Strzegom 2022 – Les complétistes allemands imitent leurs compatriotes dresseurs !

Après les dresseurs et les sauteurs, c’est au tour des complétistes d’entrer dans la danse de ces championnats d’Europe 2022. Cet après-midi, la première moitié des partants a déroulé le test de dressage. A l’issue de celui-ci, l’Allemagne pointe en tête, par équipe comme en individuel, tandis que le bilan est plus mitigé pour nos tricolores.

La tête provisoire revient – comme souvent – à l’Allemande Sina Brügger, en selle sur l’excellent Next Generation. Très en forme déjà tout au long de la saison, le couple confirme aujourd’hui sur le rectangle en sortant en -30.2, malgré un changement de pied dans la deuxième ligne courbe, ainsi que quelques imprécisions en fin de reprise, mais elle avait accumulé de gros points en début de reprise avec un bon travail au trot.

Sina Brügger et Next Generation – ph. Poney As
Sina Brügger et Next Generation – ph. Poney As

Sa compatriote Linn Marie Schlütter pointe pour le moment à la deuxième place avec son expérimenté Rathcline Dream, en -30.4. Partie en première, l’Allemande a déroulé une reprise très propre et harmonieuse, malgré un travail au pas qui pourrait encore être amélioré.

Linn Marie Schlütter et Rathcline Dream - ph. Marine Delie
Linn Marie Schlütter et Rathcline Dream – ph. Marine Delie

Le podium provisoire est complété par le Belge Oliver Sels, en selle sur le jeune Kyris van Orchid’s. Malgré une imprécision sur la serpentine, le couple déroule lui aussi une reprise propre et fluide, lui permettant de s’approcher des scores allemands (-30.8).
L’italienne Giulia Nicastri n’est pas loin avec son poney irlandais Corrnafest Barney et son score de -32, après une reprise propre, même si là aussi elle est pénalisée sur son travail au pas ; c’est une belle quatrième place provisoire pour elle.
Les anglo-saxons ne sont pas loin : les irlandais Tom Nestor (Freddie, -33) et Matthew Love (Lucky For Some, -35) sont respectivement cinquièmes et septièmes, séparés par la britannique Lucy Baguley (Glencarrig Dolphin, -33.5).

Côté français, Océane Villeton et Babylon Night Graves étaient les premiers à représenter les couleurs tricolores et à ouvrir le bal pour l’équipe. Avec un poney bouillant, Océane a composé au mieux pour dérouler sa reprise, ne pouvant éviter quelques imperfections. Elle sort en -37.4 et le rang 15 provisoire ; dommage, car de bonnes choses ont été présentées, comme par exemple au contre-galop.

Océane Villeton et Babylon Night Graves - ph. Marine Delie
Océane Villeton et Babylon Night Graves – ph. Marine Delie

Ambroise Maindru était le deuxième membre de l’équipe à s’élancer, après avoir pris part à l’échéance l’année dernière en tant qu’individuel, toujours aux rênes de Versailles des Morins. Le couple déroule une belle reprise, certes avec quelques imperfections comme par exemple au niveau du tracé, mais harmonieuse, avec là aussi de très bons passages au galop. Ce sera finalement -35.1 ; le couple pointe ce soir à la huitième place provisoire, juste derrière les couples cités plus haut. Le « job » d’équipier est fait !

Ambroise Maindru et Versailles des Morins - ph. Poney As
Ambroise Maindru et Versailles des Morins – ph. Poney As

Pour notre couple individuel de la journée, Laurick Hardy et Duncan’s Star, de bonnes choses ont également été présentées, le couple montrant ses progrès sur le test. Le tandem est cependant pénalisé pour un léger manque d’impulsion, malgré des juges en désaccord entre eux. Nos bleuets sortent en -35.8 et la 12e place provisoire.

Laurick Hardy et Duncan’s Star - ph. Marine Delie
Laurick Hardy et Duncan’s Star – ph. Marine Delie

Malgré ces scores un peu décevants, saluons quand même la performance de nos jeunes cavaliers qui ont fait leur maximum et qui sont bien sûr plus que motivés pour remonter au classement lors des prochains tests.

Par équipe, cela donne logiquement l’Allemagne en tête, Sina et Line concourant pour l’équipe (-60.6 en tout). La belle performance de Giulia notamment permet à l’Italie de pointer ce soir à la deuxième place provisoire (-67.5 au total), devant la Grande Bretagne (-69.3). Suivent ensuite l’Irlande (-72.2) et la France (-72.5). Des noms familiers des podiums de concours complet donc …

Si l’Allemagne semble déjà s’échapper devant, c’est ensuite plus serré. Tout peut donc être relancé dès demain matin, avec le passage de la seconde moitié des engagés. Les tricolores enverront pour l’équipe Zoé Ballot (Voltair de Lalande) et nos champions d’Europe en titre, Maé Rinaldi avec Boston du Verdon, tandis que Clément Tonon (Vidock de Berder) s’élancera en individuel.
Marine Delie

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook