Publi-rédactionnel : Les poneys New-Forest présents sur les finales SHF 2016

Plusieurs jeunes sujets du stud-book New-Forest ont réalisé de très jolies prestations cet été, sur les finales de CSO SHF où ils étaient quasiment tous engagés. La seule exception fur Casiopée de Rhéa, qui participait également en CCE et termine son été avec une double mention. L’occasion pour Poney As de revenir, en partenariat avec l’AFPNF, sur les meilleurs représentants de la race.

Podium et double mention pour Casiopée de Rhea

Premier produit français de sa mère Cameron Shooting Star (Lovelyhill Gliding High, gagnante de sa classe au National de la race), Casiopée de Rhea termine 3e de la finale de CSO des 4 ans C (mention Elite), mais également 7e (mention Très Bon) de celle de Concours Complet ! Le tout sous la selle de sa naisseuse et propriétaire, Karine Redon. La petite alezane est une fille de Burley Gold Blend, étalon britannique appartenant à Nicola Dibden (23) chez qui il fait la monte. Gold Blend possède une trentaine de produits sur le sol français, majoritairement jeunes ; quelques-uns sont déjà indicés, à l’image de Silverlea Dorian (IPO 117/13) et Silverlea Fernando (IPO 119/14). Issu de Willoway Piper’s Gold, Gold Blend a pour mère la prolifique Weirs Aveline, à l’origine des plusieurs étalons et bons compétiteurs jusqu’à HOYS.

Casiope de Rhea - ph. AFPNF
Casiope de Rhea – ph. AFPNF

Karine Redon et Casiope de Rhea - ph. Camille Kirmann
Karine Redon et Casiope de Rhea – ph. Camille Kirmann

Sept autres mentions sur les finales de saut d’obstacles

Dix-sept autres poneys New-Forest étaient engagés à Lamotte-Beuvron, sur les finales de CSO réservées aux 4, 5 et 6 ans. Parmi eux, en plus de Casiopée, 7 décrochent une mention :

– Azalee de la Mercerie est Elite chez les 6 ans D. Fille de Rambo SL, très bien représenté sur ces finales, Azalée est née chez Jean-Louis Lozay de Korrigane de Civry (Glen de l’Aumont), qui a déjà produit 5 autres poneys indicés dont l’étalon Pegase de Civry (IPO 145/10). Auteur de 6 sans-faute sur 12 parcours durant la saison, Azalée appartient à S. Le Goff et Christelle Zanibelli, sa cavalière sur ces finales (4+0+0).

Christelle Zanibelli et Azalee de la Mercerie - ph. Anaïs Barbier
Christelle Zanibelli et Azalee de la Mercerie – ph. Anaïs Barbier

Christelle Zanibelli et Azalee de la Mercerie - ph. Anaïs Barbier
Christelle Zanibelli et Azalee de la Mercerie – ph. Anaïs Barbier

– L’étalon Balentino de Treille, champion Suprême de la race à 3 ans, Elite (6e) à 4 ans et IPO 126/15, continue ses gammes en sport et décroche une seconde mention Elite sous la selle de Nathalie Blondel, chez les 5 ans D. Détenteur de 10 sans-faute sur 11 tours cette année, à nouveau double sans-faute en finale, sa note de style de 14,5 lui permet d’atteindre la neuvième place. Balentino est né chez Françoise Samuel avant d’être acquis par l’élevage des Muses de la famille Groisne, c’est un fils de Kantje’s Ronaldo SL et Westerveld’s Sabine (Orchid’s Tygo), des origines 100% néerlandaises donc, à la solide souche basse.

Nathalie Blondel et Balentino de Treille - ph. Anaïs Barbier
Nathalie Blondel et Balentino de Treille – ph. Anaïs Barbier

Nathalie Blondel et Balentino de Treille - ph. Camille Kirmann
Nathalie Blondel et Balentino de Treille – ph. Camille Kirmann

– Dernier Elite, Babylolypop de Kerser*DS est double sans-faute et noté à 14 chez les 5 ans D, sous la selle de Pierre dos Santos. Appartenant à Gilbert dos Santos et née chez Kerstin Drevet, Babylolypop possède pour sa part un papier britannique : l’étalon de CSIOP Wayland Red Pepper et la poulinière Silverlea Popcorn (Ashley Sensation), dont elle est le premier produit. Six sans-faute sur 8 tours ont été réalisés par Babylolypop cette année, elle qui était déjà Excellent à 4 ans chez les C et IPO 117/15.

Pierre Dos Santos et Babylolypop de Kerser DS - ph. Camille Kirmann
Pierre Dos Santos et Babylolypop de Kerser DS – ph. Camille Kirmann

Pierre Dos Santos et Babylolypop de Kerser DS  - ph. AFPNF
Pierre Dos Santos et Babylolypop de Kerser DS – ph. AFPNF

– Du côté des Excellent, l’étalon Brug Penn ar Bed, tout juste approuvé chez les NF et les Pfs, concède 4 points sur sa finale des 5 ans D dont il termine tout de même 30e grâce à sa très bonne note de style de 16, le tout sous la selle de Charline Kloters. Fils du champion des 6 ans D Furzley Fox Trot et de la championne Suprême Ashley Carmen (Ashley Aristocrat), Brug est né chez Yvon et Dany Roudaut et appartient désormais à Baudouin Decamps, de l’élevage belge des Marronniers. Déjà Très bon à 4 ans (IPO 115/15), il a signé 7 sans-faute sur 8 tours cette année.

Brug Penn ar Bed - ph. Pauline Bernuchon
Brug Penn ar Bed – ph. Pauline Bernuchon

Brug Penn ar Bed - ph. Pauline Bernuchon
Brug Penn ar Bed – ph. Pauline Bernuchon

– Coraline du Gevaudan est Excellent chez les 4 ans D avec Morgane Bonnand. Une NEP à 14,47, un parcours sans-faute et un second à 4 points, ce sont ces résultats sur la finale après une saison marquée par 8 tours sans pénalité sur 10 courus. Née chez Sylvie Bonnan à qui elle appartient toujours, Coraline est une fille de Miriejans J et d’Olympie du Gevaudan par Ivoire de Civry, championne des 5 ans C en son temps.

Morgane Bonnand et Coraline du Gevaudan - ph. Judith Collon
Morgane Bonnand et Coraline du Gevaudan – ph. Judith Collon

– La dernière mention Excellent revient à Cosaque de Civry, né chez Geneviève Tréheux, fils de Rambo SL et de Raphsodie de Civry (Kantje’s Ronaldo SL), soit la souche de Quenelle V (d’où Kinesitepas, Jellyfish Lagesse…). Avec Emilie Leverrier, Cosaque a signé 4 sans-faute sur 9 parcours cette saison ; il est à 4+0 sur sa finale, score assorti d’une note de NEP de 14,3.

Emilie Leverrier et Cosaque de Civry - ph. Judith Collon
Emilie Leverrier et Cosaque de Civry – ph. Judith Collon

– Un New-Forest enfin est Très bon, il s’agit, chez les 4 ans D, de Jabari des Marronniers, né chez Baudoin Decamps et monté par sa propriétaire Charline Kloters. Rivaldo LH et Foxhills Harmony (Luckington Sportaid) sont les parents de ce mâle noté à 15,27 sur sa NEP et s’étant sorti des parcours avec 1 barre à chaque fois.

Charline Kloters et Jabari des Marronniers - ph. Judith Collon
Charline Kloters et Jabari des Marronniers – ph. Judith Collon

Les autres New-Forest finalistes étaient : Cyan de Valric (O’Fever de l’Arbalou x Mathley Rambo, né chez V. Crepin Billaud) et Corsaire de Civry*l’Artigou (Radja Meraniere x Uhlan des Etangs, né chez Geneviève Treheux) chez les 4 ans C ; Belle Star de la Mare (Kinesitepas x Silverlea Spring Fever, née chez Gilber Lehideux), Brume du Jour de Nuit (Anydale Ron SL x Perac des Etangs, née chez Stephane Le Goff) et Booster du Gevaudan (Glen de l’Aumont x Merrie Milton, né chez Sylvie Bonnan) en 5 ans D et enfin Lovelyhill Magical Height (Applewitch Pure Magic x Unpredictable of Maillard, né chez Alex Humble), Atlas de Civry (Rambo SL x Karisto de l’Aumont, né chez Geneviève Treheux), Au Beau Jour de Nuit (propre frère de Brume du Jour, mentionnée ci-dessus), Hobby des Marronniers (Rambo SL x Luckington Sportaid, né chez Baudoin Decamps) et Angela de Civry (Rambo SL x Kantje’s Ronaldo SL, né chez Sylvie Bonnan) en 6 ans D.

Mentions spéciales pour Vite et Bien des Cours, Rambo SL et Kantje’s Ronaldo SL

Le solide Vite et Bien Descours, récemment approuvé chez les NF et Pfs, terminait 12e de la finale des 7 ans sous la selle de Ninon Castex. Né à l’EARL des Cours d’Holthausen Rohan et d’une fille de Kantje’s Ronaldo SL, le bel étalon a laissé une très bonne impression, lui qui était déjà Excellent à 4 ans et Elite à 5 et 6 ans (IPO 142/15).

Ninon Castex et Vite et Bien Descours - ph. Camille Kirmann
Ninon Castex et Vite et Bien Descours – ph. Camille Kirmann

Ninon Castex et Vite et Bien Descours - ph. Camille Kirmann
Ninon Castex et Vite et Bien Descours – ph. Camille Kirmann

Enfin les performances des produits de Ronaldo SL et Rambo SL sont à souligner, puisque ces deux étalons sont 2e et 3e du classement des meilleurs pères selon le ratio finalistes / naissances ! Près de 13% des produits de Ronaldo nés de 2010 à 2012, et 11,25% pour Rmabo, étaient en effet alignés sur ces finales. Six fils et filles de Ronaldo repartiront avec une mention, 4 pour Rambo.

Texte : Camille Kirmann
Photos : Anaïs Barbier, Judith Collon, AFPNF et Camille Kirmann

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook