 5 ans, à lire ci-dessous) et a récemment lancé un nouveau projet nommé Pépite. Celui-ci a pour objectif de créer une émulation et des liens entre les différents acteurs de la discipline. « L’idée est d’essayer de créer une communauté de passionnés de dressage autour du poney en proposant des étalons, mais aussi un support pour aider les éleveurs à vendre leurs poulains issus des étalons Pépite, et pour les éleveurs qui souhaiteraient faire valoriser leurs poneys, de pouvoir dresser une liste de cavaliers partenaires, professionnels ou amateurs éclairés ».

Heaven des Allées (Wd, par Cathael Caradog et Coednewydd Fame par Coednewydd Black Magic) est sacré vice-champion de France en empochant les notes de 75,20% et 76,60% (77 au modèle). Le hongre Welsh Cob, très appliqué sous la selle, montre une belle polyvalence. Il confirme sa première saison de compétition en glanant un second podium après s’être classé 3e et Elite de la finale de Concours Complet à Pompadour, toujours sous la selle de Alyssia Vernin, la fille de ses éleveurs Jean et Clare Vernin.

Heaven des Allées et Alyssia Vernin – ph. Les Garennes
Heaven des Allées et Alyssia Vernin – ph. Les Garennes

La troisième et dernière Elite, DS Chantilly, met en exergue la famille Delrieu. La fille de la vedette européenne FS Champion de Luxe et de Dunia (Drp, par Djbouti YS et Joly de Brabander, Nf par Priory Prickle), sacrée vice-championne de France des 4 ans en 2016 sous la selle d’Alice Delrieu, est née chez Sébastien Delrieu et évoluait sous la selle de Célestine Delrieu (72,40%, 75,80% et une note de modèle de 79).

DS Chantilly et Célestine Delrieu – ph. Les Garennes
DS Chantilly et Célestine Delrieu – ph. Les Garennes

Finale des 5 ans : RM Most Beautiful Boy obtient les meilleurs scores toutes catégories d’âges confondues

Le champion et le vice-champion, préparés et montés par des cavaliers professionnels, ont survolé la finale des 5 ans.
L’expressif RM Most Beautiful Boy, étalon né en Allemagne chez Roland Maier et importé par sa propriétaire Pauline Verdicchio, est gratifié du titre de champion des 5 ans. Il décroche également les meilleures notes des trois générations : 84% le premier jour, 85,20% le second, pour un score final de 84,318% (79,50 au modèle).

RM Most Beautiful Boy et Alizée Roussel – ph. Les Garennes
RM Most Beautiful Boy et Alizée Roussel – ph. Les Garennes

Qualifié pour le championnat d’Allemagne des foals, RM Most Beautiful Boy a ensuite été approuvé étalon (primé d’état en octobre 2018 à Alsfeld), puis a été confié en février dernier à Alizée Roussel dans l’objectif de le préparer pour les 6 ans. Un peu timide à ses débuts en piste, le jeune étalon a pris de l’assurance et s’est montré sûr de lui lors de la finale de Fontainebleau. La cavalière professionnelle basée à côté d’Angers ne tarit pas d’éloges sur ce chic poney bien orienté, à la locomotion légère et dotée de rebonds : « Beauty est très actif, brillant, il a un trot élastique, montre de la force et de la souplesse, il sera facile à rassembler. C’est un poney très prometteur et qui se monte comme un cheval ».
Retrouvez les impressions d’Alizée Roussel au micro de la SHF.

Coté papier, le champion des 5 ans a pour père Movie Star 26 (par FS Mr Right), gagnant de son approbation à 2 ans et du très réputé championnat d’Allemagne des mâles de 3 ans en 2015 avant sa vente en Australie. Sa mère, RM Valerina, fille de Validos Highlight, est primée d’état en Allemagne.

Pauline Verdicchio, sa propriétaire, passionnée également par le poney de dressage, a créé en 2015 son élevage (affixe Song). Celui-ci, basé en Provence, est composé d’une dizaine de poulinières sélectionnées à partir de pedigrees très imprégnés de sang allemand.
Retrouvez son interview ci-dessous dans la Quotidienne de la SHF.

 

Le vice-champion des 5 ans est Dude, né lui aussi en Allemagne, chez Inga Bulle. Le joli bai avait d’ailleurs remporté la finale des 4 ans l’an dernier, toujours sous la selle de Corentin Pottier, cavalier professionnel des écuries de Pamfou Dressage, sacré champion de France Pro Elite cet été. Le protégé du jeune Ismael Gharnit sort de cette finale avec un excellent score de 81,50% (78,20%, 83,60% et 78,50 au modèle).
Pour rappel, Dude est un fils de Dimension (né chez Adolf-Theo Schurf, l’élevage « AT ») et de Grandezza (par FS Champion de Luxe), une sœur utérine de la ponette de Grand Prix Danae qui a évolué en France il y a une dizaine d’années. Grandezza a pour mère Good Luck, elle-même issue du croisement entre Golden Dancer et une fille de Conquistador née chez Ludwig Stassen du Gestüt Bönniger.

Dude et Corentin Pottier – ph. Les Garennes
Dude et Corentin Pottier – ph. Les Garennes

Le Poney Français de Selle Gulfstream Fast, né chez Nolwenn Rouxel et appartenant à Bruno Thomas, prend la troisième place. Il décroche sous la selle d’Amélie Vasseur les scores suivants : 74,60%, 78% et une note de modèle de 77.
Il s’agit d’un fils d’Under Cover Fast et After Eight Fast (par BE Champion Supreme d’Eté et Lancelotte, elle-même par Leonardo), une sœur utérine de l’étalon Sea Bird Fast (Excellent à 4 et 5 ans dans cette discipline et père notamment de l’étalon Boticelli de Rohan, classé jusqu’en CSIOP).

Gulfstream Fast et Amélie Vasseur – ph. Les Garennes
Gulfstream Fast et Amélie Vasseur – ph. Les Garennes

Notons également la mention Elite d’un autre poney de l’élevage des Allées. Il s’agit de Galahad des Allées (Wd, par Cathael Caradog et Coednewydd Fame par Coednewydd Black Magic), le propre frère donc du vice-champion des 4 ans. Lui aussi est né chez Jean et Clare Vernin et évoluait sous la selle d’Alyssia Vernin. Il boucle sa finale en 76,53% (72%, 78,50% et 78,50 au modèle).


Finale des 6 ans : l’élevage Fast fait coup double !

La finale des 6 ans est dominée par les poneys de l’élevage Fast et les produits d’Under Cover Fast (étalon Pfs, par Latimer, Trak et Mata Hari, Drp par Cansas), également père du troisième des 5 ans. Ce dernier, chic étalon noir bien connu du circuit Grand Prix, compte, entre autres, un titre de champion de France As Poney Elite en 2017 sous la selle de Charlotte Palas et quatre sélections aux championnats d’Europe (Aarhus en 2016 où il s’est qualifié pour la Kür tout comme en 2017 à Kaposvár avec Charlotte, puis Pilisjászfalu en 2020 associé à Cassandra Rouxel – la fille de Nolwenn Rouxel fondatrice de l’élevage Fast – et enfin Strzegom cet été avec Stella Briand).
Après s’être classée troisième des 4 ans, puis vice-championne des 5 ans, la jolie Farbenfroh Fast décroche le titre. Elle obtient 81,20% et 83,40% (note de modèle de 83,50) soit un total championnat de 82,742%. La fille d’Under Cover Fast et Varum Nicht Fast (par Soliman, Han) appartient toujours à Nolwenn Rouxel, mais aussi à sa cavalière Marie Wack.

Farbenfroh Fast et Marie Wack – ph. Les Garennes
Farbenfroh Fast et Marie Wack – ph. Les Garennes

« J’ai tout de suite flashé sur Farbenfroh. Je l’ai achetée foal à 1 ou 2 mois, sur photo, chez son éleveuse qui est sa copropriétaire », confie sa cavalière qui l’a construite de A à Z. « Je l’ai récupérée lorsqu’elle avait 3 ans et nous nous sommes qualifiées pour la finale des 4, 5 et 6 ans. Farbenfroh a une top énergie, de très bons postérieurs, elle pousse toujours très bien derrière. Elle n’a pas vraiment de défauts. Globalement, c’est une ponette très agréable. A Fontainebleau, la première reprise s’est très bien passée, en revanche, je la pousse un peu trop dans le premier trot moyen et de ce fait, elle galope deux foulées. Le deuxième jour, elle change de pied dans le deuxième galop à faux, mais les juges n’ont pas énormément sanctionné la soumission. Elle était très sage, très sérieuse, concentrée et à l’écoute, beaucoup plus que l’an passé où elle était dissipée à cause de la météo catastrophique. Elle termine de la meilleure des manières le circuit dédié aux jeunes poneys » poursuit-elle. Le circuit du Cycle Classique est désormais terminé pour la championne et sa cavalière qui n’a pas d’autres jeunes poneys à monter. Cependant, le couple reste réuni et évoluera sur le circuit cheval. « Selon le travail hivernal, l’objectif sera de la monter en Amateur 2 et si les changements de pieds passent bien, en Amateur 1. Son éleveuse la récupèrera ensuite en tant que poulinière ».
Interview de Marie Wack ci-dessous.

La mère de la championne, Varum Nicht Fast, est une sœur utérine du vice-champion Follow Me Fast. Le chic fils d’Under Cover Fast et de Royal Airborne Fast (par le champion de France Grand Prix Elite Doppelspiel, également membre de l’équipe de France aux championnats d’Europe), s’est forgé un solide palmarès sous la selle de la fille de son éleveuse, Cassandra Rouxel, qui le prépare depuis ses débuts : champion des 4 et des 5 ans, Follow Me s’est élancé sur le circuit As Elite cette saison et a été sacré vice-champion de France dans cette catégorie du haut de ses 6 ans.
Cassandra et Follow Me sont gratifiés d’un score de 80,303% (78,40%, 81% et 82 au modèle).

Follow Me Fast et Cassandra Rouxel – ph. Les Garennes
Follow Me Fast et Cassandra Rouxel – ph. Les Garennes

Troisième et dernier Elite : le mâle allemand Crown Cheesecake, provenant de l’élevage de la famille Nagel. Le palomino, qui semble pratique, est un fils de Crown Charm Of Royal (un fils de Casino Royale, lui-même par FS Champion de Luxe) et Crown It Girl (par Can Dance, un fils lui aussi de FS Champion de Luxe). Associé à Daphné Bigan, il décroche un score total de 77,409% (75,40%, 77,20% et une note de modèle de 85,50).

Crown Cheesecake et Daphné Bigan – ph. Les Garennes
Crown Cheesecake et Daphné Bigan – ph. Les Garennes


PONEYS CLASSES ELITE

4 ans (7 partants)
1re : Honey Drop Petits Près (Drp, par Diamond Touch et Paloma par Cebulon) / Joachim Glienke (Ger) / Marie Toublanc / Eloïse Thomas – 79,606
2e : Heaven des Allées (Wd, par Cathael Caradog et Coednewydd Fame par Coednewydd Black Magic) / Jean et Clare Vernin / Alyssia Vernin – 76,212
3e : DS Chantilly (Drp, par FS Champion de Luxe et Dunia par Djbouti YS) / Sébastien Delrieu / Célestine Delrieu – 75,061

5 ans (9 partants)
1er : RM Most Beautiful Boy (Drp, par Movie Star et RM Valerina par Validos Highlight) / Roland Maier (Ger) / Pauline Verdicchio / Alizée Roussel – 84,318
2e : Dude (Drp, par Dimension et Grandezza par FS Champion de Luxe) / Inga Bulle / Ismael Gharnit / Corentin Pottier – 81,50
3e : Gulfstream Fast (Pfs, par Under Cover Fast et After Eight Fast par BE Champion Supreme d’Eté, Drp) / SCEA Elevage Fast / Bruno Thomas / Amélie Vasseur – 76,879
4e : Galahad des Allées (Wd, par Cathael Caradog et Coednewydd Fame par Coednewydd Black Magic) / Jean et Clare Vernin / Alyssia Vernin – 76,530

6 ans (5 partants)
1re : Farbenfroh Fast (Pfs, par Under Cover Fast et Varum Nicht Fast, Aes par Soliman, Han) / SCEA Elevage Fast / Nolwenn Rouxel et Marie Wack / Marie Wack – 82,742
2e : Follow Me Fast (Pfs, par Under Cover Fast et Royal Airborne Fast par Doppelspiel, Drp) / SCEA Elevage Fast / Cassandra Rouxel / Cassandra Rouxel – 80,303
3e : Crown Cheesecake (Drp, par Crown Charm Of Royal et Crown It Girl par Can Dance) / Zg Nagel (Ger) / liste rouge / Daphné Bigan – 77,409

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook