Strzegom 2022 – Les tricolores soulèvent la médaille d’argent en CSO !

Jeudi, lors de la première manche de saut d’obstacles, une homogénéité dans les scores s’est plutôt dégagée. Pour rappel, sur les dix équipes en lice, six pointaient avec un score vierge (les Pays-Bas, la Suède, l’Irlande, le Danemark, l’Italie et la France) et trois abordaient les deux dernières manches à 4 points de pénalités (Grande-Bretagne, Norvège et Belgique – nation qui a cependant essuyé une élimination de l’un de ses couples phares : Robin Vermeir / Kristal Sparkle van Begeveld). L’Allemagne, en queue de peloton malgré des couples talentueux, était sanctionnée de 12 points (trois cavaliers à 4 points).
Après cette première bonne entame de compétition, la finale en deux manches allait indubitablement réserver des surprises. « C’est une autre compétition qui commence à partir de demain », lançait lucide, en fin d’après-midi, notre championne de France Emma Gay Le Breton.

Emma Gay Le Breton et Bad Boy du Beau Mont – ph. Poney As
Emma Gay Le Breton et Bad Boy du Beau Mont (0+0+0) – ph. Poney As


Première manche : l’effet « filtre » s’opère

Une tout autre compétition en effet que cette finale en deux manches du vendredi.
Le parcours, très intéressant, plutôt délicat mais bien dosé, sans juge de paix, a fait son travail « de tri ». Après le premier round, exit du haut de l’affiche l’Italie, la Belgique et la Suède en grande difficulté (respectivement 32, 24 et 20 points avant la dernière manche).
La Grande-Bretagne, elle, n’a pas montré sa meilleure facette, celle qu’on a si bien connue par le passé : ce côté redoutable, imbattable.Les fautes des pilotes se sont enchaînées : Poppy Deakin tout d’abord a écopé de 8 points avec Armene du Costilg, Sophie Evans, plutôt crispée avec son étalon Oscar van de Beekerheide, a renversé une barre tout comme Tabitha Kyle et Gangnam Style II.

Hanna Bräuer (Ger) et Cookie 60 - ph. Poney As
Hanna Bräuer (Ger) et Cookie 60 (4+0+0) – ph. Poney As

En revanche, la Mannschaft, malchanceuse hier malgré de bonnes prestations, s’est ressaisie : bonne dernière avec 12 points, elle n’a ajouté « que » 4 points à l’issue de cette première manche et est remontée à la 5e place du classement provisoire (ex aequo avec la Grande-Bretagne) se plaçant ainsi juste derrière les Pays-Bas (12 points).

La France et le Danemark, ex aequo à 4 points, tenaient toujours une très bonne position ; en embuscade sur l’Irlande pour qui le compteur ne s’était toujours pas allumé !
Les Bleuets ont en effet poursuivi la compétition comme ils l’avaient abordée : avec envie ! Une envie de bien faire et de se surpasser. Peut-être qu’après une saison internationale en dents de scie – prestations parfois irrégulières réitérées aux championnats de France – le vent allait tourner… En tout cas, tous les feux étaient au vert pour ramener une médaille, après une bonne préparation à Lamotte-Beuvron suivie d’un stage qui a porté ses fruits, notamment sur l’esprit d’équipe si cher au sélectionneur national Olivier Bost.

Lou Ann Beraud et Ungaro of Qofanny - ph. Poney As
Lou Ann Beraud et Ungaro of Qofanny (0+4+0) – ph. Poney As

Forte pression pendant le second round

Les cœurs ont véritablement commencé à battre à cent à l’heure au milieu de la deuxième manche… Mais revenons plus en détail sur le déroulé.
Parmi les nations leaders, il était à noter le 8 points du premier couple danois, fautes commises sur les deux éléments du double. Ce qui pouvait bien sûr faire « les affaires » des français ! Derrière, Emma Gay Le Breton a de nouveau réalisé un superbe clear round avec son grand complice Bad Boy du Beau Mont, encore plus aérien que sur les tours précédents. Doté d’un sang-froid et d’un sens de l’obstacle incroyables aux rênes de sa flegmatique Saxton Freedam, l’Irlandais Coen Williams a assuré un sans-faute. Le ton était définitivement donné. Les Irlandais, grands favoris au titre, allaient-il être « prenables » cette année ? Pas sûr…

Coen Williams (Irl) et Saxton Freedam - ph. Poney As
Coen Williams (Irl) et Saxton Freedam (0+0+0) – ph. Poney As

Rien à signaler après le passage de Silje Frederikke Kristoffersen, deuxième pilote Danoise à s’élancer aux rênes de sa très bonne jument Why Not Equus. Le tandem s’est offert un joli sans-faute. Lou Ann Beraud et Ungaro of Qofanny (4 points sur la rivière en première manche) a elle aussi passé la ligne d’arrivée sans la moindre faute. Coté irlandais, Paddy Reape, 4 points quelques heures plus tôt avec Valma de Fougnard, n’a pu éviter deux barres…

Silje Frederikke Kristoffersen (Den) et Why Not Equus - ph. Poney As
Silje Frederikke Kristoffersen (Den) et Why Not Equus (0+0+0) – ph. Poney As

La Danoise Magdalene Rose Mikkelsen (Attyrory Rebel) a ensuite bousculé deux barres. Jack Conlon Gateau et Samba van de Groenheuvel ont réédité un score de 16 points, des fautes notamment commises dans les combinaisons. Journée difficile pour la prometteuse grisette, mais elle n’a que 8 ans. James Brennan, aligné l’an passé avec sa géniale MHS Glow (née chez lui), a refait un sans-faute ! Derrière ce trio, les Néerlandais ont profité des déboires des danoises : Yfke Priem (Zafarano vh Gehucht Z) et Jersey Kuijpers (Lafaletta) sont sorties du ring le poing levé, la rage au ventre !
Après le passage des troisièmes couples, plusieurs scénarios pouvaient se dessiner : si les néerlandais affichaient un troisième sans-faute, il pouvait y avoir un barrage pour le bronze face aux danois à condition que ces derniers en fassent de même. Les Bleuets, à 4 points, pouvaient garder leur deuxième place ; à 8 points, ils pouvaient barrer pour le bronze (si les deux nations citées précédemment restaient à 12 points). Et si les français ajoutaient un dernier sans-faute et que les irlandais accrochaient une barre, il pouvait y avoir un barrage pour l’or… Au bord des pistes, l’imagination battait son plein. Mais avec des si…

Siebe Leemans (Ned) et Noriego Vd Riloo - ph. Poney As
Siebe Leemans (Ned) et Noriego Vd Riloo (0+8+0) – ph. Poney As

Quatrième pilote de l’équipe du Danemark à passer, Danoise Olivia Dresler en selle sur Jasmines Holly, si sûre jusque-là, a complètement craqué sur les deux dernières difficultés. Résultat : 8 points, soit un score d’équipe s’élevant à 20 points et une 5e place ex aequo avec les allemands ! Les adversaires des Bleuets perdaient donc leur avance, au profit des Néerlandais qui passaient devant, s’assurant, eux, la troisième place du podium suite au passage, sans encombre, de leur couple leader Siebe Leemans / Noriego Vd Riloo (un stop qui lui coûte cher en première manche) !

Nohlan Vallat et Daenerys d’Hurl’Vent - ph. Poney As
Nohlan Vallat et Daenerys d’Hurl’Vent (0+0+0) – ph. Poney As

Nous évoquions « le sang-froid incroyable » de Coen Williams. Mais que dire de Nohlan Vallat et James Derwin ? Le premier, sacré l’an passé champion d’Europe par équipe avec Daenerys d’Hurl’Vent, a réussi à rééditer un clear round (le troisième, tout comme Emma). Au taquet, le brillant pilote n’a pas tremblé, a tout donné et a assuré à son équipe de monter sur la deuxième marche du podium… ou la première, si (encore des si !) l’Irlandais commettait une faute. Jeudi, James nous confiait avoir un objectif à Strzegom : décrocher l’or par équipe et en individuel. Pour ne rien vous cacher, sa course à la médaille est plutôt très bien partie. Sans surprise – tant il est au point avec son étalon Rincoola Babog – il a sorti le grand jeu pour un joli zéro à la clé !
A 19 heures, les résultats définitifs étaient connus : pas de barrage, la victoire revenait aux irlandais (0), la médaille d’argent aux français (4 points) et celle de bronze aux néerlandais (12 points) ! Les britanniques se contentaient du chocolat.

James Derwin (Irl) et Rincoola Babog - ph. Poney As
James Derwin (Irl) et Rincoola Babog (0+0+0) – ph. Poney As

Avec trois Coupe des nations à son actif, l’équipe d’Irlande de Gary Marshall partait indubitablement parmi les favoris. Le chef d’équipe était d’ailleurs catégorique : « Nous étions venus pour gagner ! ». C’est chose faite…
Du côté des français, cette médaille d’argent a été savourée comme vous pouvez l’imaginer. Nous vous proposons de retrouver l’équipe, passée devant notre micro hier soir…

 

Sur le plan individuel, six couples aborderont la finale de dimanche avec un score vierge : les Irlandais Coen Williams (Saxton Freedam), James Derwin (Rincoola Babog) et James Brennan (MHS Glow), les français Emma Gay Le Breton (Bad Boy du Beau Mont) et Nohlan Vallat (Daenerys d’Hurl’Vent), ainsi que la Danoise Silje Frederikke Kristoffersen (Why Not Equus).
Lou Ann Beraud (Ungaro of Qofanny) pointe à la 8e place ex aequo avec sept autres binômes (4 points), la cartouche individuelle Arwen Le Saux (All Best du Rond Pré) est 23e ex aequo (8 points, 4+4 hier). Il n’y aura en revanche pas de finale pour le talentueux Jack Conlon Gateau (Samba van de Groenheuvel).

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook