Championnats d’Europe de CCE de Fontainebleau, du 17 au 22 juillet 2012

Equipe de France 2012

Quentin Faucheur / Nanouchka de Swan
Carla Lefaure / Kisaute Ho d’Othon
Lucie Demonet / Non Stop de Molène
Justine Lacroix / Piksou Perrochel
Couples individuels :
Arnauld Seux / Klockeen de Rhonon
Lucile Lavenu / Jade d’Hurl’Vent

Dressage, 19 et 20 juillet

Les festivités ont débuté le jeudi matin par l’entrée sur le rectangle des 26 premiers couples sélectionnés pour ces championnats d’Europe de Concours Complet. Du côté des Bleus, c’est Quentin Faucheur qui a ouvert le bal. Avec sa petite alezane Nanouchka de Swan, il ne pu éviter un changement de pied sur l’une des diagonales au contre galop. Une grosse faute pour une reprise bien montée de l’avis général. Résultat de -59 et une dix-huitième place au provisoire. Carla Lefaure s’est ensuite élancée. La cavalière qui visait une très bonne place se devait de bien figurer dès ce premier test. Son excellent étalon Kisaute Ho d’Othon n’a pas chauffé et est resté concentré de bout en bout, répondant aux sollicitations de sa cavalière. Reprise très propre notée à – 50.60. Le couple français occupait la septième place au provisoire. Vers midi, Arnauld Seux, cavalier individuel, a déroulé une reprise du même acabit que Quentin : – 58.30 (17e). Sa ponette Klockeen de Rhonon aurait pu être plus ronde d’une manière générale. Son pilote s’est bien battu.

Carla Lefaure et Kisaute ho d'Othon - ph. Pauline Bernuchon
Carla Lefaure et Kisaute ho d’Othon – ph. Pauline Bernuchon
Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon - ph. Pauline Bernuchon
Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon – ph. Pauline Bernuchon

A l’issue de cette première journée de compétition, trois nations favorites pointaient déjà et fortement le bout de leur nez : l’Irlande, avec l’un de ses piliers Cathal Daniels en selle sur Master Murrose (-45.20, 2e) et Lucy Latta avec Nono (-49.80, 6e) ; la Grande-Bretagne représentée par Charlotte Bacon sur Three Wells Breeze (-47.30, 3e) et Louisa Nesbitt qui pilotait Carrowmore Gemstone (-49, 5e), ainsi que l’Allemagne. Cette dernière, 3e au provisoire (- 47.50 et 4e place pour Katja Wolf et Puccini 92, joli isabelle avec du look et qui bouge superbement bien et -56.30, 14e place pour Hanna-Lea Kehrer avec Cyrano 89,) était également gratifiée de la première place grâce à son couple individuel, Leoni Leuwer en selle sur la belle et excellente Camissa Nera. Superbe reprise, magnifiques allures soutenue par un joli rebond, de la légèreté, pas de faute : -40.60 !

l'allemande gagnante du dressage - ph. Pauline Bernuchon
Leonie Leuwer gagnante du dressage – ph. Pauline Bernuchon

l'allemande gagnante du dressage - ph. Pauline Bernuchon
Leonie Leuwer gagnante du dressage – ph. Pauline Bernuchon

L’équipe de France occupait la quatrième position. Allait-elle garder cette place après le passage de la deuxième moitié des engagés le vendredi ? S’améliorer et jouer les troubles fêtes dans ce trio de tête ou encore rétrograder dans le classement le lendemain ? Un autre couple allait-il réaliser la « perf’ » et déloger les Allemandes Leoni Leuwer et Camissa Nera ? Côté équipe, nul changement. Dans l’ordre : Irlande, Grande-Bretagne et Allemagne. Et la France restait en embuscade après le passage de Lucie Demonet et de Justine Lacroix ! Lucie écopera d’une faute dans son premier cercle au galop moyen – petite « explosion » de son Non Stop de Molène – et sortira du carré avec un score de – 54.80 et une vingt-sixième place à la clé. Quant à Justine et Piksou Perrochel, en progrès constant sur ce test, leur reprise sans faute et fluide leur auront permis d’occuper la douzième place (-49.40), soit la meilleure performance tricolore. Carla pointait dès lors à la seizième place, de bon augure pour la suite. Quentin lui, était 37e, juste derrière Arnauld. Reprise à la hauteur de ce qui a été observé cette saison pour notre deuxième couple individuel, Lucile Lavenu et Jade d’Hurl’Vent (- 55.80, 30e).
Leoni Leuwer gardait la tête du classement individuel (-40.60), à quelques points du redoutable Ice Cool Bailey, sous la selle de l’Irlandaise Ana O’Brien (-41.90), 2e. La Britannique Madeleine Taylor s’est intercalée à la troisième place avec Bandalera (-44.80), devant Cathal Daniels (Irl), Charlotte Bacon (Gbr) et Katja Wolf (Ger). Dans la course à la médaille, le célèbre Mr Hale Bob, champion d’Europe en 2008, très suivi également sous les commandes de l’Irlandais Gavin Smiddy, prenait la septième place (-47.70). Notons enfin les mésaventures de la compatriote de ce dernier, Susannah Berry, qui n’a rien pu faire face à la peur de son hongre de 10 ans Quiverhill Remember Me, complètement bloqué puis rétif. Ils seront éliminés.

Non stop de molene et Lucie Demonet - ph. Pauline Bernuchon
Non Stop de Molene et Lucie Demonet – ph. Pauline Bernuchon
Justine Lacroix et Piksou Perrochel - ph. Pauline Bernuchon
Justine Lacroix et Piksou Perrochel – ph. Pauline Bernuchon
Lucile Lavenu et Jade d’Hurl’Vent - ph. Pauline Bernuchon
Lucile Lavenu et Jade d’Hurl’Vent – ph. Pauline Bernuchon

L'allemande reste en tête du dressage - ph. Pauline Bernuchon
L’Allemande reste en tête du dressage – ph. Pauline Bernuchon

Ice Cool Bailey et Ana O’Brien - ph. Pauline Bernuchon
Ice Cool Bailey et Ana O’Brien – ph. Pauline Bernuchon

Cross, 21 juillet

Samedi, 14h30, sonnait le départ du cross. Une épreuve de fond digne d’un tel rendez-vous européen construit par Benoît Marchand, son assistant Emmanuel Cerisy et son équipe.

Le plan du cross de l'EuroPoney

Départ sur le Petit Parquet, un premier saut et direction le bois avec un râtelier, une combinaison de haies en deux éléments, puis un joli obstacle appelé le « panier de champignons », dont un de ceux là sera offert à André Bonneau le dimanche soir à l’occasion de la dernière remise des prix. Le bull finch franchi, direction la Salamandre : un coffin, puis en ligne droite un directionnel suivi de la charrette, une combinaison A/B située au moulin, puis une maison, et le gué, composé de trois éléments, avec une entrée en contre-bas et deux obstacles massifs avec le choix d’une option. Grande galopade pour l’Open Ditch. Autre difficulté avant de retourner dans le bois, les haies de la butte, composées de deux éléments décalés et en descente. Obstacle 14 composé de nouveau de petits champignons, sans soucis majeurs, puis la très belle araignée, sans soucis aussi… avant d’aborder l’un des juges de paix, la combinaison 16A/B, un gros tronc rehaussé, où les poneys pouvaient brosser une petite haie par-dessus. Trois foulées plus loin, une pointe de haie. La dérobade pouvait vite arriver puisque les poneys étaient tenter de dérober à droite. Combinaison COMP-PLI-QUEE à très bien monter pour éviter la faute ! Obstacle 17, nommée « la malle », puis le gué jouxtant le Grand Parquet : entrée contre-bas, quelques foulées de galop pour aborder dans un virage à gauche et à 90°, une petite maison. Pour esquiver cette difficulté, une option : tourner à droite, sauter un deuxième élément placé un peu plus loin, et faire le tour du gué. Mais à ce jeu là, les secondes s’ajoutaient au chronomètre ! Les trois derniers obstacles – la brouette, les « poneys » et la « table champignon » – toujours très massifs, se situaient sur le Grand Parquet… Un sacré joli cross, d’une distance de 3870m (520m/minute) à boucler en 7’27’’.

Premier à s’élancer, le couple italien, Manfredi Maria Foschi et Fernhill Star. Un refus sur la sortie du coffin, puis un autre sur la pointe 16B, auxquels se sont ajoutés 22 points de pénalités de temps pour un score total de 62 points.
L’amazone Hanna-Lea Kehrer, dossard n°2, en selle sur l’expérimenté Cyrano 89 (Vikotria’s Chirac), 18 ans, se fera piéger par la combinaison de la haie n°13. Une mauvaise appréciation et c’est la chute. Une lourde chute, du reste sans conséquence grave, mais véritablement impressionnante. Coup dur pour la Mannshaft.

Manfredi Maria Foschi et Fernhill Star - ph. Pauline Bernuchon
Manfredi Maria Foschi et Fernhill Star – ph. Pauline Bernuchon

Hanna-Lea Kehrer et Cyrano 89 - ph. Pauline Bernuchon
Hanna-Lea Kehrer et Cyrano 89 – ph. Pauline Bernuchon

Pendant ce temps là, notre Français Quentin Faucheur, toujours imperturbable sur le cross – d’où sa place d’ouvreur – n’avait commis la moindre erreur et avait même franchi le gué en ayant osé l’option directe sous les acclamations des spectateurs. Mais, il du arrêter sa fine Nanouchka de Swan (Pfs, Willowway Piper’s Bay) et attendre que la cavalière allemande se relève. Un arrêt assez long qui n’a pas du être facile à gérer. Le départ redonné, Quentin se déjouera de tout, sauf de la pointe 16 B. Un refus pour l’équipier des tricolores ! Un cross quasi parfait, mais sanctionné par cette unique faute. Quentin et Nanouchka seront crédités de 20 points de pénalités.

Quentin Faucheur et Nanouchka de Swan - ph. Pauline Bernuchon
Quentin Faucheur et Nanouchka de Swan – ph. Pauline Bernuchon

Quentin Faucheur et Nanouchka de Swan - ph. Pauline Bernuchon
Quentin Faucheur et Nanouchka de Swan – ph. Pauline Bernuchon

Premier couple Irlandais et à surveiller : Cathal Daniels et Master Murrose, 4e au dressage. C’est ce cavalier qui donnera les points de repères à ses camarades à la toque verte. Lui et son poney blanc livreront une véritable démonstration : sans faute et dans le temps. Rien, semble t-il, n’aurait pu les arrêter.
Pas de difficultés et seulement 4 points de temps pour le couple néerlandais Milou de Hoon / Veenstra’s Vip (Valentino).

Cathal Daniels et Master Murrose - ph. Pauline Bernuchon
Cathal Daniels et Master Murrose – ph. Pauline Bernuchon

Milou de Hoon et Veenstra's Vip - ph. Pauline Bernuchon
Milou de Hoon et Veenstra’s Vip – ph. Pauline Bernuchon

Petit coup de fatigue sur la fin du cross pour le couple belge Jasper Peeters et Kandor van Orchids (Kanshebber). Il écopera d’un refus sur la petite maison du gué n°18 (26 points).
Grande facilité pour les deux crosswoman suivantes : la Britannique Louisa Nesbitt en selle sur Carrowmore Gemstone (11e au dressage) et l’Irlandaise Kirsty Connell associées à  la pie Little Indian Feather (34e sur le premier test).

Jasper Peeters et Kandor van Orchid's - ph. Camille Kirmann
Jasper Peeters et Kandor van Orchid’s – ph. Camille Kirmann

Louisa Nesbitt et Carrowmore Gemstone - ph. Pauline Bernuchon
Louisa Nesbitt et Carrowmore Gemstone – ph. Pauline Bernuchon

Kirsty Connell et Little Indian Feather - ph. Pauline Bernuchon
Kirsty Connell et Little Indian Feather – ph. Pauline Bernuchon

Kirsty Connell et Little Indian Feather - ph. Pauline Bernuchon
Kirsty Connell et Little Indian Feather – ph. Pauline Bernuchon

Kirsty Connell et Little Indian Feather - ph. Pauline Bernuchon
Kirsty Connell et Little Indian Feather – ph. Pauline Bernuchon

Kirsty Connell et Little Indian Feather - ph. Pauline Bernuchon
Kirsty Connell et Little Indian Feather – ph. Pauline Bernuchon

La Britannique Yasmine Ingham avec Craig Mor Tom se fera piéger en début de parcours ainsi que sur le deuxième gué (62.40 points). L’autrichienne Rebecca Gerold avec son Nrps Jorrit (Anjershof Rocky) sera elle aussi victime du 16 B, mais ne sera pas passée loin de l’exploit (23.60 points). La Belge Sophie de Cartier de Marchienne, aux commandes de Chippie den Tip (Cartouche den Tip), qui n’était pas dans « les billes » après le dressage, remontera de quelques places grâce à son sans faute (9.60 points). Pas de chance en revanche pour le couple individuel de la Grande-Bretagne, Annie Keir et Hotshots, victime d’une chute sur la haie n°13…

Yasmine Ingham et Craig Mor Tom - ph. Pauline Bernuchon
Yasmine Ingham et Craig Mor Tom – ph. Pauline Bernuchon

Rebecca Gerold et Jorrit - ph. Pauline Bernuchon
Rebecca Gerold et Jorrit – ph. Pauline Bernuchon

Sophie de Cartier de Marchienne et Chippie den Tip - ph. Pauline Bernuchon
Sophie de Cartier de Marchienne et Chippie den Tip – ph. Pauline Bernuchon

Annie Keir et Hotshots - ph. Pauline Bernuchon
Annie Keir et Hotshots – ph. Pauline Bernuchon

Entre les trois désobéissances du pourtant très performant Puccini 92 (Fs Pontiac), qui a conduit à l’élimination de la cavalière de l’équipe allemande Katja Wolf (6e du dressage) …, trois couples pointaient avec un score vierge à l’issue de la ligne d’arrivée : l’excellent Italien Fosco Girardi sur sa Connemara Loughtown Lass, notre redoutable couple français Carla Lefaure et Kisaute Ho d’Othon (Pfs, Dafydd de l’Arche), très fortement soutenu par les nombreux supporters, ainsi que l’Irlandaise Lucy Latta sur son tout bon petit Nono (Justice HR). Après les 20 points de Quentin, le clan français avait le sourire suite à l’excellente prestation de son couple pilier, qui participait là à ses troisièmes championnats d’Europe !

Katja Wolf et Puccini 92 - ph. Pauline Bernuchon
Katja Wolf et Puccini 92 – ph. Pauline Bernuchon

Fosco Girardi et Loughtown Lass - ph. Pauline Bernuchon
Fosco Girardi et Loughtown Lass – ph. Pauline Bernuchon

Carla Lefaure et Kisaute Ho d'Othon - ph. Camille Kirmann
Carla Lefaure et Kisaute Ho d’Othon – ph. Camille Kirmann

Carla Lefaure et Kisaute Ho d'Othon - ph. Camille Kirmann
Carla Lefaure et Kisaute Ho d’Othon – ph. Camille Kirmann

Lucy Latta et Nono - ph. Camille Kirmann
Lucy Latta et Nono – ph. Camille Kirmann

Lucy Latta et Nono - ph. Camille Kirmann
Lucy Latta et Nono – ph. Camille Kirmann

Il aura montré beaucoup de générosité le plus petit poney de ces championnats d’Europe de Concours Complet ! D’après son coach, Regent des Mauvis, New-Forest français par Sire Kantje’s Ronaldo SL, ne toise que 1.41 m… Sa petite taille ne l’a pas empêché de sortir sans pénalité aucune aux obstacles sous la selle de sa pilote néerlandaise Joyce van de Kuilen (14 points).

Joyce van de Kuilen et Regent des Mauvis - ph. Pauline Bernuchon
Joyce van de Kuilen et Regent des Mauvis – ph. Pauline Bernuchon

Pour la Belgique, est ensuite entrée la sœur utérine de Chippie den Tip. La très bonne pie Gogo Girl den Tip (Spider Murphy), habituée des grosses échéances, a conduit le jeune Alexi Matchavariani au sans faute. Le couple sera crédité de 5.20 points de temps dépassé.

Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip - ph. Pauline Bernuchon
Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip – ph. Pauline Bernuchon

Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip - ph. Pauline Bernuchon
Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip – ph. Pauline Bernuchon

Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip - ph. Pauline Bernuchon
Alexi Matchavariani et Gogo Girl den Tip – ph. Pauline Bernuchon

Aucun souci pour la suisse Sophie Schiesser sur l’expérimentée Lillefot (Frederiksminde Hazy Chance) de 16 ans : clear round ! Une bonne opération pour ce couple classé 48e à la suite du premier test.

Sophie Schiesser et Lillefot - ph. Camille Kirmann
Sophie Schiesser et Lillefot – ph. Camille Kirmann

La Britannique Charlotte Bacon et son Three Wells Breeze, sans faute aux obstacles, se verront pénaliser de 10 points pour être rentrés en retard, tout comme le couple danois, Rikke Nyboe Andersen et Denver, pénalisé lui de 22 points. La tchèque Marie Dvorakova, en selle sur le hongre Chock (Brit) sera créditée d’une désobéissance sur la combinaison n° 6 (42.80).
Tout le monde attendait avec impatience le passage de lAallemande Leoni Leuwer et de sa jolie Camissa Nera, leader au provisoire. La fille de Caprimond a fait montre d’une excellente galopade, montée de main de maître par sa cavalière. Non loin de se contenter de superbes passages d’obstacles, le couple individuel de la Mannschaft montrait une belle technique et s’est déjoué de toutes les difficultés. Le panneau affichait 0 !

Charlotte Bacon et Three Wells Breeze - ph. Pauline Bernuchon
Charlotte Bacon et Three Wells Breeze – ph. Pauline Bernuchon

Rikke Nyboe Andersen et Denver - ph. Camille Kirmann
Rikke Nyboe Andersen et Denver – ph. Camille Kirmann

Marie Dvorakova et Chock - ph. Pauline Bernuchon
Marie Dvorakova et Chock – ph. Pauline Bernuchon

Leoni Leuwer et Camissa Nera - ph. Camille Kirmann
Leoni Leuwer et Camissa Nera – ph. Camille Kirmann

C’était au tour de notre Français Arnauld Seux de prendre le départ. Avec sa Klockeen de Rhonon (Co, Vizir du Ruère) de 14 ans, le tricolore 36e au provisoire réalisera un joli cross, sans faute aux obstacles, mais pénalisé de 10.40 points de pénalités de temps. Belle performance pour ce couple lancé dans le grand bain depuis une saison seulement.

Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon - ph. Camille Kirmann
Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon – ph. Camille Kirmann

Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon - ph. Camille Kirmann
Arnauld Seux et Klockeen de Rhonon – ph. Camille Kirmann

En revanche, les deux pilotes polonaises suivantes auront connu du fil à retordre sur ce cross : Julia Elzanowska / Spinway Memento (Spinway Keepsake) et Katarzyna Piasecka / Avanti PP (Pour l’Amour) sont éliminées. Pour le Belge Jorich Spits et Galinka (fille d’Emmickhoven’s Diego SL), il y aura un refus sur la sortie de la combinaison n°16 et un second sur le dernier (52 points).

Julia Elzanowska et Spinway Memento - ph. Camille Kirmann
Julia Elzanowska et Spinway Memento – ph. Camille Kirmann

Katarzyna Piasecka et Avanti PP - ph. Camille Kirmann
Katarzyna Piasecka et Avanti PP – ph. Camille Kirmann

Katarzyna Piasecka et Avanti PP - ph. Camille Kirmann
Katarzyna Piasecka et Avanti PP – ph. Camille Kirmann

Jorich Spits et Galinka - ph. Camille Kirmann
Jorich Spits et Galinka – ph. Camille Kirmann

Jorich Spits et Galinka - ph. Camille Kirmann
Jorich Spits et Galinka – ph. Camille Kirmann

Aucun incident pour l’Italien, très sûr de lui et de sa monture : Filippo Gregoroni et Roxy Music. Clear round bien mérité ! Sa compatriote, mais qui court en équipe, Ludovica Bolaffio, en selle sur sa Dromalga Noor (Symboli Heights), se verra elle taxer d’un stop sur le deuxième élément du n°16.

Filippo Gregorini et Roxy Music - ph. Pauline Bernuchon
Filippo Gregorini et Roxy Music – ph. Pauline Bernuchon

Ludovica Bolaffio et Dromalga Noor - ph. Camille Kirmann
Ludovica Bolaffio et Dromalga Noor – ph. Camille Kirmann

Tout comme Arnauld et Klockeen, Lucile Lavenu avec sa complice Jade d’Hurl’Vent (Pfs, Vandale Daf), 30e au provisoire, effectueront un parcours sans le moindre incident. Leur petit retard les pénaliseront de 8.80 points. Bonnes prestations de nos couples individuels.

Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Camille Kirmann
Lucile Lavenu et Jade d’Hurl’Vent – ph. Camille Kirmann

Lucile Lavenu et Jade d'Hurl'Vent - ph. Camille Kirmann
Lucile Lavenu et Jade d’Hurl’Vent – ph. Camille Kirmann

Belle facilité sur ce cross bellifontain de l’Allemande Lara Bergmann et de Caletto 51 (Nur) : 0 !

Lara Bergmann et Caletto 51 - ph. Pauline Bernuchon
Lara Bergmann et Caletto 51 – ph. Pauline Bernuchon

Lucie Demonet, récente gagnante du Grand Prix de Tours avec son complice Non Stop de Molène (Co, Bambi de Bazire), déroule un parcours sans faute jusqu’à la combinaison n°16 où la tricolore se voit éliminer. Une chute impressionnante, qui se révélera sans gravité pour l’élève des Ecuries du Bois de la Noue. L’élimination de Lucie, le refus de Quentin… l’équipe de France est à la traîne et doit compter sur un parcours sans faute de son dernier couple pour rester dans la course.

Lucie Demonet et Non Stop de Molene - ph. Camille Kirmann
Lucie Demonet et Non Stop de Molene – ph. Camille Kirmann

Lucie Demonet et Non Stop de Molene - ph. Camille Kirmann
Lucie Demonet et Non Stop de Molene – ph. Camille Kirmann

L’excellent Mr Hale Bob (Magnum) et son pilote irlandais Gavin Smiddy se feront aussi piéger et ce, dès le début du parcours. Ce refus en appellera un autre … sur l’obstacle n°16 … Voilà l’un des leaders out ! Pas de perf’ non plus pour la Néerlandaise Levi Driessen avec Knock Out (Krimh) qui faute d’entrée de jeu, puis sur les haies de la butte et sur le 16… éliminée ! La combinaison de la haie qui sera également fatale à la suissesse Carla Brunner avec Doerthe 4 (Fs Don’t Worry).

Gavin Smiddy et Mr Hale Bob - ph. Pauline Bernuchon
Gavin Smiddy et Mr Hale Bob – ph. Pauline Bernuchon

Gavin Smiddy et Mr Hale Bob - ph. Pauline Bernuchon
Gavin Smiddy et Mr Hale Bob – ph. Pauline Bernuchon

Levi Driessen et Knock Out - ph. Camille Kirmann
Levi Driessen et Knock Out – ph. Camille Kirmann

Levi Driessen et Knock Out - ph. Camille Kirmann
Levi Driessen et Knock Out – ph. Camille Kirmann

Pas de soucis pour la Belge Hélène de Cartier associée à Pahunto Den Tip (Faline), pénalisée toutefois de 10.80 points pour temps dépassé.

Hélène de Cartier et Pahunto den Tip - ph. Pauline Bernuchon
Hélène de Cartier et Pahunto den Tip – ph. Pauline Bernuchon

Rien ne semblait pouvoir arriver au couple britannique Madeleine Taylor et Bandalera… et pourtant, un refus sur le deuxième gué est enregistré (31.20 points). Ce couple se classait à la troisième place du test de dressage…

Madeleine Taylor et Bandalera - ph. Camille Kirmann
Madeleine Taylor et Bandalera – ph. Camille Kirmann

Gros score pour diverses déconvenues en milieu de parcours pour le Danois Tobias Joergensen et son palomino Spooky : 90.80 points.

Tobias Joergensen et Spooky - ph. Camille Kirmann
Tobias Joergensen et Spooky – ph. Camille Kirmann

L’Allemande Sarah Schmierer et son jeune Moonlight Kiss (Mac Namara) essuieront eux aussi une dérobade sur le second gué (26 points). Même résultat pour l’Italienne Emma Pasqualini et Kjolens Floret (Bakkegardens Pintpoint) : 26.80 points. La Tchèque Barbora Kamirova et son Lipton Sinaj (Bonsay) ne repartiront pas sur l’hippique le lendemain, ils sont éliminés.

Sarah Schmierer et Moonlight Kiss - ph. Camille Kirmann
Sarah Schmierer et Moonlight Kiss – ph. Camille Kirmann

Emma Pasqualini et Kjolens Floret - ph. Pauline Bernuchon
Emma Pasqualini et Kjolens Floret – ph. Pauline Bernuchon
Barbora Kamirova et Lipton Sinaj - ph. Camille Kirmann
Barbora Kamirova et Lipton Sinaj – ph. Camille Kirmann

Suivront trois parcours sans pénalité aux obstacles : la Norvégienne Yasmin Sanderson associée au Connemara français Iratu Varagnac (Abbeyleix Fionn), l’Italien Paolo Torlonia sur Tinnacross Boy et l’Allemande Flora Reemtsma avec la géniale Pamira LK (Pamir Ox). Mais tous engrangeront quelques points de temps, respectivement 20.40, 14.40 et 7.20. L’Allemande, 7e au dressage, rétrogradera à la onzième place du classement provisoire.

Yasmin Sanderson et Iratu Varagnac - ph. Pauline Bernuchon
Yasmin Sanderson et Iratu Varagnac – ph. Pauline Bernuchon

Yasmin Sanderson et Iratu Varagnac - ph. Pauline Bernuchon
Yasmin Sanderson et Iratu Varagnac – ph. Pauline Bernuchon

Paola Torlonia et Tinnacross Boy - ph. Pauline Bernuchon
Paola Torlonia et Tinnacross Boy – ph. Pauline Bernuchon

Paola Torlonia et Tinnacross Boy - ph. Pauline Bernuchon
Paola Torlonia et Tinnacross Boy – ph. Pauline Bernuchon

Flora Reemtsma et Pamira LK - ph. Pauline Bernuchon
Flora Reemtsma et Pamira LK – ph. Pauline Bernuchon

Flora Reemtsma et Pamira LK - ph. Pauline Bernuchon
Flora Reemtsma et Pamira LK – ph. Pauline Bernuchon

Justine Lacroix et Piksou Perrochel (Dsa, Panama du Cassou), le couple phare de cette saison, s’élance pour la France. La messe est dite : il est impératif de boucler un sans faute dans la perspective d’un bon classement par équipe. Tout s’enchaîne à merveille et la difficile combinaison n°16 aussi. Justine et son entier se dirigent vers le gué, Piksou fait un gros saut sur l’entrée, déstabilise sa cavalière qui le conduit, sans trop de contrôle, sur la petite maison : et c’est la faute. Justine décide alors de prendre l’option. Le couple passe la ligne sans autre incident (34 points). La cavalière ne peut sécher ses larmes, très déçue. Quel dommage. Non seulement le couple pouvait prétendre à une place d’honneur en individuel, mais l’équipe comptait sur lui pour rester dans les « billes ». Les tricolores sont désormais 6e avant l’hippique…

Justine Lacroix et Piksou Perrochel - ph. Pauline Bernuchon
Justine Lacroix et Piksou Perrochel – ph. Pauline Bernuchon

Le crack Ice Cool Bailey emmènera avec maestria sa cavalière irlandaise Ana O’Brien au sans faute. Mais pouvait-il en être autrement ? Le grisou est une machine de guerre sur l’épreuve de fond !

Ana O'Brien et Ice Cool Bailey - ph. Camille Kirmann
Ana O’Brien et Ice Cool Bailey – ph. Camille Kirmann

Ana O'Brien et Ice Cool Bailey - ph. Camille Kirmann
Ana O’Brien et Ice Cool Bailey – ph. Camille Kirmann

La Néerlandaise Nina Knape (son frère avait participé aux championnats d’Europe Poneys mais en CSO) et Anydale For Pleasure (Anydale Ron SL) réaliseront une très belle prestation, entachée de 7.60 points de pénalités de temps. Rik Heylen (Bel) et sa BWP Happyness ne purent éviter une faute sur la première moitié du cross (36.80 points).

Nina Knape et Anydale For Pleasure - ph. Pauline Bernuchon
Nina Knape et Anydale For Pleasure – ph. Pauline Bernuchon

Nina Knape et Anydale For Pleasure - ph. Pauline Bernuchon
Nina Knape et Anydale For Pleasure – ph. Pauline Bernuchon

Rik Heylen et Happyness - ph. Camille Kirmann
Rik Heylen et Happyness – ph. Camille Kirmann

Rik Heylen et Happyness - ph. Camille Kirmann
Rik Heylen et Happyness – ph. Camille Kirmann

Les trois derniers couples à s’élancer sur cette superbe épreuve de fond régaleront les spectateurs : la Suissesse Teresa Stokar en selle sur le vieux briscard Andy IV (Amarillys Sensation), 17 ans, créditée de 5.60 points ; Janou Bleekman et la redoutable pie Cregann Scenic, clear round et la bonne affaire pour l’équipe de Grande-Bretagne, et enfin le couple danois, Mai Kaas / Midnight Af Lergraven (Flamme Ox), dont le tableau affichait une pénalité de 4.80 points.

Teresa Stokar et Andy IV - ph. Camille Kirmann
Teresa Stokar et Andy IV – ph. Camille Kirmann

Teresa Stokar et Andy IV - ph. Camille Kirmann
Teresa Stokar et Andy IV – ph. Camille Kirmann

Janou Bleekman et Cregann Scenic - ph. Camille Kirmann
Janou Bleekman et Cregann Scenic – ph. Camille Kirmann

Janou Bleekman et Cregann Scenic - ph. Camille Kirmann
Janou Bleekman et Cregann Scenic – ph. Camille Kirmann

Mai Kaas et Midnight af Lergraven - ph. Camille Kirmann
Mai Kaas et Midnight af Lergraven – ph. Camille Kirmann

Mai Kaas et Midnight af Lergraven - ph. Camille Kirmann
Mai Kaas et Midnight af Lergraven – ph. Camille Kirmann

A la suite de cette journée, l’Irlande (136.90) pointait en tête du classement provisoire par équipe, devant la Grande-Bretagne (156.10) et les Pays-Bas (190.80). L’Italie, 4e avec 210.40 points, la Belgique, 5e avec 210.60 points, devançaient l’équipe de France classée 6e (213 pts). Etonnamment, l’Allemagne était hors jeux avec deux couple de sa team éliminés …
En individuel, l’Allemande Leoni Leuwer (Camissa Nera) gardait la tête avec -40.60, devant les Irlandais Ana O’Brien (Ice Cool Bailey), -41.90 et Cathal Daniels (Master Murrose), -45.20.
Suite du classement provisoire après le cross :
4e : Louisa Nesbitt (Gbr) / Carrowmore Gemstone – 49
5e : Lucy Latta (Irl) / Nono – 49.80
6e : Janou Bleekman (Gbr) / Cregann Scenic – 49.8
7e : Carla Lefaure (Fra) / Kisaute Ho d’Othon – 50.60
8e : Lara Bergmann (Ger) / Caletto 51 – 51.50
17e : Lucile Lavenu (Fra) / Jade d’Hurl’Vent – 64.60
23e : Arnauld Seux (Fra) / Klockeen de Rhonon – 68.70
28e : Quentin Faucheur (Fra) / Nanouchka de Swan – 79
32e : Justine Lacroix (Fra) / Piksou Perrochel – 83.40
El – Lucie Demonet (Fra) / Non Stop de Molène

CSO, 22 juillet

Un beau parcours avec des difficultés dignes d’une échéance européenne. Et ce dénivelé, propre au Grand Parquet… !
Auparavant, tôt le matin, les poneys ont passé l’ultime visite véto. Seul le poney de la Britannique Charlotte Bacon, Three Wells Breeze, ne prendra pas le départ de l’hippique.
Justine Lacroix, première française à s’élancer aux commandes de son Piksou Perrochel, poussera deux barres (-91.40). Il en sera de même pour Quentin Faucheur et Nanouchka de Swan (-87). Nos couples individuels, Arnauld Seux (Klockeen de Rhonon) et Lucile Lavenu (Jade d’Hurl’Vent), bousculeront une barre pour finir respectivement aux rangs 16 et 17 avec un score de -68.60 et -72.70.
Dixième au provisoire, l’Italien Filippo Gregoroni, en selle sur Roxy Music, n’est pas passé loin du sans faute : un barre sur le dernier ! Il bouclera ses championnats d’Europe avec un score de -57.60.
La Suissesse Teresa Stokar sur Andy IV ne tremblera pas : clear round ! Elle s’assurait d’une remise des prix.

6e, Teresa Stokar (Sui) et Andy IV - ph. Pauline Bernuchon
6e, Teresa Stokar (Sui) et Andy IV – ph. Pauline Bernuchon

En revanche, le couple allemand Lara Bergmann / Caletto 51 se fera avoir dès le n°1…Une seconde faute les feront rétrograder à la treizième place (-59.50).

13e, Lara Bergmann (Ger) et Caletto 51 - ph. Pauline Bernuchon
13e, Lara Bergmann (Ger) et Caletto 51 – ph. Pauline Bernuchon

Le public français se met à sortir les drapeaux et à encourager son meilleur couple. Le staff tricolore s’approche de la piste. Voilà Carla Lefaure et l’étalon Kisaute Ho d’Othon. Régulièrement, le couple réalise le double 0 si précieux. En fera t-il autant ? Oui. Le parcours est monté avec une grande maîtrise, le couple se connaît par cœur et gardera ses points de dressage (-50.60) ! Superbes championnats !

4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d'Othon - ph. Pauline Bernuchon
4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d’Othon – ph. Pauline Bernuchon

4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d'Othon - ph. Pauline Bernuchon
4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d’Othon – ph. Pauline Bernuchon

4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d'Othon - ph. Pauline Bernuchon
4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d’Othon – ph. Pauline Bernuchon

4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d'Othon - ph. Pauline Bernuchon
4e, Carla Lefaure (Fra) et Kisaute Ho d’Othon – ph. Pauline Bernuchon

La Britannique Janou Bleekman et Cregann Scenic, après une grosse touchette sans conséquence sur le 5, mettront à terre l’avant dernier (-53.80). Carla remonte d’une place…

7e, Janou Bleekman (Gbr) et Cregann Scenic - ph. Pauline Bernuchon
7e, Janou Bleekman (Gbr) et Cregann Scenic – ph. Pauline Bernuchon

L’Irlandaise Lucy Latta et son excellent petit Nono renverseront eux le 5 … et l’avant dernier (-57.80) ! Carla remonte encore d’une place !

10e, Lucy Latta (Irl) et Nono - ph. Pauline Bernuchon
10e, Lucy Latta (Irl) et Nono – ph. Pauline Bernuchon

Belle démonstration de la Britannique Louisa Nesbitt et de Carrowmore Gemstone : c’est sans faute (-49) ! L’Irlandais Cathal Daniels ne se mettra pas non plus de pression et boucle un magnifique clear round aux rênes du grisou Master Murrose (-45.20). Il prend la tête au provisoire…

2e, Louisa Nesbitt (Gbr) et Carrowmore Gemstone - ph. Pauline Bernuchon
2e, Louisa Nesbitt (Gbr) et Carrowmore Gemstone – ph. Pauline Bernuchon
1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose - ph. Pauline Bernuchon
1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose – ph. Pauline Bernuchon

1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose - ph. Pauline Bernuchon
1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose – ph. Pauline Bernuchon

1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose - ph. Pauline Bernuchon
1er, Cathal Daniels (Irl) et Master Murrose – ph. Pauline Bernuchon

Sa compatriote Ana O’Brien, en selle sur le bien connu Ice Cool Bailey, s’élance et a de bonnes chances de faire un podium, voire de remporter le championnat. Mais le couple craque sur le 8, puis sur l’avant dernier. Résultat de 8 points qui lui font perdre une place (-49.90).

3e, Ana O'Brien (Irl) et Ice Cool Bailey - ph. Pauline Bernuchon
3e, Ana O’Brien (Irl) et Ice Cool Bailey – ph. Pauline Bernuchon

En tête dès le premier jour, le redoutable couple individuel allemand Leoni Leuwer et Camissa Nera entre en piste pour la médaille d’or. Bon début de parcours, mais incompréhension sur le 5, puis sur le 7, ainsi que sur la sortie du triple. C’est lourd pour cette cavalière qui avait auparavant réalisé de vraies démonstrations. Ses 12 points la relèguent à la cinquième place (-52.60).

5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera - ph. Pauline Bernuchon
5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera – ph. Pauline Bernuchon

5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera - ph. Pauline Bernuchon
5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera – ph. Pauline Bernuchon

5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera - ph. Pauline Bernuchon
5e, Leoni Leuwer (Ger) et Camissa Nera – ph. Pauline Bernuchon

Et par là même, Carla gagne une nouvelle place et se classe 4e, à 0.70 point du bronze, à 1.60 de l’argent et à 5.40 de l’or… Un classement d’honneur, parmi les meilleurs de l’histoire française !
Si le résultat de Carla est formidable, celui de l’équipe est décevant : 5e, même si un rang a été gagné après l’hippique. Un classement loin des espérances du sélectionneur national et de sa petite troupe qui estimaient pouvoir décrocher un podium, voire une médaille d’or.

4e place de Carla et Kisaute Ho... - ph. Pauline Bernuchon
4e place de Carla et Kisaute Ho… – ph. Pauline Bernuchon

sous les yeux de ses supporters - ph. Pauline Bernuchon
sous les yeux de ses supporters – ph. Pauline Bernuchon

L’Irlandais Cathal Daniels, qui s’entraîne avec Ralph Conroy, remporte donc le titre individuel, en plus de la médaille d’or par équipe. Ce jeune homme de bientôt 16 ans, a appris à monter à cheval avec son papa, lui-même cavalier. Sa sœur aussi avait participé aux championnats d’Europe… ! Master Murrose, 16 ans, acheté à 6 ans par la famille Daniels, a aussi emmené les grandes sœurs de Cathal à haut niveau.

Les irlandais Cathal Daniels et Master Murrose sont les nouveaux champions d'Europe - ph. Pauline Bernuchon
Les Irlandais Cathal Daniels et Master Murrose sont les nouveaux champions d’Europe – ph. Pauline Bernuchon

Les irlandais Cathal Daniels et Master Murrose sont les nouveaux champions d'Europe - ph. Pauline Bernuchon
Les Irlandais Cathal Daniels et Master Murrose sont les nouveaux champions d’Europe – ph. Pauline Bernuchon

Classement final (52 partants) :
1er : Cathal Daniels (Irl) / Master Murrose : 45.20+0+0 (45.20)
2e : Louisa Nesbitt (Gbr) / Carrowmore Gemstone : 49+0+0 (49)
3e : Ana O’Brien (Irl) / Ice Cool Bailey : 41.9+0+8 (49.90)
4e : Carla Lefaure (Fra) / Kisaute Ho d’Othon (étalon Pfs, par Dafydd de l’Arche, Wd et Baltique II, Co par Lord Diamond’s) : 50.60+0+0 (50.60)
5e : Leoni Leuwer (Ger) / Camissa Nera (Caprimond x Valido) : 40.60+0+12 (52.60)
6e : Teresa Stokar (Sui) / Andy IV (Amarillys Sensation x Bolero) : 47.70+5.60+0 (53.30)
7e : Janou Bleekman (Gbr) / Cregann Scenic : 49.8+0+4 (53.80)
8e : Kirsty Connell (Irl) / Little Indian Feather : 57.10+0+0 (57.10)
9e : Filippo Gregoroni (Ita) / Roxy Music : 53.60+0+4 (57.60)
10e : Lucy Latta (Irl) / Nono (Nf, par Justice H.R. et Borgerhof’s Tina par Marnehoeve’s Everest) : 49.80+0+8 (57.80)
15e : Lucile Lavenu (F ra) / Jade d’Hurl’Vent (Pfs, par Vandale Daf, Co et Rainette III, Sfa par Les Trois Rois) : 55.80+8.80+4 (68.60)
16e : Arnauld Seux (Fra) / Klockeen de Rhonon (Co, par Vizir du Ruère HN et Moonlight Martray par Indra Rebel) : 58.30+10.40+4 (72.70)
27e : Quentin Faucher (Fra) / Nanouchka de Swan (Pfs, par Willowway Piper’S Bay, Nf et Jilichka De Swan, Po par Nagir des Pins, Nf) : 59+20+8 (87)
33e : Justine Lacroix (Fra) / Piksou Perrochel (Dsa, par Panama du Cassou, Ar et Uranie Perrochel, Oitp) : 49.40+34+8 (91.40)
El – Lucie Demonet (Fra) / Non Stop de Molène (Co, par Bambi de Bazire et Florine II par Va Tout du Ruère)

L'ambiance au rendez-vous autour du Grand Parquet - ph. Pauline Bernuchon
L’ambiance au rendez-vous autour du Grand Parquet – ph. Pauline Bernuchon

L'ambiance au rendez-vous autour du Grand Parquet - ph. Pauline Bernuchon
L’ambiance au rendez-vous autour du Grand Parquet – ph. Pauline Bernuchon
Podium individuel 2012. Louisa Nesbitt, Cathal Daniels et Ana O'Brien - ph. Pauline Bernuchon
Podium individuel 2012. Louisa Nesbitt, Cathal Daniels et Ana O’Brien – ph. Pauline Bernuchon

Cathal Daniels, double champion d'Europe de CCE - ph. Pauline Bernuchon
Cathal Daniels, double champion d’Europe de CCE – ph. Pauline Bernuchon

Joyce van de Kuilen et le Nf français Regent des Mauvis, 17e et médaille de bronze par équipe - ph. Pauline Bernuchon
Joyce van de Kuilen et le Nf français Regent des Mauvis, 17e et médaille de bronze par équipe – ph. Pauline Bernuchon

Championnat par équipes (9 nations)
1er : Irlande – 152.90
2e : Grande-Bretagne – 178.80
3e : Pays-Bas – 215.80
4e : Italie – 226.40
5e : France – 229
6e : Belgique – 248
7e : Danemark – 347.40
El – Allemagne
El – Suisse

La cavalière internationale Susan Shortt, chef d’équipe d’Irlande (médaillée d’or par équipe et en individuel), aux côtés de Jean-Jacques Guyon, grande figure du Concours Complet, médaillé d'or lors des Jeux olympiques d'été de 1968 à Mexico, dans les tribunes des championnats d’Europe poneys. Jean-Jacques Guyon était venu présenter sa médaille d’or aux cavaliers médaillés… un joli souvenir pour ces cavaliers en herbe qui rêvent sans doute d’y participer un jour. - ph. Pauline Bernuchon
La cavalière internationale Susan Shortt, chef d’équipe d’Irlande (médaillée d’or par équipe et en individuel), aux côtés de Jean-Jacques Guyon, grande figure du Concours Complet français, médaillé d’or lors des Jeux olympiques d’été de 1968 à Mexico, dans les tribunes des championnats d’Europe poneys. Jean-Jacques Guyon était venu présenter sa médaille d’or aux cavaliers médaillés… un joli souvenir pour ces cavaliers en herbe qui rêvent sans doute d’y participer un jour. – ph. Pauline Bernuchon
L'Irlande impériale, l'Irlande en or ! - ph. Pauline Bernuchon
L’Irlande impériale, l’Irlande en or ! – ph. Pauline Bernuchon

L'Irlande impériale, l'Irlande en or ! - ph. Pauline Bernuchon
L’Irlande impériale, l’Irlande en or ! – ph. Pauline Bernuchon

L'Irlande impériale, l'Irlande en or ! - ph. Pauline Bernuchon
L’Irlande impériale, l’Irlande en or ! – ph. Pauline Bernuchon
L'Irlande impériale, l'Irlande en or ! - ph. Pauline Bernuchon
Les Britanniques – ph. Pauline Bernuchon
L'équipe de France prend la 5e place - ph. Pauline Bernuchon
L’équipe de France prend la cinquième place – ph. Pauline Bernuchon

Texte : Pauline Bernuchon
Photos : Camille Kirmann & Pauline Bernuchon

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest