Lana Messina : « Je n’aurai pas pensé avoir une progression si rapide avec ma ponette »

Ce week-end, la Tournée des As de saut d’obstacles de Bourgbarré (35), située à quelques kilomètres de Rennes, a vu la victoire dans le Grand Prix As Excellence de Lana Messina, l’une des plus jeunes cavalières du circuit.
L’amazone entame sa deuxième saison à ce niveau avec sa complice Atila de Talforest, Pfs de 10 ans très imprégnée de sang Connemara issue du croisement entre Westide Mirah II et Apollon Pondy (via sa mère Praline des Fontaines).
Interview.
 
Lana Messina et Atila de Talforest - ph. Poney As
Lana Messina et Atila de Talforest – ph. Poney As

Poney As : Lana, peux-tu te présenter ?
Lana Messina : J’ai 12 ans et je vais avoir 13 ans au mois d’avril. Je monte à poney depuis que je suis toute petite car mes parents (*) sont cavaliers et tiennent un centre équestre en Bretagne. Papa était cavalier lorsqu’il était plus jeune et ma maman l’est toujours. Avant de connaitre Atila, je montais ma ponette Ureka d’Arvor avec qui je me classais beaucoup en Poney Elite et As Poney 2.

 
PA : Comment as-tu rencontré Atila de Talforest ?
LM : J’ai commencé à la monter il y a 2 ans. Elle avait déjà fait des parcours à 1,30 m, mais en chevaux, avec une adulte. Elle n’avait pas été montée par une enfant. Après le décès de ma ponette, mes parents m’ont cherché un autre poney. Nous étions en concours et nous avons vu Atila. Je l’ai essayée et on a décidé de la louer. Aujourd’hui, en compétition, je peux compter sur Atila et un cheval.
 
PA : Tu as commencé les Grands Prix l’an passé ; que tires-tu de ta première saison à ce niveau ? Qu’envisages-tu pour 2020 avec Atila ?
LM : Je suis très contente. Je n’aurai jamais pensé faire ça en si peu de temps ! Au championnat, je n’ai pas fait de supers résultats, mais j’étais quand même contente d’avoir pu vivre cette expérience. Je ne pensais pas que ma progression avec Atila serait si rapide. Je veux continuer à être régulière sur les pistes, à me classer dans les As Elite et refaire le championnat en Petit Grand Prix.
 
PA : Tu remportes ce week-end le Grand Prix de Rennes. Quel est ton analyse ?
LM : Cela faisait longtemps que ma ponette n’était pas sortie en concours ; du coup, samedi, elle était un peu énervée. Dans la ligne 7-8, je me suis trompée et elle a fait une petite dérobade, mais sur le reste du tour elle était très bien. Je suis contente d’avoir gagné le Grand Prix As Excellence, mais j’aurai voulu faire un sans-faute, le seul, sans faire de barrage. Le Grand Prix n’était pas spécialement compliqué, mais il y avait quand même des contrats de foulées à respecter, mais on a l’habitude. Il pleuvait aussi beaucoup, sauf pendant mon tour !
 
PA : Quels vont être les prochains concours à poney ? Vises-tu des sélections internationales ?
LM : J’aimerai bien faire la Super As d’Auvers et la TDA, toujours à Auvers, mais cette fois début avril. Etre sélectionnée pour les CSIP, ça serait génial ! Faire le BIP par exemple !
 
PA : Tu nous parles de ton cheval de tête ?
LM : Il s’appelle Quactus du Leon et a 15 ans. Je le monte depuis 2 ans aussi. Avec lui, je suis souvent classée sur 1,25 m et je commence les 1,30 m. Il avait tourné auparavant sur 1,50 m en Suisse et avant de le récupérer, il a passé 2 ans au près, il fallait donc le redémarrer. J’aimerai beaucoup entrer en équipe de France Children avec Quactus. Ce week-end, je vais au CSI 1* de Royan. Il y aura un CSIO à Deauville en mars, mais je ne sais pas du tout si je vais être sélectionnée.
Lana Messina et Atila de Talforest - ph. Poney As
Lana Messina et Atila de Talforest – ph. Poney As

PA : Tu as d’ailleurs été conviée au dernier stage de détection des cavaliers Childrens. Tu nous racontes ?
LM : Oui je me suis rendue au stage en décembre, c’était la première fois que j’étais appelée. Il y avait les Juniors avec nous. J’étais un peu impressionnée au début, un peu stressée, mais sur le parcours du soir, j’étais bien mieux. On a fait deux séances durant la journée. On a pas mal travaillé sur le plat et les contrats de foulées, puis on a enchainé un petit parcours avant celui qui était programmé le soir. Il y avait plusieurs intervenants comme Olivier Bost, Bertrand Poisson, Henk Nooren, Timothée Anciaume !

PA : Tu t’entraines qu’avec tes parents ou as-tu un coach à l’extérieur ? Sur quoi travailles-tu principalement dans le cadre de ta progression ?
LM : Je monte 4 fois par semaine environ et je m’entraine avec eux, mais également avec Ludovic Leygue (ancien membre de l’équipe de France Senior, avec Diabolo du Parc notamment, ndlr), il habite à une heure de chez moi. Je travaille sur ma position et sur mon stress. En tant que cavalière, même si ça n’est pas avec mon poney ou mon cheval, c’est important que je progresse à ce niveau là.
 
PA : As-tu alors un coach mental ?
LM : Oui j’ai une préparatrice mental. Elle s’appelle Aurore Langonné. Elle n’est pas du tout dans les chevaux, mais elle prépare des sportifs. J’ai des séances tous les 15 jours, ça m’apporte beaucoup. Elle me donne des exercices à faire et quand je suis stressée en situation de concours, je les refais.
 
(*) Les parents de Lana tiennent le Centre Equestre d’Etables-sur-Mer dans les Côtes-d’Armor depuis 2013. Son père est spécialisé dans la pédagogie et le coaching (formation des moniteurs lorsqu’il travaillait chez Christophe Deuquet, ndlr) et a tournée sur 1,30 / 1,35 m. Sa mère a évolué jusqu’en CSI 2* (1,35 / 1,40 m).
Lana et Atila s'imposent dans le Grand Prix As Excellence de Bourgbarré - ph. Poney As
Lana et Atila s’imposent dans le Grand Prix As Excellence de Bourgbarré – ph. Poney As
 
Revenons sur la Tournée des As de Rennes. Celle-ci était dotée de 17 partants. Trois d’entre eux ont réussi à boucler un clear round dans l’épreuve de Vitesse : Léa Laurencin remporte la mise en selle sur For Next Generation (Drp, par For Kids Only et El Magna par Magnum), devant Lou Morali (Brise d’Angels) et Ludivine Haond (Believer de Milinavel). Cinq autres tandems sortent à 4 points dont la gagnante du Grand Prix As Excellence, la toute jeune Lana Messina associée à Atila de Talforest. L’épreuve phare s’est jouée au barrage entre Lana et Emma Douillet, également pénalisée de 8 points sur le tour initial aux rênes de Cabott Cove du Péna. Léa Laurencin et son autre cartouche, Bagatelle de Malvau, termine 3e (9 points).
Le Petit Grand Prix a quant à lui été remporté par Diane Corre et Bayar de Fougnard (Pfs, par Dexter Leam Pondi, Co et Qure de la Rive par Linaro SL, Drp), 4 points sur le tour initial tout comme leurs challengers Margot Quartier et Aye Kiwi (par Ice And Fire d’Albran). Ludivine (Believer) et Childéric Madelaine associé à son étalon Santju’s de l’Ourcq, qui reprend la compétition après une opération, complètent respectivement le classement (8 points).
Trois des 20 couples en lice du Grand Prix As Poney 1 ont trouvé la solution. Il s’agit de Triskell le Blevec qui l’emporte avec Une Tite Fleur (Pfs, par Ialoubet de Florys SL et Jingxi de Landveac par Espoir de la Lande), de Louella le Moigne associée à Vermeil du Boc, 2e et de Clémence Ade aux commandes de Calva des Etisses, 3e.
Enfin, le Grand Prix Future Elite 7 ans s’est conclu par la victoire de l’étalon Dzeus du Roc (Pfs, par Machno Carwyn, Wd et Quickset du Roc par Nabor SL, Drp) monté par Lou Morali, seul couple sans-faute. Trois autres sont pénalisés d’une faute : Marion Bondon (Drolesse de Nyoiseau), Julie le Guern (Derly der Lenn, également 5e avec l’étalon Dolie’s Son de Florys) et Lou de nouveau, avec Donot Disturb of Lays.
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook