Une photo, un souvenir : Arnaud Fontaneau et Top On

Nos petites photos « souvenirs » se partagent sur les réseaux sociaux et des cavaliers en profitent pour ressortir leurs albums de jeunesse !
C’est le cas d’Arnaud Fontaneau. L’ex cavalier de l’équipe de France Poneys de CSO a partagé ses souvenirs sur la page Facebook de July Touchet, qui elle s’était qualifiée pour la finale tournante du championnat de France D1 en 1993 !
De quoi se rappeler du palmarès d’Arnaud et de son poney Top On…
Les débuts en équipe de France d'Arnaud Fontaneau et Top On - ph. coll. Fontaneau
Les débuts en équipe de France d’Arnaud Fontaneau et Top On – ph. coll. Fontaneau

Arnaud Fontaneau : 5 sélections aux championnats d’Europe !

1994, Hasselt (Belgique) ; 1995, Achselschwang (Allemagne) ; 1996, Bartahus, (Danemark) ; 1997, Hartpury (Angleterre) ; 1998, Le Touquet (France). De ses 12 à 16 ans, Arnaud Fontaneau a défendu les couleurs tricolores sur 5 championnats d’Europe associé à son fidèle Connemara Top On, soit le maximum autorisé sur le circuit FEI Poney ! Rares (très très rares) sont les jeunes cavaliers à pouvoir se targuer d’une telle longévité et de mémoire, Arnaud doit être le seul français !
En termes de résultats, ces échéances se sont soldées par trois qualifications pour la finale individuelle et deux 5e places par équipe.
Le tandem, vice-champion de France en Grand Prix Elite en 1997, avait aussi glané plusieurs accessits sur les Grands Prix internationaux espagnols et italiens, en plus de sa 2e place au CSIP de Waterloo et de Barbizon, sa 7e place dans celui de Wiesbaden, ou encore son 9e rang dans celui du CSIOP d’Hagen et avait remporté, dans son fief, le Grand Prix du CSIP d’Aix-en-Provence.
 
Le Touquet 98 - Cinquième et dernier championnat d'Europe pour Arnaud et Top On - ph. PSV
Le Touquet 98 – Cinquième et dernier championnat d’Europe pour Arnaud et Top On – ph. PSV

Le volontaire Top On, après avoir fait ses armes en D2, D1 et quelques Grands Prix sous les couleurs du Poney-Club de la Garde dans le Var et notamment de Marilyne Clément, fut acheté par les parents d’Arnaud. Le petit cavalier avait alors 11 ans.

 
Né chez René Marzec au Haras de Saint Jean (04) – élevage à l’incroyable réussite et dont nous ferons un portrait dans les prochains jours – Top On était le fils de deux parents « vedettes » du stud-book du poney Connemara de part leur production sportive.
L’Irlandais Coolfin Bobby (Carna Bobby x Clonjoy) a pu compter en effet, parmi sa progéniture française, sur plusieurs poneys de Grand Prix à l’instar des européens Lad of Seye et Mandoline of Seye, ou encore Ricky IV, Amazone du Bac, Bobby du Bac (CCE), ainsi que les étalons Malabar of Seye, Granit’Boy Pondi, Feu d’Granit Pondi, Shamroch… Toujours en sport, sa mère Joy of Victory (Ashfield Lucky Tim x Kilgreaney Lad), décédée en 2007, se positionnait parmi les meilleures poulinières de la race et lignées phares grâce à Quatia V (trois fois championne de France C1P de CSO, IPO 143/98), Baloo (champion de France C2 Elite de CSO, IPO 146/97), Coyote du Gué (champion de France D1 Elite CSO), l’étalon Vandale Daf (article à retrouver ici)… Top On, lui, était gratifié d’un IPO de 152.
Sa grand-mère maternelle, Miss Marigold (la mère donc de Joy of Victory), était une fille du très bon étalon Kilgreaney Lad, à l’origine de plusieurs reproductrices que l’on trouve dans les pedigrees des élevages « de Ravary » (d’où les étalons Lord, Nougat…), « du Tinturier », « du Fief », « de la Saane », « Roscoat », « Aluinn » (via Drimcong Caroline), « de Briacé », où encore dans celui de l’européen de CSO Monatigue Cassanova…
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook