Elevage des Ifs : Cedar Bambina et Mudeford Spark

Initié à la fin des années 50 avec des poneys New Forest importés de Grande-Bretagne, l’élevage des Ifs a refait parler de lui ces dernières années grâce à Si Jolly des Ifs, membre de l’équipe de France aux championnats d’Europe de saut d’obstacles à Kaposvàr sous la selle de Valentine Delaveau et à l’étalon de Grand Prix N’Hectare des Ifs. L’occasion de revenir sur les reproducteurs marquants de l’élevage de Joëlle Boisnard : Cedar Bambina et Mudeford Spark.
Valentine Delaveau et Si Jolly des Ifs - ph. Camille Kirmann
Si Jolly des Ifs est l’un des meilleurs produits de l’élevage de Joëlle Boisnard et de sa fille Sophie Boisnard Deliberos. Elle est issue de la souche de Cedar Bambina via la toute bonne poulinière Cookky des Ifs. Si Jolly a eu une belle carrière sportive en France bouclée par une sélection aux championnats d’Europe sous la selle de Valentine Delaveau – ph. Poney As

L’élevage des Ifs, l’un des pionniers en France

Fondé par Joëlle Boisnard et poursuivi avec autant de passion par sa fille, Sophie Boisnard Deliberos, l’élevage de poneys New Forest et de Poneys Français de Selle « des Ifs », s’inscrit parmi les pionniers en France. Rappelons que Madame Boisnard, convaincue par la race, a créé à l’époque une association d’utilisation du poney New Forest, menée par un seul objectif : la sélection sportive. L’aventure a débuté grâce à un poulain mâle de 6 mois offert par un ami de la famille, Mudeford Spark, fils du chef de race britannique Brookside David, qui est devenu par la suite un reproducteur phare dans sa race, père notamment de l’étalon Nightingle des Ifs. Véritablement marquée par l’arrivée de ce poulain, Madame Boisnard se rend alors en Grande-Bretagne, dans la région du New Forest, et va importer ses premiers poneys en 1956, dont la jeune Cedar Bambina. Mariés, Mudeford Spark et Cedar Bambina donneront le poney de cœur de Sophie Boisnard Deliberos, Nectar des Ifs, né en 1979, qui sous sa selle fut gagnant du Critérium de saut d’obstacles par équipe à Fontainebleau en 1984, finaliste du Cycle Libre l’année suivante, vice-champion de Normandie en 4e catégorie en 1986 et classé jusque sur des épreuves C1 et B2 chevaux (1,25 / 1,30 m, ISO 121/89).
L’européenne Si Jolly des Ifs, par l’étalon allemand Linaro SL, est donc une fille de Cookky des Ifs, elle-même fille de Nightingle des Ifs (étalon par Mudeford Spark) et de Cedar Bambina (poulinière par Cedar Sunrise). Finaliste à 6 et 7 ans, Si Jolly a ensuite évolué sous la selle de Valentine Delaveau jusqu’en Grands Prix se classant 8e du championnat de France As Poney Elite Excellence en 2016 et 6e en 2017, avant d’être sélectionnée pour les championnats d’Europe de Kaposvàr (4e par équipe et 20e en individuel).
 

Cedar Bambina : une souche de qualité

Cedar Bambina, disparue à 27 ans pleine de l’Anglo-Arabe Joad, était une jument légère, avec de l’étendue et un bon bout de devant, un caractère facile et généreux. Mère de 17 produits dont 2 étalons – comptant Flambeau des Ifs (C1P CSO) – elle laissera 10 filles à l’élevage parmi lesquels Sunny des Ifs (IPO 124/06, mère d’un unique fils, l’étalon Pfs If de St Hymer, gagnant en GP CSO, IPO 150/10, ISO 129/12), Umbrella des Ifs (IPC 133/97, IPO 122/00, mère de Queriane Vas Joly, IPO 126/13), Bambina des Ifs (mère de l’étalon Gold des Ifs, mais aussi d’Hectare, IPO 129/02 et Image, IPO 135/08, de l’affixe « du Coteau »), Erela des Ifs (mère de 15 poulains dont 9 indicés à l’instar de l’étalon Quel Amour des Ifs, Elite en CCJP CSO 6 ans D, As Poney 1, CSIP, IPO 151/11, ISO 129/17 ; Love Story des Ifs, D Elite CSO, IPO 135/11 ; D’Hectare des Ifs, IPO 121/19 ; Orella des Ifs, mère de Vaillant Dav’Nir, IPO 136/19…) et la sanguine Cookky des Ifs, une fille de Nightingle des Ifs, donc. Rachetée à l’élevage des Etangs, Cookky a mis au monde 8 poulains, tous indicés et nés sous l’affixe « des Ifs » : Ionie (par Paleo Dargos, IPO 129/16, IPC 127/07) ; Jalna (par Paleo Dargos, IPO 136/06) ; Kiss Me (par Shining Starr Aristo, IPC 130/07, IPO 130/16), Mudeford Girl (par Etoile d’Hardy, IPO 130/08), N’Hectare (par Double d’Elle, étalon performer en GP CSO et CSIOP, IPO 165/19), Orly (par Double d’Elle, IPO 156/09), Pretty Girl (par Caucalis, IPO 121/10) et Si Jolly des Ifs (par Linaro SL, CSIOP, IPO 158/16, ISO 122/15).
Valentin Fuzeau et N'Hectare des Ifs - ph. Pauline Bernuchon
N’Hectare des Ifs est un étalon performer en Grand Prix de CSO et CSIOP. Sa mère est Cookky des Ifs, il s’agit donc d’un frère utérin de Si Jolly. Ici associé à Valentin Fuzeau – ph. Poney As

Mudeford Spark, l’étalon phare

Quatre étalons ont assurément émergé à l’élevage des Ifs : Mudeford Spark, Ossemsley Advent, Nightingle des Ifs et Paleo Dargos. Le premier sera le plus marquant.

Camille Condé Ferreira et Quel Amour des Ifs, ici au BIP - ph. Camille Kirmann
L’étalon Quel Amour des Ifs est un fils d’Erela des Ifs, une poulinière qui a pour mère Cedar Bambina. Ici au BIP sous la selle de Camille Condé Ferreira – ph. Poney As

Mudeford Spark (par Brookside David) a fait la monte chez Joëlle Boisnard de 1959 à 1980 (116 produits immatriculés) et s’est avéré être un excellent reproducteur pour le saut d’obstacles. Etalon bai au modèle ancien, doté d’une avant main très chargée et d’une épaule profonde, d’un physique « taillé à la hache », il n’aurait sans doute pas été approuvé aujourd’hui. Mais, il pouvait se targuer de points de force, d’un très bon pas, d’un galop ample et d’un excellent coup de saut, à l’image de sa production qui, elle, sans pouvoir prétendre briller en concours de modèle et allures, était douée sur les barres, montrait de la puissance, de la force. Elle se démarquait aussi par un caractère bien trempé : « Des poneys à ne pas mettre entre toutes les mains », souligne Sophie Boisnard Deliberos. Outre Nectare (ISO 121 en 1989), Esquise, Jimmy, Kaki, Kirch, Kedar, Miranda, Murphy, Pancho, tous des « Ifs », ainsi que Mordred des Etangs, ou encore Casimir II lui ont fait honneur en compétition. Mudeford Spark est, de plus, le père de 9 étalons, les plus connus étant Nightingle des Ifs et Gold des Ifs.

L’étalon a particulièrement bien produit avec des juments légères, avec un bon bout de devant, de l’étendu et un caractère facile à l’image de Cedar Bambina, Silverlea Brown Fern (par l’étalon Silverlea Sea Breeze – Brown Fern est entre autres la mère de Cookie du Coteau, qui a bien produit en sport), Silverlea Lizette (la fille de Silverlea Montego Bay a fait ses premières courses avec Olivier Lepage ! Elle est aussi la mère de Cherry IV à l’origine de plusieurs étalons estampillés « des Etangs » et de la bonne poulinière Soon des Etangs) ou encore de Mudeford Polly Flinders (par David Gray, fils de Brookside David, le père de Mudeford Spark).

Dans le cheptel de poulinières de l’élevage des Ifs, toutes ne correspondaient pas à Mudeford Spark alors les Boisnard ont gardé son fils, Nightingle des Ifs, issu de la bonne Priory Pollydora (par Burton Sunlight). Nightingle peut s’enorgueillir d’une production bien plus facile que celle de son illustre père, bien que manquant d’un peu de force. Cet étalon, qui a confirmé en tant que père de mère, est un frère utérin du bon reproducteur Jolly des Ifs qui fit sa carrière au sein du célèbre élevage « des Etangs » de Madame Hélène de Bonnafos, une grande amie de la famille.

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest