Simili de la Buqueuse entame une nouvelle carrière… celle de poulinière !

Après avoir pris la 5e place du championnat de France As Poney Elite en 2016 et la 10e l’année suivante sous la selle d’Alice Lainé, Simili de la Buqueuse*Litière Cheval.com part définitivement à la retraite et se consacrera à sa carrière de poulinière chez la mère de sa cavalière, Mélissa Tapon qui n’est autre que son éleveuse. Outre ses résultats à Lamotte-Beuvron, la grisette compte parmi les grandes lignes de son palmarès des sélections pour les CSIOP de Fontainebleau, d’Opglabbeek et de Wierden, ainsi qu’un IPO de 165 et un BPO +30 (0,63).
BIP 2017 poney as
Alice Lainé et Simili de la Buqueuse lors du CSIOP de Fontainebleau – ph. Poney As
 
Poney As était revenu sur sa mère Flaque des Marais dans l’édition de son Mémento Elevage 2017.
 

Souche maternelle : Flaque des Marais

 
Remarquée en Cycle Classique de CSO, Flaque des Marais a depuis marqué de son empreinte l’élevage de la Buqueuse de Mélissa Tapon. Si cinq de ses produits sont indicés à plus de 140, Simili de la Buqueuse*Litière Cheval.com, gagnante en As Poney Elite Excellence, en est sa digne héritière. Retour sur cette poulinière à l’origine d’une belle histoire familiale.
 
Flaque des Marais, inscrite au Stud-Book Poney Français de Selle, est née en 1993 du Welsh Pony Elvey Jarnac et de la jument sans origines connues, Quebelle, première ponette de Mélissa Tapon. Cette dernière est à la fois le pilier d’une descendance riche en gagnants et la genèse d’une histoire familiale où poneys et cavaliers partagent le même « sang »…
Alice Lainé et Simili de la Buqueuse*Litière Cheval.com - ph. Camille KIrmann
Alice Lainé et Simili de la Buqueuse*Litière Cheval.com sur le championnat de France As Elite. Simili se consacrera désormais à sa carrière de poulinière – ph. Poney As

Quebelle signe les débuts

« Quebelle n’avait pas de papier et… était hors taille. Je n’ai donc pas pu faire les tests OI pour sortir en concours poneys et ai dû me résoudre à faire des épreuves d’entrainement. Ce n’était pas très drôle », raconte amusée Mélissa, qui décida, adolescente, de la mettre à la reproduction. « Tout est le fruit du hasard car mon père était un ami de Xavier Ducamps, le propriétaire d’Elvey Jarnac qui était à 10 minutes de chez moi. A l’époque c’était plus simple. Même si ce choix n’était finalement pas très réfléchi ou stratégique, on le connaissait bien, il tournait dans la région et étant grand C correspondait vraiment bien à ma grande Quebelle ». Elvey Jarnac aura marqué son temps. Classé en épreuves chevaux de CSO et CCE (ICC 121/88, ISO 110/89), puis plus tardivement en poney, décrochant un titre de champion de France C2P de CSO en 1993 et une 6e place l’année suivante en C1P, il comptera dans sa production 70 produits indicés sur 124 dont 18 à plus de 130.
De Quebelle, ressort de sa jeune cavalière de l’époque l’impression : « d’une ponette qui sautait tout et très bien et qui avait beaucoup de force ». Quebelle eu 6 produits et de se mariage avec Elvey Jarnac naitront trois propres sœurs : Flaque et Hélice, toutes deux portant l’affixe « des Marais » (lieu-dit de la ferme où elles étaient en pension) et Jugeotte dela Buqueuse (championne des 5 ans C, vendue en Espagne). Les poneys seront rebaptisés « de la Buqueuse », lorsqu’ils naitront chez Mélissa Tapon (76). Hélice des Marais, IPO 123/00, qualifiée à 5 et 6 ans en CCJP de CSO, donna naissance à Tentation de Bellevue (IPO 130/14). La dernière fille de Quebelle, Niebes (Thunder du Blin), sera, elle, à l’origine de Rustine (IPO 130/13) et Tip Top dela Buqueuse (IPO 128/11).
 

Flaque des Marais : « droit devant ! »

Flaque est la première pouliche de Mélissa Tapon et « tout naturellement, je l’ai gardée ». Mélissa, cavalière maison de talent, prépare elle-même ses poneys, les monte à 4 et 5 ans, voire à 6 ans, avant de les commercialiser. Flaque suit ce chemin sur le circuit CCJP de CSO à 4, 5 et 6 ans (IPO 144/98). « Juste avant la finale des 6 ans, elle fut accidentée et est devenue poulinière. Elle était hyper respectueuse, très concours et avait une technique parfaite. Sa mère était comme cela et ses poulains aussi ».
Le point commun de cette lignée est le mental, le côté guerrier : « droit devant ! ». « Mes ponettes sont un peu cabochardes, pas très sympas avec les autres, mais elles sont super faciles à monter et très volontaires ».
Le choix des étalons a ensuite été une affaire de coup de cœur. S’ils sont tous différents, ils ont le point commun d’avoir obtenu des résultats au plus haut niveau ou une production reconnue. « Avec le Syndicat Linaro on a été sensibilisé à cela », confie-t-elle. L’aspect taille est aussi rentré en ligne de compte : « Flaque toisait 1,44 m, l’une de ses sœurs était C et l’autre grande D. Je me doutais qu’elle pouvait reproduire de manière très aléatoire. En utilisant des reproducteurs de race pure, notamment les deux Connemara, le but était aussi de stabiliser la taille de ses produits ».
Flaque des Marais suitées d'Alibi de la Buqueuse - ph. coll. privée
Flaque des Marais suitées d’Alibi de la Buqueuse – ph. coll. privée

Simili en porte-drapeau

Naiade de la Buqueuse (Rocambole III, Pfs) est la première pouliche de Flaque. « Elle aussi a très bien tourné de 4 à 6 ans, je crois même qu’elle fut première par les gains. Ma fille l’a montée en concours et nous l’avons gardée à l’élevage ». Naiade (IPO 143/11) était suitée en 2016 d’un produit de Don Juan V et fut pleine ensuite de Bracken du Kyo (Connemara par Dexter Leam Pondi et la ponette de D1/Grand Prix Iskra de Garenne que Mélissa avait monté jeune, elle-même par Kid de Garenne). « Comme Naiade était petite, je me suis dit que Linaro pourrait correspondre à Flaque ». Sur ce produit, nommé Opium, notre éleveuse ne tarit pas d’éloges, « il était formidable jeune, c’est pour cela que j’ai réutilisé Linaro et que j’ai eu Simili ! ». Flaque eu ensuite Pinokio dela Buqueuse (Durello SL), IPO 125/13, puis Quivive dela Buqueuse (Thunder du Blin). « Quivive a fait de la C1 Elite (IPO 141/14), c’était la toute première ponette de Rose de Balanda. Lors d’un championnat, Alice montait Naiade et Quivive était sous la selle de Rose. Elles s’étaient qualifiées pour le barrage de la Poney Elite C, et aujourd’hui, elles sortent en Grand Prix, elle se sont toujours suivies ! ». Rodeo de la Buqueuse (Aron N) est lui né en 2005. Il a été monté à 4 ans par sa naisseuse puis fut vendu avant de tourner en Grand Prix de CSO (IPO 155/16).
Clara Kauffmann et Alibi de la Buqueuse - ph. Poney As
Clara Kauffmann et Alibi de la Buqueuse dans le Grand Prix du CSIP de Fontainebleau l’an passé – ph. Poney As
L’année suivante née Simili : « Comme Opium, elle a toute la qualité, mais la tête en plus donc c’est parfait ! ». Simili permettra à Alice, la fille de Mélissa et de Bruno Lainé, de faire ses gammes sur le circuit As Poney Elite avec succès : régulièrement classé, le couple prend une excellente 5e place aux championnats de France As Elite avant de remporter l’As Excellence de Canteleu, plusieurs accessits (2e à Dreux, 3e à Equita’Lyon et Conches-en-Ouche) et est sélectionné pour le CSIP PJT de Mechelen. Toutes deux forment un couple très prometteur, suivi de près par le sélectionneur national Olivier Bost. « Je garderai Simili, j’essaierai peut-être de la louer, mais je pense qu’elle restera faire des poulains à la maison ! ».
Texto de la Buqueuse (Kantje’s Ronaldo SL), fut lui, champion de France Poney Elite. « Vendu à 4 ans à une toute petite fille, il s’est toujours bien classé ». Et s’il ne s’est pas illustré dans les grosses épreuves, « lui aussi sautait les genoux dans les naseaux ». Les deux derniers produits de Flaque sont issus de Dexter Leam Pondi : Vitamin dela Buqueuse et Alibi de la Buqueuse. Ce dernier, indicé 136 en 2016, a commencé à sortir sur les épreuves Future Elite 7 ans avec Alice.
 
Quebelle était la première ponette de Mélissa Tapon. Grâce à sa fille, Flaque, l’élevage de la Buqueuse a connu une belle réussite. Aujourd’hui, c’est la jeune et prometteuse Alice qui peut compter sur la complicité de Simili, la fille de Flaque, soit la troisième génération de Quebelle. L’histoire de famille se poursuit… 
 
Mémento Poney As de 2017
 
Quelques indices mis à jour 3 ans et demi plus tard…
Rodéo de la Buqueuse compte des sorties en As Elite et un indice de 161.
Simili de la Buqueuse est détentrice d’un IPO de 165.
Texto de la Buqueuse est lui gratifié d’un IPO de 145 l’an passé.
Vitamin et Alibi ont respectivement un IPO de 122 et 161. Ce dernier est par ailleurs vainqueur du Petit Grand Prix de Macon couru en février dernier.
Quant à Alice, elle se classe désormais sur des Grands Prix à 1,40 / 1,45 m et en CSIO Juniors !
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook