National PFS : Jungle Boogie Alias remporte tous les suffrages

Après le premier volet consacré aux femelles, poursuivons notre tour d’horizon des lauréats des finales dédiées aux Poneys Français de Selle en détaillant de plus près les différentes classes des mâles.

Cette année, vingt-deux mâles PFS de 3 ans sont approuvés - ph. Poney As
Cette année, vingt-deux mâles PFS de 3 ans sont approuvés – ph. Poney As

La classe phare des mâles de 3 ans était cette année encore très fournie puisque cinquante-trois sujets étaient engagés.
Ressortent de ce lot plutôt homogène vingt-deux mâles approuvés avec une note égale ou supérieure à 15/20. Huit ont moins de 14.
La victoire, avec la moyenne de 16,61/20, revient au champion des 2 ans de l’an passé, Jungle Boogie Alias. Gratifié de la meilleure note de modèle (16,40) et de saut (17, ex aequo avec Jarnac de la Duche classé 6e et Jupiter’s Fire Embets, classé 10e après avoir perdu des points aux allures montées par manque de disponibilité), de la deuxième meilleure note aux allures (16,50), ce poney très souple, bien équilibré, complet, qui s’est donc distingué sur chaque atelier, a de nouveau fait l’unanimité auprès des juges. Pour conclure ce National PFS du Sologn’Pony, il sera par ailleurs sacré champion suprême des mâles.

Jungle Boogie Alias – ph. Poney As
Après son titre de champion des 2 ans, Jungle Boogie Alias réédite ! – ph. Poney As

Rappelons le pedigree du champion : Malito de Reve (Cumano x Muguet du Manoir, étalon bien connu pour être le père notamment de Gancia de Muze, Grand Cru Vd Rozenberg, Estoy Aqui de Muze HDC, Fidux, Everlychin de la Pomme… tous performers en CSI 5*) et Queen Sympatico Tilia (Welcome Sympatico SL, Han x Jarnac du Logis, Wb). Queen est la mère de six champions de France (dont trois étalons approuvés) : Usandro Tilia Derlenn, (l’étalon poney le plus utilisé en France ces dernières années, vainqueur de la classe des Part-Bred au National Welsh), Addiction Alias (championne des femelles Pfs de 2 ans, classée en As Poney Elite, IPO 150) ; East River Alias (championne des femelles Pfs de 2 ans), Fortune Teller Alias (championne des femelles Pfs de 3 ans), Inception Alias (triple championne de France Pfs) et Jungle Boogie (champion des mâles de 2 et 3 ans donc).
Jungle Boogie met une nouvelle fois à l’honneur l’élevage de Miléna Le Guen (interview de l’an passé à retrouver ici : volet 1 & volet 2). L’éleveuse, installée en Normandie, a reçu de belles récompenses cette année encore grâce à Hashtag Alias (16e de la finale des 5 ans D de CSO, mention Elite), KGB Spy Alias O’Top (8e de la finale des mâles de 2 ans et approuvé étalon), ou encore Kelstar Olly Aubépine (championne des femelles PFS de 2 ans) qu’elle présentait. Cette victoire donne également beaucoup de satisfaction à sa nouvelle propriétaire Claire Parmentier (Team GSP) qui en a fait l’acquisition un mois avant la finale, sur les conseils de Pauline Henry qui va désormais le préparer sur le circuit des jeunes poneys. Nous y reviendrons très prochainement.

Janeiro de la Scye – ph. coll. Sologn’Pony
Le vice-champion des mâles de 3 ans est Janeiro de la Scye – ph. coll. Sologn’Pony

La soirée de l’avenir a mis en lumière le trio de tête de cette finale, par ailleurs noté à plus de 16/20. Janeiro de la Scye, tape à l’œil de par son modèle et sa robe isabelle, mais aussi souple, délié et équilibré, décroche le titre de vice-champion de France. Le protégé de Laetitia Durel (éleveuse de Jasmin de la Scye également, un autre mâle approuvé par Bandro Boy de Bethune), engagé par Marie Bardet, repart du Sologn’Pony avec un score de 16,37 et la meilleure note aux allures (15,90 au modèle, 16,75 aux allures et au saut où il montre du style). Son père est donc le Selle Français Bandro Boy de Bethune (Sandro Boy, Old x Quick Star, Sf), classé sur 1,45 m et sa mère Belle de la Scye (par Quesaco du Bary, sacré en son temps champion des 5 ans D et fils de la petite Gozzilla dont nous avons consacré un portrait dans le dernier magazine Poney As). Belle, sœur utérine de Vivaldi de la Scye (Excellent à 4 et 5 ans, IPO 129), avait remporté en 2016 le titre de vice-championne des 5 ans C en CSO (Excellent, IPO 126). Janeiro est son premier produit.

Just des Canches – ph. Poney As
Just des Canches, classé 3e de la finale des mâles PFS de 3 ans – ph. Poney As

Just des Canches, né chez Hélène Binet, fait en petit cheval, obtient une note de 16,29/20 (16,30 au modèle, 16,50 au saut, 16 aux allures) et se voit remettre le troisième prix. Il s’agit d’un fils du vice-champion d’Europe de CSO Ken van Orchid et d’Une Diva de Cogane (par Peps Domain SL), Elite à 4 ans et Excellent à 5 ans (IPO 120), sœur utérine de Chanel du Roc (Excellent à 6 ans, IPO 133) et de Petit Moïse (Lancer, Drp), championne de France des poulinières PFS en 2015 et mère de l’étalon Conseil d’Etat A Twin (IPO 126), de la championne des 6 ans Donna Regina de Twin ou encore de FBI des Roselys (champion de France des foals PFS) et du petit étalon (1,41 m) Juge de Paix de Twin (classé 7e de cette finale). La troisième mère de Just des Canches est l’européenne de saut d’obstacles Rapsodie III (par l’Anglo Arabe Abidjan), elle-même mère de l’étalon Kalimero Mahoud, grand gagnant en C1 CSO (IPO 156) et grand-mère de la ponette de Grand Prix de CSO Athena du Roc (IPO 159).

Jingle Star Kerveyer, 4e de cette classe, est un frère utérin du petit étalon Very Star Kerveyer – ph. Poney As
Jingle Star Kerveyer, 4e ex aequo de cette classe, est un frère utérin du petit étalon Very Star Kerveyer – ph. Poney As

Le 4e, ex aequo, est Jingle Star Kerveyer, né chez Cécile Houillon, préparé par Céline et Jean-Baptiste Léonardis, et engagé par sa propriétaire Sarah Go. Détenteur d’un score de 15,82, ce mâle fait en père, qui n’est pas dénoué de charisme, décroche une note de 15,40 au modèle, 16,50 au saut et 15,75 aux allures. Ses origines sont très sérieuses : le bien connu Oldenburg Balou du Rouet (fils de Baloubet du Rouet) – père notamment des cracks Baloutinue et Bianca, CSI 5* – et River Dance Derlenn (par Kantje’s Ronaldo SL, Nf). Jingle Star est donc un frère utérin du petit étalon Very Star Kerveyer, multi champion de France dans la catégorie B. Sa deuxième mère, la Welsh Pony Type Cob Hokoumé de Lerieu, a produit plusieurs compétiteurs dont Tolkien der Lenn (champion des mâles Pfs de 3 ans, IDR 125), Una Bomba der Lenn (CSIP et mère de Demoiselle Der Lenn finaliste à 7 ans, IPO 130), Venga Derlenn (IPO 164)…
Jotunn d’Aven a donné beaucoup de satisfaction également à sa naisseuse et propriétaire Céline Guillou. Ce poney classé 4e ex aequo (15,82) avec Jingle Star Kerveyer, équilibré, bien né et qui galope bien, obtient 15,40 au modèle, 16,75 au saut et 15,50 aux allures. C’est un fils du petit Selle Français Ogrion des Champs et de Twilight d’Aven (par Machno Carwyn, Wd). Sa deuxième mère, Sheva (par l’Arabe Kalem), propre sœur du poney de Grand Prix de CSO Tenedos (IPO 132), a notamment produit Nagirka Kernevy (GP CSO), la poulinière Rune d’Aven (classée en As Poney 1 en CSO et CCE, IPO 134, mère de l’étalon Uhland d’Aven, IPO 134) et Venna d’Aven (GP CCE).

Jarnac de la Duche (par Frenchcornet d'Odival), classé 6e - ph. Poney As
Jarnac de la Duche (par Frenchcornet d’Odival), classé 6e – ph. Poney As

Suite des étalons approuvés :
6e : Jarnac de la Duche (par Frenchcornet d’Odival et Etoile de la Duche par Qu’Amour de Voulpiac, Wd) / liste rouge – 15,79
7e : Juge de Paix de Twin (par Ulk d’Eté et Petite Moïse par Lancer, Drp) / SCEA Elevage de Twin – 15,76
8e : Jetset de Chatelain (par Aron N SL, Drp et Rivendel de Chatelain par Linaro SL, Drp) / EARL de La Perouse – 15,69
9e : Jasmin de la Scye (par Bandro Boy de Bethune, Sf et Fiesta de la Scye par Syriac) / Laetitia Durel – 15,68
10e : Jupiter’s Fire Embets (par Daho du Paradis et Quarwyn de Grangues par Machno Carwyn, Wd) / Salomé Schmitt – 15,56
11e : Jogry d’Odival (par Ogrion des Champs, Sf et Arbalete d’Audes, Wb par Icare de Chaudry) / Pascal Sauvage – 15,46
12e : Jeanrêve d’Hurl’Vent (par Alto de Fougnard et Rêverie par Leadership, Co) / Jean Drexler – 15,45
13e : Jump Like Stroller (par Frenchcornet d’Odival et Spirit of Stroller par Linaro SL, Drp) / Elisabeth Baele – 15,38
14e : Joyeux Drille de Twin (par Tricky Choice du Péna et Quadence de Cogane par Lancer, Drp) / SCEA Elevage de Twin – 15,35
15e : Jumangi de la Poterie (par Emerald van’t Ruytershof, Bwp et A Little Girl par Thunder du Blin, Co) / Julie Depraiter – 15,35
16e : Joyau d’Hurl’Vent (par Campo Flamingo Z, Z et Hera d’Hurlevent par Boogie de la Gere) / Jean Drexler – 15,34
17e : Jubaka de Blonde (par Balou Star, Old et Daisy de Blonde par Leadership, Co) / Christian Morel – 15,32
18e : Jigolo du Mont d’Or (par Rahan d’Hurl’Vent et Orchid’s Whitney, Oep par Orchid’s Justin Wed) / Association Artmo – 15,30
19e : Just Me de Safran (par Safran Landai et Grenade du Nord par Festival Epona, Wb) / Laure Poupard – 15,30
20e : Jazzall du Chapelan (par Cazador LS, Oes et Fortune du Chapelan, Co par Dexter Leam Pondi) / Alexandrine Dalmais – 15,10
21e : Jimmy Choo de Miette (par Flamingo Sereld’Hel et Urkiola d’Alfabel par Aron N SL, Drp) / Anne-Sophie Leboullenger – 15,09
22e : Jeronimo dela Goulote (par Jimmerdor de Florys SL et Salomé, Co par Rasmus SL) / Christophe Renaud – 15,04

Juge de Paix de Twin (par Ulk d'Eté) se classe 7e. Il est issu de la même souche maternelle que Just des Canches, classé 3e - ph. Poney As
Juge de Paix de Twin (par Ulk d’Eté) se classe 7e. Il est issu de la même souche maternelle que Just des Canches, classé 3e – ph. Poney As
Comme le vice-champion Janeiro, Jasmin de la Scye (9e) est né chez Laetitia Durel et est un fils du Selle Français Bandro Boy de Bethune – ph. Poney As
Comme le vice-champion Janeiro, Jasmin de la Scye (9e) est né chez Laetitia Durel et est un fils du Selle Français Bandro Boy de Bethune – ph. Poney As

« Je pense que les trois premiers étaient au-dessus. Le plus complet était Jungle Boogie. Il est froid dans sa tête, fait bien son travail tout en ayant du look, de la souplesse. C’est ce que l’on attend d’un bon poney de sport. Il est également issu d’une famille sérieuse et régulière. Le deuxième, Janeiro de la Scye, est plus typé poney que les deux autres tout en ayant du sang cheval. Super équilibré, tonique, avec de l’envergure, j’ai trouvé qu’il avait été très bien préparé par sa cavalière. C’était une présentation exemplaire ! Le troisième, Just des Canches, a de l’envergure également et un dos bien tendu. Au modèle, il est un petit peu moins « fleuri », mais il y a très peu d’écart entre les trois premiers. C’était un très beau podium. Les dix premiers sont intéressants et même bien au-delà ! Il y avait des origines très diverses dans ce lot de 3 ans et des modèles typés à la fois cheval et poney. Les poneys viennent des quatre coins de la France, c’est très positif tout cela. L’un des points positifs également est l’agrément d’un certains nombres de poneys C. Plus globalement, ceux qui avaient été approuvés l’an passé ont confirmé et de belle manière : ils ont fait un bon concours », confiera Bérangère Mouroux, membre du jury de cette finale des mâles de 3 ans. Pas une petite réserve tout de même ? « Si bien sûr, le manque de force dans le dos pour certains, mais c’est une petite réserve ».

Jeanrêve d'Hurl'Vent (par Alto de Fougnard), le 12e, est un frère utérin de la bonne gagnante en Grand Prix de CSO Une Muse d'Hurl'Vent (IPO 175). Sa deuxième mère, Soutane de Soulac, s'était distinguée en Grand Prix et internationaux également - ph. Poney As
Jeanrêve d’Hurl’Vent (par Alto de Fougnard), le 12e, est un frère utérin de la bonne gagnante en Grand Prix de CSO Une Muse d’Hurl’Vent (IPO 175). Sa deuxième mère, Soutane de Soulac, s’était distinguée en Grand Prix et internationaux également – ph. Poney As

En observant et jugeant autant de poneys, est-ce qu’une idée du podium se profilait au fil des ateliers ? « Nous voyons à-peu-près où va le podium, mais on ne sait pas le classement exact. Cependant, on sentait vraiment que ces trois-là étaient au-dessus », répond-elle. Bérangère Mouroux retient également la préparation des poneys : « dans l’ensemble, ils étaient très bien préparés, sans que ce soit trop en saut en liberté (il n’y a pas eu de grosses démonstrations à l’obstacle par ailleurs, ndlr). Les éleveurs peuvent être contents de leur travail ou des professionnels à qui ils confient leurs poneys. Il y a 10 ans, nous trouvions de gros écarts au niveau de la préparation, aujourd’hui on ne peut plus dire ça. C’est très agréable de voir autant de professionnalisme ».

La classe des mâles de 2 ans recense douze approuvés - ph. Poney As
La classe des mâles de 2 ans recense douze sujets approuvés – ph. Poney As

Du côté des mâles de 2 ans, une classe courue par cinquante-huit sujets, le titre revient à un fils de Very Star Kerveyer, ultra présent dans ces finales dédiées aux Poneys Français de Selle. Kenavo du Fayard, né dans le Calvados chez Yvan Hurault et présenté par Anne Paleix, obtient un score final de 16,37/20 (le seul à dépasser 16). Plus précisément, il décroche la meilleure note au modèle (15,80) et aux allures (17,25) et la deuxième meilleure note au saut en liberté (16,50). Le bai foncé a pour mère Canaille des Clerys, une fille de l’Anglo-Arabe King Size, classé sur 1,35 m et dont la production se distingue en CCE.

Kenavo du Fayard (Very Star Kerveyer x King Size, Aa) est sacré champion de France des 2 ans - ph. Poney As
Kenavo du Fayard (Very Star Kerveyer x King Size, Aa) est sacré champion de France des 2 ans – ph. Poney As

Karma du Touney, son dauphin, frère utérin d’Aloupette de Quincey – championne des 4 ans D de 2014 (IPO 133) – représente l’élevage de Myriam Corduant et la descendance de Blue Tinka Tilia (père, entre autres, de l’étalon Goldwyn d’Embets, champion des 6 ans C). Sa mère, Houpette du Touney (par Sherrif), a également produit Brindille (Excellent à 4 ans, IPO 125), Caprice (8e de la finale des 5 ans D et classé Elite, IPO 138) et Diamant (Excellent à 5 ans, IPO 135). On trouve également dans sa souche maternelle Ubrano (IPO 156) et l’étalon Ugo des Clas (ISO 120). Engagé par Cécile Houillon (élevage Kerveyer), il obtient un score de 15,75/20 : 16,25 aux allures, 16 au saut et 15,30 au modèle.

Karma du Touney, vice-champion de France des mâles PFS de 2 ans - ph. Poney As
Karma du Touney, vice-champion de France des mâles PFS de 2 ans – ph. Poney As

Kirico du Lin, né à l’Elevage du Lin de la présidente de l’ANPFS Marie Dominique Saumont-Lacoeuille, décroche la médaille de bronze avec 15,61/20(16,25 aux allures, 16 au saut et 15 au modèle). Il s’agit d’un autre fils de Very Star Kerveyer. Sa mère, la Selle Français Picotine du Lys, est une fille d’Elf d’Or et sa quatrième mère, Etoile du Lys, est à l’origine de bons gagnants issus de l’élevage des Près de Roland Bazire.

Les éleveurs qui ont misé sur un croisement avec le petit Very Star Kerveyer ont été à l’honneur pour défendre leur élevage. Le vainqueur est l’un de ses fils, le troisième aussi… le quatrième et le cinquième également !
Kapsule de Bel Air, 4e de cette finale des mâles de 2 ans (15,49 dont 16,25 au saut et 16 aux allures), provient de la poulinière Lutece du Halage (une fille de l’étalon Connemara performer international Galibot d’Enfer SL) dont la mère (Espionne du Halage, sans origines connues) a produit trois sportifs indicés à plus de 120 parmi lesquels Quarine du Halage (IPO 138).
Le 5e est le petit King Kong Star d’Eté, poney de taille B apprécié des juges notamment sur l’atelier du saut. Il est gratifié d’un 17, soit la meilleure note ex aequo avec le 6e Kun Fu Pan d’Ame (Usandro Tilia Derlenn, Wpb x Dexter Leam Pondi, Co) né chez Aude Anjuere. Comme son affixe l’indique, King Kong Star provient de l’élevage de Laurence et Vincent Roger (Pony Planet). Sa mère, la Welsh Pony Hipipip de la Motte – propre sœur de Lavande du Vieil Or (IPO 152) et Kemistar du Vieil Or (IPO 162) – compte dans sa production les étalons Ulk d’Eté, Batman d’Eté (CSIP, IPO 145), Carlisto d’Eté et Eurogen Fantomas, mais aussi Tit Top d’Eté (IPO 147) et Sweet Delamotte (IPO 137).

King Kong Star d'Eté, frère utérin d'Ulk D'Eté entre autres, est un autre fils approuvé de Very Star Kerveyer - ph. Poney As
Le petit King Kong Star d’Eté, frère utérin d’Ulk D’Eté entre autres, est un autre fils approuvé de Very Star Kerveyer – ph. Poney As

Au total, sur les cinquante-huit sujets observés, douze repartent avec un score supérieur à 15.
Suite des étalons approuvés :
6e : Kun Fu Pan d’Ame (par Usandro Tilia Derlenn, Wpb et Ehla d’Ame, Co par Dexter Leam Pondi) / Aude Anjuere – 15,35
7e : Kracker Le Courtal (par Cockney Cracker WE, Drp et Vivien, Drp par Boss) / Annick et Lionel Armengaud – 15,30
8e : KGB Spy Alias O’Top (par Conthargos, Old et Top Secret Tilia, Wb par Hondsrug Raspoetin SL) / Miléna Le Guen et Alexandrine Voillot-Denis – 15,29
9e : Kap Win des Cappes (par Ulk d’Eté et Plume Normande par Kantje’s Ronaldo SL, Nf) / Frédéric Roscel – 15,15
10e : Katch The Stars Sarty (par Eye Catcher de Lourcq et Baby Star de Sarty J.C., Sbs par Emmickhoven’s Diego SL, Nf) / Julie Copper – 15,13
11e : Kityspoty Angies Rose (par Joli Coeur Z, Z et Jolly Rose par Quimper III, Co) / François Van Hemelryck – 15,10
12e : Kapteyn d’Epiaire (par Balou Star, Old et Taiga d’Audes, Wb par Iram d’Audes) / Frédéric Bisson – 15,03

Kityspoty Angies Rose (par Joli Coeur Z) est un frère utérin de l'étalon Exodus Angies Rose. Ce dernier, vendu en Belgique, avait réalisé une excellente saison à 7 ans - ph. Poney As
Kityspoty Angies Rose (par Joli Coeur Z), à la robe originale, est un frère utérin de l’étalon Exodus Angies Rose. Ce dernier, vendu en Belgique, avait réalisé une excellente saison à 7 ans – ph. Poney As

Dix mâles d’1 an se sont présentés. La victoire revient au protégé de Sébastien Charon, Litchi de Rimatou, fils d’Alto de Fougnard (membre de l’équipe gagnante de la Coupe des nations du BIP 2018) et Vendetta de Rimatou (par le double champion d’Europe de CSO Machno Carwyn). Il obtient la note de 8 au modèle et aux allures. Le vice-champion (7,95) se nomme L’Artiste de Baca (par Fleuron Landai et Une Histoired’Or, Aa par Hermes d’Authieux, Ac), classé 3e l’an passé de la classe des foals. Il fait référence à l’élevage de Nicolas Barbier et Fanny Carpentier.
Le podium est complété par Little Rapt’Or (7,90), un fils de Rap’Tout de la Tour et Azerley Girl Aluinn (par Poetic Justice SL, Co) né chez Kevin Messaoudi. Ce dernier provient de la souche maternelle de la poulinière Connemara Pogeen Aluinn (d’où la célèbre poulinière Orchid Aluinn, l’étalon Sparrow Aluinn, membre de l’équipe de France de dressage aux championnats d’Europe de 1998, le grand gagnant en C1 Ponam de CSO Apache Aluinn…), via Urquoise Aluinn (sa troisième mère), mère notamment du crack de Concours Complet Podeenagh Aluinn, classé plusieurs fois dans le Top 10 aux championnats d’Europe.

Pour retrouver le résumé de la classe des foals, cliquez ici.

Kracker Le Courtal, 7e de la classe des mâles de 2 ans, remporte la finale « Label Dressage ». Aux origines 100% allemandes, il représente la production de l’européen Cockney Cracker WE – ph. Poney As
Kracker Le Courtal, 7e de la classe des mâles de 2 ans, remporte la finale « Label Dressage ». Aux origines 100% allemandes, il représente la production de l’européen Cockney Cracker WE – ph. Poney As

Un premier pas vers le dressage…

Le « Label Dressage » pour les poneys de 2 et 3 ans est la nouveauté de cette édition 2022.
Engagé par sa propriétaire Marie Toublanc, le vice-champion des foals 2020 Kracker Le Courtal, par ailleurs 7e du championnat des mâles de 2 ans cette année et approuvé étalon, remporte cette finale. Il met à l’honneur l’élevage d’Annick et Lionel Armengaud. Ce PFS très harmonieux, élégant, aux origines 100% allemandes (fils de l’européen Cockney Cracker WE, Drp et Vivien, Drp par Boss), se voit gratifier d’une excellente note de 16,27.
Son challenger est également approuvé : Kapteyn d’Epiaire (par Balou Star, Old et Taiga d’Audes, Wb par Iram d’Audes), 12e de la finale des mâles de 2 ans, obtient sur cette épreuve 15,76. La 3e, avec 15,58, est Krunchy Mad du Ker (par Mad du Bosc et Suzy des Rouaudieres par Rodlease Carnival Boy, Nf). Elle représente l’élevage d’Isabelle Cabelguen (Breizh Equitation), également naisseuse de Jaen Dao du Ker (par Montbazillac du Lin), classé 4e du Label 3 ans. Notons que le champion des mâles Kenavo du Fayard se classe ici 4e (15,38).
Du côté des 3 ans, la victoire revient à la femelle Jador de Grossetiere (par Doowup de Grisien et Ulysse de Grossetiere par Ben Kebir, Ar), née chez Bertrand Rigagneau. Elle se voit attribuer une note de 15,86. Deux autres sujets passent la barre des 15/20 : le vice-champion Jester d’Argan (par Milord des Chouans, Wd et Dame des Muses par Thunder du Blin, Co), né chez Lorjanie Lapeyre (15,60) et la 3e Ja Kette des Reneries (par Welcome Sympatico SL, Han et Qo Kette Auzay, Nf par Kantje’s Ronaldo SL, Nf), née chez Claire Blanquart (15,18).

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook