La finale montée des poneys Welsh pour Swyn Barrade !

Habituellement organisée lors de la soirée de l’avenir du samedi, annulée en raison de la crise sanitaire, la finale des champions Welsh n’a donc pas pu avoir lieu cette année. Toutefois, la race Welsh a été représentée lors du Sologn’Pony : en remplacement, l’idée de mettre en place une finale montée a émergé et s’est concrétisée samedi.
Selon des critères précis (classements en modèle et allures et/ou sport), les propriétaires des poneys ont fait acte de candidature, charge ensuite à l’Association Française du Poney et Cob Welsh (AFPCW) de procéder à sa sélection. Cette finale a donc regroupé 13 sujets appartenant aux sections A, WTC, D et Part-Bred et jugés par Rob Jones (Pontsteffan Stud, Pays de Galles) et Emmanuelle de Monléon (Elevage d’Albran).

Swyn Barrade, étalon Welsh Cob finaliste des championnats d’Europe de Dressage, remporte cette première et inédite finale montée des poneys Welsh – ph. Poney As
Swyn Barrade, étalon Welsh Cob finaliste des championnats d’Europe de Dressage, remporte cette première et inédite finale montée des poneys Welsh – ph. Poney As

Qu’est-il recherché dans cette finale ?

« Ce type de Show est très différent, sans doute, de ce dont on a l’habitude d’observer en France. Je suis venu juger cette épreuve à Lamotte-Beuvron comme je l’aurai jugée en Angleterre, avec mon œil de Britannique », indique Rob Jones. Plus précisément, les poneys sont jugés sur les allures et le type Welsh, à 50/50. Il précise : « concernant la locomotion, les transitions doivent être fluides, sans accrocs ; le mouvement en avant, l’impulsion, est recherché.  Nous ne jugeons pas un poney de sport ou de Dressage pur, mais un poney à l’attitude générale légère, posé sur son mors, énergique, disposant d’une volonté d’aller de l’avant et que l’on aimerait monter toute la journée ! L’éduction joue beaucoup également et dans ce cadre, un poney qui rue ou se cabre est sanctionné ».

Enora de Vienne et Swyn Barrade - ph. Poney As
Enora de Vienne et Swyn Barrade – ph. Poney As

Observés samedi en début d’après-midi, par section, le verdict est tombé le soir, vers 20h00, lors de la cérémonie des récompenses. Le gagnant est l’étalon Welsh Cob Swyn Barrade (par Ceulan Nathan et Usk Barrade par Hwylog Sensation), né chez Cécile Rouffaud et appartenant à Rose Harang. Rob Jones poursuit : « sa cavalière (Enora de Vienne, ndlr) l’a présenté dans le mouvement en avant. Après quelques explications, elle a bien compris ce qui était recherché. C’est un très beau spécimen de la section Cob, d’ailleurs, cette section a tout particulièrement été remarquée. J’ai appris plus tard que Swyn avait participé aux championnats d’Europe ». La Welsh Cob Up Town Girl Cherry (Brynithon The Invinsible X Tireinon Step On) prend la deuxième place et la femelle Part-Bred Oberland Excelsis, âgée de 20 ans et fille du chef de race Strinesdale Matador (sur une mère par Dyfnog Monarch), la troisième. « Celle-ci aurait pu même, en son temps, gagner cette épreuve en Angleterre ».

Y aurait-il un nouveau marché crédible pour ce type d’épreuve en France ? Pour le juge Britannique, qui a pu observer des poneys Welsh dans la discipline du saut d’obstacles (notamment à Lamotte-Beuvron sur les finales SHF), il pourrait y avoir un créneau « pour les cavaliers souhaitant présenter un poney à la conformation de Welsh, bien éduqué, répondant à ses sollicitations dans une attitude en avant, toujours ». Ce n’est pas une compétition, mais un joli défit. Et il n’y a pas que le saut d’obstacles à partager avec son complice.  Et de conclure : « samedi, les présentateurs n’étaient pas tous au courant de nos attentes et de ce qui est précisément recherché, mais c’était une première en France. Je les encourage à poursuivre ce type d’épreuve de show ; j’espère que cette expérience sera reconduite ». 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook