Les indices poney 2011

Toujours dans le but de vous apporter un maximum d’informations sur la compétition française à poney, Poney-As vous propose ce mois-ci un petit bilan sur les meilleurs indices 2011. Pour rappel, ces indices dits « de performance » sont des témoins de la réussite d’un poney en compétition sportive sur une année donnée. Bases de calcul, nouveautés 2011, épreuves prises en compte et bien évidemment top scores 2011, Poney-As vous dévoile en avant-première tout ce qu’il faut savoir sur les derniers indices !

Le fonctionnement :
Le calcul des indices (IPO en CSO, IPD en dressage et IPC en Complet) est réalisé et publié annuellement par l’IFCE d’après les résultats en compétition d’un poney. Pour faire simple, il dépend donc des classements annuels de ce poney, suivant le type d’épreuves courues et le nombre de « départs » c’est-à-dire de partants. Globalement, plus cet indice est élevé, « meilleur » est le poney. Pour faire compliqué -mais surtout pour gagner en précision année après année-, les épreuves à 1 partant et les E Ponam ne comptent pas, les épreuves Jeunes Poneys comptent, les épreuves internationales comptent grâce à des départs simulés pour remplacer les partants étrangers, comme c’est également le cas pour les épreuves courues parmi les chevaux (Amateur ou Pro).

Petite mention très importante : un indice est accompagné (et devrait dans la mesure du possible l’être quand il est connu) d’un coefficient dit de « précision ». Celui-ci, compris entre 0 et 1, dépend du nombre d’informations prises en compte pour le calcul de l’indice. Plus il est élevé, plus l’indice est fiable (par exemple, un poney ayant été bon sur quelques sorties seulement aura certes un bon indice, mais un coefficient de précision plus faible qu’un poney ayant couru deux fois plus d’épreuves). Sans cette information complémentaire, il faut donc user de recul face à un indice.

Enfin en 2011, suite à l’aménagement d’une division « Poneys » dans le règlement fédéral (qui réunit donc les anciennes épreuves « Ponam » et « club poneys »), le nombre de poneys pris en compte pour le calcul des indices a doublé en CSO et CCE, permettant d’augmenter considérablement la précision des indices. C’est donc une avancée majeure dans le calcul 2011, mais également un bouleversement majeur dans les palmarès puisque, contrairement aux autres années, ce ne sont pas forcément les stars de Grand Prix ou les champions du circuit CCJP les mieux indicés mais plutôt les très bons poneys de famille, sans-faute tous les dimanches sur leurs épreuves. On retrouve également de nombreux changements dans les statistiques concernant les meilleurs parents, puisque les étalons bénéficiant d’une jumenterie sélectionnée sont certes avantagés (comme avant), mais ils ne sont en général pas les pères de ces poneys de club ou de famille.

Les épreuves prises en compte dans la division « Poneys » :
En CSO : Poney A1, A2, 1, 2, 3, 4, 5, Ponam B1, C1, D1, B Elite, C Elite, D Elite, As.
En Dressage : Ponam 1, 2, B1, CD1, B élite, CD Elite, As.
En CCE : Poney 1, 2, 3, 4, A1, A2, Ponam B1, C1, D1, B Elite, C Elite, D Elite, As.

Pour conclure, un indice peut certes être un très bon indicateur ou encore un « plus » dans la carrière d’un poney, mais il ne faut pas avoir de crainte face à un résultat un peu faible ou qu’on estime non représentatif par manque d’informations retenues ! Comme aime à le rappeler Guillaume Blanc de l’IFCE « Un bon poney est de toute façon un poney qui fait plaisir à son propriétaire quel qu’en soit l’usage… »

 LES INDICES 2011

Pour chacune des trois disciplines olympiques, nous avons choisi de vous présenter les meilleurs indices pour les poneys de 7 ans et plus, mais également les poneys de 4, 5 et 6 ans. Du fait de l’indexation Ponam + Club poneys, le classement par taille n’est plus très représentatif et les poneys sont donc mélangés.

LE CSO

En 2011, 20 155 poneys furent indexés. La moyenne des IPO est de 101.4, l’écart type de 16.6, le moins bon IPO de 46 et le meilleur de 171. Près de la moitié des poneys sont des D (48%), il y a ensuite 26% de C, 17% de B et 7% de A. La moyenne de nombre de sorties est de 10,7, mais seuls 2/3 des poneys réalisent ce qu’on pourrait appeler une « vraie » saison, c’est-à-dire plus de 5 sorties. Près de 5% des poneys sont sortis en Jeunes Poneys, près de 9% en Amateur ou Pro.

Les poneys de 7 ans et plus : (Cliquez sur le tableau pour agrandissement)

IPO - 7 ans et plus - © Poney-As.com
IPO - 7 ans et plus - © Poney-As.com
Océane de Thouaré (IPO 171) - ph. coll. privée
Océane de Thouaré (IPO 171) - ph. coll. privée

Le « top score » en CSO toutes générations confondues en 2011 est à mettre à l’actif de la jeune (9 ans) OCEANE DE THOUARE, née chez Gilbert Piau (44). Avec une belle saison en Poney 1 dont une septième place aux championnats de France, l’alezane obtient un IPO 2011 de 171 assorti d’un très bon coefficient de 0,92 sous la selle d’Aurélie Boutard. Fille d’Ultra du Ruillé, étalon des Haras Nationaux bien testé sur descendance (plus de 12 produits, dont une majorité de Thouaré, indicés à plus de 140), sa mère, Délicace par Nudéno du Hardrais, a produit 4 autres poneys indicés au-dessus de 120 : Polka de Thouaré (IPO 135 en 2011), Hera de Thouaré (IPD 125 en 2001, IPO 126 en 2004), Jockey de Thouaré (IPO 121 en 2002) et Quador de Thouaré (IPO 120 en 2009).
Avec respectivement des IPO de 168 (0,83) et 166 (0,90), on trouve ensuite la championne de France de CSO Amateur 3 Junior PIN UP DU TILLOY et la coéquipière de l’équipe de France 2011 POLITICA DE FLORYS. Le champion des 7 ans, QREDO DES ISLOTS, est indicé à 155 (0,89).

Politica de Florys (IPO 166) - ph. Camille Kirmann
Politica de Florys (IPO 166) - ph. Camille Kirmann

Qredo des Islots (IPO 155) - ph. Camille Kirmann
Qredo des Islots (IPO 155) - ph. Camille Kirmann

Les poneys de 6 ans :

IPO 2011 - 6 ans - © Poney-As.com
IPO 2011 - 6 ans - © Poney-As.com
Ruse de Stefan (IPO 161) - ph. Claire Aubier
Ruse de Stefan (IPO 161) - ph. Claire Aubier

Chez les 6 ans, c’est une ponette extrêmement régulière sur ses épreuves de Poney 3, 2 et 1 avec Claire Aubier qui se voit attribuer le meilleur indice 2011 de 161 (0,91). RUSE DE STEFAN, fille de Zefir, étalon arabe peu connu mais ayant tout de même quatre produits indicés au-dessus de 140 : Rodéo Star et Istouritz d’Antist (tous deux IPO 140), Joss (IPO 142 en 2002) et Ruse. La mère de celle-ci, Roxaneige (par le Landais Ketchup III), a été indicée à en CCE à 124 en 1996, elle n’a qu’un seul autre produit.
Vient ensuite avec un IPO 159 (0,84) le fils de l’étalon national Fango in Blue (Aa) ROCK N’ROLL, très régulier cette année sur de petites épreuves, puis RIANE DE KERPAN (IPO 154 – 0,93), sœur utérine du poney de Grand Prix Peaceful de Kerpan. Deux des champions de CCJP apparaissent dans les meilleurs indices : REQUIEM EN LOU MINEUR (champion des 6 ans C – IPO 144 (0,67)) et ROYAL ARONN DU VASSAL (champion des 6 ans D, IPO 140 (0,84)).

Rock N'Roll (IPO 159) - ph. Lisa Kiefer
Rock N'Roll (IPO 159) - ph. Lisa Kiefer

Requiem en Lou Mineur (IPO 144) - ph. Camille Kirmann
Requiem en Lou Mineur (IPO 144) - ph. Camille Kirmann

Royal Aronn du Vassal (IPO 140) - ph. Camille Kirmann
Royal Aronn du Vassal (IPO 140) - ph. Camille Kirmann

Roi Fonfreide (IPO 147) - ph. Camille Kirmann
Roi Fonfreide (IPO 147) - ph. Camille Kirmann

Les poneys de 5 ans :

IPO - 5 ans - © Poney-As.com
IPO - 5 ans - © Poney-As.com
Saiga de Bazelle (IPO 157) - ph. coll. privée
Saiga de Bazelle (IPO 157) - ph. coll. privée

Chez les 5 ans, seuls deux poneys passent la barre des 150 cette année et ce sont deux C. Avec 157 (0,85), la fille de Dexter Leam Pondi SAIGA DE BAZELLE est la mieux classée après une saison jusqu’en Poney 1 avec Eva Guilbert. Sa mère, Cascade de Tyv par Alricho, fut indicée à 122 en CSO en 1997, et a également d’autres jeunes produits. Avec 156 (0,90), SAPHIRA DES BERTAINES met à l’honneur l’élevage de la famille Reverdy et son père, Hercule d’Audes, qui a déjà engendré plusieurs produits indicés dont Neck des Bertaines, champion de France des 5 ans B en 2006. Puis le mâle Pfs SOLEIL D’ANGRIE et la jument polonaise KATIA obtiennent un IPO 147. SHUTTERFLY DE BEAUSSE, champion des 5 ans D cette année, est quant à lui indicé à 143 (0,71). Enfin notez que Gabrielle Carneaux, cavalière de Saphira des Bertaines, voit sa seconde ponette Sharon des Bertaines (Hercule d’Audes toujours) également très bien indicée puisqu’obtenant un IPO 143 (0,9).

Saphira des Bertaines (IPO 156) - ph. coll. privée
Saphira des Bertaines (IPO 156) - ph. coll. privée

Soleil d'Angrie (IPO 147) - ph. Camille Kirmann
Soleil d'Angrie (IPO 147) - ph. Camille Kirmann

Spirit du Thill (IPO 146) - ph. Camille Kirmann
Spirit du Thill (IPO 146) - ph. Camille Kirmann

Shutterfly de Beausse (IPO 143) - ph. Camille Kirmann
Shutterfly de Beausse (IPO 143) - ph. Camille Kirmann

Les poneys de 4 ans :

IPO - 4 ans - © Poney-As.com
IPO - 4 ans - © Poney-As.com

Un seul poney au-dessus de 150 également chez les 4 ans : TOSCA DE MADEE, issu du croisement entre le performer cheval Iowa (notamment père en poney du jeune étalon Pfs Shaolin d’Hurl’Vent) et de Froufrou d’Avançon (Wb, par Vinci du Logis), championne de France de dressage C2P en 2003 et IPO 124 en 2000. Sans-faute toute la saison en CCJP et Cycle Libre mais sur un petit nombre d’épreuves seulement, Tosca obtient donc un IPO de 151 (0,65).
Une fois n’est pas coutume, la ponette suivante, avec un IPO de 144 (0,64) est une Shetland ! Il s’agit de TOSCANE DES ISLES, par Poème de Belledonne et Frisca de l’Ormetot par Sedgehill Starsky, sur le podium durant toute sa saison en A2. Enfin avec un indice de 143, deux poneys sont « ex aequo » : TAMARA DU MOULIN (0,74), sortie cette année en CCJP et Excellente à la finale après une saison 100% sans-faute ; puis TANGO DES FABLES… un autre Shetland, très souvent gagnant en A1, sous la même selle que Toscane citée précédemment, celle d’Amélie Turpin. Aucun des trois champions de CCJP 2011 n’est en revanche indicé au-dessus de 125.

Tosca de Madée (IPO 151) - ph. coll. privée
Tosca de Madée (IPO 151) - ph. coll. privée

Toscane des Isles (IPO 144) - ph. Elevage des Isles
Toscane des Isles (IPO 144) - ph. Elevage des Isles

Tamara du Moulin (IPO 143) - ph. famille Laville
Tamara du Moulin (IPO 143) - ph. famille Laville

Tango des Fables (IPO 143) - ph. Elevage des Isles
Tango des Fables (IPO 143) - ph. Elevage des Isles

Quelques statistiques :
RACE : Chez les Pfs, la mieux indicées est donc Océane de Thouaré (IPO 171) ; chez les Connemara, deux poneys sont ex aequo avec un indice de 153, il s’agit de Quay Quick et Liam Duff… tous deux fils de Quimper III ; le meilleur New-Forest est Gift du Val d’Or, IPO 151 ; le meilleur Poney est Justin de Fiesta (IPO 160) ; le meilleur Oc Rock N’Roll (IPO 159), déjà cité ; la meilleure Shetland Toscane des Isles (IPO 143) ; le meilleur Welsh toutes catégories confondues est Ephod d’en Burgade, IPO 162 ; enfin chez les étrangers toutes races comprises, la palme revient à Pretender, hongre Nrps de 15 ans indicé à 157.
PERE : cinq étalons ont au-moins deux produits indicés à plus de 150 cette année. Avec 4 poneys au-dessus de ce palier, THUNDER DU BLIN confirme son leadership parmi les meilleurs pères de poneys de sport. Ses représentants à ce niveau sont Kelly de Giez (IPO 166), Olympique Serville (IPO 156), Kalife des Genets (IPO 151) et Ninky du Coudray (IPO 151). Il y a ensuite deux poneys pour Quimper III donc, mais également Linaro SL (Quick Lady Brianelle, IPO 164 – Melvin Candy, IPO 157), Don Juan V (Kalifa de la Barre, IPO 154 – Juke Box du Buhot, IPO 150) et Kantje’s Ronaldo SL (Pharos Cardel, IPO 154 – Opium d’Herimenil, IPO 150).

LE DRESSAGE

En 2011, il y a 1 387 poneys indexés. La moyenne des IPD est de 99.5, l’écart type de 14.3, le moins bon IPD de 56 et le meilleur de 162. Hormis les A (participant sous forme de carrousel et donc exclu de l’indexation faute d’individualisation de la performance), la répartition par taille est assez proche de celle du CSO : 46% de D, 24% de C, 28% de B.
La moyenne du nombre de sorties par poney est de 3.2, bien inférieure à celle du CSO donc. Près de la moitié des poneys n’ont fait qu’une seule sortie (sachant que seules 95% des épreuves, contre 99% en CSO, sont prises en compte après suppression des épreuves à 1 partant). L’explication logique pourrait être que seul un nombre réduit de couples se consacre entièrement à cette discipline, l’autre partie se servant de quelques tests en compétition pour améliorer cette facette de leur travail. Ainsi, seuls 333 poneys ont 5 sorties et plus (soit ¼). 8.4% des poneys sont sortis en Jeunes Poneys et 3.7% en épreuves chevaux de division Amateur ou Pro.

Les poneys de 7 ans et plus :

IPD - 7 ans et plus - © Poney-As.com
IPD - 7 ans et plus - © Poney-As.com

Trois premières places, trois étalons ! Le champion de France des As 2011, le poney allemand WIMBLEDON (par Waldemar et Joki par Patrick) remporte le top score 2011 avec un IPD 162 (0,62). En 2011, Wimbledon était également 2e de la RLM du CDIP de Moorsele, toujours avec sa cavalière franco-allemande Joy Albeck, laquelle a déclaré très récemment qu’elle arrêtait l’équitation. Wimbledon est donc un étalon allemand du stud-book du Schleswig Holstein, né en 1994, et possédant lui-même plusieurs fils étalons en Allemagne. Avant Joy, il courait en CDIP avec Sönke Rothenberger, l’ancien cavalier du champion d’Europe Deinhard B. En 2004, Wimbledon a obtenu le label « Elite » dans son stud-book pour la qualité de ses résultats.
Quatrième de ce même championnat de France et depuis gagnant en Grand Prix et Amateur 3, DRAGON HEART, sous la selle de Morgane Euriat, obtient un IPD de 155 (0,84) et améliore donc son ancien score. Enfin le petit New-Forest WOODROW CHOIR MASTER, multiple champion de France (dont cette année en dressage C1P) est indicé à 153 (0,57).
Les quatre poneys de l’équipe ayant représenté la France aux derniers championnats d’Europe font partie du palmarès 2011 : ITALIC DES LANDES (143 (0,87)), OPALE DES VENTS (138 (0,82)), TIM (137 (0,73)) et GLACY DU HALAGE (135 (0,87)).

Wimbledon (IPD 162) - ph. Camille Kirmann
Wimbledon (IPD 162) - ph. Camille Kirmann

Dragon Heart (IPD 155) - ph. Poney-As
Dragon Heart (IPD 155) - ph. Poney-As

Woodrow Choir Master (IPD 153) - ph. Leore Pujol Piffat
Woodrow Choir Master (IPD 153) - ph. Leore Pujol Piffat

L'équipe de France 2011 - ph. Camille Kirmann
L'équipe de France 2011 - ph. Camille Kirmann

Les poneys de 6 ans :

IPD - 6 ans - © Poney-As.com
IPD - 6 ans - © Poney-As.com
Revient (IPD 138) - ph. coll. privée
Revient (IPD 138) - ph. coll. privée

Le Demi-sang Arabe REVIENT obtient le meilleur indice de 138 (0,88) cette année, pour ses bons résultats jusqu’en Amateur 2 avec la monitrice Laureen Dubarry. Fils de l’étalon Arabe Finift des Meures, qui a produit plusieurs bons chevaux d’endurance, Revient a pour mère Kelna, ponette Oi sortant également en dressage. Lui-même n’a affectué que quelques épreuves Poneys (en CCJP 6 ans) et a donc couru l’essentiel de sa saison sur des épreuves Club et Amateur. Avec respectivement 130 (0,36) et 128 (0,50), les Allemands DEIN PRINZ SL et HESSELTHEICH’S DESERT ROSE sont plus connus du grand public pour leurs excellents résultats en CCJP (champion des 5 ans et vice-champion des 6 ans pour Dein Prinz SL, championne des 4 et 6 ans et 2e à 5 ans pour Rose). Bons indices mais coefficients de précision peu élevés, ce qui s’explique en partie par le peu de sorties réalisées par ces deux poneys, Dein Prinz SL ayant par exemple majoritairement tourné en Allemagne. La jolie baie vient quant à elle de remporter le Grand Prix de dressage de St Lô avec sa cavalière de toujours, Camille Boireau, tandis que l’alezan devrait faire son entrée sur les terrains au printemps, avec Lisa Cez.

Dein Prinz SL (IPD 130) - ph. Poney-As
Dein Prinz SL (IPD 130) - ph. Poney-As

Hesselteich's Desert Rose (IPD 128) - ph. Poney-As
Hesselteich's Desert Rose (IPD 128) - ph. Poney-As

Les poneys de 5 ans :

IPD - 5 ans - © Poney-As.com
IPD - 5 ans - © Poney-As.com

Les poneys les mieux indicés chez les 5 ans ne sont pas inconnus du public puisqu’ils font partie de ceux ayant été présentés à la finale nationale de Cycle classique à Saumur. A tout seigneur, tout honneur : le champion des 5 ans né en Allemagne chez Yvonne Schmerbach, DJBOUTI YS, est le mieux indicé : IPD 147 (0,44). Fils de l’incontournable champion d’Europe Dornick B (lui-même père d’exceptionnels poneys dans la discipline) et d’une mère par Golden Highlight. Il est suivi par SMILEY DE GRANDMONT, IPD 140 (0,47) et SOUPCON DU BOIS JULIE, IPD 134 (0,58). Le premier fut champion des 3 ans en 2009 puis Elite à 4 ans en 2010, le second est 3e du championnat de France cette année avec une mention Elite. En quatrième position, le vice-champion de France GOLDEN HERO.

Djbouti Ys - IPD 147 - ph. Poney-As
Djbouti Ys - IPD 147 - ph. Poney-As

Smiley de Grandmont (IPD 140) - ph. Pauline Bernuchon
Smiley de Grandmont (IPD 140) - ph. Pauline Bernuchon

Soupçon du Bois Joli (IPD 134) - ph. Poney-As
Soupçon du Bois Julie (IPD 134) - ph. Poney-As

Golden Hero 2 (IPD 131) - ph. Poney-As
Golden Hero 2 (IPD 131) - ph. Poney-As

Les poneys de 4 ans :

IPD - 4 ans - © Poney-As.com
IPD - 4 ans - © Poney-As.com
Champagner de Luxe (IPD 155) - ph. Poney-As
Champagner de Luxe (IPD 155) - ph. Poney-As

Là aussi, les stars de Saumur obtiennent majoritairement les meilleurs scores ! IPD 155 (0,48) pour le champion des 4 ans, l’étalon allemand CHAMPAGNER DE LUXE, né chez Claren Zuchthof et appartenant à Charline le Lan, et qui avait réalisé une saison avec 100% de premières places. Ici aussi, références sérieuses dans le papier puisque Champagner est un fils du sire FS Champion de Luxe… Une autre allemande suit l’étalon, la polyvalente COTTAGE DIVA, championne de France des 4 ans D CSO et vice-championne des 4 ans dressage : elle obtient cette année un IPD de 139 (0,54). Enfin TANIA LANDAISE est 3e du classement avec un IPD de 130 (0,33).

Cottage Diva (IPD 139) - ph. Poney-As
Cottage Diva (IPD 139) - ph. Poney-As

Talia des Bourdons (IPD 126) - ph. Poney-As
Talia des Bourdons (IPD 126) - ph. Poney-As

Quelques statistiques :
RACE : sans surprise les poneys étrangers (et qui dit « étranger » dit à 80% allemand) sont les mieux indicés… car ils sont les plus représentés aux places d’honneur sur les différents circuits et c’est donc le champion de France Grand Prix Wimbledon qui obtient le meilleur score cette année. Du côté des Français-de-Selle, Quenotte de Mels est la meilleure représentante avec un IPD 145 alors qu’on retrouve chez les Connemara Prestige de Traffin (IPD 149), chez les New-Forest Woodrow Choir Master (IPD 153) cité précédemment, chez les Poney Lelio de la Bocheterie (IPD 147), chez les Oc Secret de Bagneux (IPD 123) et chez les Welsh toutes catégories confondues le poney de Grand Prix Ivry de Montoux (IPD 143). Une Shetland entre dans ce classement avec son IPD de 113 à 6 ans, il s’agit de la Néerlandaise Willemien v den Eendennes.
PERE : deux étalons seulement ont deux produits indicés à 130 et plus cette année, et il s’agit de deux Welsh : Exotic d’Avançon est représenté par Istony et Midway de Liberty (respectivement IPD  et 130) tandis qu’Elvey Jarnac pouvait compter sur Ginger Dip (IPD 135) et Hipocamp Delamotte (IPD 130).

LE COMPLET

En 2011, il y a 3 053 poneys indexés. La moyenne des IPC est de 102.1, l’écart type de 15.8, le moins bon IPD de 55 et le meilleur de 176. La moitié des poneys sont des poneys D (48%), puis 24% de C, 17% de B et 9% de A.
La moyenne du nombre de sorties par poney est 4.9. 30% des poneys ne sont sortis qu’une fois, mais le Complet est une discipline exigeante dans laquelle il n’est pas facile de sortir tous les week ends (pas de terrains à proximité, trêve hivernale…) même si 1307 poneys sont clairement investis dans cette discipline car sortis 5 fois et plus.

Les poneys de 7 ans et plus :

IPC - 7 ans et plus - © Poney-As.com
IPC - 7 ans et plus - © Poney-As.com
Mon Nantano de Florys SL (IPC 176) - ph. Camille Kirmann
Mon Nantano de Florys SL (IPC 176) - ph. Camille Kirmann

Pas besoin d’être devin pour anticiper sur le meilleur IPC 2011… il s’agit bien évidemment de l’étalon du Syndicat Linaro, MON NANTANO DE FLORYS SL, double champion d’Europe de CCE cette année avec Luce Bentejac. Rappelons quand même son papier : le sire allemand Nantano sur une Pfs Hand in Glove (Ps) x la très bonne souche de l’élevage Connemara de Garenne. Avec un IPC de 176 (0,8), Mon Nantano améliore son score précédent (175 en 2008) mais obtient également le meilleur score 2011 toutes disciplines confondues. Il est suivi au classement 2011 par l’étalon New-Forest déjà cité précédemment WOODROW CHOIR MASTER indicé à 167 (0,70) puis d’EBLE, hongre Pfs indicé à 161 (0,70), vice-champion de France de CCE Poney 3D Excellence en 2011. Neuf poneys passent ensuite la barre des 150 puis on retrouve deux poneys de l’équipe de France championne d’Europe respectivement à 147 et 146 : PLUME DE VIREY et NITZPOGNE.

Woodrow Choir Master (IPC 167) - ph. Leore Pujol Piffat
Woodrow Choir Master (IPC 167) - ph. Leore Pujol Piffat

Eble (IPC 161) - ph. Elisabeth Deman
Eble (IPC 161) - ph. Elisabeth Deman

Les poneys de 6 ans :

IPC - 6 ans - © Poney-As.com
IPC - 6 ans - © Poney-As.com

ROMULUS DE PONCIN, hongre Oc, obtient le meilleur indice chez les 6 ans avec 153 (0,79) après une saison régulière en CCE Poney 3 et 2 et une médaille de bronze lors des championnats de France de CCE Poney 3 C Excellence avec Charline Berger. Son père, Bel Ami du Ruère (Co) a produit de très bons poneys de sport comme l’européen Falcon My Lan (CCE) ou encore plusieurs excellents compétiteurs sous l’affixe de la Scarpe ; il possède 7 poneys indicés au-dessus de 130 toutes disciplines confondues. La mère de Romulus, Beotie (Sfa par l’Anglo Dandy du Verger) a un autre produit indicé mais en CSO (IPO 117 en 2011), Quartier Maitre, le propre frère de Romulus.
RUBENS DE FAVRAY prend un IPC de 150 (0,58) après une saison très correcte dans plusieurs disciplines dont de beaux classements en Cycles Libres et Cycles classiques CCE. Enfin « 3e », REVEUR DE L’AMBRE obtient un IPC 148 (0,75) grâce à une excellente saison en Poney 2 et un titre de vice-champion de France en Poney 2C à Lamotte Beuvron. Il est suivi du champion de France des 6 ans CCE KANTJE’S ATHLETICO, IPC 147 (0,49).

Reveur de l'Ambre (IPC 148) - ph. Morgane Berger
Reveur de l'Ambre (IPC 148) - ph. Morgane Berger

Kantje's Athletico (IPC 147) - ph. Camille Kirmann
Kantje's Athletico (IPC 147) - ph. Camille Kirmann

Les poneys de 5 ans :

IPC - 5 ans - © Poney-As.com
IPC - 5 ans - © Poney-As.com

SALINA DU MILLE, victime d’une élimination sur le cross de sa finale CCJP se rattrape en s’emparant du meilleur IPC chez les poneys de 5 ans : 136 (0,60). Championne des poneys de 4 ans en 2010 à Saumur, Salina est une fille du performer international Linaro SL. Sa mère, Berlinda (par l’Arabe Tidjani) s’était classé jusqu’en D Elite aux championnats de France avec la cavalière de Salina, Emmanuelle Plee. Plusieurs frères et sœurs de Salina se sont par ailleurs déjà illustrés à Saumur, dans les finales CCJP ou les épreuves France Dressage. Le Connemara SIX SOUS DE VERSAS obtient ensuite un IPC de 133 (0,70) après une bonne saison en Poney 1 et D1P avec Marie Leconte, la cavalière du poney de Grand Prix Octave du Moulon ; puis la Welsh K anglais Lucky est indicé à 132 (0,8). SKWERENN DE ROSILY (champion des 5 ans 2011) et MONACO DES AUCELS (3e des 5 ans 2011) figurent au palmarès avec des indices respectifs de 117 (0,5) et 120 (0,4).

Salina du Mille (IPC 136) - ph. Pauline Bernuchon
Salina du Mille (IPC 136) - ph. Pauline Bernuchon

Skwerenn de Rosily (IPC 117) - ph. Marie Laure Dreau
Skwerenn de Rosily (IPC 117) - ph. Marie Laure Dreau

Monaco des Aucels (IPC 120) - ph. Elevage des Aucels
Monaco des Aucels (IPC 120) - ph. Elevage des Aucels

Les poneys de 4 ans :

IPC - 4 ans - © Poney-As.com
IPC - 4 ans - © Poney-As.com
Tucson du Rif (IPC 141) - ph. Anaïs Barbier
Tucson du Rif (IPC 141) - ph. Anaïs Barbier

Le champion des 4 ans de Pompadour est le poney le mieux indicé de sa catégorie cette année ! TUCSON DU RIF, étalon New-Forest monté par Samantha Blin est issu de l’étalon de l’élevage du Poët Polsbury Pinoccio, né en Hollande puis exporté en France où il a tourné en dressage et CSO à 5 et 6 ans et d’une mère par Miercoles de Lus, étalon anglais à l’élevage d’Avette. Tucson obtient un IPC de 141 (0,52), il était également « Très Bon » à la finale dressage 2011. Derrière lui un second New-Forest, également classé 2e et Elite à Pompadour : OBERSHADE SWISSH, indicé à 128 (0,47). La petite Welsh TESS d’AVANCON obtient ensuite un IPC peu significatif de 125 (0,22) avec une seule sortie dans la discipline, certes remportée (et on note ici l’importance du coefficient de précision !).

Quelques statistiques :
RACE : il était seul dans ce palmarès mais sa performance est à souligner, l’Arabe Djaipour, champion de France en D1P Excellence, est indicé cette année à 160. Chez les Pfs c’est évidemment Mon Nantano de Florys SL le mieux indicé (176 rappelons-le), puis chez les Connemara le jeune Quartil des Foltiers (IPC 153), champion de France Amateur 2 en 2010 ; chez les New-Forest Woodrow Choir Master (IPC 167) ; chez les Poneys Nitzpogne (IPC 146) ; chez les Welsh l’étalon C Paolik Kersidal (IPC 145) ; chez les Oc Romulus de Poncins déjà cité (IPC 153) ; chez les étrangers Kantje’s Athletico (IPC 147) ; chez les Landais Colonel Landais (IPC 150) ; chez les CS Odalavie Liger (IPC 140) et chez les Shetland, nous retrouvons Willemien v den Eendennes, indicée à 141 !
PERE : chez les étalons, seul LINARO SL s’offre le luxe d’avoir plus d’un produit indicé à 140 cette année puisqu’il en aligne 4, dont deux au-dessus de 150 ! Il est représenté par Oldup des Etisses (152), Rubens de Favray (150), Nitzpogne (146) et Qualinaro d’Yvre (140). Notez que si cela n’enlève rien à sa performance, il a énormément de produits nés sur les années prises en compte, contrairement à d’autres étalons n’apparaissant qu’une fois au classement car saillissant peu. Il s’agit donc d’un relevé objectif et non d’un ratio, les données ne le permettant pas.

Toutes disciplines confondues, nous n’avons pas voulu présenter de tableaux récapitulant les meilleurs indices jamais obtenus, ou les étalons les mieux indicés dans telle ou telle discipline. Le calcul des dits indices évoluant tous les ans, les données seraient totalement faussées et absolument pas représentatives. Encore une fois, nous vous rappelons que ces indices sont vraiment à prendre avec du recul et qu’il est difficile de les comparer entre eux quand ils ne sont pas calculés la même année ou quand ils ne sont pas suivis du coefficient de précision. Soyez donc plus intelligents que le système en vous appuyant dessus avec parcimonie, ils deviennent alors un outil très intéressant.

Texte : Camille Kirmann
Photos : Claire Aubier, Lisa Kiefer, famille Laville, Elevage des Isles, Léope Pujol Piffat, Elisabeth Deman, Morgane Berger, Marie Laure Dreau, Elevage des Aucels, Anaïs Barbier, Pauline Bernuchon et Camille Kirmann

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest