CSIP de Barbizon (France), du 1er au 3 avril 2011

L'Anglaise Amy Inglis et le poney français Nils d'Hurl'Vent couronnés à Barbizon - Ph. Ludovic Escure
L'Anglaise Amy Inglis et le poney français Nils d'Hurl'Vent couronnés à Barbizon - Ph. Ludovic Escure

Quinze jours avant le CSIOP du BIP, les troupes françaises étaient venues affronter Irlandais, Belges, Néerlandais, Espagnols… et surtout Anglais, qui avaient fait le choix de Barbizon plutôt que Fontainebleau (et qui n’ont une fois de plus pas fait de figuration !). Le tout sous l’œil attentif du sélectionneur national Olivier Bost…

Du côté des « petites » épreuves (1,15/1,20m), la petite sœur d’Haelwenn Sebille Kernaudour marche sur les traces de son aînée en se classant 2e du prix Jump Bost du vendredi aux rênes de l’infatigable Helen du Clos (Pfs, par Country Mélody). Elle s’intercale entre Max O’Reilly Hyland (IRL) sur Tiny Tuxedo qui remportent l’épreuve, et Lisa Nooren (NED) et la ponette française (qui rappelons le participait aux championnats d’Europe 2008 avec Camille Delaveau), Léa du Genier (Pfs, par Blakh d’Aigremont). Il y a ensuite 5 Français dans les 10 premiers, sur une épreuve avec plus de 50% de tours sans pénalité.
Le samedi, deux Anglais s’emparent de l’épreuve ! Il s’agit respectivement de Tim Wilks sur Rusty Boy (Oosteinds Rocky) et Emily Roe sur le routier (20 ans !) New York Spritzer. Il y a ensuite 10 cavaliers sans-faute, dont un tir groupé de Frenchies de la troisième à la sixième place : 3e, Claire Banet / Roi Fonfreide (Pfs, par Thunder du Blin) ; 4e et 5e, Tressy Muhr avec ses jeunes recrues « des Islots » Quenotte et Qredo (Pfs, par Cajoleur V et Helios de la Cour) ; puis 6e Lucile Wiame et Nuickly Sponté (W, par Quickly Dousud).
Enfin Tim Wilks remet ça avec son alezan le dimanche dans l’épreuve à difficulté progressive en faisant retentir le God Save the Queen au-dessus des carrières de Barbizon… La suite du classement étant composée de cavaliers qui se sont montré réguliers tout le week-end : Lisa Nooren et Léa du Genier sont 2e, la Française Léonie Ferchal se classe 3e avec Louisianna de l’Amour (Pfs, par Rocambole III), Claire Banet est 4e avec Roi Fonfreide… Là aussi, plus de la moitié des couples se jouent des difficultés du parcours.

Les choses sérieuses commencent dès le vendredi avec ce qu’on pourrait appeler les « grosses », c’est-à-dire les épreuves à 1,30m. L’occasion d’apercevoir Bertram Allen et Acapella Z, champions d’Europe en titre, ou encore la Belge Marine Lenoble, la nouvelle cavalière de Laudanum du Terrier.
Bref, du beau monde, mais cela n’a pas effrayé nos Français et dès le vendredi… cocorico ! Camille Condé Ferreira ne s’arrête plus dans sa course aux victoires et remporte haut la main le prix Horse Wood sur sa nouvelle cartouche Pumkins Pondi (Co, par Apollon Pondy). Lou Pelamatti et son fils de Galibot d’Enfer Nijni de la Devinière terminent 2e, devant Bertram Allen (IRL) sur sa Bwp Cassandra van het Roelhof (par Orlando), 3e. Là aussi beaucoup de sans-faute, et parmi eux Maxime Couderc, Tressy Muhr et Camille Condé Feirreira se distinguent à nouveau en se classant dans les 11 premiers.
Il ne fallait pas fâcher les Anglais qui prennent les deux premières places de l’épreuve du samedi : Emily Roe / Aroldo et Amy Inglis / Cross Word prennent la tête après leurs 4 pts de la veille. L’Irlandaise Emma O’Dwyer et Jacknell Street sont 3e, devant nos trois vedettes françaises Maxime, Tressy et Camille. Notons également le sans-faute de Bertram Allen et Acapella Z, mais aussi d’Amy Inglis et le français Nils d’Hurl’Vent (Pfs, par Quick Star) et des tricolores Victoria Head et Emilie Carradot (cette dernière prenant 1 pt de temps).

C’est dimanche, c’est Grand-Prix !
Sur un parcours relativement délicat (qui verra les éliminations / abandons de couples pourtant aguerris à ce niveau) notamment sur le triple, 9 cavaliers sur les 22 obtiennent cependant l’accessit et se qualifient pour le barrage. Mais sur celui-ci il fallait à nouveau être sans-faute ET rapide pour espérer l’emporter… ce fut chose faite pour les très performants Amy Inglis et Nils d’Hurl’Vent, qui rappelons le, se classaient déjà 4e des derniers championnats d’Europe. C’est également une fierté pour la famille Drexler, naisseurs de Nils, qui suivent de très près les résultats de leur protégé. Amy sera rejointe sur le podium par sa compatriote Emily Roe en selle sur Aroldo, tandis que Bertram Allen et Acapella Z sont 3e. Un trio de tête relativement logique et bien représentative de la hiérarchie européenne mais (car il y a un mais), nous pouvons féliciter les cavaliers français pour leurs très bons et prometteurs résultats ! Double sans-faute, Tressy Muhr et Kalifa de la Barre (Pfs, par Don Juan V) et Emilie Carradot et Kauline de la Bauche (Pfs, par Shining Starr Aristo) se classent respectivement 4e et 6e, tandis que  Camille Condé Ferreira et Juke Box du Buhot (Pfs, par Don Juan V) sont 8e en 8 pts au barrage. Avec la dixième place de Maxime Couderc et Onaro (Pfs, par Linaro SL) qui sont les plus rapides des 4 pts, une potentielle équipe de France serait-elle en train de se dessiner ?
Réponse au BIP dans deux semaines !

Les barragistes du Grand Prix en image !

Amy Inglis et Nils d'Hurl'Vent s'envolent vers la victoire - Ph. Ludovic Escure
Amy Inglis et Nils d'Hurl'Vent s'envolent vers la victoire - Ph. Ludovic Escure

Leurs camarades anglais Emily Roe et Aroldo se classent 2e - Ph. Ludovic Escure
Leurs camarades anglais Emily Roe et Aroldo se classent 2e - Ph. Ludovic Escure

Le champion d'Europe Bertram Allen complète le podium avec Acapella Z - Ph. Ludovic Escure
Le champion d'Europe Bertram Allen complète le podium avec Acapella Z - Ph. Ludovic Escure

Tressy Muhr aura une fois de plus tiré le meilleur de son Kalifa de la Barre, ils sont 4e - Ph. Ludovic Escure
Tressy Muhr aura une fois de plus tiré le meilleur de son Kalifa de la Barre, ils sont 4e - Ph. Ludovic Escure

Max O'Reilly Hyland et Rock Dee Jay (IRL) sont 5e - Ph. Ludovic Escure
Max O'Reilly Hyland et Rock Dee Jay (IRL) sont 5e - Ph. Ludovic Escure

Emilie Carradot et Kauline de la Bauche sont 6e avec le dernier doucle sans-faute - Ph. Ludovic Escure
Emilie Carradot et Kauline de la Bauche sont 6e avec le dernier doucle sans-faute - Ph. Ludovic Escure

Camille Condé Ferreira et Juke Box du Buhot, LA révélation 2011 ? - Ph. Ludovic Escure
Camille Condé Ferreira et Juke Box du Buhot, LA révélation 2011 ? - Ph. Ludovic Escure

Encore un poney français, mais sous selle irlandaise : Kalim de Montlieu est 7e avec Emma O'Dwyer - Ph. Ludovic Escure
Encore un poney français, mais sous selle irlandaise : Kalim de Montlieu est 7e avec Emma O'Dwyer - Ph. Ludovic Escure

Après leurs succès hivernaux à Neeroeteren et Nieuwpoort, Jessica Mendoza et son exceptionnelle Tixylix n'auront malheureusement pas trouvé les clés du barrage de Barbizon - Ph. Ludovic Escure
Après leurs succès hivernaux à Neeroeteren et Nieuwpoort, Jessica Mendoza et son exceptionnelle Tixylix n'auront malheureusement pas trouvé les clés du barrage de Barbizon - Ph. Ludovic Escure

Grand prix du CSIP, 22 partants
1er : Amy Inglis (GBR) / Nils d’Hurl’Vent (Pfs, par Quick Star, Sfa et Héra d’Hurlevent par Boogie de la Gère) – 0+0
2e : Emily Roe (GBR) / Aroldo – 0+0
3e : Bertram Allen (IRL) / Acapella Z (Z, par Alcamera la Silla, Sfa et Renata La Silla par Ramiro Z) – 0+0
4e : Tressy Muhr (FRA) / Kalifa de la Barre (Pfs, par Don Juan V, Co et Etoile d’Arabie par Alhanac, Ar) – 0+0
5e : Max O’Reilly Hyland (IRL) / Rock Dee Jay – 0+0
6e : Emilie Carradot (FRA) / Kauline de la Bauche (Pfs, f, par Shining Starr Aristo, Poet et Va Merc’h ar Crano, Co par Moyglare Bruff) – 0+0
7e : Emma O’Dwyer (IRL) / Kalim de Montlieu (Pfs, par Turenne du Reden et Salty Roche, Wd par Cherauds Ginger) – 0+4
8e : Camille Condé Ferreira (FRA) / Juke Box du Buhot (étalon Pfs, par Don Juan V, Co et Tiva) – 0+8
9e : Jessica Mendoza (GBR) / Tixylix (par Cavalier) – 0+El

Epreuve à 1,20m du dimanche, 49 partants

1er : Tim Wilks (GBR) / Rusty Boy (Rp, par Oosteinds Rocky et Lena par Leonardo)
2e : Lisa Nooren (NED) / Léa du Genier (Po, f, 1999, par Balkh d’Aigremont, Ar et Apache)
3e : Léonie Ferchal (FRA) / Louisianna de l’Amour (Pfs, par Rocambole III et Ruxley Emma, Wd par Ruxley Telynor)
4e : Claire Banet (FRA) / Roi Fonfreide (Pfs, par Thunder du Blin, Co et Daivy par Jasm de Fondelyn, Aa)
5e : Emily Roe (GBR) / New York Spritzer
6e : Eloise Morice (FRA) / Oxford de Beausse (Pfs, m, par Kantje’s Ronaldo SL, Nf et Javeline de Beausse par Un Atout d’Angrie)
7e : Sabine André (FRA) / Japse de Chintre (Po, par Glenree Bobby, Co et Esta, Oi)
8e : Tressy Muhr (FRA) / Qredo des Islots (Pfs, par Helios de la Cour II, Sfa et Urfee de Veneac par Kalem, Ar)
9e : Pierre Alexandr Ingenito (FRA) / Japlou de Valette (Po, par Nicholas, Co et Carmen de Landemer, Tf par Jaguar du Loir)
10e : Clara Deville (FRA) / If de St Hymer (Pfs, par Don Juan V, Co et Sunny des Ifs, Nf par Nightingle des Ifs)
11e : Lauranne Bazetoux (FRA) / O’Fever de l’Arbalou (Nf, par Silverlea Spring Fever et Gatine de Montmain par Flightpath)
12e : Zoé Conter (BEL) / Escada (Kwpn, par Orchid’s Cestanii et Orchid’s Meriana par Milton)
13e : Zoé Conter (BEL) / The Millers Boy
14e : Amy Inglis (GBR) / Rumworth Taylors Twilight
15e : Lucile Wiame (FRA) / Nuickly Sponté (W, par Quickly Dousud et Gribouille Sponté par Wildham Flying Free)
16e : Carla Sicsic (FRA) / Milord des Chouans (Wd, par Rhon Lyndon et Ogive Roche par Cherauds Ginger)

Le point avec Olivier Bost, sélectionneur national

Poney-As : Barbizon couru, où en êtes-vous désormais de votre observation des couples poneys ?
Olivier Bost : … je suis bien ! J’ai vu les cavaliers poneys à Jardy le dimanche puis ici les trois jours, ce qui m’a permis de confirmer. J’avais déjà étudié les résultats auparavant mais je suis content car la majorité des couples ont joué le jeu en venant ici.

Poney-As : que pensez-vous du niveau actuel des troupes ?
Olivier Bost : il y a de tout, il y a vraiment des enfants avec une équitation très précise, qui ont le niveau d’aller en Junior A, d’autres pour lesquels il manque encore un peu de technique, dans les abords ce genre de choses. Une fois qu’ils auront confiance en eux, ça ira tout seul.

Poney-As : le circuit de la Tournée des As vous paraît-il adéquat pour aborder les championnats d’Europe ?
Olivier Bost : on a de bonnes bases avec de vrais beaux concours. Avec la DTN nous sommes en train de réviser un peu la forme, j’ai pas mal d’idées et je pense qu’il y aura de petits changements à venir. Après… une équipe se forme en concourant ensemble, sur les Coupe des Nations par exemple.

Poney-As : le BIP approche, sans nous dévoiler l’équipe de cette fameuse Coupe, pouvez-vous nous dire si vous avez des pistes ?
Olivier Bost : je revois 12 ou 13 couples la semaine prochaine en stage à Lamotte avec Henk Nooren. On aura d’autres données à ce moment là avec le travail effectué sur les deux jours, rien n’est clairement décidé.

Poney-As : on entend souvent parler de la mauvaise ambiance des difficultés pour le sélectionneur de faire son travail sans être constamment critiqué, qu’en pensez-vous ?
Olivier Bost : des critiques il y en aura toujours (rires) ! Pour l’instant tout va bien, je trouve que les parents, les coachs, les vétos… travaillent tous ensemble, il y a une bonne cohésion.

Poney-As : n’est-ce pas trop dur de gérer Poneys / Children / Juniors en même temps ?
Olivier Bost : … pour le moment ça va ! Il y a une bonne impulsion, les enfants veulent continuer en Junior et donc on pourra faire un vrai suivi. A la limite c’est peut être même plus simple de gérer tout le monde.

Poney-As : quel est le programme après le BIP ?
Olivier Bost : je demanderai aux 5, 6 couples potentiels d’être là pour le CSIOP de Moorsele, puis celui d’Hagen. Il y a bien sûr le championnat de France, mais je pense avoir choisi mon équipe avant cela, y aller plutôt dans une optique de travail, comme sur un stage… et aussi d’assurer un beau spectacle pour les gens présents ! Les championnats d’Europe c’est dans 4 mois, c’est encore très loin…

Textes : Camille Kirmann
Photos : Ludovic Escure

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest