Publi-rédactionnel – National New Forest 2019 : 70 sujets pour les 50 ans de l’AFPNF

2019 est une année toute particulière pour l’Association Française du Poney New Forest. Celle-ci fête ses 50 ans et le National New Forest a été l’occasion pour tous les passionnés, éleveurs et propriétaires, de célébrer la formidable race originaire de Grande-Bretagne. Dans la continuité de sa promotion et afin de proposer une belle fête d’anniversaire, l’incontournable Sologn’Pony, dont la réintégration l’an passé avait été saluée par la grande majorité, a logiquement été choisi pour ce National. Avec 70 sujets engagés, la manifestation a été une belle réussite. Deux titres de champions Suprême ont été décernés : les honneurs reviennent à Gaga Lagesse et Hearbreaker O’Mallet.

Les champions Suprêmes 2019 : Heartbreaker O’Mallet et Gaga Lagesse, aux côtés des juges – ph. Poney As
Les champions Suprêmes 2019 : Heartbreaker O’Mallet et Gaga Lagesse, aux côtés des juges – ph. Poney As

« 50 ans d’histoire et de réussite se sont écoulés ; 5 décennies qui ont conduit à la célébrité du Poney New Forest en élevage et en sport » ont été les premiers mots de Patricia Cérina, présidente de l’AFPNF, lors du cocktail organisé le vendredi soir. De sa naissance, sa construction, à son développement et sa promotion : l’anniversaire a inéluctablement été l’occasion de mettre en avant un panel de personnes pour leur contribution active au sein du stud-book. « Un hommage a été rendu aux membres fondateurs de l’AFPNF, anciens présidents (Messieurs Olivier Despierres de  l’élevage de l’Ocq, François Muller de élevage du Vent, Lyonel Bas de l’élevage du Garon) et membres du bureau. Bon nombre d’éleveurs, présents, ont été remercié parmi lesquels Sophie Boisnard (l’élevage des Ifs et ses reproducteurs marquants tels que les étalons Mudeford Spark, Nightingle des Ifs, Jolly des Ifs et la poulinière Cedar Bambina), Geneviève Tréheux (élevage de Civry, à la tête de nombreux étalons et plusieurs performers jusqu’en Grand Prix dont Atoll), Marc Bernardin (élevage de l’Aumont, propriétaire de la matrone Silverlea Martine, à l’origine de 5 étalons approuvés dont Glen et Karisto de l’Aumont), Jean-Marc Lefèvre (élevage de Montmain, importateur de nombreux poneys New Forest de renom et gérant du Syndicat Linaro, distributeur des étalons Kantje’s Ronaldo SL, Anydale Ron SL et Emmickhoven’s Diego SL),  Bernard Vaucher (élevage Pearl, à l’origine de plusieurs étalons dont Halto, toujours présent au National), Sylvie Bonnan (élevage du Gévaudan, propriétaire des étalons performers Ivoire de Civry et Numerus Clausus dont les produits se distinguent sur les circuits SHF et FFE), Nathalie Gravier (élevage du Poët, propriétaire notamment de l’étalon quadruple champion de France Woodrow Choir Master), Isabelle et Pierre Mémain (élevage de l’Arbalou, dont les filles ont monté les étalons Silverlea Baywatch et Willoway Montmain Gold Charm), Paul-François Brunaud (élevage Lagesse, toujours présent au National avec de nombreux lauréats, naisseur de plusieurs étalons dont Kinesitepas), mais aussi Rachel Triqueneaux (élevage d’Emery), Thierry Gunther (élevage du Haneau), Roland Palanché (élevage Belair), Nicolas Jouan (lycée Lacazotte), Laurence Dujardin (grande passionnée de la race, ancienne propriétaire de l’étalon Sulaatik’s Versage), sans oublier tous les autres éleveurs qui ont contribué à la renommée du poney New Forest sur notre territoire, ainsi que le Stud-book Britannique et Néerlandais, les nombreux invités, présidents d’associations, de fédérations équines et d’institutions équestres », poursuit la présidente.


L’AFPNF se tourne vers l’avenir, vers les jeunes éleveurs tout aussi passionnés et prêts à relever le défi : celui de donner l’envie de faire naitre en race pure afin de conserver un nombre de naissances décent. « Une volonté de dynamique s’est instaurée et ma priorité est d’être à l’écoute des éleveurs. L’avenir du Poney New Forest ne peut s’écrire sans eux ».

 

Les 23 et 24 août, 70 poneys New Forest étaient engagés sur le National. Parmi les pedigrees des lauréats, bon nombre de reproducteurs provient des élevages cités et remerciés lors de la soirée anniversaire. Défilant sous l’œil de Nicola Dibden (propriétaire de l’étalon importé d’Angleterre Oke Dene President) et Julie Kislingbury Page, juges étrangers, et des français Louis-Marie Phillibert (élevage Duff), Joana Mayot (élevage Hollywood) et Estelle Provost, deux sujets se sont vus recevoir cette année le précieux titre de champion Suprême : le mâle Heartbreaker O’Mallet et la femelle Gaga Lagesse.

Heartbreaker O’Mallet, champion Suprême mâle - ph. Poney As
Heartbreaker O’Mallet, champion Suprême mâle – ph. Poney As

Né chez Norma Mallet (19) et présenté par Anne Remande, Hearbreaker O’Mallet avait préalablement remporté la classe des mâles de 2 ans et reçu une approbation provisoire. Il s’agit d’un fils du performer jusqu’en C1 Elite de CSO Silverlea Baywatch et de Kucaracha Verdo par Udou des Etangs. L’affixe des Etangs d’Hélène de Bonnafos, voilà un autre nom à retenir parmi les pionniers du stud-book ; tout comme l’ont été Hélène de Clermont (« de la Noue »), Jean Lassoux (« de Tyv »), Jean-Pierre Berthélemy du Bucq (« du Galion »), Claude Guerlain (importateur des étalons Cheriton Mr Fluff IV et Cheriton Rett Butler, des poulinières Staplecross Morning Glory et Foulford Jedda Of Rockfor, celle-ci étant devenue la mère de la célèbre matrone Fée, laquelle a donné à son tour les étalons Mario, Obelisque, Asterix II ou encore la poulinière Quouette, mère de l’étalon Illoway Cheriton Fast, performeur jusqu’en D1 Elite du haut de sa taille C, IPO 162), Monsieur Giraudon de Mazaubert… La souche d’Hearbreaker est celle de Priory Pollydora, une jument de l’élevage des Ifs de Joëlle et Sophie Boisnard, connue entre autres pour être la mère de plusieurs étalons dont Jolly des Ifs (l’élevage « des Ifs », précurseur lui aussi dans les années 60/70). Ce petit alezan a reçu les notes suivantes : 15,47 au modèle (avec un 9 pour le type dans la race), 7/10 aux allures, 7,88/10 à l’obstacle et 17/20 au comportement en main (score global de 15,31).

Gaga Lagesse est quant à elle une fille de Balentino de Treille (par Kantje’s Ronaldo SL), vainqueur notamment du Grand Prix des 7 ans au Bonneau International Poney et de Valse de Lagesse, issue du performer international en CSO Rambo SL. Cette ponette est née chez Paul-François Brunaud (10) et était présentée par sa petite-fille, la cavalière de Grand Prix Isaure Zeult, qui devrait la débuter en compétition l’an prochain. Gaga est le fruit de 5 générations sélectionnées. A la base de cette souche : la poulinière Quenelle V, fille du bon Cherition Rett Butler et mère, entre autres, de l’étalon Kinesitepas (Elite en CCJP de CSO à 5 ans, puis 5e du Master des 6 ans de Fontainebleau à l’époque). Cette jolie femelle de 3 ans, au modèle sport, s’est extrêmement bien exprimée à l’atelier du saut. Les juges n’ont pas hésité à lui adjuger un 9/10. Avec 15,80 au modèle, 7,67/10 aux allures et 19 au comportement en main, l’alezane s’est imposée dans la classe des femelles de 3 ans avec 16,56 de moyenne devant la protégée de Lucile Chavane (32), Grace de Gascogne (Jasper x Anydale Ron SL). Celle dernière a obtenu les notes suivantes : 15,30/20 dont 8/10 aux allures et 7,50/10 à l’obstacle.
Gaga Lagesse, championne Suprême des femelles - ph. Poney As
Gaga Lagesse, championne Suprême des femelles – ph. Poney As
D’autres poneys ont réalisé de très bonnes prestations à l’obstacle. Ce fut le cas notamment de la gagnante des femelles de 2 ans : Hollywood Love de Cé (par Helios Love de Cé et Starlight Love de Cé par Etoile d’Hardy), gratifiée d’un score global de 15,69/20 et ayant reçu trois 9 à cet atelier (8,88/10) en plus d’un 7,83/10 aux allures. Née chez Emmanuelle Rabillon (49) et appartenant à Steffie Joly, la noiraude s’impose sur la Réserve championne Junior de l’an passé, Hoity Toity (Burley Gold Blend x Crown of Berry), notée à 15. Elle fait honneur à l’élevage de Nicola Dibden et appartient à Charlotte Soulayres.
La championne des femelles de 2 ans Hollywood Love de Cé - ph. Poney As
La championne des femelles de 2 ans Hollywood Love de Cé – ph. Poney As
La Réserve championne Junior de l’an passé, Hoity Toity, 2e des femelles des 2 ans - ph. Poney As
La Réserve championne Junior de l’an passé, Hoity Toity, 2e des femelles des 2 ans – ph. Poney As
Poursuivons la présentation des gagnants de chaque classe. Gentleman de la Mare (par Naxos Domain et Ortensia de la Mare par Silverlea Spring Fever), né chez Gilbert Lehideux (50), est sorti vainqueur de la classe des mâles de 3 ans.
Du même âge, mais dans la finale des hongres, Gosh Bournon Bell (par Burley Gold Blend et Mistrale du Garon par Fijal Soloist), né chez Alain, Christine et Julian Rosset (63), s’est imposé.
Imerya du Garon, victorieuse de la classe des femelles d'1 an - ph. Poney As
Imerya du Garon, victorieuse de la classe des femelles d’1 an – ph. Poney As
Du côté des sujets d’1 an, deux produits de l’européen en CSO Emmickhoven’s Diego SL se sont distingués : Imerya du Garon (Udine du Garon par Gallant of Val Dor) a remporté la classe des femelles et Itsybitsy de Gascogne (Eurydice de Gascogne par Burley Gold Blend) celle des mâles. Ils proviennent respectivement des élevages de Lyonel Bas (69) et Lucile Chavane (32).
Itsybitsy de Gascogne, vainqueur de la classe des mâles d'1 an - ph. Poney As
Itsybitsy de Gascogne, vainqueur de la classe des mâles d’1 an – ph. Poney As
Les classes des poulinières suitées et des foals ont été bien fournies. La Britannique Woodrow Delight’s Dream (par Farriers Field of Dreams et Woodrow Delight’s Double par Willoway Double Gold), appartenant à Franck Marie (élevage Fegrol) 11 ans, très typée, mère de l’étalon Fétiche de Fegrol (mention Excellent dans la finale SHF des 4 ans D de CSO) et issue de la souche de l’étalon Woodrow Choir Master, quadruple champion de France, empoche la victoire avec l’excellente note de 16,60 (9 pour la locomotion) devant la jument de Leslie Ferret, la Britannique Picket Post Eleanor (Furzey Lodge Bruno x Beacon Mercury) à 15,37.
 
Julietta de Fegrol, 2e des foals et fille de la championne des poulinières Woodrow Delight's Dream - ph. Poney As
Julietta de Fegrol, 2e des foals et fille de la championne des poulinières Woodrow Delight’s Dream – ph. Poney As
La championne du Show de la Rose de l’an passé, Bysance du Braou (par Hulan du Vasset et Palatine du Braou par Quidam du Pin), né chez Marie Claire Daugey et appartenant à Maristelle Dubocq, remporte la catégorie des poulinières non suitées et Kouba (par Silverlea Simply Red – étalon dont la carrière a été gérée par la famille Jussiaux, sélectionné dans l’équipe de France de CSO lors des championnats d’Europe de 2007 – et Escampette par Ulyse de la Gaule), née chez Xavier Ribard et engagée par Alexandre Lardeux, celle des poulinières suitées d’un foal New Forest de croisement.
Bysance du Braou remporte la catégorie des poulinières non suitées - ph. Poney As
Bysance du Braou remporte la catégorie des poulinières non suitées – ph. Poney As

 Jamaica Dance (par Furzley Fox Trot et Quelly Pearl par Willowway Piper’s Bay), foal femelle née chez Audrey Bonnouvrier (41) a retenu les suffrages des juges (16,05). Elle devance Julietta de Fegrol (Lovelyhill Magical Height et la championne des poulinières Woodrow Delight’s Dream -16,03) et Jezabel du Chail (Etoile d’Hardy x Kantje’s Ronaldo SL – 15,02). Jamour Pearl (par Woodrow Choir Master et Daysie Pearl par Halto Pearl), le protégé de Bernard Vaucher (41), s’impose chez les mâles avec le score de 15,65. Les deux autres foals suivants, à savoir Jewel Pearl (Woodrow Choir Master x Kantje’s Ronaldo SL) et Jeje Style ar Kadour (Lovelyhill Magical Height x Furzey Lodge Bruno), ont également une note supérieure à 15.

Quelly Pearl, mère de la championne des foals Jamaica Dance - ph. Poney As
Quelly Pearl, mère de la championne des foals Jamaica Dance – ph. Poney As
Le concours a également été ouvert aux poneys New Forest de croisement. Ifs de Sakina (par Vidam Sand, Pfs et Perle de Civry, Nf par Kantje’s Ronaldo SL, né au sein de la SARL Sakina Services Distribution de Christian Lile) remporte la classe des mâles d’1 an ; Jynfease du Ker (par Rodlease Carnival Boy, Nf et Ulines du Steriou, Pfs par Nils de Lojou, Sf, représentant la Breizh Equitation d’Isabelle Cabelguen) et Jalina du Mio (par Febus des Charreaux, Wpb et Balina Pearl, Nf par Burley Gold Blend, née chez Patricia Vaugelade) les classes des foals et Quanle de la Doire (par Gold d’Hardy, Nf et Jacinthe de Tanues, Da par Uster II, née chez Laurent Bianchi), celle des poulinières suitées.
Le hongre Charme d’Arquetan, gagnant du Show de la Rose en main - ph. Poney As
Le hongre Charme d’Arquetan, gagnant du Show de la Rose en main – ph. Poney As
Fort de son succès de l’an passé, le Show de la Rose a été reconduit. Celui-ci est remporté, en main, par le hongre Charme d’Arquetan (Gribouille Villaud et Théorie d’Arquetan par Gédéon des Mauvis), né chez Anne Rérolle (86) ; en section mâles montés par l’etalon Néerlandais Sulaatik’s Versage (Valentino et Ll Mollegardens Dunnhill par Marlino), sous la selle de sa propriétaire Laetitia Strasser et en section femelles montées par Rodène Pearl (Halto Pearl et Kerria du Vent par Willoway Good as Gold), née chez Bernard Vaucher (41). Cette dernière fut d’ailleurs sacrée championne Suprême de la Rose.
L’etalon Sulaatik’s Versage remporte le Show de la Rose dans la catégorie des mâles montés - ph. Poney As
L’etalon Sulaatik’s Versage remporte le Show de la Rose dans la catégorie des mâles montés – ph. Poney As
L'étalon Birkilds Balboa présent sur le Show de la Rose - ph. Poney As
L’étalon Birkilds Balboa présent sur le Show de la Rose – ph. Poney As
Enfin, deux mâles ont été approuvé étalon lors de la commission : Silverlea High Five (par Rowhill Senator et Silverlea Adorable par Burley Gold Blend), né en Grande-Bretagne chez la famille Stainer et Atoll de Civry (par Glen de l’Aumont et Quadrille de Civry par Shining Starr Aristo), né chez Geneviève Tréheux (14). Ces deux poneys représentent de belle manière le stud-book New Forest sur le circuit sportif de saut d’obstacles, High Five étant champion de France As Poney 2 D Minime Excellence en titre et Atoll, classé en Grand Prix As Excellence et notamment 5e de la Tournée des As du Sologn’Pony.
Silverlea High Five est approuvé étalon - ph. Poney As
Silverlea High Five est approuvé étalon – ph. Poney As
Alban Moullière et Atoll de Civry - ph. Poney As
Atoll de Civry, approuvé étalon et auteur d’un très bon Grand Prix As Excellence sous la selle d’Alban Moullière – ph. Poney As
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest