Cavaliers 5* by Poney As : Simon Delestre (#2)

Simon Delestre est l’un des cavaliers français les plus emblématiques du circuit Poneys ! Avec son charismatique étalon Arabe Panama du Cassou, il a gagné plusieurs Grands Prix nationaux et internationaux et s’est hissé à la 5e place de la finale individuelle des championnats d’Europe Poneys à Achselschwang en Allemagne. Bien sûr, il a été le premier a remporté deux championnats de France Grand Prix Elite coup sur coup et à faire un doublé en 1995 empochant l’or avec Panama et l’argent avec Aurore du Bigot II. Notre deuxième petite émission de la série Cavaliers 5* lui est consacrée.

Le couple phare français des années 1994, 1995 et 1996 : Simon et Panama du Cassou aux côtés de Francis Rebel - ph. Guillaume Levesque
Le couple phare français des années 1994, 1995 et 1996 : Simon Delestre et Panama du Cassou aux côtés de l’entraineur national Francis Rebel – ph. Guillaume Levesque

Lorsque Simon Delestre a débuté l’équitation, ses parents tenaient le Poney-Club de Solgne, au sud de Metz (le cavalier Mosellan réside toujours dans la propriété familiale à Ancy-lès-Solgne avec sa compagne et ses enfants). Marcel, son père, a d’ailleurs été cavalier international (et entraineur national de l’équipe de France Poneys de CSO, entre autres. Il y laissera une bien belle empreinte d’octobre 2001 à août 2006). Simon baigne donc dans ce milieu depuis tout petit et se rappelle avoir pris le départ de ses premiers championnats de France vers 7 ans, puis d’avoir rencontré 4 ans plus tard son complice qu’il qualifie de crack. Un complice poney, enfin plutôt Pur-Sang Arabe : l’étalon Panama du Cassou, propriété des Haras Nationaux de Rosières-aux-Salines. « C’était le Ryan des poneys ! Il m’a tout appris et m’a mis sur la voie du haut niveau. Il m’a donné le gout du travail bien fait. A la fin, il n’avait pas de défauts, il se donnait à 100% ! », confie-t-il.

« Il y a encore 20 ans, si vous m’aviez demandé mon rêve, c’était de figurer parmi les 30 meilleurs cavaliers mondiaux ; j’étais loin de m’imaginer que j’allais devenir numéro 1 mondial… », soit le troisième cavalier tricolore, après Eric Navet et Kevin Staut, à porter le brassard de n°1 mondial.
Et pourtant…
Pilier incontestable de l’équipe de France Poneys, Simon Delestre a poursuivi sa carrière sur le circuit Jeunes et Senior avec une envie de gagner des plus impressionnantes. Sélectionné pour les trois derniers Jeux Olympiques, vice-champion du Monde par équipe à Caen, médaillé de bronze aux championnats d’Europe, numéro 1 mondial de la FEI Ranking List il y a quelques années, le français s’est forgé un palmarès digne des plus grands !

« Les Grands Prix internationaux et les championnats d’Europe restent le Graal du circuit Poneys. C’est un tremplin exceptionnel, le début vers le haut niveau, mais le début seulement : en voyant mon père sur les Grands Prix chevaux, je savais qu’il y avait un après ».

Découvrez son interview ci-dessous

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook