Sologn’Pony 2019 : Donna Regina de Twin impériale dans les 6 ans D

Il y a 13 ans, son père remportait ce même championnat… Avec 3 points de bonification et trois parcours parfaits, dégageant une belle aisance qui laisse entrevoir une carrière en Grand Prix, Donna Regina de Twin, fille de Meeping Cha de Florys SL, remporte la finale des 6 ans D.
Cette jument baie, dotée d’une conformation de sauteuse, rapide, efficace, respectueuse, a réalisé une saison parfaite : 11 parcours sans faute / 11 auxquels s’ajoutent les trois de la finale. Alors qu’elle pointait en tête depuis le début de la compétition avec l’étalon Poney Français de Selle Daho du Paradis – également monté par Mathieu Laisney – et la bonne grisette Drôlesse de Nyoiseau, toujours très régulière sous la selle de Marion Bondon, Donna Regina a pris le large. Daho bousculant l’entrée de double et Drôlesse les deux des éléments du triple, la victoire lui était acquise.
Mathieu Laisney et Donna Regina de Twin - ph. Poney As
Mathieu Laisney et Donna Regina de Twin – ph. Poney As

Née en Normandie chez Savina et Laetitia Blot Dollfus, cette fille du champion des 6 ans Meeping Cha de Florys, gagnant en Grand Prix Elite du haut de ses 7 ans, phénomène sur les barres et de la championne Suprême au National Pfs, Petite Moïse (par Lancer, Drp), a été acquise à 3 ans par Ingrid Delaitre. La présidente de l’AFPCW en est toujours propriétaire. Entre les récents succès au Royal Welsh Show, le titre de championne Suprême au National Welsh pour l’une de ses ponettes et la finale des 6 ans D, l’année 2019 aura été exceptionnelle pour l’éleveuse. Son cavalier Mathieu Laisney, qui la monte depuis ses 4 ans et avec qui elle signe une troisième mention Elite, conserve lui son titre de champion de France des 6 ans après celui obtenu l’an passé avec l’étalon Champagne d’Ar Cus.

Mathieu Laisney et Donna Regina de Twin - ph. Poney As
Mathieu Laisney et Donna Regina de Twin – ph. Poney As
 A la deuxième et troisième place, nous trouvons deux ponettes auréolées de 2,5 points de bonification. La vice-championne se nomme Diane de Chez Nous, une toute bonne alezane avec de gros moyens, fille du Oldenbourg Couleur Rubin et de la petite Nouba de Chez Nous par le New Forest Hulan du Vasset. Triple sans-faute bien sûr (10 le sont dans ce championnat), elle est née chez le Nordiste Benoit Wiart et était présentée par la cavalière de Grand Prix poney Elise Gueffier.
Elise Gueffier et Diane de Chez Nous - ph. Poney As
Elise Gueffier et Diane de Chez Nous – ph. Poney As
Parmi les poneys dotés de gros moyens, la troisième a sans nul doute été la plus impressionnante du championnat. Il s’agit de l’electrique Divine Meniljean, fille d’Ulk d’Eté et d’Ulotte Meniljean, elle-même fille de Linaro SL et de la double championne de France Grand Prix Elite, Vicky. L’alezane mélangée, un peu compliquée dans la bouche, a tout pour elle. C’est une future grande, assurément. Appartenant à la famille Gruson, chez qui elle est née, elle était montée par la cavalière « maison » Valérie Rohmer.
Valérie Rohmer et Divine Meniljean - ph. Poney As
Valérie Rohmer et Divine Meniljean – ph. Poney As
 En tout, 14 poneys ont reçu la mention Elite sur les 92 finalistes. Outre les poneys cités précédemment, il s’agit de :
– Dinamique du Ried (Pfs, Welcome Sympatico SL, Han x Canal Misty Fionn, Co) / Lena Meyer
– Daddy Rose des Vents (Pfs, Paddy de France x Un Prince du Ruere, Co) / Elie Terrier
– Dramairino de Florys (Pfs, Jowourits, Nf x Heartbreaker, Kwpn) / Aurélie Larosa Mahe
– Dardanelle du Got (Aes, Mouss, Ba x Mad Tax, Ps) / Juliette Dalseme
– Darcy du Villon (Co, Poetic Justice SL x Quignon du Parc) / Audrey Batillat
– Djune de Kezeg (Co, Westide Mirah II x Lockinge Frederick) / Aurélie Larosa Mahe
– Dettina Linaro (Quettino de Florys SL x Bjirmen’s Wytse) / Aude Bennoin
– Djinn d’As de Pic (Pfs, Ninio de Rox, Sf) / Jennifer Pardanaud
– Daho du Paradis (Pfs, Ulk d’Eté x Erco van’t Roosakker, Bwp) / Mathieu Laisney
– Dixit de Launay (Pfs, Selliany Candy x Canal Misty Fionn, Co) / Mathieu Laisney
– Daenerys d’Hurl’Vent (Pfs, Roudoudou d’Hurl’Vent x Quidam de Revel, Sf) / Nohlan Vallat
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest