Grand Prix de CCE de Pompadour, 26 et 27 mars 2011

Grand Prix de Pompadour, 20e édition

D’abord, une petite leçon d’histoire…

Château de Pompadour - ph. Pauline Bernuchon
Château de Pompadour - ph. Pauline Bernuchon

Chuuut, on vous entend d’ici ! « Ohhhhhhh nonnnnn !!! ». Si, si.
Louis XV, vous connaissez ? C’est lui qui a offert à sa favorite, Madame Lenormand d’Etiolles , la marquise, ce magnifique domaine de Pompadour (la marquise ? Oui, la marquise de Pompadour ! Bon, entre parenthèses, vous les filles, si vous souhaitez pouvoir bénéficier d’un tel hippodrome tous les jours, une solution : vous marier avec un roi !). Bon revenons à notre histoire. Le domaine devient un Haras, d’abord privé (la marquise aimait les chevaux : elle les faisait rapatrier de Paris. Des chevaux de quelle race, dites vous ? Très certainement des petits chevaux, des poneys de Grand Prix en fait. Quelle discipline ? De CCE, ça coule de source, enfin quand même !) Peu de temps avant sa mort, la marquise se sépare de son petit pied-à-terre (enfin de son château…) et ce dernier devient, sous l’air de Louis (XVe du nom, petit rappel. Vous suivez toujours ?) un domaine royal (Haras Royal) prospère jusqu’à la Révolution. C’est en 1872 que le Haras devient National, presque un siècle après que Napoléon l’ait rétabli.

Château de Pompadour - ph. Pauline Bernuchon
Château de Pompadour - ph. Pauline Bernuchon

… avant d’entamer un cours de Grand Prix poney
2011 sonnait la 20e édition de ce mythique Grand Prix de Pompadour.
Puisque vous êtes maintenant rentrés à l’école supérieure de Poney-as.com, une question vous est posée (cœfficient 10) : quel couple a remporté la première édition du Grand Prix de Pompadour courue en 1992 ?

2010 : Camille Prudhomme / Kisaute Ho d’Othon
2009 : Stéphane Landois / Ick Cayennais
2008 : Chloé Deschamps  / Mon Nantano de Florys
2007 : Maxence Meheust / Java Bleue la Brée
2006 : Eloïse Breuil / Ideo Croptois
2005 : Marie Bouchanville / Filou du Breuil
2004 : Astier Nicolas / Jade d’Hurl’Vent
2003 : Juliette Chommeloux / Gavroche Bruere
2002 : Gwendolen Fer / Arius
2001 : Cassendre Malherbe / Cali
2000 : Tristan Rouxel / Cherubin II
1999 : Rebecca Faity / Arpege de l’Aulne
1998 : Joëlle Sicamois / Arius
1997 : Séverine Marty / Apache de Keruban
1996 : Stanislas Metz / Titus du Parc
1995 : Stanislas Metz / Titus du Parc
1994 : Nelly Schorer et Gold’horr
1993 : Nelly Schorer et Gold’horr
1992 : ?

A vos méninges !

Aller, la cloche de la récréation sonne ! Que la jeunesse aille se dépenser sur l’hippodrome de la marquise ! Cours de sport !! Et prenez des habits de rechange, dimanche, il pleut !!

Hippodrome de Pompadour
L'hippodrome ...

Pompadour, 20e édition, comme si vous y étiez…

Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon
Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon

Le samedi, les 24 couples engagés dans le Grand Prix ont déroulé leur reprise de dressage au cœur du haras, dans la cour d’honneur. Pas de grosses surprises : après cette première journée, c’est Luce Bentejac qui prend la tête avec Mon Nantano de Florys SL avec une moyenne de – 31.25. Derrière ce couple, qui ne s’était classé « que » 2e du premier test du Grand Prix de Beaumont-Pied-de-Bœuf, derrière ce couple donc, Léa Teissier et Nitzpogne pointe à la seconde place avec -33. Et se sont bien les couples efficaces sur le rectangle qui ont trusté le haut de tableau : Laura Talbottier et Assir de Navarre (- 35), sont 3e ; Capucine Bourgeois et Mustang de Buges (- 35.25) sont 4e et Fanny Barrière avec Plume de Virey (- 36.25) complète le quintet de tête. Sophie Porte et Koukounie de Molène ne sont pas loin non plus (- 37.50) et se classent en 6e position devant Amandine Fabre Cros / Opossum de Givry (- 39.25), Yaelle Stifani / Nougat du Medoc (-40), Thaïs Meheust / Java Bleue la Brée et Hélène Santoni / Jupiter du Moulin ex-aequo à la 9e place (-40.25) et Loïcia Tirel / Non Stop de Molène (-40.75).

Le ciel était déjà bien brumeux le dimanche vers 9h00, l’heure à laquelle les cavaliers de C Elite puis de D Elite ont pris le départ du cross. Les pilotes de Grand Prix, eux, s’y sont rendus sous une pluie, parfois battante pour les premiers. Disons qu’à Pompadour, à cette période de l’année, il pleut généralement les trois quart du temps, nous sommes prévenus ! « Et dire qu’hier j’étais en chemise », lançait le chef de paddock…
Le cross de Pompadour est une bonne mise en jambe à cette période de l’année. Emmanuel Quittet (entraîneur et maintenant sélectionneur de l’équipe de France Poney depuis 1993) et Bruno Doirat, le maître d’œuvre, profitent de ce terrain vallonné pour faire galoper les poneys et les faire s’exprimer dans leurs sauts. Cette année, quelques remaniements sont visibles en à peine un coup d’œil. Sur les 23 obstacles, 5 sont composés de combinaisons. La première, en n° 4, est placée dos au château, il s’agit de la combinaison des maisons rouges, deux obstacles larges, bien carrés, à négocier dans la descente. La seconde, en n°9 A et B, est aux couleurs d’un partenaire, la sellerie du Cheval. En n°12, il s’agit de la combinaison du piano, en trois parties. Enfin, portant les n° 17 et 18 : la combinaison de la pointe et la combinaison en trois éléments du second gué.

Est-ce que les cavaliers et les poneys sont prêts ? Est-ce que les entraineurs sont prêts ?

Dominique Savarit - ph. Pauline Bernuchon
Dominique Savarit - ph. Pauline Bernuchon

Laetitia Behrendt - ph. Pauline Bernuchon
Laetitia Behrendt - ph. Pauline Bernuchon

Louis Girerd - ph. Pauline Bernuchon
Louis Girerd - ph. Pauline Bernuchon

Marie-Line Schauly - ph. Pauline Bernuchon
Marie-Line Schauly - ph. Pauline Bernuchon

Oui ? Alors c’est parti !

12h12 : dans la cage de départ, l’ouvreuse, Sophie Porte avec sa Connemara Koukounie de Molène (Co, par Bambi de Bazire et Florine II par Va Tout du Ruere). Le parcours semble limpide, le couple ne rencontre aucune difficulté apparente ; le parcours est sans faute. Première alerte après ce premier couple « test » : le chronomètre. Sophie, malgré ce sans faute, se voit pénaliser de 13.20 points de pénalités. Il va falloir galoper, et plus, être stratégique selon l’état de forme du poney.

Sophie Porte et Koukounie de Molène - ph. Pauline Bernuchon
Sophie Porte et Koukounie de Molène - ph. Pauline Bernuchon
Sophie Porte et Koukounie de Molène - ph. Pauline Bernuchon
Sophie Porte et Koukounie de Molène - ph. Pauline Bernuchon

Léa teissier avec l’étalon Nitzpogne (Pfs, par Linaro SL, Poet et Diamond Broshka, Poet par Glansevin Gadabout, Wb), qui avait participé aux championnats d’Europe de 2009, en fait autant : sans faute, mais 7.2 points de temps dépassé.

Léa Teissier et Nitzpogne - ph. Pauline Bernuchon
Léa Teissier et Nitzpogne - ph. Pauline Bernuchon

Nitzpogne - ph. Pauline Bernuchon
Nitzpogne - ph. Pauline Bernuchon

Les parcours sans incidences s’enchaînent : Fanny Barrière et Plume de Virey (Pfs, par Thunder du Blin HN, Co et Keops de Virey par Ramdane, Ar) ne commettent pas la moindre erreur, mais ne réussissent pas non plus à déjouer ce fameux chrono : 5.2 points.

Fanny Barrière et Plume de Virey - ph. Pauline Bernuchon
Fanny Barrière et Plume de Virey - ph. Pauline Bernuchon

Fanny Barrière et Plume de Virey - ph. Pauline Bernuchon
Fanny Barrière et Plume de Virey - ph. Pauline Bernuchon

Peut-être la très rapide Girl de Garenne (Po, par Kid de Garenne, Co et Staple, Ps par Amen) avec sa cavalière Lucie Demonet, qui monte également en Grand Prix de Dressage avec Klondic de Civry ? Toujours à l’heure que cette ponette taillée comme un pur-sang. Il semblerait que l’isabelle de 17 ans accroche quelques obstacles, que son parcours ne soit pas aussi limpide qu’à l’ordinaire. Et pourtant, ça passe ! Sans faute, mais… 10 points tout rond de dépassement de temps.

Lucie Demonet et Girl de Garenne - ph. Pauline Bernuchon
Lucie Demonet et Girl de Garenne - ph. Pauline Bernuchon

Lucie Demonet et Girl de Garenne - ph. Pauline Bernuchon
Lucie Demonet et Girl de Garenne - ph. Pauline Bernuchon

Le couple vainqueur du dressage est dans la boite de départ et pour garder la tête, il se doit d’être vigilent sur le chronomètre. C’est chose presque faite : sans faute, avec 2.8 points de pénalités. Luce Bentejac a montré tout son talent sur son non moins talentueux Mon Nantano de Florys SL (Pfs, par Nantano, Poet et Ira Glove de Florys par Hand in Glove, Ps). « C’est un guerrier : je lui demande, il y va. Nous formons une bonne équipe tous les deux sur le cross », dit-elle de son bel étalon.

Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon
Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon

Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon
Luce Bentejac et Mon Nantano de Florys SL - ph. Pauline Bernuchon

C’est ensuite au tour d’une cavalière, membre de l’équipe de France à Bishop Burton,  Capucine Bourgeois.  Que s’est-il passé sur la combinaison du piano placée dans les bois ? Toujours est-il que Capucine et son champion de France Mustang de Buges (Co, par Thunder du Blin et Shadow de Coiselet par Cashla Hero) ont écopé de 85.20 points toutes pénalités confondues. Le couple déclarera forfait, par la suite, sur l’hippique.

Capucine Bourgeois et Mustang de Buges - ph. Pauline Bernuchon
Capucine Bourgeois et Mustang de Buges - ph. Pauline Bernuchon

Capucine Bourgeois et Mustang de Buges - ph. Pauline Bernuchon
Capucine Bourgeois et Mustang de Buges - ph. Pauline Bernuchon

Hélène Santoni, cavalière très remarquée l’an passé, est présente à Pompadour pour entretenir son partenaire Jupiter du Moulin (Co, par Abbeyleix Moon et May of Herine par Gulf Stream), qui est à vendre. Rien à signaler, c’est bien fait, c’est maîtrisé, mais… 8.8 points de temps !

Hélène Santoni et Jupiter du Moulin - ph. Pauline Bernuchon
Hélène Santoni et Jupiter du Moulin - ph. Pauline Bernuchon

Hélène Santoni et Jupiter du Moulin - ph. Pauline Bernuchon
Hélène Santoni et Jupiter du Moulin - ph. Pauline Bernuchon

Juliette Basile, la nouvelle cavalière du célèbre Ick Cayennais (Pfs, par Nudéno du Hardrais et Kick of the Lake, Co par Island Earl), qui a disputé trois championnats d’Europe avec des cavaliers différents, ne commet pas de faute, mais ne rentre pas non plus à l’heure (7.6 points de pénalité).

Juliette Basile et Ick Cayennais - ph. Pauline Bernuchon
Juliette Basile et Ick Cayennais - ph. Pauline Bernuchon

Juliette Basile et Ick Cayennais - ph. Pauline Bernuchon
Juliette Basile et Ick Cayennais - ph. Pauline Bernuchon

Valérie Lacroix et son alezane Kaline de Mondésir (Po, par Un Atout d’Angrie, Pfs et Ulzanne, Oi) bouclent ensemble leur deuxième cross de Grand Prix. Bien que le parcours soit sans faute, elles ne peuvent éviter 17.20 points de pénalités, loin du temps idéal.

Valérie Lacroix et Kaline de Mondesir - ph. Pauline Bernuchon
Valérie Lacroix et Kaline de Mondesir - ph. Pauline Bernuchon

Valérie Lacroix et Kaline de Mondesir - ph. Pauline Bernuchon
Valérie Lacroix et Kaline de Mondesir - ph. Pauline Bernuchon

Quant à Hermes de Niafles (Pfs, par Theoreme de Jax , Co et Divine de l’Homeau par Un Atout d’Angrie), il refuse pertinemment de sauter dans le premier gué. Il faut dire qu’au premier essai, Claire Bouchet manquait un peu de trempe. La petite cavalière lui fait ensuite traverser le gué et tente par deux fois de le franchir : Non, Hermès a dit non. Le couple est éliminé.

Claire Boucher et Hermes de Niafles - ph. Pauline Bernuchon
Claire Boucher et Hermes de Niafles - ph. Pauline Bernuchon

Tout comme Claire, Manon Boucher et Légende du Halage (Po, par Thunder du Blin HN, Co et Gazelle du Hallage, Oi) déroule un bon début de cross jusqu’à ce fameux gué. Légende n’a pas passé le contre-bas, elle a bondi dedans ! Par conséquent, l’atterrissage fut un brin spectaculaire. Manon se serait-elle prise pour Camille Lacourt ? Pourtant les championnats de France de natation, ça n’était pas ce week-end ! Cette petite péripétie mise entre parenthèse, Manon et Légende ont montré de quoi elles étaient capables lors des précédentes rencontres ; il s’agit bien sûr d’un couple à suivre.

Manon Boucher et Légende du Halage - ph. Pauline Bernuchon
Manon Boucher et Légende du Halage - ph. Pauline Bernuchon
Manon Boucher et Légende du Halage - ph. Pauline Bernuchon
Manon Boucher et Légende du Halage - ph. Pauline Bernuchon

Un couple en vu, vainqueur de trois Grands Prix : Laura Talbottier et Assir de Navarre (Ar, par Panama du Cassou et Alzira de Pilliere par Blaise). Le couple se connaît, réalise de très bonnes choses à chacune de leur sortie, mais n’a d’expérience en Grand Prix que depuis la rentrée véritablement, et peut par là commettre des « fautes de jeunesse », en l’occurrence ici, un refus sur la pointe.

Laura Talbottier et Assir de Navarre - ph. Pauline Bernuchon
Laura Talbottier et Assir de Navarre - ph. Pauline Bernuchon
Laura Talbottier et Assir de Navarre - ph. Pauline Bernuchon
Laura Talbottier et Assir de Navarre - ph. Pauline Bernuchon

Mathilde Naturel et Miss Ka la Brée (Pfs, par Eclair la Brée, Wd et Brenn de Ship, Ps par Brenneville) font, elles, leur troisième apparition en Grand Prix. Et pour un début, le résultat est plutôt concluant malgré une faute (34.80 points).  Miss Ka, qui galope comme son acolyte d’élevage, une certaine Eva la Brée, sa sœur utérine, reprendra t-elle le flambeau aux côtés de Java Bleue ?

Mathilde Naturel et Miss Ka la Brée - ph. Pauline Bernuchon
Mathilde Naturel et Miss Ka la Brée - ph. Pauline Bernuchon

Mathilde Naturel et Miss Ka la Brée - ph. Pauline Bernuchon
Mathilde Naturel et Miss Ka la Brée - ph. Pauline Bernuchon

Parmi les routiers, la jolie grisette Jade d’Hurl’Vent (Pfs, par Vandale Daf, Co et Rainette III, Sf par Les Trois Rois, Ps). Avec Lucile, la benjamine des sœurs Lavenu, Jade réalise une fois de plus un sans faute, montrant comme à chaque fois sa grande volonté de bien faire et toute sa générosité (10.40 points).

Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Pauline Bernuchon
Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Pauline Bernuchon

Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Pauline Bernuchon
Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Pauline Bernuchon

23.60 est le score de l’Arabe Silver Legend (Ar, par Spirit of Silver et Silver Lily par Tribune) sous la selle d’Anne-Eva Bourgoin. Dans la région corrézienne, qui ne connaît pas cet élégant gris ? Sans faute aux obstacles, la « légende d’argent », âgée de 16 ans, aura fait découvrir à bon nombre de cavaliers les joies de ce sport.

Anne-Eva Bourgoin et Silver Legend - ph. Pauline Bernuchon
Anne-Eva Bourgoin et Silver Legend - ph. Pauline Bernuchon

Anne-Eva Bourgoin et Silver Legend - ph. Pauline Bernuchon
Anne-Eva Bourgoin et Silver Legend - ph. Pauline Bernuchon

C’est au tour de Lola Justin de prendre le départ en selle sur Milton des Places (Pfs, par Mario HN, Nf et Chipie des Agneaux par Bachaga, Ar), un poney né à quelques encablures de Pompadour… Là aussi, il s’agit d’un poney à « bonne tête ». Le couple boucle un parcours sans faute entaché de 10.40 points de temps dépassé.

Lola Justin et Milton des Places - ph. Pauline Bernuchon
Lola Justin et Milton des Places - ph. Pauline Bernuchon

Lola Justin et Milton des Places - ph. Pauline Bernuchon
Lola Justin et Milton des Places - ph. Pauline Bernuchon

Pour Yaelle Stifani et Nougat du Medoc (Co, par Ors Tulira Sparrow HN et  Heidi des Moreaux par Captus de Ker Anna) la « punition » est la même : 16.40 points de temps qui les font descendre de trois places dans le classement provisoire.

Yaelle Stifani et Nougat du Medoc - ph. Pauline Bernuchon
Yaelle Stifani et Nougat du Medoc - ph. Pauline Bernuchon

Yaelle Stifani et Nougat du Medoc - ph. Pauline Bernuchon
Yaelle Stifani et Nougat du Medoc - ph. Pauline Bernuchon

Pour Loïcia Tirel et Non Stop de Molène (Co, par Bambi de Bazire et Florine II par Va Tout du Ruere), propre frère de Koukounie, le parcours est bouclé sans difficulté aucune. Au compteur : 8 points de dépassement.

Loïcia Tirel et Non Stop de Molène - ph. Pauline Bernuchon
Loïcia Tirel et Non Stop de Molène - ph. Pauline Bernuchon

Loïcia Tirel et Non Stop de Molène - ph. Pauline Bernuchon
Loïcia Tirel et Non Stop de Molène - ph. Pauline Bernuchon

Le dernier lot de cavaliers aura accéléré la vitesse de croisière. D’abord, Alexis Lavrov. Ce jeune cavalier a écopé d’une faute idiote aux rênes de son Lacken de Fosseboit (Co, par Canal Misty Fionn et Galicia du Villon par Quignon du Parc). Sans ce refus, le couple aurait été le premier à rentrer à l’heure… quant on sait qu’il n’a écopé que de 0.8 point à l’arrivée ! Dommage.

Alexis Lavrov et Lacken de Fosseboit - ph. Pauline Bernuchon
Alexis Lavrov et Lacken de Fosseboit - ph. Pauline Bernuchon

Amandine Fabre Cros, qui débute à ce niveau, écope de 34.40 points aux commandes de son gris Opossum de Givry (Po, par High Ball, Co et Bamba de Bellevue, Pfs par Bogdan de Nautiac, Ar), un affixe qui n’est pas sans rappeler une certaine Galilée…

Amandine Fabre Cros et Opossum de Givry - ph. Pauline Bernuchon
Amandine Fabre Cros et Opossum de Givry - ph. Pauline Bernuchon
Amandine Fabre Cros et Opossum de Givry - ph. Pauline Bernuchon
Amandine Fabre Cros et Opossum de Givry - ph. Pauline Bernuchon

Clothilde Bovero et Milton de Maistre (Po, par Rococo du Thuit, Co et Fatina, Oi) faute également à une reprise : leur score s’élève à 42.80 points. Là encore, il s’agit d’un nouveau couple sur le circuit.

Clothilde Bovero et Milton de Maistre - ph. Pauline Bernuchon
Clothilde Bovero et Milton de Maistre - ph. Pauline Bernuchon
Clothilde Bovero et Milton de Maistre - ph. Pauline Bernuchon
Clothilde Bovero et Milton de Maistre - ph. Pauline Bernuchon

Elora de Artola et son poney reconnaissable à sa couleur et à sa grande crinière, Nikel du Feydel (Po, par Taiwan II, Co et Thalie des Divers, Cs par Jilling Pierre, Aa), ont quant à eux tout maîtrisé : le parcours et le chronomètre. Et oui, vous avez tous bien entendu, le chronomètre ! Clear round pour Elora ! Après une mauvaise reprise de dressage, le couple remonte de quelques places, et c’est peu dire !

Elora de Artola et Nikel du Feydel - ph. Pauline Bernuchon
Elora de Artola et Nikel du Feydel - ph. Pauline Bernuchon

Elora de Artola et Nikel du Feydel - ph. Pauline Bernuchon
Elora de Artola et Nikel du Feydel - ph. Pauline Bernuchon

Cavalière de l’équipe de France aux championnats d’Europe de l’an passé, Thaïs Meheust, en selle sur Java Bleue la Brée (Wd, par La Bree Eros et Noah Bleue par Trefaes Bach), s’est dirigée la rage au ventre vers cette dernière grande ligne droite qui mène jusqu’à l’ultime haie. Thaïs encourage sa formidable Java « on va y arriver ! », mais n’a pas réussi à rentrer dans le temps pour … 4 secondes !

Thaïs Meheust - ph. Pauline Bernuchon
Thaïs Meheust et Java Bleue la Brée - ph. Pauline Bernuchon

Thaïs Meheust - ph. Pauline Bernuchon
Thaïs Meheust et Java Bleue la Brée - ph. Pauline Bernuchon

N° 24 et dernière cavalière sur l’hippodrome, Constance de Seze, régulière depuis la rentrée avec Klockeen de Rhonon (Co, par Vizir du Ruère et Moonlight Martray par Indra Rebel) qui revient sur le circuit de CCE, a chuté malheureusement dans le premier gué, tout comme Manon. « Klockeen a bien passé le contre-bas mais a trébuché dans l’eau. Du coup, je suis tombée ! ».

La pluie a laissé place aux nuages, les poneys sont rentrés aux boxes, les cavaliers sont allés boire un chocolat chaud et se reposer quelques instants avant le parcours de CSO prévu en fin d’après-midi.

20 couples se sont présentés au dernier test de CSO, dans l’ordre inverse du classement provisoire.
Première à s’élancer, Clothilde Bovero écope de 18 points de pénalités avec Milton de Maistre.
Mathilde Naturel enregistre un parcours sans faute entaché de 6 points de pénalités.
Le parcours est avalé par Laura Talbottier et Assir de Navarre : sans faute avec de 2 points pour temps dépassé.
Anne-Eva Bourgoin ne reprend pas assez sa « légende d’argent » dans le triple, qui elle est dotée d’une très grande action : 4 points en sortie de triple, ainsi que 8 points de temps.
Valérie Lacroix et Kaline de Mondesir renversent trop de barres, elles sont éliminées.
Alexis Lavrov et Lacken de Fosseboit fautent à deux reprises et écopent de 8 points de pénalités.
Un manque de reprise dans la ligne courbe du 4 au double n° 5, Jade d’Hurl’Vent part sur la longue et renverse l’entrée du double. Lucile Lavenu enregistre 6 points de pénalités.
Pour Milton des Places, le poney de Lola Justin, sa grosse touchette sur le n°1 lui a été bénéfique, il se réveille et réalise un sans faute majoré de 3 points de dépassement de temps.
Yaelle Stifani et Nougat du Medoc sont pénalisés de 8 points alors qu’Amandine Fabre Cros, après 3 désobéissances d’Opossum de Givry, essuyées sur le 1, le 3 et le 4, se voit éliminer.
Le parcours de Lucie Demonet a été un peu chaotique ! Le n°8 passé, Girl de Garenne trébuche et Lucie passe par-dessus avant de se rattraper et de boucler un parcours sans faute, le premier dans le temps et sous les applaudissements.
Sophie Porte a quant à elle choisi d’assurer le sans faute, le tour est bien mené. Elle écope toutefois de 11 points pour temps dépassé.
Elora de Artola, là seule cavalière à avoir réussi à déjouer le chronomètre du cross, réédite un nouveau sans faute aux rênes de son fidèle Nikel du Feydel.
Départ de Juliette Basile : mode TGV activité – billet 1ère classe Ick Cayennais – destination Pompadour. Un « billet première classe Ick Cayennais » vous assure de rentrer sans faute malgré une vitesse très supérieure à la moyenne ; un « billet première classe Ick Cayennais » vous assure aussi d’un passage de triple sans encombre eu égard à cette (trop) vive allure. Vous l’avez compris, le parcours est ultra rapide avec un manque de contrôle qui se sera accentué au fur et à mesure du tour. Mais, c’est sans faute !
Pour le couple Jupiter du Moulin et Hélène Santoni, le test d’hippique n’est pas leur tasse de thé. Ce week-end, il fut mené de main de maître malgré une faute sur l’entrée du double (7 points).
La malchanceuse dans l’histoire, c’est Loïcia Tirel, qui avait une réelle chance sur ce Grand Prix de Pompadour : la cavalière est partie sans se rendre compte que la piste n’était pas encore tout à fait remontée. Résultat : une élimination directe et un retour amer aux écuries !
Pour Thaïs Meheust, les longues de la toute bonne Java Bleue se sont multipliées, mais le résultat est positif : sans faute dans le temps. La cavalière met la pression à ses poursuivantes !
Fanny Barrière maîtrise ce dernier test aux commandes de sa Plume de Virey, mais commets une petite faute à l’entrée du double : 4 points.
Léa Teissier et son étalon alezan, couple deuxième au provisoire, entre en piste. Un Nitzpogne qui se rapproche de plus en plus des barres, un « petit-pied » sur le 9 et c’est la faute. Le parcours était néanmoins bien construit.
…Luce Bentejac fait son apparition sur la piste. A une faute, elle réédite une nouvelle victoire après celle d’il y a 3 semaines à Beaumont-Pied-de-Bœuf ; à 8 points, la victoire lui file sous le nez ! Après quelques touchettes, la cavalière de Mon Nantano renverse le n°8. Et ? Et bien ils en restent là ! Luce passe la ligne d’arrivée, le point levé, triomphante et la pression retombée. Le couple aura maîtrisé cette 20e édition du Grand Prix de Pompadour du début jusqu’à la fin.

Classement du Grand Prix (24 partants)
1er : Luce Bentejac / Mon Nantano de Florys SL (étalon Pfs, par Nantano, Poet et Ira Glove de Florys par Hand in Glove, Ps) – 38.05 : 31.25+2.8+4
2e : Thaïs Meheust / Java Bleue la Bree (Wd, par La Bree Eros et Noah Bleue par Trefaes Bach) – 41.85 : 40.25+1.6+0
3e : Léa Teissier / Nitzpogne (Pfs, par Linaro SL, Poet et Diamond Broshka, Poet par Glansevin Gadabout, Wb) – 44.20 : 33+7.2+4
4e : Fanny Barrière / Plume de Virey (Pfs, par Thunder du Blin HN, Co et Keops de Virey par Ramdane, Ar) – 45.45 : 36.25+5.2+4
5e : Juliette Basile / Ick Cayennais (Pfs, par Nudéno du Hardrais et Kick of the Lake, Co par Island Earl) – 49.60 : 42+7.6+0

D Elite : triplé de Gabin Ramel Jacob

Gabin Ramel Jacob, vainqueur de la D Elite - ph. Pauline Bernuchon
Gabin Ramel Jacob, vainqueur de la D Elite avec Lido du Boc - ph. Pauline Bernuchon

Ce jeune cavalier de 13 ans, entraîné par sa maman qui tient une écurie de propriétaires, a décroché à Pompadour une 3e victoire consécutive avec Lido du Boc (Co, par Don Juan V et Vanesse II par Mac Duff), après celles obtenues à Jau-Dignac et à Beaumont-Pied-de-Bœuf. Dans les « billes » dès le dressage, Gabin n’a connu la moindre difficulté sur le cross, ce qui lui a permis de remonter à la 3e place du classement provisoire. Grâce à un hippique sans faute, il est parvenu à devancer Justine Garde avec Jackpot de la Mouline (4 points) et la cavalière en tête après le cross, Blanche Ferté, en selle sur Lascar du Logis (21 points, classée 14e).
La suite du classement en image !

Gabin Ramel Jacob, vainqueur de la D Elite - ph. Pauline Bernuchon
Gabin Ramel Jacob et Lido du Boc - ph. Pauline Bernuchon

Gabin Ramel Jacob, vainqueur de la D Elite - ph. Pauline Bernuchon
Gabin Ramel Jacob et Nénufar Maneti - ph. Pauline Bernuchon

2e, Soizic Lefevre et l'étalon Connemara Jamai de l'Aubier - ph. Pauline Bernuchon
2e, Soizic Lefevre et l'étalon Connemara Jamai de l'Aubier - ph. Pauline Bernuchon

3e, Pauline Lusurier et Papi du Bailly - ph. Pauline Bernuchon
3e, Pauline Lusurier et Papi du Bailly - ph. Pauline Bernuchon

4e, Jackpot de la Mouline sous la selle de Justine Garde - ph. Pauline Bernuchon
4e, Jackpot de la Mouline sous la selle de Justine Garde - ph. Pauline Bernuchon

5e, Laura Portelli et et Nomade Lablinière - ph. Pauline Bernuchon
5e, Laura Portelli et et Nomade Lablinière - ph. Pauline Bernuchon

6e, Gabrielle Goret et Lollipop de Jax - ph. Pauline Bernuchon
6e, Gabrielle Goret et Lollipop de Jax - ph. Pauline Bernuchon

7e, Louise Villemard et Jano - ph. Pauline Bernuchon
7e, Louise Villemard et Jano - ph. Pauline Bernuchon

8e, Jeanne Domine et Only Star de Glain - ph. Pauline Bernuchon
8e, Jeanne Domine et Only Star de Glain - ph. Pauline Bernuchon

9e, Anaïs Mignot et Mordock - ph. Pauline Bernuchon
9e, Anaïs Mignot et Mordock - ph. Pauline Bernuchon

10e, Léa Rohfritsch et Murphy de la Prée - ph. Pauline Bernuchon
10e, Léa Rohfritsch et Murphy de la Prée - ph. Pauline Bernuchon

Cycle classique jeunes poneys
Sur le terrain de la finale du cycle classique de CCE, courir une épreuve qualificative est une bonne préparation. L’an passé, Qualitat des Bourdons s’octroyait l’épreuve avec Alexis Bonnard avant de remporter la finale. Cette année, il disputait la D1 avec Victor Levecque. Ce week-end, c’est Rapide II (Pfs, par Lancer, Drp et Desirée de Touches par Rigodon), sous la selle de Noémie Blanchemanche, cavalière de Gap, qui s’est illustré devant deux autres candidats. Dernier au dressage (-34.75) et seul 4 points du CSO, il est au final remonté à la première place grâce à l’épreuve de cross courue sans pénalités aux obstacles, avec seulement 2.4 points de temps dépassé. Sissi Low des Graves (Co, par Mealow de la Belle et Azelnut Melody par Origan Melody, Elite à 4 ans en CSO, est 2e avec son fidèle cavalier Boris Raymond (-33.50-12-0) et Sirius de la Blinière (Co, par Ebn de Loye et Jalapa Rose par Don Juan V) avec Mélanie Desfarges est 3e (-26.50-28.40/0).

Pauline Bernuchon

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook