Testage des étalons Poney Français-de-Selle de 3 ans – septembre 2012

… Car c’est une mesure que nous approuvons fortement, Poney-As vous propose aujourd’hui de découvrir les coulisse du testage des étalons Pfs de 3 ans, édition 2012 !

Rappelons-nous que dans plusieurs pays le testage des étalons est obligatoire, il s’agit même du test qui validera ou non une approbation à saillir dans la race. En Hollande par exemple, les candidats étalons de 3 ans se qualifient pour ce testage après un premier passage devant un jury où sont notés le modèle, les allures, les aptitudes à l’obstacle… un peu comme notre championnat de France des mâles Pfs. Les meilleurs se qualifient donc ensuite pour le testage, qu’ils réaliseront sur 3 semaines et où seront notés en plus leur comportement à pied, aux soins… Sans de bonnes notes sur ces tests également, point d’approbation, il s’agit vraiment de la condition sine qua non pour entre le stud-book en tant que reproducteur ! Les raisons avancées ? Un poney doit être monté à terme par un enfant et donc 100% sûr quelle que soit la situation… logique nous direz-vous !
En France, nous n’en sommes pas encore là car un testage « loupé » ne peut invalider une approbation, mais nous ne pouvons que saluer l’initiative de l’ANPFS qui a mis en place le testage depuis l’année dernière. Cela permettra donc aux éleveurs souhaitant utiliser notamment les étalons de la Jeune Génétique, d’en savoir un peu plus sur leur tempérament et aptitudes...

Nous laissons donc la parole à l’ANPFS concernant l’édition 2012 :

« Les 28 et 29 septembre 2012, l’Association Nationale du Poney Français de Selle organisait la seconde édition du testage des jeunes étalons PFS de 3 ans, sur le parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron. Réservée aux jeunes étalons ayant été approuvés à l’âge de 2 ou 3 ans lors du national de race, on y retrouvait cette année les onze étalons de 3 ans approuvés au sein du stud-book. Parmi eux, on dénombrait 6 étalons dont l’approbation avait été validée à 2 ans, lors du Sologn’Pony 2011.
Visant à apporter davantage d’informations en ce qui concerne les aptitudes de futurs compétiteurs et reproducteurs non encore testés sous la selle, le testage permet aux éleveurs désireux d’utiliser ces étalons de disposer d’une expertise complète. Complément indispensable au Sologn’Pony, les jeunes étalons, dont bon nombre figureront au programme Jeune Génétique, sont ainsi étudiés en situation d’utilisation sportive. Afin de répondre à cet objectif,  l’ANPFS a donc fait appel à un panel d’experts pour l’occasion. Ainsi, Alexandra Rantet venait apporter son expertise de préparatrice et cavalière de haut niveau.  Evoluant en Pro 1, ayant débuté de nombreux chevaux de très haut niveau comme la performeuse Nangaye de Kergane, éleveuse de chevaux de sport et ancienne cavalière de Grand Prix poney, elle aura vu évoluer les poneys pendant 2 jours. A ses côtés Claude Casteix, coach de poneys de haut niveau, cavalier et préparateur de jeunes chevaux et poneys, complétait ce duo d’experts orientés vers l’obstacle. Ils étaient rejoints le samedi par Rémy Issartel, cavalier de Grand Prix, membre de l’équipe de France de dressage, qui renouvelait pour la seconde année consécutive sa participation à la session de testage de l’ANPFS. Les experts ont ainsi pu voir les étalons évoluer au cours des deux jours, sur le plat et sur les barres. Ils étaient montés par deux cavaliers désignés pour l’occasion, tous deux cavaliers et préparateurs de jeunes chevaux et poneys : Simon Robichon et Mathieu Laisney.
D’après Alexandra Rantet, la présence de cavaliers professionnels permet d’établir un échange avec les experts, et d’avoir le ressenti du cavalier, indispensable pour juger de futurs compétiteurs de haut niveau. Elle dit également « cela permet de voir le comportement des poneys et leur relation avec le cavalier. Le fait de les voir sauter avec un cavalier s’approche un peu plus de la vérité en concours, ce qui nous permet d’avoir énormément d’indications supplémentaires sur ces jeunes étalons ».

Comme en 2011, le testage des étalons était de nouveau l’occasion pour l’IFCE, conjointement avec l’INRA, de mettre en place un atelier de testage du tempérament. Une équipe de recherche, menée par Marianne Vidament, a ainsi conduit une série de tests standardisés sur l’ensemble des participants, dans une structure dédiée à cet effet et visant à mesurer des indicateurs de 5 grandes dimensions que sont :
•    l’émotivité : la tendance qu’a le cheval à réagir plus ou moins fortement aux évènements soudains (ex : surprise) ou nouveaux (ex : passer sur une surface inconnue)
•    la grégarité : supporte-t-il de se séparer d’autres chevaux ?
•    l’activité motrice : est-ce un animal qui bouge beaucoup spontanément ?
•    la réactivité vis-à-vis des humains : vient-il facilement au contact d’un homme venant le chercher ?
•    la sensibilité sensorielle : tendance à réagir plus ou moins fortement à des stimulations tactiles.
les résultats de chaque étalon ont été communiqués aux propriétaires, ainsi que le positionnement de chaque étalon par rapport à la moyenne des chevaux étudiés.
En matière de testage des aptitudes sportives, les poneys ont été évalués à la fois sur le plat et sur les barres. Ils ont ainsi pu évoluer sur quelques barres au sol, une ligne et un obstacle isolé le premier jour, et enchaîner un petit parcours le lendemain, avec pour objectif de mettre en avant les aptitudes sportives des poneys (allures, qualité de saut), leur capacité d’apprentissage, et leur disposition naturelle.

Etaient donc présents pour cette édition 2012 du testage les étalons fraîchement approuvés lors de la finale des mâles de 3 ans au Sologn’Pony d’août dernier :
Valmont de Fougnard (par Kantje’s Ronaldo SL et Qure de la Rive par Linaro SL) né chez et appartenant aux Ecuries de Fougnard (85)
Vdesas du Chapelan (par Quick Star et Carola III par El Fif) né chez A. Dalmais (38) et appartenant à D. Calvier (26)
Vegas des Landelles (par Quabar des Monceaux et Isis d’Hardy par Pompei) né chez et appartenant à V. Mauger (50)
Volupto des Bourdons (par Viersen K et Darby DB par Dornick B) né chez J. et Y. Leborgne (76)
Vvalnut Grove du Péna (par Apache d’Adriers et Rive Gauche de Pena par Thunder du Blin) né chez et appartenant à S. et C. Maillet (61)

A leurs côtés, on retrouvait les 6 mâles approuvés à 2 ans en 2011, qui ont renouvelé avec succès leur participation au Sologn’Pony à 3 ans :
Veeping de Beaufort (par Meeping Cha de Florys SL et Swann de Beaufort par Djalina) né chez et appartenant à Mmes de Margon (10)
Vendôme de Beaufort (par Intermede à Bord et Berlina II par In Chaallah III) né chez et appartenant à Mmes de Margon (10)
Vertigo de Chatelain (par Rasmus SL et Rivendel de Chatelain par Linaro SL) né chez GAEC de la Perouse (53) et appartenant à A.Dalmais (38)
Very Nice de l’Aumont (par Mac Geyver SL Silverlea Martine par Silverlea Flash Harry) né chez et appartenant à M. Bernardin (50)
Vito de Blonde (par Quoutsou et Samba de Blonde par Happy des Charmes) né chez et appartenant à C. Morel (70)
Volte des Fontaines (par Quabar des Monceaux et Etoile des Roses par Tonnerre d’Angrie) né chez et appartenant à J. Lecardonnel (50)

En ce qui concerne la prestation des poneys, tous auront fait preuve d’excellentes qualités sportives, unanimement saluée par les experts. Comme le souligne Claude Casteix, « la qualité  des prestations offertes par les protégés de tous les éleveurs présents mérite des félicitations. Nous avons pu observer un groupe de poneys de très bonne qualité, homogènes, et surtout perméables à des séances de travail, ce qui pour des jeunes étalons de 3 ans est déjà plus qu’appréciable. »

Volte des Fontaines - ph. Coll. ANPFS
Volte des Fontaines - ph. Coll. ANPFS

Le très sérieux et tonique Volte des Fontaines aura montré une très belle évolution entre les deux séances. Sur le plat, il se sera montré cadencé, un peu ouvert dans le fonctionnement général, mais aura fait preuve de tonicité et de brillant. Affichant une réelle envie de bien faire, et un bon potentiel sur les barres. Malgré des abords un peu flottants, respect, couverture et application auront caractérisé ses prestations.

Vito de Blonde aura montré une bonne élasticité des allures, une excellente propulsion et tension, avec cependant un pas un peu court. Ce bon poney d’avenir, avec du sang et un peu émotif, aura effectué une excellente prestation sur les barres, dégageant force et respect, et se montrant sérieux et appliqué.

Very Nice de l’Aumont aura quant à lui fait preuve d’une bonne énergie, avec un galop un peu rasant. Ce bon sauteur aura montré de bonnes réactions sur les barres, en sautant avec franchise, style et force. Appliqué lors des deux séances, il aura fait preuve d’une très bonne capacité d’apprentissage, laissant présager de bonnes qualités de futur bon poney de concours.

Vertigo de Chatelain - ph. Coll. ANPFS
Vertigo de Chatelain – ph. Coll. ANPFS

Vertigo de Chatelain aura montré des allures amples, dégageant de la force dans le galop, un trot délié et une bonne propulsion malgré une tendance à se figer. Tonique et à l’écoute du cavalier, ce poney sensible aura fait preuve d’une grande application et de tonicité lors de sa prestation à l’obstacle.

Le très joli et harmonieux Vendôme de Beaufort aura fait preuve d’une excellente disponibilité au long de ces deux jours. Se montrant très appliqué sur les barres, manquant toutefois un peu de tonicité et sautant parfois un peu ouvert, il aura fait preuve de  respect et aura montré une  bonne montée de garrot.

Veeping de Beaufort aura quant à lui montré un joli galop, avec cependant un manque de propulsion. Faisant preuve d’une grande souplesse, et laissant présager un bon potentiel sportif, ce poney intelligent aura montré une bonne aptitude à l’obstacle et saute avec respect.

Attentif et sérieux, un peu nonchalant, Vvalnut Grove du Péna aura montré respect et réactivité au cours des deux jours. Doté d’un très bon équilibre au galop et de force, il affiche cependant un pas et un trot un peu courts. Sur les barres, il aura effectué des prestations régulières, avec un très bon fonctionnement et faisant preuve d’une grande franchise, se révélant être un poney très pratique.

Volupto des Bourdons, malheureusement blessé, n’aura effectué qu’une séance, lors de laquelle il aura fait preuve d’une bonne propulsion et de souplesse dans ses allures, malgré un manque de tension dans le dos. Sur les barres, il aura montré un bon passage des postérieurs, beaucoup de respect et une bonne montée de garrot.

L’expressif Vegas des Landelles aura montré une bonne locomotion, avec une bonne amplitude, toutefois un peu réduite au galop. Il aura fait preuve de disponibilité et de réactivité, et laisse présager une bonne capacité d’apprentissage. Très énergique, avec beaucoup d’influx mais manquant de tension, il aura sauté avec une bonne frappe, beaucoup de respect et une bonne poussée.

Vdesas du Chapelan - ph. Coll. ANPFS
Vdesas du Chapelan - ph. Coll. ANPFS

Vdesas du Chapelan aura montré des allures assez souples, un bon galop, avec un pas et un trot un peu courts. Réalisant une excellente prestation sur les barres le premier jour, montrant puissance, respect, et une bonne montée de garrot, il se sera moins livré le deuxième jour. Doté d’un équilibre plongeant mais montrant de la réactivité, ce fils de Quick Star laisse présager un gros potentiel.

Valmont de Fougnard aura fait preuve d’une très bonne énergie sous la selle, malgré un manque de transmission entre avant et arrière main. Très réactif mais manquant de disponibilité, cet excellent sauteur aura montré une technique quasi parfaite sur les barres, avec frappe, poussée, respect, et un excellent style.

Avec un lot de poneys de grande qualité, les experts ont unanimement salué la grande qualité du travail de préparation des jeunes étalons, et souligné l’importance cruciale du professionnalisme dans la préparation d’un jeune poney en début de carrière de compétiteur. En effet, Claude Casteix nous résume : « Il nous a semblé important de mettre l’accent sur le fait que le talent seul ne suffit pas et qu’il est  primordial  d’effectuer une saison de 4 ans dans les meilleures conditions possibles. Certains poneys ont montré de grosses aptitudes, mais la réussite de leur carrière de compétiteur repose sur un sérieux travail de base. »
Ils ont ainsi pu donner à l’ensemble des cavaliers, propriétaires et éleveurs présents les grandes lignes dans l’éducation future du poney sous la selle, et debriefer en détail, avec les personnes concernées à la fin de chaque passage. Du côté des poneys, cette session de deux jours sous le contrôle d’experts reconnus et sous la selle de cavalier professionnels, aura été, de l’avis de l’un des experts « un très bon apprentissage pour les poneys, qui sont déjà prêts à enchainer un petit parcours après ces 2 jours passés dans des conditions très encadrées. La grande majorité des poneys a pu évoluer, et apprendre beaucoup de choses. »

En résumé, ce cru 2012 se sera révélé particulièrement intéressant, dans la continuité de l’excellente dernière édition du Sologn’Pony et riche d’enseignements pour tous. Les résultats du testage seront communiqués dans le prochain guide des étalons 2013 de l’ANPFS, dans lequel vous pourrez retrouver bon nombre de ces jeunes espoirs en tant que représentants du programme Jeune Génétique, en attendant de les retrouver sur les pistes. »

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook