Konrad, star des rectangles de Dressage, n’est plus

Un très grand champion de la scène internationale est mort avant-hier et c’est avec une immense tristesse que sa cavalière Sanneke Rothenberger nous l’apprend sur ses réseaux sociaux. A l’aube de ses 31 ans, Konrad, star des rectangles de Dressage, n’est plus.

Konrad présenté à l'équipe des vétérinaires avant le début des championnats d'Europe de Saumur en 2006 - ph. Pauline Bernuchon
Konrad présenté à l’équipe des vétérinaires avant le début des championnats d’Europe de Saumur en 2006 – ph. Pauline Bernuchon

Pilier de l’équipe allemande durant 10 ans, Konrad truste toujours la tête du Top 15 des meilleurs poneys de Dressage d’Europe, un classement élaboré par Poney As à partir des résultats engrangés par les poneys lors des finales individuelles des championnats d’Europe. Il n’est d’ailleurs pas près de la quitter tant sa longévité fut exceptionnelle !

Son palmarès individuel aux championnats d’Europe en dit long…
1997 : médaille d’or avec Wilhem-Nikolas Kröncke
1999 : médaille d’or avec Kira Kröncke
2000 : médaille de bronze avec Kira Kröncke
2001 : 4e avec Annika Fiege
2002 : médaille d’argent avec Annika Fiege
2003 : médaille d’argent avec Patricia Holn
2004 : médaille de bronze avec Patricia Holn
2005 : médaille d’argent avec Sanneke Rothenberger
2006 : 5e avec Sanneke Rothenberger

Voici ce que nous disions de Konrad il y a quelques années…

Konrad (Conrad de son vrai nom, le K a remplacé le C un peu plus tard) est un poney de selle allemand, né en 1990 chez Hilda Wassmann, fils de l’exceptionnel Welsh Pony Constantin, réputé pour transmettre de formidables allures (quatre de ses produits ont participé aux championnats d’Europe : Konrad donc, mais également Cash and Go, à la 15e place du Top 15, la géniale Cinderella double médaille d’or en 2011 et l’étalon Condor II) et de la hanovrienne Lamina (Lungau). Konrad est donc le propre frère de Chablis et de l’étalon Champagner W, sorti en dressage en klasse L jusqu’en 2007 et lui-même père de trois fils approuvés dont le plus connu est sans doute l’international Campari W WE.

Sous la selle d’Eva-Maria Tüpker, Konrad engrange ses premières médailles : l’argent et l’or lors du Bundeschampionate de Warendorf à 3 et 4 ans. A 5 ans, il trouve en Wilhem-Nikolas Kröncke un complice capable d’affronter les meilleurs…

1997 – 2007 : 10 ans au plus haut niveau et une multitude de médailles

A 7 ans, Konrad est sacré double champion d’Europe à Hartpury (Grande-Bretagne) associé à Wilhem-Nikolas Kröncke, son cavalier alors âgé de 14 ans. Kira Kröncke, la sœur de Wilhem-Nikolas, prend le relais. Avec cette dernière, il réédite deux ans plus tard le même doublé avant de ramener le bronze l’année suivante !
Cornelia Endres, emblématique entraîneur de l’équipe d’Allemagne, ne cessera d’ailleurs d’aligner Konrad dans sa redoutable team, dix ans durant. Fait assez marquant – rappelons que le niveau des quatre mousquetaires de l’équipe allemande est extrêmement élevé – sur dix participations aux championnats d’Europe, Konrad a décroché dix fois l’or dans l’épreuve par équipe…

Les deux saisons suivantes, avec Annika Fiege, Konrad est au pied du podium en 2001 et médaillé d’argent en 2002. Médaillé de bronze dans le championnat allemand en 2003, il gagne son ticket pour Necarne Castle avec Patricia Holn, sa nouvelle amazone sacrée vice-championne d’Europe. L’année suivante, elle montera sur la troisième marche du podium.

Saumur 2006 - Konrad et Sanneke Rothenberger – ph. Poney As
Saumur 2006 – Konrad et Sanneke Rothenberger – ph. Poney As

A la fin de sa carrière, Konrad a permis à Sanneke Rothenberger de faire ses gammes dans la haute compétition internationale : avant de devenir multimédaillée européenne à cheval, Sanneke a glané avec lui une deuxième place à Pratoni del Vivaro, puis une 6e à Saumur.
En 2007, année de son dernier championnat, le nouveau règlement qui prévoit la qualification en finale de trois couples maximum par nation, ne lui a pas permis de décrocher une huitième médaille… Bien sûr, il s’est imposé dans la consolante, à cinq points du deuxième (maigre consolation tout de même pour le couple). En 2008, en très belle forme à 18 ans, il déroule quelques reprises, toutes remarquées, comme celles à Addington, où il gagne les trois reprises à plus de 70%… Le crack a tiré sa révérence lors du championnat d’Allemagne qu’il a remporté. Une belle sortie.

Konrad et Sanneke toujours – ph. Poney As
Konrad et Sanneke toujours – ph. Poney As

Konrad… une des légendes de la Mannschaft. En toute logique, il est entré dans les sports équestres germaniques salué par la Oldenburg Horse Breeders’ Society au même titre que les stars de la discipline tels que Bonfire, Donnerhall, Sandro Hit…
« C’était un poney qui se déplaçait très très bien, il voulait toujours bien faire. Il était léger et doux dans le contact, confortable au possible, c’était un excellent maître d’école pour faire ses armes à haut niveau. Son seul défaut est qu’il sautait en l’air dès qu’il entendait un « clic » d’appareil photo… Il avait ce souci d’être effrayé par ce genre de petites choses… », nous expliquait à l’époque Sven Rothenberger. Si bien que le papa de Sanneke, Sönke et Semmieke n’hésitait pas à faire le tour du rectangle pour avertir les photographes !

Retraité depuis ce temps et pensionnaire privilégié du Gestüt Erlenhof de la famille Rothenberger, Sanneke a dit de lui : « je n’ai jamais monté un autre poney avec un esprit si combatif et qui prenait autant de plaisir dans tout ce qu’il faisait ».

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook