Publi-rédactionnel : Mathilde & Sligo / « Horse in Paris »

Lorsqu’un poney Connemara, Sligo de l’Aulne, est amené dans la capitale par sa jeune cavalière, Mathilde Labat ; cela donne Horse in Paris.
"Horse In Paris" de Mathilde & Sligo - ph. Nancy Landreat
« Horse In Paris » de Mathilde & Sligo – ph. Nancy Landreat
« Aujourd’hui, nous vivons dans une société où les moyens de locomotion sont devenus sujet de discordes.
Entre embouteillages, pollution et transports en commun pleins à craquer, cela insatisfait un très grand nombre d’entre nous. Il faut toujours aller plus vite, aller plus loin, et l’essence et l’entretien de la voiture sont chers, sans oublier le prix des billets de transport en commun. Les plaintes sont omniprésentes.
 
Beaucoup de questions surviennent au sujet du réchauffement climatique, qui ne cesse de s’accroître et qui cause des dégâts irréversibles autant sur la faune que sur la flore. La couche d’ozone est en pleine destruction et nous ne savons pas dans quel monde nous évoluerons dans 10 ans si cela continue ainsi.
 
Seulement quelques générations avant la nôtre, le gazole était une denrée rare voir inconnue par la plupart. Les hommes se déplaçaient à cheval et en calèche. L’industrialisation de notre monde a tout bouleversé.
Aujourd’hui, les chevaux sont voués à tourner en rond dans un manège. Certains sont destinés au stress continu des compétitions, d’autres à rester toute leur vie dans un boxe. Le milieu équin est devenu un vrai business.
 
Remettons les chevaux dans leur contexte. Un cheval reste un être vivant. Il a besoin de découvrir de nouvelles choses, de se balader.
Nous promenons bien nos amis canins, pourquoi ne pas le faire avec nos équidés ? Et pourquoi ne pas se servir d’eux pour réduire encore un peu cette pollution atmosphérique ? Si tout le monde en faisait autant, cela permettrait de réduire considérablement cette ascension fulgurante. Après tout, c’est un moyen de déplacement « bio » et écologique.
 
Se déplacer en ville avec son cheval, même à Paris, c’est possible. En voici la preuve ».
Nancy Landreat
"Horse In Paris" de Mathilde & Sligo - ph. Nancy Landreat
« Horse In Paris » de Mathilde & Sligo – ph. Nancy Landreat

« Nowadays, we’re living in a modern society where means of transport become a discord subject. Between traffic congestion, pollution and fully-packed public transports, nothing seems to be really satisfactory. We need to go further, to go faster, and gasoline and cars’ maintenance are expensive, not to mention transports’ tickets’ prices. Complaints are everywhere.
 
A lot of questions are emerging regarding the global warming, which is increasing everyday and which causes a lot of damages on the fauna and the flora. The ozone layer is being destroyed and we don’t know in which world we’re going to live in ten years time.
 
Just a few generations before ours, gasoline was rare if not unknown. Men used horses and carriages to move. The industrialisation and mechanization have changed everything.
Today, horses main activity is to work in closed arenas. Some are competing with the stress involved and others spend most of their life in 9 square meters. Horse activities are today a business.
 
Why don’t we put horses back to where they belong : they need place to live, walk, run and feed themselves.
We walk our pets, why don’t we try to give horses a better life ? And why couldn’t we use them to reduce the atmospheric pollution ? If everyone was trying to better the life of horses, it will probably reduce considerably this crazy pollution rise. After all, it’s an ecological way of travelling.
 
Having a horse in a big town, it is possible. In Paris ???? We did it ! »

Nancy Landreat, traduction Mathilde Labat

"Horse In Paris" de Mathilde & Sligo - ph. Nancy Landreat
« Horse In Paris » de Mathilde & Sligo – ph. Nancy Landreat

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest