Championnats d’Europe de Strzegom : Les premières médailles polonaises sont décernées !

A l’issue d’un championnat par équipe passionnant et rempli de suspens, le Danemark s’empare de l’or par équipe et devance d’un peu plus d’un point les Pays-Bas. L’Allemagne doit se contenter du bronze, après l’or en 2018… Si le Danemark a, de l’histoire des championnats d’Europe, occupé 22 podiums depuis 1978 dont une médaille d’or en 1986, ces résultats peuvent être tout bonnement qualifiés d’historiques.
L'équipe Danoise, fabuleuse cette saison, concrétise aux championnats d'Europe - ph. Poney As
L’équipe Danoise, fabuleuse cette saison, concrétise aux championnats d’Europe – ph. Poney As
En effet, les cavaliers danois ont été quasiment irréprochables ! Alexander Yde Helgstrand se permet de damer le pion à sa compatriote Liva Addy Guldager Nielsen en individuel : à l’issue d’une reprise irréprochable avec son très stable Adriano B, il obtient 77,543%. Nathalie Thomassen (Lykkehoejjs Dream of Dornik) contribue aussi à la victoire de l’équipe, même en n’étant « que » dixième. Une fois le score de Thilde Rude Hare (Morgensten Dakar, 72,857% tout de même) comptabilisé, les Danois cumulent 226,829 points.
Les Néerlandais les suivent de près (225,771 points) et obtiennent une magnifique médaille d’argent. Les 4 coéquipiers ont montré une belle régularité en se classant tous dans le top 10, la meilleure performance revenant à Micky Schelstraete et Elin’s Noncisdador (4e, 75,629%).
Liva Addy Guldager Nielsen et Adriano B - ph. Poney As
Liva Addy Guldager Nielsen et Adriano B – ph. Poney As
L'équipe Danoise médaillée d'or - ph. Poney As
L’équipe Danoise médaillée d’or – ph. Poney As
 L’Allemagne a déroulé aujourd’hui des performances plus satisfaisantes qu’hier et termine en bronze. Shona Benner, associée à Der Kleine Sunnyboy WE, est venue titiller les cavaliers de tête (75,8%, 3e). Le multi-médaillé Zinq Massimiliano FH, désormais sous la selle de Lana-Pinou Baumgürtel, contribue lui-aussi efficacement à cette nouvelle médaille (74,829%, 7e). Cependant, ce n’était pas ce métal qui était visé. Jamais la Mannschaft n’avait eu… un si mauvais résultat. Assurément, la petite troupe de Cornelia Endres, très jeune, reviendra plus forte l’année prochaine.
Danemark, Pays-Bas et Allemagne, tel est le podium 2019 - ph. Poney As
Danemark, Pays-Bas et Allemagne, tel est le podium 2019 – ph. Poney As
 La médaille en chocolat revient à l’Angleterre, qui accuse plus de 10 points de retard sur les Allemands … Les performances homogènes des 4 cavalières n’auront pas été suffisantes pour monter sur le podium.
 
Et la France ? Malheureusement, la situation ne s’est pas améliorée après le passage d’Enora de Vienne et de son étalon Swyn Barrade. Alors que la détente s’était bien déroulée, le poney a commencé à chauffer avant même l’entrée dans le carré, apeuré par une personne ayant fait tomber ses feuilles de protocoles et qui en les récupérant, les a secoué devant le poney français borgne d’un œil. Très tendu, la reprise a donc été très compliquée (départ au galop au début d’un allongement au trot, faute dans les changements de pieds…). La note finale est ainsi très loin de ce que l’on pouvait espérer : 63,2%. 
Enora de Vienne et Swyn Barrade - ph. Marine Delie
Enora de Vienne et Swyn Barrade – ph. Marine Delie

Enfin, notre cavalier tricolore Alexandre Cheret et son expérimentée Butterfly Dew Drop ont déroulé une reprise fluide, agréable à regarder, malgré des petites imperfections dans l’attitude au trot. Il obtient 67,743%, soit une 33e place.
Evidemment, le score d’ensemble est loin d’être suffisant pour permettre à l’équipe de France de remonter dans le classement. Nos français terminent ce championnat par équipe à la onzième place (200,143 points).

Alexandre Cheret et Butterfly Dew Drop - ph. Marine Delie
Alexandre Cheret et Butterfly Dew Drop – ph. Marine Delie
 L’interview vidéo de nos 4 cavaliers et de leur chef d’équipe Muriel Leonardi est à retrouver ce soir sur le Facebook de Poney As.
 
La compétition se poursuit dès demain, avec le début du championnat individuel l’après-midi. L’occasion aussi pour les français de montrer qu’ils peuvent faire mieux.
Marine Delie
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest