Océan des As, poney français et champion d’Europe

Cinq manches intenses et toujours un score vierge. L’œuvre du couple formé par Ingemar Hammarström et Océan des As. Tous deux ont survolé le championnat d’Europe de CSO de Bishop Burton et se sont vus remettre la plus belle des médailles. Un finish incroyable pour l’équipe de Suède, une immense satisfaction pour l’élevage français et un honneur pour son éleveuse Marie-Noëlle Fulop. Dans trois jours, Océan disputera de nouveau l’échéance européenne, cette fois sous selle irlandaise, aux commandes de Tom Wachman. Relisez le portrait de ce crack paru dans le magazine Poney As n°9.
Ingemar Hammarström et Océan des As, champions d'Europe en individuel à Bishop Burton - ph. Poney As
Ingemar Hammarström et Océan des As, champions d’Europe en individuel à Bishop Burton – ph. Poney As
 
Indécis quant à la vente d’Océan des As (Cs, par Vert et Rouge, Sfa et Carola III, Pfs par El Fif, Ar) après sa 4e place ex aequo dans la finale des championnats d’Europe de Kaposvàr en 2017, Ingemar Hammarström a choisi de remettre le couvert pour une ultime saison. Bingo ! Le couple ramène de Bishop Burton une deuxième médaille d’argent par équipe et le plus beau des métaux en individuel ! Désormais à cheval, le Suédois quitte la scène internationale Poney par la très grande porte, en ne pouvant espérer mieux. « Je voulais évidemment gagner, mais un championnat, c’est toujours difficile car un tas de petites choses peut nous éloigner de la victoire. Je remercie bien sûr Christine Dorenkamp, l’entraîneur qui m’a accompagné depuis 3 ans et bien sûr mon super poney », lançait-il, alors que l’avenir d’Océan était quasi tracé. « C’est ma petite sœur Ellen qui devrait le récupérer ». Finalement, le crack a rejoint le piquet de poneys de l’Irlandais Tom Wachman, entrainé par Cian O’Connor. Ce couple sera d’ailleurs de la partie de Strzegom…

 

Ingemar Hammarström et Océan des As - ph. Poney As
Ingemar Hammarström et Océan des As – ph. Poney As

Océan, un adorable poulain

Marie-Noëlle Fulop (49) est l’éleveuse du champion d’Europe. Cavalière aujourd’hui de Dressage, mère de Marine Decorruée, ancienne actrice du circuit Grand Prix de CSO (avec Galidia Croptoise) et de Dressage avec Marin des As – autre poney né chez elle (sélectionné pour les championnats d’Europe)-, elle fut à la tête, jusqu’à il y a 5 ans, d’un petit élevage de poneys et chevaux de sport dans le Maine-et-Loire. « Océan était un poulain adorable, gentil et facile, il n’a jamais été malade ; c’était le poulain idéal ! Je l’avais testé en liberté, mais je ne peux pas dire qu’il était au-dessus du lot, il sautait bien et passait le dos » se souvient-elle et de poursuivre : « je l’ai vendu à 3 ans à Delphine Raguin à côté de Tours. Elle l’a dressé, formé et revendu. Il est resté en France un bon moment (monté par Aurélie Prot), a atteint les belles épreuves et fut vendu en Suisse (3e par équipe du championnat d’Europe de Fontainebleau en 2012 avec Vladya Reverdin, ndlr), puis en Suède (2 échéances européennes avec Ottilia Lundgren et 3 autres avec Ingemar, ndlr) ».
Océan des As poulain - ph. M.N. Fulop
Océan des As poulain – ph. M.N. Fulop

L’instigatrice de l’élevage des As avait acheté sa mère en 1998, Carola III, alors âgée de 8 ans et repérée 2 ans plus tôt dans le pré de Monsieur Malherbe de l’élevage de Fosloir. « Elle n’était alors pas à vendre. Je lui ai tout de même acheté sa fille Haïti (par Ultra de Ruille), âgée de 2 ans (championne de France C1 Elite de CSO, IPO 159, ndlr) et sa cousine Hawaï. Carola avait un joli modèle, sans trop de défauts, du chic et se déplaçait bien avec un joli geste, mais il lui manquait de l’élasticité. Elle toisait 1,35 m et avait dans son pedigree une touche d’Arabe, mais aussi de Welsh B. Sa génétique était petite et me permettait de la croiser avec des étalons chevaux, ce que je souhaitais. Elle avait un caractère bien trempé, mais avec l’homme, elle était adorable. Elle fut pleine tous les ans, du premier coup ! ».

En tout, elle eu 17 poulains enregistrés dont 6 à l’élevage des As. Océan fut le troisième, issu du croisement avec le Selle Français Vert et Rouge, qui lui a légué son modèle léger lié sans doute aussi à son courant de sang Pur-Sang. Lorsque Madame Fulop a cessé d’élever, Carola fut vendue à Alexandrine Dalmais, du Haras du Chapelan et eu entre autres, avec Quick Star, l’étalon Vdesas du Chapelan, champion de France des mâles Pfs de 3 ans.
Océan avec sa mère Carola III, dans le boxe de gauche - ph. M.N. Fulop
Océan avec sa mère Carola III, dans le boxe de gauche – ph. M.N. Fulop
 
Voilà le parcours de notre champion d’Europe de CSO, « et je ne peux pas vous cacher que j’en suis très fière ! ».
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest