Finales SHF de CSO : quels éleveurs et cavaliers se démarquent cette année ?

Quels éleveurs se distinguent cette année ? Quels sont les ratios des cavaliers ? Après avoir fait mention des pères, puis des poneys classés Elite par catégorie d’âge, notre dossier sur les finales du Cycle Classique poneys de CSO se boucle par ces dernières données.

L'éleveur de Haute-Marne Pascal Sauvage, appelé à la remise des prix pour la 3e place dans la finale des 5 ans D de son étalon Etadam d'Odival - ph. Poney As
L’éleveur de Haute-Marne Pascal Sauvage, appelé à la remise des prix pour la 3e place de son étalon Pfs Etadam d’Odival dans la finale des 5 ans D, sous la selle du Normand Mathieu Laisney – ph. Poney As

Liste des éleveurs ayant fait naitre un minimum de 2 poneys finalistes, dont au moins 1 gratifié d’une mention

Dix-huit éleveurs ont fait naitre au moins 3 poneys ayant participé à cette finale sur les 237 recensés au total, soit un pourcentage assez faible, comme relevé chaque année, de 7,6%. Quatre recense un minimum de 5 produits (1,69%).

Un éleveur se démarque avec trois poneys sur les quatre en lice gratifiés d’une mention Elite. Il s’agit de Pascal Sauvage, instigateur de l’élevage d’Odival situé en Haute-Marne (portrait à retrouver dans l’avant dernière édition du Magazine Poney As).
L‘élevage du Gévaudan (SCEA les Hunières de Sylvie Bonnan – 44), tout comme le Haras de Florys (Guillaume Levesque – 56) et le Haras d’Hurl’Vent (premier au nombre de poneys finalistes, Jean Drexler – 26) en comptabilise chacun 2.

Liste des cavaliers ayant monté un minimum de 2 poneys en finale, dont au moins 1 gratifié d’une mention

 

 

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest