Strzegom 2022 – L’Allemagne et l’Irlande régalent, l’Equipe de France troisième tandis que Maé Rinaldi conserve la tête provisoire

15 heures. 20 degrés. Eclaircies. Aucune autre épreuve sur le site, tous les camarades sont là pour encourager les complétistes. Les conditions parfaites donc pour courir ce parcours de cross. Deux nations se sont distinguées par leur très bonne maitrise sur le test : l’Irlande et l’Allemagne. Ce sont donc logiquement ces deux pays qui pointent en tête ce soir, devant la France, tandis que Maé Rinaldi conserve sa tête provisoire en individuel.

Linn Marie Schlütter et Rathcline Dream – ph. Marine Delie
Linn Marie Schlütter et Rathcline Dream – ph. Marine Delie

Le début d’épreuve laissait présager du sport de très haut niveau. L’ouvreuse, l’Allemande Linn Marie Schlütter, réalisait un très beau parcours sans-faute, seulement entaché de 1.6 points de temps aux rênes de Rathcline Dream (-32, 6e individuellement). Derrière elle, la Britannique Pippa Royle signait le premier « maxi » avec Midnight Engagement (-35.8), rapidement imité par le premier membre de l’équipe irlandaise, Matthew Love, qui a pourtant pris une option longue couteuse sur le grand gué (-35), en selle sur Lucky For Some.

Océane Villeton et Babylon Night Graves - ph. Marine Delie
Océane Villeton et Babylon Night Graves – ph. Marine Delie

Océane Villeton avait la lourde tâche de servir d’ouvreuse pour l’équipe de France. L’occasion d’apprécier à nouveau toutes les qualités de son Babylon Night Graves sur le test de fond : le couple parvient à rentrer sans-faute, et dans le temps (-37.4, 17e ce soir) !

Vient rapidement le tour de Laurick Hardy, concourant en individuel avec son Duncan’s Star. Tout est bien monté, mais le choix est fait d’assurer à certains endroits : la paire franchi la ligne d’arrivée sans encombre aux obstacles, avec 8.4 points de temps dépassé (-44.2, 24e).

Laurick Hardy et Duncan’s Star - ph. Marine Delie
Laurick Hardy et Duncan’s Star – ph. Marine Delie

On repart alors pour les deuxièmes cavaliers de chaque équipe. L’Allemagne enregistre un nouveau sans-faute, l’œuvre de Sina Brügger et de Next Generation, mais en ajoutant 5.2 points de temps (-35.4). La deuxième cavalière Britannique, Lucy Baguley, en ajoute quant à elle 8.4 aux rênes de Glencarrig Dolphin (-41.9). Moins de réussite en revanche pour l’Irlandaise Claire O’Ryan, victime d’un refus. Au tour alors d’Ambroise Maindru, deuxième cartouche pour nos bleuets. Avec l’expérimenté Versailles des Morins, le jeune cavalier galope bien pour se permettre des alternatives plus longues et plus sûres. C’est bien fait, puisque le couple n’ajoute que 2.8 points de temps dépassé à son score du dressage (-37.9, 18e ce soir).

Ambroise Maindru et Versailles des Morins - ph. Poney As
Ambroise Maindru et Versailles des Morins – ph. Poney As
Clément Tonon et Vidock de Berder - ph. Marine Delie
Clément Tonon et Vidock de Berder – ph. Marine Delie

Belle prestation également de notre second cavalier individuel, Clément Tonon, en selle lui aussi sur l’un des piliers de l’équipe de France de ces dernières années, Vidock de Berder. Là aussi ça galope bien, et les obstacles s’enchainent facilement. A l’arrivée c’est également sans-faute aux obstacles, avec seulement 1.2 point de temps dépassé (-36.3), ce qui lui permet de remonter au 13e rang provisoire.

Zoé Ballot et Voltair de Lalande - ph. Marine Delie
Zoé Ballot et Voltair de Lalande – ph. Marine Delie

L’Allemande Pita Schmid continue la démonstration avec Sietlands Catrina : « maxi » au passage de la ligne d’arrivée (-37.2) ! Ella Howard rentre elle aussi sans encombre, en selle sur Midnight Mist, malgré quelques secondes de trop au chronomètre (-31.1, 5e).

Ella Howard et Midnight Mist – ph. Marine Delie
Ella Howard et Midnight Mist – ph. Marine Delie
Josh Williamson et Ardeo Fireman - ph. Marine Delie
Josh Williamson et Ardeo Fireman – ph. Marine Delie

Josh Williamson corrige le tir avec lui aussi un beau parcours sans-faute dans le temps (-28.2), lui permettant au passage de s’installer à la troisième place individuelle. Vient alors le tour de Zoé Ballot et Voltair de Lalande, déjà familiers de ce terrain de cross avec leur titre acquis par équipe l’année dernière. Le début de parcours se passe très bien et le couple aborde la dernière combinaison sans erreur. Mais le binôme se fait piéger dans celle-ci, et Voltair s’arrête sur le deuxième élément. Dure loi du sport. Le temps de se représenter sur la sortie et de franchir l’ultime obstacle, l’affichage alourdi son score de 23.6 points supplémentaires (-49.7, 29e). L’équipe de France rétrograde alors à la quatrième place provisoire.

Merle Hoffmann et Penny Lane WE – ph. Marine Delie
Merle Hoffmann et Penny Lane WE – ph. Marine Delie

Tout va alors se jouer avec les derniers partants de chaque équipe. Les Allemands sont décidément dans un grand jour, puisque Merle Hoffmann et Penny Lane WE déroulent une véritable balade de santé, franchissant la ligne d’arrivée avec un « maxi » mérité. Le couple occupe donc ce soir la deuxième place provisoire (-28.9), après avoir été relégué à la médaille en chocolat lors de la précédente édition. Nouveau coup de tonnerre sur le terrain de Strzegom lorsque l’utile cavalière britannique, Charlotte Cooke, tombe de son gris Liscannor Tulira. Coup dur pour son équipe qui redescend au quatrième rang.

Ben Connors et Cornafest Fred – ph. Marine Delie
Ben Connors et Cornafest Fred – ph. Marine Delie

Ben Connors, déjà en argent l’année dernière avec son Cornafest Fred, déroule lui aussi sa partition et rentre avec le parcours parfait. Avec son score de -28.9, il est ce soir quatrième et sera donc à surveiller demain.

Maé Rinaldi et Boston du Verdon - ph. Marine Delie
Maé Rinaldi et Boston du Verdon – ph. Marine Delie

La pression est maximale au moment du départ de notre dernière cartouche française, Maé Rinaldi, en selle sur son étalon Boston du Verdon, devant défendre une médaille par équipe et sa pole position individuelle. Une fois la paire enclenchée, tout se déroule sans accroc. C’est sous les encouragements du clan français que nos champions d’Europe en titre passent une nouvelle fois la ligne d’arrivée de Strzegom sans-faute, et c’est sous les hourras qu’est saluée l’annonce du speaker du « maxi » !
Ce sont donc bien Maé et Boston qui tiennent la tête du classement provisoire individuel, tandis que l’équipe de France est ce soir troisième (100.9 points), derrière l’Allemagne (94.4) et l’Irlande, très en forme depuis le début du week-end (92.1 points).

Moins de deux barres séparent donc l’équipe de France de la médaille d’argent, une de plus pour l’or. L’avance de Maé est également infime, les quatre premiers cavaliers au provisoire étant dans la même barre. Place donc à une bonne nuit de sommeil avant de s’attaquer à l’hippique demain matin !
Marine Delie

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook