L’étalon Kasper’s Ronaldo sous la selle de Justine Cesse

2020 est synonyme de troisième saison de compétition pour le jeune étalon Kasper’s Ronaldo (Nrps, par Kanshebber et Orchid’s Celestyi, Nf par Kantje’s Ronaldo SL), déjà gratifié d’une troisième place lors de la finale du Cycle Classique de CSO à 6 ans sous la selle de Ronan le Dantec. Associé cette année à la prometteuse cavalière de l’équipe de France Emma Koltz, le bai a continué sur sa lancée en réalisant de toutes bonnes prestations sur le circuit Future Elite. La finale s’est en revanche soldée par une mésaventure survenue au paddock de la deuxième manche. Il a été diagnostiqué à l’étalon une distension articulaire du carpe gauche avec une fragmentation de l’os.

Du repos, des soins et une remise en route progressive via un protocole vétérinaire précis, Kasper’s Ronaldo a repris progressivement le travail début novembre, en Moselle, avec sa nouvelle cavalière Justine Cesse, âgée de 12 ans.
Justine Cesse et Kasper’s Ronaldo – coll. Privée
Justine Cesse et Kasper’s Ronaldo – coll. Privée
 
Quatre poneys de Laurent Dubois, propriétaire de l’étalon Néerlandais, ont déjà intégré les installations de la famille Cesse. Entre eux, des liens d’amitiés et de confiance se sont tissés « et lorsque Laurent nous a demandé si nous étions partants pour récupérer Kasper’s, nous avons trouvé la nouvelle assez exceptionnelle ! C’est rare de se faire confier des poneys de cette qualité », confie Lionel, le papa de Justine.
Justine sors en As Poney 2 (championnat de France 2019 avec Austin de Guermantes) et monte depuis quelques semaines l’étalon Dark’Angelo Dream, acheté pour moitié auprès de Laurent Dubois toujours. « Austin m’a permis de me mettre sur la hauteur et d’apprendre plus vite », nous explique-t-elle. Et comment se passent les débuts avec Kasper’s ? « Je trouve qu’il a beaucoup de force ! Il est très rebondissant dans ses allures, très délié. C’est une fusée ! Je prends beaucoup de plaisir à le monter. Il est très calme et posé. C’est moi qui m’en occupe au quotidien ». Peut-être même reprendra-t-il la compétition le mois prochain, sur une petite épreuve. Pour le papa de Justine : « Kasper’s a bien repris, il a des séances de marcheurs quotidiennes et nous avons commencé à resauter un petit peu. Nous ne nous sommes pas donnés d’objectifs, le couple gravira progressivement les échelons ».
Les parents de Justine ne sont pas professionnels du milieu, ils sont cavaliers amateurs, éleveurs de Selles Français sous l’affixe « de Pontigny » et disposent d’une écurie avec boxes et carrière. Justine s’entraine avec Jean-Philippe Chiarotto dans les installations de Glatigny (57) situées à deux pas de chez elle et avec Michele Porté (Equi Porté).
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest