Une photo, un souvenir (3)

En plein confinement, on ressort les archives. Ce matin, une photo de 1997, 2007 et 2014 !

Octobre 2007, Sologn’Pony à Lamotte-Beuvron : Premier titre pour Quabar des Monceaux

Quabar des Monceaux à sa sortie de l'atelier du saut en liberté. Il a 3 ans et devient le lendemain champion de France des mâles Pfs ! Il est tenu par son naisseur et propriétaire André Magdelaine - ph. Poney As
Quabar des Monceaux à sa sortie de l’atelier du saut en liberté. Il a 3 ans et devient le lendemain champion de France des mâles Pfs ! Il est tenu par son naisseur et propriétaire André Magdelaine – ph. Poney As

Sologn’Pony édition 2007. En raison de l’épidémie d’artérite virale de l’été, la manifestation estivale a dû être reportée le second week-end d’octobre. Ici, Quabar des Monceaux a remporté son premier titre national de champion de Frances des mâles Poney Français de Selle de 3 ans, « en sautant à l’économie ! », comme aime le rappeler son naisseur et propriétaire André Magdelaine. Le fils de Nabor SL (père aussi du vice-champion Quoutsou !) avait auparavant empoché la meilleure note au concours local de Saint-Lô. Sa note sur cette finale est de 15,4/20. Vous connaissez la suite de la carrière de ce crack… 

Août 2014, championnats d’Europe de Millstreet en Irlande : Thomas et Sligo, la révélation !

 
Thomas Scalabre, 14 ans et Sligo de Mormal, 8 ans. Propulsés aux championnats d'Europe après leur titre de champions de France en Petit Grand Prix, ils se sont véritablement montrés à la hauteur - ph. Poney As
Thomas Scalabre, 14 ans et Sligo de Mormal, 8 ans. Propulsés aux championnats d’Europe après leur titre de champions de France en Petit Grand Prix, ils se sont véritablement montrés à la hauteur. Mieux que ça même ! – ph. Poney As
 
Au regard de son excellente forme du moment et après avoir aligné les parcours sans-faute sur le championnat de France Petit Grand Prix, qu’ils remportent haut la main, le tout jeune Thomas Scalabre et son bouillonnant Connemara Sligo de Mormal sont sélectionnés pour les championnats d’Europe de Millstreet. Une sélection surprise alors qu’ils n’ont pas d’expérience en internationaux, pas plus qu’en As Excellence, mais le sélectionneur tricolore y croit dur comme fer. Le résultat sur l’échéance irlandaise est époustouflant : 4+0+0+0+4. Ils sont médaillés d’or par équipe et 6e en individuel. Le couple « surprise » a fait sensation et rééditera les excellentes prestation l’année suivante, à Malmö.
Poney, cavalier, famille ; l’histoire est belle : Thomas est le fils d’Éric qui avait lui-même été médaillé d’argent aux championnats d’Europe Poneys de 1985 avec Irish of Sligo, l’arrière grand-mère de Sligo. Ce dernier, membre de l’équipe de France 2019 avec Pauline (petite sœur de Thomas), est né chez Brigitte Scalabre, la grand-mère de ses petits cavaliers.
 

Juillet 1997, championnats de France pluvieux à Lamotte-Beuvron

Edition apocalyptique des championnats de France. Les conditions du cross sont incroyablement difficiles. De gauche à droite : Marie Courrèges (Thurn de Soulac) et Cédric Bourland (Cali).
Edition apocalyptique des championnats de France. Les conditions du cross sont incroyablement difficiles. De gauche à droite : Marie Courrèges (Thurn de Soulac) et Cédric Bourland (Cali).
 
Edition apocalyptique. Il pleut des cordes, de quoi laisser ses deux bottes dans la boue ! Le fidèle public est attroupé sur les petits bancs disposés devant le gué (l’île, la même qu’aujourd’hui, mais avec des obstacles bien différents). Le cross du championnat de France D1 Elite (ancien Grand Prix) débute. Ce passage dans l’eau ressemble à une avalanche de cascades à la réception du premier élément qui est un contre-bas. Ici, sur la photo, deux des emblématiques couples de la saison 97 : à droite l’expérimentée Marie Courrèges associée à l’européen Thurn de Soulac et à gauche, le couple révélation de la saison, le grand Cédric Bourland en selle sur le petit Cali.
Certaines prestations sont chaotiques et même des tandems leaders s’y font avoir. Les conditions, extrêmement mauvaises avec toute cette pluie, obligent les officiels à garnir de sable et de paille les abords des obstacles. Sur les 20 couples du départ, 4 seulement sortiront sans déboire, mais pas un n’arrivera à l’heure. Le titre, si difficile à accrocher, revient à Chloé Malmaire associée à son fidèle alezan Toscan de Chaudry, un cheval de selle par l’’Anglo-Arabe Fennec. Les champions avaient eux aussi fait une belle cascade sur ce cross, mais sans incidence !
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook