Finales SHF de CSO 6 ans D : Donna Regina fait un carton plein et s’impose devant de biens bonnes autres montures

Cette finale du Cycle Classique dédiée aux 6 ans D a tenue en haleine et plusieurs très bonnes montures ont pu être observées. Au final, 14 sont reparties avec une mention Elite (15,90%), 9 ont reçu la mention Excellent et 9 autres se sont classés Très Bon.
Concernant la fréquentation : sur les 5 dernières années, deux éditions ont recensé moins de 100 partants ; 2019 en fait partie avec 88 sujets en lice.

Pas une faute de la saison pour la championne de France des 6 ans D Donna Regina de Twin, montée par Mathieu Laisney - ph. Poney As
Pas une faute de la saison pour la championne de France des 6 ans D Donna Regina de Twin, montée par Mathieu Laisney – ph. Poney As

Parmi les réussites, le cavalier Normand Mathieu Laisney peut se targuer d’avoir amené trois poneys à la mention Elite sur cette finale, 1 étant classé Excellent et l’autre Très Bon. Plus globalement, ce pilote professionnel basé à Saint-Lô, aussi discret que talentueux – profondément meurtri il y a quelques semaines par l’incident survenu dans ses écuries du Haras National parties en flamme – présentait cette année 12 poneys toutes catégories d’âge confondues : 9 repartent avec une distinction dont 7 Elite. Il s’offre le luxe aussi de rééditer une victoire dans ce championnat des 6 ans D après celle obtenue l’an passé aux rênes de l’étalon Poney Français de Selle Champagne d’Ar Cus.
Aurélie Larosa Mahe place aussi ses deux poneys de 6 ans aux rangs des Elite. Sa troisième monture est également gratifiée de cette distinction en 5 ans D.
La semaine prochaine, nous ferons d’ailleurs un point sur les cavaliers qui se sont démarqués sur ces finales SHF de CSO.

Revenons aux poneys D âgés de 6 ans. Avant la finale, trois sujets pointaient avec 3 points de bonification (100% de parcours sans-faute) : Drôlesse de Nyoiseau (Pfs, Vendome de Beaufort x Hableur de Ravary, Co, sœur utérine de la vice-championne des 6 ans D de 2017 Blondie de Nyoiseau), montée par son éleveuse Marion Bondon, l’étalon Daho du Paradis et la jument Donna Regina de Twin, tous deux complices de Mathieu Laisney. Après la première épreuve, ces trois poneys pointaient encore en tête et il en fut encore de même après la deuxième ! La finale du dimanche a joué son rôle et les a départagés, sans barrage. Daho a bousculé l’entrée du double et Drôlesse les deux des éléments du triple. Donna Regina, dernière à s’élancer, a pris le large…

Le précieux titre est ainsi revenu à Donna Regina de Twin, inscrite au stud-book du Poney Français de Selle, née en Normandie chez Savina Blot Dollfus et acquise à 3 ans par Ingrid Delaitre, éleveuse de poneys Welsh et présidente de l’association nationale de cette race. Confiée aux bons soins de Mathieu Laisney depuis ses 4 ans, cette toute bonne jument a, durant son cursus sur ce circuit, ramené trois mentions Elite et réalisé cette saison 11 clear rounds sur 11 auxquels s’ajoutent les trois de la finale. Rapide devant et derrière, efficace, respectueuse, son potentiel pour le haut niveau s’est confirmé.

Donna Regina de Twin et Mathieu Laisney - ph. Poney As
Donna Regina de Twin et Mathieu Laisney – ph. Poney As

Ses origines ? Donna Regina est une fille de Meeping Cha de Florys SL, champion de France des 6 ans D il y a 13 ans, puis classé 5e du championnat de France Grand Prix Elite. Sa mère, Petite Moïse, fille de l’Allemand Lancer, sacrée championne Suprême du National Poney Français de Selle, compte 3 produits dans sa production dont l’étalon Pfs Conseil d’Etat A Twin, Excellent du CCJP de CSO à 5 ans. Sa souche est celle de Rapsodie III (par l’Anglo Abidjan), membre de l’équipe de France poneys de CSO au début des années 90 et sélectionnée pour les championnats d’Europe.

Donna Regina de Twin et Mathieu Laisney - ph. Poney As
Donna Regina de Twin et Mathieu Laisney – ph. Poney As

La vice-championne se nomme Diane de Chez Nous, née dans le Nord chez Benoit Wiart et montée par l’ancienne cavalière de Grand Prix poneys Elise Gueffier. Poney Français de Selle elle aussi (11 des 14 poneys Elite proviennent de ce stud-book), cette jolie alezane, élancée, au modèle très « petit cheval », a bien sauté, en répétant ses sauts avec style. Nul doute que nous la reverrons sur de plus grosses barres. Diane, gratifiée de 2,5 points de bonification, est une fille de Couleur Rubin, grand gagnant international sous la selle de Ludger Beerbaum et de la petite Nouba de Chez Nous (par le New Forest Hulan du Vasset), Elite à 6 ans et détentrice d’un IPO de 140.

Diane de Chez Nous et Elise Gueffier - ph. Poney As
Diane de Chez Nous et Elise Gueffier – ph. Poney As

La troisième, la sanguine Divine Meniljean, a impressionné. C’est une jument de gros calibre qu’il faudra suivre. Née au Haras du Ménil Jean de la famille Gruson, propriétaire de la célèbre Vicky à qui nous avons consacré un reportage dans le dernier magazine Poney As, la jument alezane mélangée est issue d’Ulk d’Eté et d’Ulotte Meniljean, elle-même fille de la fameuse Vicky (double championne de France en Grand Prix Elite de CSO, finaliste du championnat d’Europe de 1998) et du performer international Linaro SL.
Sous la selle experte de la cavalière professionnelle Valérie Rohmer, qui la monte avec grande habileté et compose avec elle, Divine partait sur sa finale avec 2,5 points de bonification. Cette crack saute avec beaucoup d’envie, d’énergie, montre un incroyable respect, une couverture étonnante et détonante !

Divine Meniljean et Valérie Rohmer - ph. Poney As
Divine Meniljean et Valérie Rohmer – ph. Poney As

Dinamique du Ried est 4e. Ce chic Pfs – en digne fils du petit Hanovrien Welcome Sympatico SL – n’a pas commis lui non plus la moindre faute sur ces trois manches. Né chez Gabriel Schwartz et monté par la jeune Léna Meyer, il a montré son envie de bien faire et une « très bonne tête ». Ce bon compétiteur est un fils de Nouba du Pont, très imprégnée de sang Connemara puisque fille de Canal Misty Fionn et petite-fille de Joker de l’Aulne. Il est intéressant de noter que sa deuxième mère, Touraine V, a produit la bonne sauteuse Belle du Pont (gagnante en C1 Elite de CSO, IPO 137), devenue poulinière au Haras des Etisses et qui a donné naissance, entre autres, à la crack Quibel des Etisses (championnats d’Europe de CSO en 2015 et 2016).

Dinamique du Ried et Léna Meyer - ph. Poney As
Dinamique du Ried et Léna Meyer – ph. Poney As

L’étalon Poney Français de Selle Daddy Rose des Vents, né dans le Nord au sein du GAEC Rose Des Vents, se classe 5e. Excellent à 4 ans, Très Bon à 5, il partait sur sa finale avec 2 points de bonification. Ce poney au modèle compact, frère utérin de l’étalon Come On Rose des Vents, a montré du sérieux et a répondu aux sollicitions de son grand cavalier Elie Terrier. C’est un fils de Paddy France (champion de France des 6 ans en CSO et Dressage) et de Pomone Rose des Vents (par Un Prince du Ruère, Co), championne de France des 6 ans C et sœur utérine de Medium Rose des Vents qui a tourné jusqu’en CSIP.

Daddy Rose des Vents et Elie Terrier - ph. Poney As
Daddy Rose des Vents et Elie Terrier – ph. Poney As

Dramairino de Florys est 6e. Tout comme Donna Regina et Divine Meniljean, son potentiel a été remarqué. Sa technique de saut est quasi parfaite : il est puissant, saute avec de la trajectoire et du style et beaucoup de respect. Né en Bretagne chez Guillaume Levesque et monté par Aurélie Larosa Mahe, ce joli bai est un fils du tout petit New Forest et excellent sauteur Jowourits SL (champion de France des 4 ans B, vice-champion à 5 ans) et de la fille du célèbre Kwpn Heartbreaker, Ramaire. Il s’agit d’un frère utérin de Samara de l’Alloeu, sortie sur des épreuves à 1,45 / 1,50 m.

Dramairino de Florys et Aurélie Larosa Mahe - ph. Poney As
Dramairino de Florys et Aurélie Larosa Mahe – ph. Poney As

La 7e, Dardanelle du Got, a un papier original. Son père, Mouss, est Barbe et sa mère, Taratata (fille du Pur-Sang Mad Tax), AQPS. Un modèle de Pur-Sang que l’alezane ne peut d’ailleurs pas dénier. Née en Charente, elle était présentée par son éleveuse Juliette Dalseme avec qui elle a déroulé 3 jolis tours coulants et sereins. Dardanelle  a fait son travail et n’a pas forcé. Ses qualités lui permettraient sans doute de bien figurer sur les belles épreuves du circuit de concours Complet. Elle prendra d’ailleurs le départ de la finale de Pompadour dans quelques jours.

Dardanelle du Got et Juliette Dalseme - ph. Poney As
Dardanelle du Got et Juliette Dalseme – ph. Poney As

Le mâle Connemara Darcy du Villon, finaliste du Cycle Libre première année 5 ans l’an passé, est 8e sous la selle d’Audrey Batillat. Du haut de sa petite taille (Darcy est de taille C), il a sauté de belle manière et a montré son côté volontaire. Né comme son affixe l’indique chez Jean-Marie Franche, son pedigree est très intéressant pour les aficionados de poneys Connemara : Poetic Justice SL et Hira du Villon par Quignon du Parc. Son frère utérin, Bhil du Villon, fut sacré champion des 5 ans C et sa deuxième mère, Pilgrim de Garenne, est une fille de célèbre matrone Ganty Della.

Darcy du Villon et Audrey Batillat - ph. Poney As
Darcy du Villon et Audrey Batillat – ph. Poney As

Les poneys classés de la 9e à la 14e place ont montré de bonnes choses et parmi ceux ayant « crevé l’écran », nous pouvons sans aucun doute citer Dettina Linaro (par Quettino de Florys SL) et l’étalon Pfs Daho du Paradis, quoi que « sportif » à monter (Ulk d’Eté sur l’une des meilleurs souches de chevaux de sport, celle de Qerly Chin), extrêmement bien menés par leur cavalier respectif Aude Bennoin et Mathieu Laisney ainsi que Daenerys d’Hurl’Vent (Roudoudou d’Hurl’Vent x Quidam de Revel, Sf), sous la selle du jeune cavalier de Grand Prix Nohlan Vallat, bien plus classique et très attendue l’an prochain.

Dettina Linaro et Aude Bennoin - ph. Poney As
Dettina Linaro et Aude Bennoin – ph. Poney As
Daho du Paradis et Mathieu Laisney - ph. Poney As
Daho du Paradis et Mathieu Laisney – ph. Poney As
Daenerys d'Hurl'Vent et Nohlan Vallat - ph. Poney As
Daenerys d’Hurl’Vent et Nohlan Vallat – ph. Poney As

Mentions Elite – 14 poneys / 88 (15,9%)
(Nom du poney / naisseur / cavalier)
1 – Donna Regina de Twin (Pfs, par Meeping Cha de Florys SL et Petite Moïse par Lancer, Drp) / Savina Blot Dollfus / Mathieu Laisney
2 – Diane de Chez Nous (Pfs, par Couleur Rubin, Old et Nouba de Chez Nous par Hulan du Vasset, Nf) / Benoit Wiart / Elise Gueffier
3 – Divine Meniljean (Pfs, par Ulk d’Eté et Ulotte Meniljean par Linaro SL, Drp) / SCEA Equidis / Valérie Rohmer
4 – Dinamique du Ried (Pfs, par Welcome Sympatico SL, Han et Nouba du Pont par Canal Misty Fionn, Co) / Gabriel Schwartz / Léna Meyer
5 – Daddy Rose des Vents (étalon Pfs, par Paddy de France et Pomone Rose des Vents par Un Prince du Ruère, Co) / GAEC Rose Des Vents / Elie Terrier
6 – Dramairino de Florys (Pfs, par Jowourits, Nf et Ramaire, Kwpn par Heartbreaker) / Guillaume Levesque / Aurélie Larosa Mahe
7 – Dardanelle du Got (Aes, par Mouss, Ba et Taratata, Aqps par Mad Tax, Ps) / Juliette Dalseme (Moulin du Got) / Juliette Dalseme
8 – Darcy du Villon (Co, par Poetic Justice SL et Hira du Villon par Quignon du Parc) / Jean-Marie Franche / Audrey Batillat
9 – Djune de Kezeg (Co, par Westide Mirah II et Castle Bramble par Lockinge Frederick) / EARL Elevage de Kezeg  / Aurélie Larosa Mahe
10 – Dettina Linaro (Pfs, par Quettino de Florys SL et Aester Lowinda, Wpb par Bjirmen’s Wytse / Syndicat Linaro / Aude Bennoin
11 – Djinn d’As de Pic (Pfs, par Ninio de Rox, Sf et Quetty d’As de Pic, Oncp) / Astrid Van Damme Courtecuisse / Jennifer Pardanaud
12 – Daho du Paradis (étalon Pfs, par Ulk d’Eté et Eryne du Paradis Z, Z par Erco van’t Roosakker, Bwp) / Haras du Paradis / Mathieu Laisney
13 – Dixit de Launay (Pfs, par Selliany Candy et Lutece de Launay par Canal Misty Fionn, Co) / Caroline Bernier / Mathieu Laisney
14 – Daenerys d’Hurl’Vent (Pfs, par Roudoudou d’Hurl’Vent et Ravage des Etisses par Quidam de Revel, Sf) / Jean Drexler / Nohlan Vallat

Djune de Kezeg et Aurélie Larosa Mahe - ph. Poney As
Djune de Kezeg et Aurélie Larosa Mahe – ph. Poney As
Djinn d'As de Pic et Jennifer Pardanaud - ph. Poney As
Djinn d’As de Pic et Jennifer Pardanaud – ph. Poney As
Daho du Paradis et Mathieu Laisney - ph. Poney As
Daho du Paradis et Mathieu Laisney – ph. Poney As
Dixit de Launay et Mathieu Laisney - ph. Poney As
Dixit de Launay et Mathieu Laisney – ph. Poney As
Drolesse de Nyoiseau et Marion Bondon - ph. Poney As
Drolesse de Nyoiseau, classée Excellent sous la selle Marion Bondon. Cette jument partait avec 3 points de bonification avant la finale – ph. Poney As
Robe Emily, classée Excellent sous la selle d' Aude Bennoin - ph. Poney As
La très bonne Connemara Irlandaise Robe Emily, classée Excellent sous la selle d’ Aude Bennoin – ph. Poney As
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest