Le Grand Parquet, « green » … irlandais !

Le God Save The Queen a à nouveau retenti en ce samedi matin sur le Grand Parquet, à l’occasion de la nouvelle victoire de Tilly Bamford, associée à Calimero, dans l’épreuve à 1,20m du CSIP. La paire, tout en complicité, a su trouver les clés du sans-faute en un minimum de temps (58.33s). L’Irlande, comme à son habitude, place une de ses cartouches sur le podium ; en effet, Kattie Nallon et Walks Like Rihanna sont deuxièmes, là aussi grâce à un sans-faute rapide et bien monté, même si la jeune fille doit concéder plus de 5 secondes à Tilly. Cela devient une habitude, Prune Fralin signe la meilleure performance française, en complétant le podium avec Chimmerdor Dya, en sortant sans pénalité mais avec quelques secondes de plus que Katie. Elle est accompagnée à la remise des prix par d’autres compatriotes : Yasmine Besbas a su placer Valkirie de Fabijan au quatrième rang, tandis qu’Héloïse Gruson termine à la cinquième place aux rênes de Diabolo Meniljean. Justine Cesse et E Mail de la Vallée Perdu réalisent également une belle performance en étant sixièmes.

Prune Fralin et Chimmerdor Dya – ph. Poney As
Prune Fralin et Chimmerdor Dya – ph. Poney As

En début d’après-midi, l’heure des choses sérieuses était venue, avec le Grand Prix du CSIP. Sur un tour aux côtés d’1,25m, 12 couples sur les 41 au départ ont su trouver les clés du parcours, plateau plutôt homogène et de bonne qualité d’ailleurs. La compétition a vite tourné au duel franco-irlandais. Jugez plutôt : sur les 12 couples accédant à la finale au chronomètre, 5 sont français, 5 sont irlandais (sur 12 binômes engagés pour cette nation !), tandis que la Belgique et la Grande Bretagne placent également une cartouche au barrage.

La britannique Tilly Bamford et Lapislazuli – ph. Poney As
La britannique Tilly Bamford et Lapislazuli – ph. Poney As

Première sans-faute et première à partir sur le jump-off, la tricolore Léa Colombeau, en selle sur le tout bon Acrobatte des Islots, n’a pas su réitérer sa performance initiale et doit concéder un stop. La britannique Tilly Bamford, sur sa lancée de sa matinée, réalise un beau barrage rapide et sans-faute, et signe donc une belle performance aux rênes cette fois-ci de Lapislazuli (37.99s, 6e). Au tour de l’Irlande d’envoyer son premier représentant, Camryn Clarke, avec Rock of Dawn. Dans le style irlandais toujours allant, le couple franchi une nouvelle fois la ligne d’arrivée sans aucune pénalité tout en abaissant le chronomètre de Tilly (37.55s, 5e). La française Janelle Rebelo aurait bien voulu répondre, mais elle n’a pas pu prendre tous les risques, associée à Dance Floor du Cauroy. C’est néanmoins un beau double sans-faute et le 9e rang final.

Anna White et Red Star Optimus – ph. Poney As
Anna White et Red Star Optimus – ph. Poney As

L’Irlande reprenait la piste avec Anna White, elle aussi très en forme depuis le début du week-end, et qui avait choisi Red Star Optimus pour ce Grand Prix. Tout est bien monté, c’est rapide, et le chronomètre s’abaisse à nouveau : 37,25s, et la tête provisoire ! Prune Fralin, décidément en grande forme ce week-end, a bien joué avec son Dragibus du Rouget, toutes les barres restent sur leurs taquets, mais se fut insuffisant pour aller détrôner l’irlandaise à la montre (38.05s, 7e). La jeune pousse belge Robin Vermeir ne put empêcher une faute de la part d’Ottawa VH Verbrandgoed. La jeune française Myla Moulin Teste, en selle sur le tout bon D’Zeus des Chesnaies, ose prendre des risques … mais c’est derrière au chronomètre (37.44s) !

Myla Moulin Teste et D'Zeus des Chesnaies – ph. Poney As
Myla Moulin Teste et D’Zeus des Chesnaies – ph. Poney As

L’irlandaise Lily O’Dea assure plus ce deuxième « round » avec Budweiser ; sa compatriote Natasha Foley (Knockroe Little Clover) s’empare quant à elle de la deuxième place provisoire, pour 4 centièmes de plus qu’Anna !

Natasha Foley et Knockroe Little Clover – ph. Poney As
Natasha Foley et Knockroe Little Clover – ph. Poney As

Alors, imbattable ce chronomètre ? Et bien non, une irlandaise en cache une autre ! Jenny Dunlop, déjà très au point sur le tour initial avec Keatingstown Hunky Dory, réédite la performance sur ce tour au chronomètre, tout en activant le turbo ! Sur les immenses galopades du Grand Parquet, toutes les distances en avançant sont réussies, et elle prend au passage la tête du provisoire avec son chronomètre stratosphérique de 35.88s.

Jenny Dunlop et Keatingstown Hunky Dory – ph. Poney As
Jenny Dunlop et Keatingstown Hunky Dory – ph. Poney As

Restait alors une dernière française à s’élancer, Héloïse Gruson, que l’on sait potentiellement rapide aux rênes de Chipie Meniljean. C’est bien monté, il y a du rythme, mais les courbes sont un peu larges ; pas de miracle au tableau d’affichage donc : 40.96s et le huitième rang final.
Comme souvent sur ce mythique terrain du Grand Parquet … c’est l’Irlande qui gagne ! C’est bien simple : le podium est entièrement irlandais ! Jenny s’impose donc, devant Anna et Natasha. La meilleure performance française revient à Myla Moulin Teste, au pied du podium.
Enfin, d’autres cavaliers auront des regrets de leur tour initial, à l’image de Guillemette Rousseau, auteure d’un très beau parcours avec l’expérimenté Kit Nran, mais qui laisse le dernier à terre pour une petite touchette. Scénario identique pour l’irlandaise Mcfadden Cara (Infinity) …

Ainsi s’achève donc ce beau week-end de sport pour le CSIP, marqué par la vitesse indéniable des irlandais et les belles performances de nos jeunes tricolores, qui laissent présager de bonne chose pour l’avenir.

Marine Delie

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook