Marie-Reine Périé, la discrète toute en confiance…

La discrète Marie-Reine Périé, qui a entrainé tant de champions, est une référence. Un article dans le prochain magazine Poney As lui est consacré. Voici une petite mise en bouche avant sa sortie prévue le 15 avril en version web.

Astier Nicolas, Thomas Carlile, Liloï Lourde Rocheblave ou encore Jeanne Hirel, ces noms, synonymes de nombreuses médailles, titres nationaux et internationaux pour l’équitation française, ont un dénominateur commun : Marie-Reine Périé.
 
En effet, tous ces cavaliers aux palmarès bien fournis ont été à un moment de leur carrière entrainés par la coach occitane dont la philosophie d’apprentissage est basée sur un élément fondamental : la confiance.
Pour Hortense Lourde Rocheblave, dont les filles Pia et Liloï ont été longtemps coachées avec succès par Marie-Reine Périé (pour Liloï, titre de championne de France As Poney Elite CCE, ainsi qu’une médaille de bronze individuelle et d’or par équipe aux championnats d’Europe durant l’année 2017 avec Voltair de Lalande), « Marie- Reine est à la fois réservée et discrète avec le monde de manière générale, sauf quand il s’agit de ses élèves. Elle est toujours entourée d’enfants, qu’elle nomme affectueusement sa « pépinière ».C’est une sorte d’aimant à bonheur dont le magnétisme irradie positivement sur son jeune auditoire et lui donne des allures de chef d’orchestre dont le charisme fait que le lien de confiance se créé naturellement ».
La confiance,  la pierre angulaire de la méthode Marie-Reine Périé…
Les podiums de ses élèves en CSO et CCE, Marie-Reine Périé ne les compte plus ! - ph. coll. privée
Les podiums de ses élèves en CSO et CCE, Marie-Reine Périé ne les compte plus ! – ph. coll. privée
Très analytique du cavalier comme de la monture, la compréhension du fonctionnement des deux membres du binôme va lui permettre de mettre en place un travail de symbiose dont la finalité sera la création d’un couple confiant l’un envers l’autre, donc solide et compétitif.
Et tout l’art de Marie-Reine se situe là, à savoir, construire patiemment la confiance des deux acteurs du couple pour ensuite la faire fusionner entre les deux.
Marie-Reine Périé, ici avec Jeanne Hirel lors des championnats de France Poneys de 2018 - ph. Marine Delie
Marie-Reine Périé, ici avec Jeanne Hirel lors des championnats de France Poneys de 2018 – ph. Marine Delie

Cela nécessite du temps, de la remise en cause régulière, une autre caractéristique récurrente chez elle, mais surtout une force de conviction infatigable qui va entrainer ses élèves à donner le meilleur d’eux-mêmes pour atteindre leurs objectifs dans leurs disciplines, voir même au-delà.

« Mes filles me disaient qu’avoir côtoyé Marie-Reine nous aura donné l’envie de bien faire, même au-delà du monde de l’équitation, elle nous aura enseigné une recette pour atteindre nos objectifs en général », explique ainsi Hortense Lourde Rocheblave.
Une recette dont l’un des ingrédients principaux est aussi un esprit de compétition indéniable, dont la transmission à ses cavaliers aura été déterminante dans leur construction comme dans celle de leurs palmarès.
 
Là aussi, tout le talent de Marie-Reine Périé aura sans doute été celui de savoir savamment doser l’exigence nécessaire à l’obtention des résultats avec une empathie rayonnante vis-à-vis de ses cavaliers, développant ainsi leur confiance en eux, comme leur lien affectif avec elle au fil du temps, sans doute le socle de leur réussite.
Néanmoins, il serait réducteur de considérer que ce lien n’existe qu’avec « sa pépinière », bien au contraire, elle l’étire jusqu’aux parents, capable de les préparer à coacher leurs enfants si elle ne pouvait être présente, chose singulière tant au niveau de la faculté à déléguer comme à celle de montrer que le savoir se partage sans calculs quand il permet d’apporter un confort tant psychologique que technique… Remarquable.
 
Oui, remarquable est le mot qui convient sans doute quand on parle de Marie-Reine Périé, à la fois d’une discrétion pleine de respect envers les gens, comme charismatique et pourvoyeuse de confiance auprès de ses jeunes cavaliers.
Un paradoxe humain auquel on ne peut que rendre hommage…
Par Robert Lacoste
 
Article à retrouver dans la prochaine édition du Magazine Poney As ⤵️
Magazine Poney As n°11
Magazine Poney As n°11
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook