Le Grand Prix du CSIP du Mans pour Romane Orhant et Aquina d’Elle

Le Grand Prix à 1,30 m du CSIP du Mans, couru par 16 couples ce matin, vient de se terminer. La première à avoir trouvé la solution fut Lou Morali, auteure d’une très belle prestation avec Ah de Prère. « Berlioz n’a que 7 ans et a déjà sauté les 2 grosses épreuves les jours précédents ; il repartira cet après-midi dans la 1,20 m. Cela permet aussi à Lou de tester sur un Grand Prix international son autre poney », confiait Anne Tellier, propriétaire du fils de Kantje’s Ronaldo SL, gratifié d’une victoire vendredi et samedi. Lou fut imitée 7 dossards plus tard par Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z, en toute facilité, puis par Romane Orhant et sa sanguine et délicate Aquina d’Elle, magistrale. Quatrième et dernière à se qualifier pour le barrage : Clara Maitre, autre cavalière au classement ce week-end, a confirmé en laissant une bonne impression aux rênes de Ramauna de Raches.
Avec une faute sur ce parcours, Bertille Giraut (Too Shuss du Rouget) et Mathias Garlain (Reze Ar Ponthouar, par Dexter Leam Pondi) s’assuraient les 5e et 6e places de ce Grand Prix.

Lou Morali et Ah de Prere - ph. Poney As
Lou Morali et Ah de Prere – ph. Poney As

Au jump-off, Lou partie tambour battant, a renversé une barre. Ilona ne fera pas mieux avec une faute sur le vertical n°2 et un temps moins rapide laissant le champ libre à Romane, qui, avec beaucoup de sang froid et de maitrise, parviendra à rééditer le sans-faute. Dernière en piste, Clara l’outsider mettra elle aussi une barre au sol. Elle décroche une belle 4e place.

Romane Orhant et Aquina d'Elle - ph. Poney As
Romane Orhant et Aquina d’Elle – ph. Poney As

Pour Romane Orhant, cette victoire avec Aquina d’Elle (Sf, par Orient d’Elle et Brume de la Boulay par Grand Veneur) est importante : « Je suis très contente car ma jument a répondu présente. Elle n’a pas chauffé durant ces 3 jours, même au paddock, et a répété de bons parcours tout en étant assez relâchée. Nous avons changé notre méthode depuis plusieurs mois. Comme elle est très chaude et afin de ne pas lui faire monter la pression, elle ne saute plus à la maison. Elle ne passe même plus une barre par terre. En concours, elle est longée avant d’aller au paddock et nous ne rentrons que 2 ou 3 numéros avant de partir sur le tour pour sauter 3 ou 4 barres », expliquait la gagnante du jour. Large sourire aussi de son papa Sylvain, qui voit le travail familial et collectif porter ses fruits. L’occasion de lui demander quelques nouvelles de Quabar des Monceaux avant la finale du FEI PJT de Mechelen. « Quabar n’a fait que 2 tours ce week-end afin de le refaire sauter avant la finale. Les instructions de Claude (Castex, entraineur de Romane, ndlr) étaient de faire des parcours en avançant, type barème C. Nous sommes ravis des prestations de ce week-end ». Le couple a réalisé de bons parcours de travail (4 points) et est prêt à en découdre !

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest