Finale des 7 ans : Crazy Horse Flayelles, le premier d’une très bonne génération

Soixante et un poneys se sont présentés sur cette finale Future Elite 7 ans extrêmement suivie. Cette édition, en lien avec les 20 ans du Sologn’Pony, avait une particularité : la deuxième manche en nocturne (voir résumé).
 
Comme les dernières années, de bons poneys, capables à l’avenir de concourir en Grand Prix As Excellence et internationaux, ont été remarqué. La génération des 7 ans n’est en effet pas passée inaperçue et confirme le bon sentiment laissé l’an passé.
Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs été engagé en Grand Prix As Elite cette saison ou dès la rentrée, c’est le cas de l’étalon Champagne d’Ar Cus (Machno Carwyn, 15e), Crack de Senna (Tanam de Grangues, 16e), le pratique Calgary Der Lenn*Dream (Usandro Tilia Derlenn, 17e), Cogito d’Hurl’Vent (Leadership, 18e), Calmar des Islots (Rexter d’Or, 22e), C’est A Nina Refleh (Nomade du Perthois, 35e), la prometteuse Clémentine (Mozart De Beny, 23e)…
Relevons aussi dans les résultats 6 poneys disqualifiés (certains vus sur la finale du samedi). La raison est que leurs cavaliers montaient, en épreuves FFE, plus de poneys que ne le prévoit le règlement.
Crazy Horse Flayelles, champion des 7 ans de l'édition 2019 - ph. Poney As
Crazy Horse Flayelles, champion des 7 ans de l’édition 2019 – ph. Poney As

Machno Carwyn se distingue

Parmi les pères, 8 comptaient au moins de 2 sujets finalistes, le plus représenté étant la vedette des terrains de compétitions Machno Carwyn. Avec 5 produits en lice, le double champion d’Europe pouvait se targuer d’en avoir 3 parmi les 15 premiers.
Le Connemara Poetic Justice SL en possédait 3 ; le Welsh Part-Bred Usandro Tilia Derlenn, le New Forest Wayland Red Pepper, le Connemara Dexter Leam Pondi, le poney de selle Allemand Aron N SL et les Poneys français de Selle Tricky Choice du Péna et Ulk d’Eté*Pony Planet, 2.
Parmi les pères de mère, 3 étalons avaient au moins 2 produits : 3 pour Durello SL, 2 pour Dexter Leam Pondi et Linaro SL.
Champagne d’Ar Cus est l’un des meilleurs représentants de la génération des 7 ans de l’étalon Machno Carwyn - ph. Poney As
Champagne d’Ar Cus est l’un des meilleurs représentants de la génération des 7 ans de l’étalon Machno Carwyn – ph. Poney As
 

Crazy Horse Flayelles, le champion

Quatorze couples pointaient avec un score vierge (23%) après la première manche, puis 5 avant la finale du samedi. Un seul réussira le triplé : Crazy Horse Flayelles (Pfs, par le New Forest champion des 6 ans Furzley Fox Trot et Qui Vive du Gite par Durello SL, Drp), classé Très Bon à 5 ans.
Ce mâle gris, pas spectaculaire, mais montrant visiblement un bon mental et une envie de bien faire, s’est sorti de toutes les situations sous la selle avisée du cavalier professionnel Clément Bohren (pour qui le Sologn’Pony était une grande première) et s’est emparé du titre convoité de champion des 7 ans. Recalé à une précédente session, il obtiendra début octobre son approbation pour reproduire au sein de stud-book Poney Français de Selle.
Crazy Horse Flayelles et Clément Bohren – ph. Poney As
Crazy Horse Flayelles et Clément Bohren – ph. Poney As

Crazy Horse fait honneur à l’élevage de Ghislaine Destailleurs situé dans le Nord, à la frontière belge. L’éleveuse et agricultrice nous confiait alors « avoir acheté sa mère il y a 12 ans chez Auriane de Folleville. Elle a eu cette année une pouliche d’Idefix du Villon SL et est pleine de nouveau de cet étalon Connemara. Crazy Horse est le troisième poulain poney né à l’élevage. Il s’est qualifié à 4 ans, puis a fait la finale à 5 et 6 ans, ainsi qu’un championnat de France poneys. Il était auparavant monté par ma fille aujourd’hui âgée de 18 ans et est travaillé depuis 1 mois par Clément, cavalier professionnel sortant sur 1,45 / 1,50 m. C’est la première fois qu’il le présentait en concours. Comme nous travaillons régulièrement avec lui, il a accepté de le monter sur cette finale ».
Qui Vive du Gite est une fille de la Connemara Antilope du Ruère. Crazy Horse provient donc de la souche de Ganty Della qui n’est autre que celle de Shamrock du Gite (champion d’Europe individuel de CSO), Mon Nantano de Florys (étalon, double champion d’Europe de CCE), Ira de Garenne (médaille de bronze par équipe aux championnats d’Europe de CSO) pour les plus connus…

Crazy Horse Flayelles et Clément Bohren – ph. Poney As
Crazy Horse Flayelles et Clément Bohren – ph. Poney As
Six couples à 4 points sur l’ensemble des trois manches se sont affrontés sur un barrage pour la médaille d’argent et de bronze. L’ouvreuse Salomé Court a signé le meilleur temps avec Cadix de Verduizant et a devancé d’une seconde Valérie Rohmer en selle sur Cassandre Meniljean.
 
Cadix de Verduizant, la vice-championne, fille du célèbre Kwpn Tinka’s Boy et de la Welsh B Souricette d’Audes (par Quiz Game du Logis), est née chez Sylvie Leportois. Cette jument, classée Excellent à 5 et 6 ans, gagnante de 2 Grands Prix des 7 ans cette saison, évoluait sous la selle de Salomé Court, cavalière également du poney classé 9e, Cupidon d’Hurl’Vent (Machno Carwyn). Cette bonne jument a pour deuxième mère Souris d’Audes, à l’origine de nombreux performers dont le multimédaillé en C1 Elite/ As2C de CSO Joujou d’Audes. Elle évolue depuis la rentrée sous la selle de Judith Clavelloux avec qui elle est sans-faute en Grand Prix As Poney 1.
Cadix de Verduizant et Salomé Court – ph. Poney As
Cadix de Verduizant et Salomé Court – ph. Poney As
Excellent à 5 ans, Elite à 6 ans, la bonne compétitrice Cassandre Meniljean, née au Haras de Meniljean de la famille Gruson, est une fille du performer international Tricky Choice du Péna et une petite-fille de la double championne de France Grand Prix Elite, Vicky. Sa mère, Ulotte Meniljean (Linaro SL), a également produit la troisième des 6 ans D Divine Meniljean.
Cassandre est désormais montée par Héloïse Gruson (petite-fille d’Alban Gruson, propriétaire de Vicky, voir reportage dans le dernier Mag Poney As) tout comme Chipie Meniljean, Elite l’an passé et championne des 5 ans D (autre petite-fille de Vicky), l’une des favorites au titre, mais qui ne s’est pas montrée à son aise sur la deuxième manche courue en nocturne.
Cassandre Meniljean et Valérie Rohmer – ph. Poney As
Cassandre Meniljean et Valérie Rohmer – ph. Poney As
Pénalisée d’une faute sur le premier tour, Chelsea du Terral a ensuite enchainé deux clear rounds. Cette jument palomino, née au GAEC du Terral, se classe 4e sous la selle de Pénélope Salomon. C’est une fille du petit Selle Français Flipper d’Elle et d’Harmonie du Palet (par Panama du Cassou, Ar), mère de 4 produits indicés (notons que Chelsea est gratifiée l’an passé d’un IPO de 158). Elle a montré une certaine facilité à ce niveau tout comme le 5e, C’est un Crack, gagnant de plusieurs Grands Prix Future Elite cette saison et qui confirme sous la selle d’Albane le Manh. Le bai est un fils du Connemara Quoboy des Moreaux et de Quarioca de Bordes (Lan, par Fildor de Largival, Sf), né chez Ninon Lavignasse.
Chelsea du Terral et Pénélope Salomon – ph. Poney As
Chelsea du Terral et Pénélope Salomon – ph. Poney As
C’est un Crack et Albane le Manh – ph. Poney As
C’est un Crack et Albane le Manh – ph. Poney As
Notons aussi la 6e place de Crocodile Dund’Huit (Pfs, Elite à 6 ans, Spririt of Semilly, Sf x Little Boy du Vent, Nf), 8e l’an passé, associée cette année à la jeune Dorine Campion avec qui il est régulièrement sans-faute en As Poney 1. Ce beau poney noir, toujours métronome (mono galop), semble être très pratique et montre des moyens tout comme Calix de Vuzit (Co, Poetic Justice SL x Dexter Leam Pondi), plus démonstratif sur ces hauteurs, classé 7e avec Guillaume Doumergue.
Crocodile Dund’Huit et Dorine Campion – ph. Poney As
Crocodile Dund’Huit et Dorine Campion – ph. Poney As
Calix de Vuzit et Guillaume Doumergue – ph. Poney As
Calix de Vuzit et Guillaume Doumergue – ph. Poney As
C’est Moi d’Othon (Pfs, Daffyd de l’Arche, Wd x Volcan Rouge, Sf) s’est fait remarquer et figure parmi les meilleurs sujets présentés : il est 8e associé à Nellie Largerie. Après la finale, ce mâle bai, propre frère des ponettes de Grand Prix Tattyana d’Othon et Mattiouska du Tilleul, a intégré les écuries Brionne dans le Sud.
C’est Moi d’Othon et Nellie Largerie – ph. Poney As
C’est Moi d’Othon et Nellie Largerie – ph. Poney As
Cupidon d’Hurl’Vent (Pfs, Machno Carwyn, Wd x Nils de Lojou, Sf) sous la selle de Salomé Court et Chuligan du Terrier (Pfs, Iowa, Kwpn x Halto Pearl, Nf) associé à Victor Vanhove sont respectivement 9e et 10e. Très Bon à 5 ans, le premier est un fils d’Uranilse d’Hurl’Vent, fille d’Hera d’Hurl’Vent, poulinière de base de l’élevage de Jean Drexler, mère entre autres du champion d’Europe par équipe Nils (IPO 169) ou encore des performers en Grand Prix de CSO Rahan (IPO 153) et Thémis d’Hurl’Vent (IPO 164). Chuligan, Très bon à 6 ans, auteur d’un joli sans-faute en troisième manche, a une souche imprégnée de sang New Forest et de Trotteur Français.
 
En plus des poneys cités en introduction, Ciceron Fever Well’s, le regretté Cadix Thine, Classic Rocq et l’étalon Kasper’s Ronaldo, pour ne citer qu’eux, montrent un potentiel certain.
Cupidon d'Hurl'Vent et Salomé Court – ph. Poney As
Cupidon d’Hurl’Vent et Salomé Court – ph. Poney As
Chuligan du Terrier et Victor Vanhove – ph. Poney As
Chuligan du Terrier et Victor Vanhove – ph. Poney As

RESULTATS

Finale Future Elite 7 ans (61 partants)
(Nom du poney / naisseur / cavalier)
1 – Crazy Horse Flayelles (Pfs, par Furzley Fox Trot, Nf et Qui Vive du Gite par Durello SL, Drp) / Ghislaine Destailleurs / Clément Bohren
2 – Cadix de Verduizant (Pfs, par Tinka’s Boy, Kwpn et Souricette d’Audes, Wb par Quiz Game du Logis) / Sylvie Leportois / Salomé Court
3 – Cassandre Meniljean (Pfs, par Tricky Choice du Péna et Ulotte Meniljean par Linaro SL, Drp) / Alban Gruson / Valérie Rohmer
4 – Chelsea du Terral (Pfs, par Flipper d’Elle, Sf et Harmonie du Palet par Panama du Cassou, Ar) / GAEC du Terral / Pénélope Salomon
5 – C’est un Crack (Oc, par Quoboy des Moreaux, Co et Quarioca de Bordes, Lan par Fildor de Largival, Sf) / Ninon Lavignasse / Albane le Manh
6 – Crocodile Dund’Huit (Pfs, par Spririt of Semilly, Sf et Rebelote Risloise, Nf par Little Boy du Vent) EURL Elevage du Huit / Dorine Campion
7 – Calix de Vuzit (Co, par Poetic Justice SL et Unastella de Vuzit par Dexter Leam Pondi) / Stéphanie Le Marec / Guillaume Doumergue.
8 – C’est Moi d’Othon (Pfs, par Daffyd de l’Arche, Wd et Ines de Domart, Sf par Volcan Rouge) / Marie-Edwige Deschamps Largerie / Nellie Largerie
9 – Cupidon d’Hurl’Vent (Pfs, par Machno Carwyn, Wd et Uranilse d’Hurl’Vent par Nils de Lojou, Sf) / Jean Drexler / Salomé Court
10 – Chuligan du Terrier (Pfs, par Iowa, Kwpn et Pearl du Terrier par Halto Pearl, Nf) / Catherine Burlion / Victor Vanhove
 
Liste des pères, avec scores des produits
 
 
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest