La famille Pondi perd l’un de ses piliers : Apollon

 Apollon Pondy s’en est allé en juillet, à l’âge de 31 ans, peu de temps avant Don Juan V. Premier poulain né à l’élevage Pondi, il restera à jamais dans le cœur de son naisseur et propriétaire Gilles Le Mouellic. Jamais il ne l’aura quitté. Avec lui, c’est un fils de White Granite à la production très honorable qui disparait, mais plus intensément encore, un pilier de la belle famille de poneys Connemara « Pondi ».
 
Apollon Pondy - ph. coll. élevage Pondi
Apollon Pondy – ph. coll. élevage Pondi

« Jusqu’à la fin de ses jours, Apollon a vécu dans sa pâture avec les poulinières. C’est le premier poulain né à l’élevage et il va laisser un grand vide. Apollon était le poney de mes filles et il n’a quitté l’exploitation qu’une seule année, en 2005, pour être monté par Marie Blareau. Il reste un reproducteur courtisé par les éleveurs et je reçois régulièrement des demandes de pouliches pour en faire des souches basses. C’était un immense plaisir d’avoir Apollon avec nous et une fierté de le présenter en show », nous a confié Gilles Le Mouellic.

Apollon, le premier de la lignée Pondi

Apollon marque avant tout le début de l’élevage Pondi. Souhaitant créer un élevage de poneys Connemara, le Breton Gilles Le Mouellic achète en 1987 White Granite, une poulinière qui deviendra célèbre, importée d’Irlande dans les années 70 par René-Louis Chagnaud (élevage Ravary), alors président de l’Association Française du Poney Connemara, et reprise par la famille Bouché Pillon après le décès de ce dernier. White Granite était pleine d’Island Earl et donna en 1988 Apollon Pondy, né chez Gilles à Pontivy (Pondi en Breton, ndlr).
 
A 3 ans, Apollon Pondy remporte le concours étalon organisé à Tours par les Haras Nationaux, puis est sacré réserve champion Suprême au National Connemara, un titre qui n’échappera pas, 3 ans plus tard, à son frère utérin Dexter Leam Pondi. Son éleveur a toujours souhaité le garder au sein de son élevage, privilégiant sa carrière de reproducteur. Néanmoins, sous la selle, le bel étalon a prouvé son potentiel en se classant jusqu’en C1 chevaux de l’époque, D1 Spéciale et quelques Grand Prix Poneys, monté parfois au pied levé, preuve d’un excellent caractère. Facile, très étendu, avec une belle locomotion qu’il ne s’est pas privé de léguer, le protégé du Breton a marqué de son empreinte l’élevage français et plus particulièrement celui du stud-book Connemara. Que les prix des lignées de l’époque, au National Connemara, étaient merveilleux à regarder lorsque celle de White Granite était représentée par Apollon et sa fratrie !
La lignée Pondi - ph. coll.
La lignée Pondi – ph. coll.
C’est aussi à 3 ans qu’il sailli donc ses premières juments. En 1992, nait sa première génération de produits : l’année des « E », au nombre de 7. De celle-ci, sortira des sujets très intéressant tels que l’européen en Dressage Emir de Kerglenn, également sorti en Grand Prix de CCE et médaillé dans cette discipline au plus haut niveau, les poneys de Grand Prix de CSO El Prince Melody et Elan du Haut, ainsi que la poulinière Equinoxe Melody, 2 fois championne Suprême au National Connemara et mère du premier étalon français importé en Irlande, l’excellent I Love You Melody.
 
Sa production s’élève aujourd’hui à 200 produits et parmi eux, plusieurs sont performers en Grand Prix. Citons les plus connus :
– l’étalon Pumkins Pondi, vainqueur de nombreux Grands Prix nationaux et internationaux (deux fois celui du CSIOP du BIP), présélectionné pour les championnats d’Europe en 2014, vice-champion de France As Elite Excellence (IPO 176/15, ISO 134/16), vendu en Irlande où il continue sa carrière au plus haut niveau
– Emir de Kerglenn, classé en Grand Prix de CCE, puis en Grand Prix de Dressage, discipline dans laquelle il est champion de France et membre de l’équipe de France aux championnats d’Europe par deux fois (IDR 149/04, IPD 137/03, IPC 127/99)
– Elan du Haut, classé en GP de CSO et CSIP (IPO 146/03)
– l’étalon Forban Pondy, classé en Grand Prix de CSO et CSIP sous selle française puis belge, 8e du championnat de France GP Elite en 2001 (IPO 140/02)
– l’étalon Pilerlann ar Park, gagnant en Petit Grand Prix de CSO et classé en As Excellence, toujours sur le circuit (IPO 151/16)
– Hermes de la Plat, classé en petit Grand Prix, CSIP (IPO 148/12)
– El Prince Melody : classé en Grand Prix Elite de CSO (IPO 134/01)
– Itanny de Kerglenn : performeuse en D Elite de CSO (ancienne As Poney 1), médaillée de bronze aux championnats de France dans cette catégorie (IPO 134/06)
– Iffen : classée en Grand Prix de CSO (IPO 133/02)
– Omega d’Avel : gagnante en Petit Grand Prix de CSO (IPO 149/09)
– l’étalon Ubaye Pondi, classé en Grand Prix de CSO (IPO 147/17)
– l’étalon Jivaro III, classé en B chevaux de CSO
Sa production totalise à ce jour 51 produits indicés à plus de 120 et 12 à plus de 140.
Apollon et Gilles au National Connemara de 1999 - ph. Poney As
Apollon et Gilles au National Connemara de 1999 – ph. Poney As

Une sacrée fratrie

Enfin, comment ne pas nous remémorer les frères et sœurs d’Apollon ? Les premiers sont donc nés à l’élevage de Ravary et portent cet affixe, tous issus de l’étalon maison Robber Boy. Il s’agit de Nougatine, Old Boy, Pickpocket, Quinquina, Ramuntcho et l’étalon Simoun qui a tourné jusqu’en Grand Prix de Dressage. A l’élevage du Ruère des Bouché Pillon, sont nés Toast et bien sûr les étalons propres frère d’Apollon (par Island Earl donc), Un Prince et Vizir, ce dernier étant gagnant en Grand Prix de CCE et très dans le sang. A l’élevage Pondi, White Granite eu après Apollon :
– Banquise Pondi, née en 1989, par Leam Finnigan, Grand Prix de CSO et CSIP (IPO 130/00), propre sœur de Dexter Leam Pondi
– Cyrano Pondi, étalon national né en 1990, par Galway de la Dive, classé en D1 spéciale de CSO (IPO 139/98), étalon national père de gagnants en Grand Prix de CSO
– Dexter Leam Pondi, étalon né en 1991, par Leam Finnigan, champion de France Grand Prix Elite de CSO, champion d’Italie dans cette catégorie, 6 championnats d’Europe à son actif (en argent par équipes en 2002, en bronze en 2004, 7e ex aequo en individuel en 2006), IPO 164/03, ISO 137/03 et père de gagnants jusqu’au plus haut niveau de CSO
– Feu d’Granit Pondi, étalon né en 1993, par Coolfin Bobby (IPO 133/00)
– Granit’Boy Pondi, étalon né en 1994, par Coolfin Bobby, classé jusqu’en Grand Prix de CSO (IPO 125/03)
– Height Granite, né en 1995, par Canal Misty Fionn, mère de l’étalon Uttack Pondi classé en Grand Prix de CCE
– Istoir Degranit Pondi, née en 1996, par Idenoir, mère de Milton Graaf Pondi, gagnant en Grand Prix As Excellence de CSO (IPO 163/08, ISO 137/14) et de Nador Pondi, classé en Grand Prix de CSO (IPO 140/15)
Cette toute bonne poulinière, qui a assurément marqué l’élevage de poneys Connemara en France, s’est éteinte en 2007.
 
Une grosse pensée amicale à Gilles.
Apollon Pondy au National Connemara de Poitiers - ph. Poney As
Apollon Pondy au National Connemara de Poitiers – ph. Poney As
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest