Sarah Desmoules : 3 victoires dont une épreuve à 1,35m au CSI de Gorla Minore !

Sarah Desmoules a intégré notre équipe d’ambassadeurs en 2017, ce fut la première. Nous l’avons suivie depuis ses débuts en Grands Prix Poneys, avons partagé dans nos colonnes ses premières sélections en équipe de France avec Tutti Quanti Joyeuse*du Mystère, puis le passage de relais avec la sœur utérine de sa ponette de cœur, Austin Joyeuse.
Quatre ans plus tard, Sarah entame une nouvelle carrière, à cheval cette fois. De ses premières victoires sur le circuit international en 1 et 2*, à ses premiers parcours sans-faute sur des épreuves à 1,40m en passant par son intégration dans une équipe du Grand National : un vrai cap a été passé. Sarah nous raconte…

Sarah Desmoules et Dimerdor Merveilles – ph. Poney As
Sarah Desmoules et son poney Dimerdor Merveilles, ici sur le Grand Prix de la TDA de Vichy – ph. Poney As

Gorla Minore, un CSI synonyme de réussite

En 2018, Sarah et Tutti avaient été sélectionnées pour leur premier CSIOP à Gorla Minore. La cavalière était alors âgée de 13 ans (enfin pas tout à fait !) et avait glané de bien beaux accessits : une victoire dans la Coupe des nations et une deuxième place dans le Grand Prix ! Fin février, début mars, notre ambassadrice est retournée sur ses terres italiennes (fétiches !) pour disputer un CSI 1 et 2* avec trois chevaux, accompagnée de son papa coach Rodrigue et d’Alice Pinet des Ecots, une élève des écuries de Trangy, associée désormais à son ancienne jument Une Chance.
« Nous ne pouvions pas engager en France et il s’est trouvé que le CSI de Gorla Minore était au programme. C’est un concours qui m’a laissé un très bon souvenir durant mes années sur le circuit Poney, alors nous avons choisi d’y aller, et ce, durant deux semaines. C’est la première fois que participais à un label 2*, mais à vrai dire, je n’avais pas le choix car il n’y avait pas de CSI Amateur et les CSI1* étaient à 1,20m/1,25m. Une fois sur place, nous avons été confrontés à l’épidémie de rhinopneumonie ! Nous avons donc failli repartir après la première semaine, mais la compétition a finalement été maintenue. Nous étions moins d’engagés le second week-end, mais le plateau était tout de même assez conséquent. J’ai donc profité de cette petite tournée pour me mettre avec mon nouveau cheval, Durango Danfer, et continuer mon travail avec Quorane Nils et Uniflor du Chene, une jument que l’on me prête et avec qui j’ai disputé les épreuves du CSI 1*. Dans le 2*, Durango a fait un premier week-end prometteur et a fini la compétition par un sans-faute et un 4 points sur des épreuves à 1,30m. Quorane a réalisé des sans-faute les trois premiers jours, dans la 1,30m, la 1,35m et la 1,40m ! Sur ce dernier tour, nous faisons deux barres au barrage, mais il a été fantastique ! La semaine suivante, j’ai gagné une épreuve à 1,35m ! Avec Uniflor, je remporte deux épreuves à 1,15m. Faire une tournée avec ses chevaux permet de progresser car nous enchainons les parcours : les erreurs commises sur les premiers tours peuvent se corriger quasi dans la foulée. Nous savions que ce CSI se courrait sur une piste de qualité. L’endroit est très beau et les boxes sont bien, nous y allions en toute confiance et avec sérénité. Ce CSI ma remémoré de beaux souvenirs ! J’ai vécu ici de supers belles choses avec ma ponette Tutti. J’ai eu un petit pincement au cœur en arrivant. C’est décidément un concours qui me porte chance ! ».

Sarah et Quorane Nils lors du CSI 2* de Gorla Minore - ph. coll. www.sassofotografie.it
Sarah et Quorane Nils lors du CSI 2* de Gorla Minore – ph. coll. www.sassofotografie.it

Une équipe pour disputer le Grand National !

« Je cherchais à intégrer une équipe du Grand National. Avoir un pied dans le Grand National peut me permettre d’évoluer sur des épreuves assez proches de celles qui m’attendront sur le circuit Junior si je remonte sous les couleurs de l’équipe de France. Olivier, notre sélectionneur, cherche vraiment à ce que les jeunes y participent et prennent le départ de la 1,40m du dimanche matin ».

Durango Danfer, le nouveau partenaire de Sarah Desmoules. Photo prise lors du CSI 2** de Gorla Minore également - ph. coll. www.sassofotografie.it
Durango Danfer, le nouveau partenaire de Sarah Desmoules. Photo prise lors du CSI 2** de Gorla Minore également – ph. coll. www.sassofotografie.it

« Nous avons un voisin qui nous a proposé, papa et moi, de monter une équipe avec sa cavalière maison qui s’appelle Anouk Kort. Nous avons donc une équipe et nous nous élancerons sous les couleurs de l’écurie Olsen Stables (Anouk et la famille Olsen) et la société Allié Boxes (location de boxes démontables). Notre calendrier n’est pas encore calé et dépendra de l’évolution de la crise sanitaire. Bien sûr, si nous le pouvons, nous irons courir le plus possible d’étapes dont celles de Vichy et Tours Pernay, nous avons composé une équipe pour ça. Papa devrait faire les 1,40, 1,45m et si tout va bien les 1,50m et Anouk les 1,40m/1,45m ! En ce qui me concerne, j’arrive aujourd’hui à faire des sans-faute sur 1,40 m, mais pour m’approcher des autres et essayer de les égaler, je dois encore beaucoup travailler  ».

Retrouvez l’interview complète dans le prochain Magazine Poney As.

Le Mag Poney As du BIP : une belle visibilité s’offre à vous !
Le Mag Poney As : une belle visibilité s’offre à vous !

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook