Finales SHF CSO 2019 : les pères en exergue

Quels sont les pères des finalistes du Cycle Classique jeunes poneys de CSO les plus représentés cette année ? Quels sont ceux dont les produits se sont distingués en obtenant une mention ? Comme à l’accoutumée, Poney As vous dresse l’ensemble de ces données.
 

Pères ayant engendré un minimum de 20 produits en âge de concourir (génération âgée de 4 à 6 ans), dont un minimum de 3 produits finalistes

Parmi les étalons figurants dans ce classement, 10 sont distribués (où l’ont été) par le Syndicat Linaro, dont les 3 premiers (Aron N SL, Pidji du Tilia SL et Linaro SL, dont le ratio « % de finalistes / nombre de naissances » est égal ou supérieur à 20%) et 4 par Pony Planet.
Deux sont nés à l’élevage du Tilia de Marine Guérillon Dorguin (76) : Pidji (par Fidji du Fleuri, Bwp et Hourloupe du Tilia, Wb par Elevy Jarnac) et Movie Star (par Quick Star, Sf et Nouhka de Gabriac, la mère d’Hourloupe citée précédemment). Deux, frère utérins, sont nés à l’élevage d’Eté de Laurence et Vincent Roger (62), instigateurs de Pony Planet : Ulk (par Heartbreaker, Kwpn) et Batman (par Clinton, Holst), tous deux fils de la Welsh B Hipipip de la Motte, par Elvey Jarnac elle aussi.
Père et fils figurent dans ces données. C’est le cas du sire Kantje’s Ronaldo SL et de son fils, l’européen en CSO Anydale Ron SL ; de l’autre performer aux championnats d’Europe Aron N SL, père du performer en Grand Prix de CSO Royal Aronn du Vassal ; du double champion d’Europe en individuel Machno Carwyn, en lice avec son fils Syriac (gagnant en Grand Prix de CSO) et de Linaro SL, autre acteur majeur du circuit international des années 90 et de son fils Opplala St Hymer.

Pères ayant engendré un minimum de 20 produits en âge de concourir (génération âgée de 4 à 6 ans), dont un minimum de 3 produits finalistes
Pères ayant engendré un minimum de 20 produits en âge de concourir (génération âgée de 4 à 6 ans), dont un minimum de 3 produits finalistes
Six étalons ne figurent pas dans ce tableau (moins de 20 produits âgés entre 4 et 6 ans), mais leur ratio est intéressant. Il s’agit du double champion de France des 6 ans (CSO et Dressage) Paddy de France (3/9, soit 33,33%) ; Lennicha de Florys (4/13, 30,77%) ; du champion de France As Poney Elite de CSO Roudoudou d’Hurl’Vent (3/10, 30%), à la production confidentielle mais de grande qualité ; Cordo H*Villatte (3/12, 25%) ; de l’européen en Dressage Under Cover Fast (3/12, 25%) et Vito de Blonde (3/15, 20%).
Déesse de Montiege, née au GAEC de Montiège (53) et montée par Alice Callette (Excellent en 6 ans D), est une fille d'Aron N SL, détenteur cette année du meilleur ratio % de finalistes / nombre de naissances - ph. Poney As
Déesse de Montiege, née au GAEC de Montiège (53) et montée par Alice Callette (Excellent en 6 ans D), est une fille d’Aron N SL, détenteur cette année du meilleur ratio % de finalistes / nombre de naissances – ph. Poney As

Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions Elite / nombre de finalistes »

En appliquant toujours une règle de 3 produits finalistes au minimum, 3 étalons sont ex aequo, gratifiés d’un ratio de 66,67%. Le Welsh B Iram d’Audes (père du champion de France des 4 ans C Fandango d’Audes) et les Poneys Français de Selle Paddy de France et Vito de Blonde ont en effet 2 de leurs 3 produits honorés d’une mention Elite.
Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions Elite / nombre de finalistes »
Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions Elite / nombre de finalistes »
 
Là encore, 4 étalons ne figurent pas dans ce tableau de données n’ayant chacun que 2 produits finalistes, mais leur ratio de 100% est toutefois à retenir. Il s’agit de la star Allemande Cornet Obolensky (par Clinton), du Connemara Poetic Justice SL (par Ballydonagh Cassanova), du Pfs champion de France As Poney 1 de CSO Udaipur Nordmann (par Mad du Bosc) et du petit Pfs de taille C classé jusqu’en Grand Prix de CSO, Quest du Buhot (par Nabor SL, Drp).
 

Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions / nombre de finalistes »

Le confirmé le petit Iram d’Audes (un 4 ans, deux 5 ans) et l’excellent Roudoudou d’Hurl’Vent (un 6 ans, deux 5 ans), rejoints par le Pfs Opplala St Hymer (trois 4 ans et deux 5 ans), fils de l’ancienne ponette de Grand Prix de CSO Schtroumphette II, obtiennent un ratio de 100%.
Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions Elite, Excellent, Très Bon » / nombre de finalistes
Pères gratifiés du ratio le plus élevé « mentions Elite, Excellent, Très Bon » / nombre de finalistes
 
Daenerys d'Hurl'Vent, toute bonne sauteuse née chez Jean Drexler (26) et montée par Nohlan Vallat, illustre bien la qualité de la production de son père, Roudoudou d'Hurl'Vent - ph. Poney As
Daenerys d’Hurl’Vent, toute bonne sauteuse née chez Jean Drexler (26) et montée par Nohlan Vallat, illustre bien la qualité de la production de son père, Roudoudou d’Hurl’Vent – ph. Poney As

En plus de Cornet Obolensky, Poetic Justice SL, Udaipur Nordmann et Quest du Buhot cités plus haut, d’autres étalons voient leurs 2 produits repartir avec une mention : les Connemara Idéfix du Villon SL et Leadership, les Pfs Montot Nabor La Claie*de Florys et Blue Tinka Tilia*Kerveyer, les New Forest Numerus Clausus, Jowourits SL et Silverlea Baywatch et le cheval de CSIO Quintus.

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest