Colton Maelstrom s’est éteinte

Coll. ph. Horse & Hound
 

Un grand nom du saut d’obstacles s’en est allé. Colton Maelstrom, meilleur poney de tous les temps, s’est éteinte le 15 octobre dernier, à l’âge de 26 ans, atteinte ces derniers mois de la maladie de Cushing.

Colton Maelstrom, dite « Apey », a eu trois poulains par transfert d’embryons, dont la plus ancienne est âgée de cinq ans.

Retour sur sa carrière sportive

Cet article est extrait du dossier « Top 15 des meilleurs poneys d’Europe » de notre Hors-Série « Poney As, le Mag » toujours disponible à la vente.

« Top 15 Poney-As », palmarès des meilleurs poneys aux championnats d’Europe de CSO.
Ce palmarès est établi à partir des résultats engrangés par les poneys lors des finales individuelles des championnats d’Europe des trois disciplines olympiques. Leurs classements ont été additionnés – de la première à la dixième place – pour une période considérée et comprise entre 1990 (année où la limite d’âge a été ramenée pour la première fois à 16 ans) et 2011. Ainsi, un poney ayant été champion d’Europe comptabilise dix points, un poney vice champion, neuf points  … et celui classé 10e, un point.

Amy Knobbs et Colton Maelstrom en 1994 - ph. Horse & Hound

En tête de ce palmarès et sans surprise, Colton Maelstrom, petite jument hors du commun du Studbook Irish Sport Horse, une force de la nature comme il existe peu, une « machine à sans faute », un sens inné de la barre, un génie à l’état pur…qui provoquait l’émoi à chacune de ses apparitions en piste. Dans les annales de l’équitation sur poneys, Colton Maelstrom est – pour le moment, mais le sera-t-elle un jour ? – indétrônable. Elle seule compte à son palmarès trois titres de championne d’Europe en individuel, une médaille d’argent et huit titres consécutifs par équipe.

La championne Colton Maelstrom, surnommée «  Apey », sans origines connues – mais dont le sang Pur Sang coule sans nul doute dans ses veines – est née en 1987. Derrière ce petit bout de jument se cache une panoplie de médailles et une histoire peu banale. Sauvée de l’abattoir très jeune par Madame Morris, Colton Maelstrom s’est par la suite rapidement révélée sur le circuit international. Retour sur un phénomène au nom de code « 5A 4L » tatoué sur l’épaule gauche et qui, pour l’anecdote, a porté le même bridon « porte bonheur » durant toute sa carrière sportive.

Colton Maelstrom et Emma Wilson aux championnats d'Europe en 1995 - ph. Guillaume Levesque
Colton Maelstrom et Emma Wilson aux championnats d'Europe en 1995 - ph. Guillaume Levesque

Ian Knobbs, l’un de ses premiers propriétaires, habitait dans le village de Colton… d’où le nom de la championne. Il l’avait achetée une bouchée de pain à Pat Morris, qui, elle, avait sauvée cette petite jument maigrichonne de l’abattoir. C’est avec Amy Knobbs que Colton Maelstrom a débuté sa carrière sportive à l’âge de 5 ans, en 1992. La petite baie a toujours eu le saut d’obstacles dans le sang : dès l’année suivante, le couple est propulsé dans la plus forte catégorie de CSO en Grande-Bretagne ; en 1994, il intègre l’équipe britannique, décrochant des accessits sur les Grands Prix internationaux. Avec Amy, Colton remporta notamment la finale de Southview et fut sélectionnée pour les championnats d’Europe, en individuel. La « machine Colton » est en route. Et pendant plus de 10 ans, elle ne s’arrêtera pas …Une affaire de gestion de carrière et de bonnes personnes aussi.

En octobre 1994, la jeune irlandaise Emma Wilson en fait l’acquisition. Avec elle, s’enchaîne une carrière sportive absolument incroyable : deux médailles d’or dans les finales individuelles des championnats d’Europe d’Achelschwang en Allemagne en 1995 et de Barthahus au Danemark l’année suivante. Colton Maelstrom entre dans l’histoire et s’inscrit dans la short-list des poneys les plus convoités d’Europe.

Pour la double championne d’Europe, la fin d’année 1996 est synonyme de retour sur terres anglaises. La grande dame ne les quittera d’ailleurs plus jamais hormis pour sa retraite. Désormais, elle est associée à Sammy Pharo. Avec la jeune fille, Colton remportera une médaille d’or par équipe devant son public aux championnats d’Europe d’Hartpury en 1997, puis une seconde en 1998, au Touquet, échéance européenne où elle se classait 2e en individuel, derrière une certaine petite Queen…

Sammy, atteinte par la limite d’âge, vend sa crack. La transaction qui va s’opérer est une nouvelle fois impressionnante. Colton Maelstrom rejoint l’aristocratie anglaise. Ses nouveaux propriétaires ? La famille Beaumont. Ses jeunes cavalières ? Alice et  Martha, petites filles du vicomte d’Allendale. Le petit joyau rejoint dès lors les écuries de Katrina et Jason Moore à côté de Londres, Brentwood plus précisément, où étaient logés leurs autres poneys et chevaux. Notons que Katrina Moore  est depuis 1993 entraîneur national de l’équipe britannique Poneys de CSO. Avec Alice tout d’abord, Colton Maelstrom décroche un nouveau titre par équipe aux championnats d’Europe de Strömsholm en Suède, se classe 7e en individuel (suite à une erreur de parcours de sa cavalière !) et remporte une multitude d’épreuves dont le Grand Prix du CSIOP de Hagen en Allemagne. Passage de relais ensuite entre les sœurs Beaumont. C’est Martha, alors âgée de 13 ans, qui est associée au génie. Que de victoires encore et encore (vainqueur des Coupes des nations de Lummen, de Vigo, du prix des champions en Angleterre durant trois années de suite, de nombreux accessits et victoires en Grands Prix internationaux…). Les championnats d’Europe se solderont par deux médailles d’or par équipe et une septième et sixième place en individuel aux championnats d’Europe respectifs de Hagen en 2000 et de Vejer de la Frontera en Espagne en 2001. L’apothéose en 2002, dans les installations de Zangersheide du célèbre éleveur Léon Melchior : Martha et «  Apey » décrocheront en Belgique deux titres de championnes d’Europe, par équipe et en individuel !

Colton Maelstrom - ph. Camille Kirmann
Colton Maelstrom - ph. Camille Kirmann

Colton Maelstrom - ph. Camille Kirmann
Colton Maelstrom - ph. Camille Kirmann

Colton Maelstrom, toujours bichonnée par les Moore, est ensuite vendue à Natasha Sewell, sa nouvelle cavalière qui la propulsera à la sixième place ex æquo de la finale individuelle de Necarne Castle en Irlande en 2003. Et par équipe, inutile de vous dire que…. la petite baie a décroché l’or ! Tout comme en 2004, à Jaszkowo en Pologne. Huit titres par équipe, un florilège de médailles d’or tout simplement incroyable, montrant la suprématie de l’équipe britannique et de son pilier «  Apey ».

Colton Maelstrom et Martha Beaumont, championnes d'Europe en 2002 - ph. Camille Kirmann
Colton Maelstrom et Martha Beaumont, championnes d'Europe en 2002 - ph. Camille Kirmann

2005 marque le pas de son arrêt progressif à la compétition. Cette année-là, elle se montre sous la selle de  William Whitaker, avec qui elle ramènera une cinquième place en individuel et une médaille d’argent par équipe (la Grande-Bretagne avait alors été détrônée par la formidable équipe néerlandaise !). Agée de 20 ans, Colton Maelstrom fit quelques apparitions au cours de l’année 2007 sous couleurs irlandaises, montée par Alex Buller chez qui elle est aujourd’hui à la retraite. Le public français avait pu l’apercevoir au CSIP du Touquet où elle y prenait la deuxième place de l’épreuve par équipe (0-4). Elle eu cette année-ci, par transfert d’embryon, une pouliche du petit étalon Anglo-Arabe Indien de Here (Osier du Maury x Faritchou) appartenant à la famille Sewell et monté en CSIOP par William Whitaker.

Toisée à 1.48 m, Colton n’était sûrement pas une reine de beauté qui aurait tout raflé sur les rings des concours d’élevage. Sa vie : le saut d’obstacles. Fine et bourrée de sang, très maniable, capable à grande vitesse de se redresser, de se mettre sur les hanches pour bondir et couvrir les oxers à plus d’1.40 m. De l’avis de tous – entraîneurs nationaux de l’époque, cavaliers et spécialistes – Colton Maelstrom fut la meilleure. Eu égard à son palmarès, «  Apey » a été inscrite au « British Horse Society’s Hall of Fame »… où figurent les meilleurs chevaux et cavaliers du monde hippique anglais.

Colton Maelstrom et Martha Beaumont en 2001 - ph. Horse & Hound

Le dernier mot revient à Katrina Moore : « Colton Maelstrom est une star, tout simplement. Elle était très facile à monter, ne s’arrêtait jamais, voulait toujours être sans faute. Qu’elle vienne vite, doucement, de biais, elle sautait tout. Je n’ai jamais connu un tel poney. Un peu de caractère, comme tous les bons, mais totalement disponible une fois en piste. A l’écurie, elle se sauvait toujours des paddocks en sautant les clôtures… ! ».

Adieu championne.

 Pauline Bernuchon

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest