CSIP du Mans : rude bataille entre Tabitha Kyle et Ilona Mezzadri

Principal rendez-vous du week-end, le CSIP du Mans a fait le plein ! Sous un beau soleil d’été, de nombreux cavaliers français ont fait le déplacement et se sont confrontés à quelques cavaliers étrangers, britanniques pour la plupart. Retour sur ces trois belles journées de compétition au Pôle Européen du Cheval.

Les deux premières grosses épreuves du CSIP sont tombées dans l’escarcelle d’Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z (Z, par Campione, Holst et Galathe de Lune, Bywbl par Caletto, Holst), très au point. Avec leur rapidité habituelle, elles se sont tout d’abord imposées le vendredi, en devançant le Britannique Henry Squibb (Sultan du Barry) et Elsi Jacques (Trevoulter Ladies Man). Rebelote le lendemain matin sur 1,25 m ; cette fois-ci, le podium est complété par Léa Laurencin, associée à For Next Generation (couple gagnant du Grand Prix As Excellence de Magnanville le week-end dernier), et Pol Jacob (Urgande des Islots).

Superbe week-end pour Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z. La paire s’octroie les deux premières épreuves et se classe 2e du Grand Prix – ph. Marine Delie
Superbe week-end pour Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z. La paire s’octroie les deux premières épreuves et se classe 2e du Grand Prix – ph. Marine Delie

En revanche, le scénario fut différent ce matin lors du Grand Prix à 1,30 m avec barrage. Neuf couples ont réussi le parcours parfait sur le tour initial (parmi les 24 partants), se qualifiant ainsi pour le barrage, dont 7 paires françaises.
La victoire est revenue à la Britannique Tabitha Kyle, en selle sur l’européen Gangnam Style II. Précise sur son tour initial et d’une rapidité impressionnante lors du barrage (que ce soit dans les galopades comme sur les virages serrés), la jeune cavalière de 13 ans a bien mérité sa victoire !

La Britannique Tabitha Kyle remporte de belle manière le Grand Prix du CSIP du Mans aux rênes de Gangnam Style II – ph. Marine Delie
La Britannique Tabitha Kyle remporte de belle manière le Grand Prix du CSIP du Mans aux rênes de Gangnam Style II – ph. Marine Delie

Cette fois-ci, Ilona et Callas doivent se contenter de la deuxième place. Après un premier parcours parfaitement maitrisé, la cavalière et sa jument ont tout donné sur le barrage, mais Tabitha améliora quelques minutes plus tard leur chronomètre de plus d’une seconde (37.62s contre 38.93s). Le podium est complété par Junie Buisson et Vertige de Belébat, toujours au rendez-vous sur de tels parcours.

Junie Buisson et Vertige de Belébat sont décidemment très réguliers. Double clear round cette fois encore, ils sont 3e du Grand Prix – ph. Marine Delie
Junie Buisson et Vertige de Belébat sont décidemment très réguliers. Double clear round cette fois encore, ils sont 3e du Grand Prix – ph. Marine Delie

Avec un barrage légèrement plus lent, Megan Li, autre concurrente courant sous les couleurs de l’Union Jack, doit se contenter de la quatrième place, en selle sur Harry. Pour les rangs 5 à 7, nous retrouvons 3 couples tricolores ayant commis une faute au barrage. Il s’agit respectivement de Léo Nerzic (qui a bien trouvé les boutons de Ken van Orchid), Perrine Pottier (toujours en selle sur Ultralinaro de Lahaye, une semaine après leur victoire dans le Grand Prix de Magnanville) et le jeune Kenzo Hode (Tiga du Marais).

Tabitha Kyle et Gangnam Style II – ph. Marine Delie
Tabitha Kyle et Gangnam Style II – ph. Marine Delie

A la suite avait lieu le CSIP à 1,20 m, conclusion du week-end du « small tour ». Ici aussi, la victoire est revenue à Tabitha Kyle. Non contente de l’emporter avec Orchid’s Vienna (Nrps, par Krimh et Orchid’s Thalia par Kantje’s Carlando), la jeune Britannique s’octroie également la seconde place avec le poney français Atomic du Barry (Oc, par Frascator Mail, Sf et Gozzilla, Pfs). Déjà gagnante de l’épreuve à 1,15 m d’hier et toujours très déterminée, elle a tout simplement été imbattable au barrage !

Tabitha Kyle et Orchid's Vienna – ph. Marine Delie
Tabitha Kyle et Orchid’s Vienna – ph. Marine Delie

Léo Nerzic se classe également dans cette épreuve, cette fois-ci avec Boutade St Hermelle, en prenant la troisième place pour un centième de trop par rapport à Tabitha et Atomic. La cavalière de l’Equipe de France Romane Orhant, ici en selle sur Champagne d’Ar Cus, termine quant à elle à la quatrième place, quelques centièmes derrière Léo et Boutade. Agathe Masquelier termine à la cinquième place pour une barre au barrage, associée à sa jeune et prometteuse Dièse de Montigny. Elsi Jacques (Westward Sunshine, pour la Grande Bretagne), Ester Pottier (Panic At the Disco VD Buc) et Léa Laurencin (Very de Bennes) complètent le classement à l’issue de barrages plus compliqués. Pour un point de temps dépassé sur leurs parcours initiaux, Candice Moullière (Augenblick Ysandre) et la britannique Elsi Jacques (Dapple Grey Des Drop) sont restées aux portes du barrage et terminent respectivement à la neuvième et dixième place.

Léo Nerzic et Boutade St Hermelle – ph. Marine Delie
Léo Nerzic et Boutade St Hermelle – ph. Marine Delie

Les jeunes poneys de 6 et 7 ans étaient également conviés à ce week-end sarthois, et quelques-uns ont répondu présents. Dans le Grand Prix des 7 ans, Tabitha Kyle (décidément plus qu’en forme ce week-end !) a signé l’unique sans-faute avec Lickaun Lady. La paire britannique devance un duo français, Zoé Tisseron et Dior de Lespouey (Pfs, par Royal Aronn du Vassal), qui terminent avec une barre au sol et la deuxième place de l’épreuve.
Du côté des poneys de 6 ans, l’Irlande a été mise à l’honneur (comme souvent, au BIP par exemple) avec la victoire de Samba van de Groenheuvel, présenté par Jack Conlon Gateau. Les françaises Zoé Bedon (Edition Limitée Vilate) et Léa Laurencin (Ecume d’Azur) n’ont pas démérité, en sortant de bons parcours seulement pénalisés d’une barre.

Jack Conlon Gateau et Samba van de Groenvuel – ph. Marine Delie
Jack Conlon Gateau et Samba van de Groenheuvel – ph. Marine Delie

Enfin, notons que ce week-end était également l’occasion pour nos jeunes cavaliers poneys de prendre de l’expérience sur les épreuves chevaux. Ilona Mezzadri, Romane Orhant, Emma Koltz… étaient par exemple présentes dans des épreuves allant de 1,25 m à 1,45 m.

Sur Place, Marine Delie

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook