Enora de Vienne et Swyn Barrade, ou l’histoire express d’un couple à succès aujourd’hui en transit…

Vainqueur des championnats de France As Poney Elite de Dressage en juillet dernier à Lamotte-Beuvron, Enora de Vienne a ensuite participé courant août aux championnats d’Europe avec l’équipe de France, toujours associée à son talentueux Welsh Cob Swyn Barrade. Cette échéance européenne Polonaise constituait pour le couple le dernier chapitre d’une aventure courte, mais vécue de manière fusionnelle et pleine d’émotion par la jeune cavalière et son étalon gallois avant de chacun voguer vers d’autres horizons.
Ayant suivi leur évolution depuis quelques mois, Poney As a tenu à vous faire partager la fin de cette jolie rencontre entre deux beaux compétiteurs.
Enora de Vienne, chez elle, début septembre - ph. Robert Lacoste
Enora de Vienne, chez elle, début septembre – ph. Robert Lacoste

Associé depuis octobre 2018, (Swyn était monté avant cela par Lou Morali), le couple aura mis moins d’un an pour décrocher le titre de champion de France As Poney Elite en Dressage et participé au rendez-vous européen polonais qui s’en suivit.
Une performance remarquable qui aura été rendue possible grâce bien sûr à l’association des talents réciproques, mais peut-être surtout grâce à la relation fusionnelle qui liait le binôme.
Pour Enora, « entre Swyn et moi, ce fut intense, pas toujours facile, car notre relation a été marquée par l’instabilité liée à son caractère sensible et exigeant, ce qui nécessita la construction d’une confiance mutuelle profonde qui a mis du temps à éclore, et donc, bien sûr, nécessita beaucoup de travail au quotidien. En contrepartie, j’ai eu la chance d’avoir avec ce poney, un compétiteur redoutable, qui, une fois rentré dans le rectangle, pouvait tout donné par générosité et envie de rendre la confiance que je lui avais accordée ».

C’est ce qu’il advint en juillet aux championnats de France, où, à sa grande surprise, Enora remporta le titre en As Elite et, cerise sur le gâteau, la RLM le lendemain, avec des notes de haute tenue. « En fait, je me suis rendue à Lamotte sans vraiment de pression, je savais qu’il pouvait y avoir les championnats d’Europe si je faisais une bonne performance, mais je ne m’imaginais pas forcément gagner. Les conditions (la chaleur notamment) m’ont été favorables et ont permis à Swyn d’être performant tout au long des épreuves. Le titre a vraiment été une surprise et en même temps une grosse satisfaction par rapport à tout le travail accompli, et  vis-à-vis aussi de l’investissement de mes parents qui me suivent au quotidien. Pour la RLM, ce fut un vrai moment de plaisir, Swyn était au top, moi détendue, vraiment un grand bonheur à vivre ».
Un grand moment pour Enora ce rendez-vous national de Lamotte, qui en plus de la victoire, lui permettait ainsi de se qualifier pour les championnats d’Europe de Strzegom, et ainsi de conclure en beauté son histoire sur le circuit Poney avec son petit prince gallois.
 
A la différence des championnats de France, l’échéance européenne mis en évidence un autre trait de caractère du talentueux welsh parfaitement décrit par sa partenaire. Perturbé le premier jour par des éléments extérieurs lors de leur reprise, Enora subit l’instabilité caractérielle de Swyn, ne réussissant pas à canaliser ce dernier, pour finalement être sanctionnée d’une note décevante (63%), loin de ses attentes. La suite fut plus paisible, avec au final, une qualification pour la RLM, assortie d’une note de 71,30% tout à fait honorable.
Pour Enora, triple médaillée européenne en Children (2015, 2016 et 2017), la transition de catégorie était importante, et son constat est lucide : « La pression aux Children était totalement différente, nous savions que la médaille était jouable, il fallait tout donner pour l’accrocher. Cette année en catégorie poney, nous savions que le podium était impossible sauf miracle, donc la pression était d’une autre nature. Pour moi, connaissant mon poney, la question  était de savoir dans quel état d’esprit il allait être, et si j’allais réussir à le canaliser durant toute la compétition, c’est ce qui était le plus dur pour moi. Après, pour rivaliser avec des équipes comme le Danemark ou l’Allemagne, il nous manque de la rigueur, plus de précision dans nos reprises, peut-être d’autres types d’entrainements, la différence reste importante malgré les efforts fournis ».
Un joli clap de fin pour l’attachant duo, qui après une année passée à se découvrir et à conquérir, se retrouve… en transit, toujours ensemble mais avec des objectifs différents.
Enora de Vienne et Swyn Barrade - ph. Marine Delie
Enora de Vienne et Swyn Barrade aux championnats d’Europe de Strzegom – ph. Marine Delie
Pour Enora, le passage chez les Juniors s’effectue en compagnie de Danke Schon, un mâle de 6 ans, avec l’objectif de l’amener à la compétition dans les meilleures conditions mais avant cela, d’établir une confiance mutuelle indispensable à une progression linéaire et annonciatrice de succès futurs…à moins que d’ici là, son travail tout autant que ses résultats lui valent de se voir confier un cheval déjà aguerri…
Pour Swyn Barrade, il restera avec Enora et sa famille aux écuries du Marais de Saint-Benoît-sur-Loire jusqu’en décembre, dans l’attente d’un(e) futur(e) partenaire à qui, il saura, sans nul doute, donner le meilleur de lui-même, à condition qu’il soit compris et aimé à sa juste valeur, la confiance qu’il accordera en retour n’en sera que plus grande.
 
Une belle histoire s’achève, intense et pleine d’émotions diverses, elle ne demande qu’à être suivie par d’autres épisodes tout aussi jolis, chacun de son côté certes, mais avec le souvenir plaisant d’avoir vécu cette magnifique année… ensemble.
 
Robert Lacoste
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest