Louise Petitjean : « je savoure cette victoire, mais je garde la tête froide car il nous reste du chemin à parcourir »

Louise Petitjean et Versailles des Morins - ph. Léa Fayol
Louise Petitjean et Versailles des Morins – ph. Léa Fayol

Ce week-end, Louise Petitjean a ramené une sacrée belle victoire outre-Rhin aux rênes de Versailles des Morins. La brillante élève de Camille Bouchanville revient sur son CCIOP de Marbach.

 
Poney As : L’équipe de France a encore brillé sur l’international de Marbach. De ton côté, que retiens-tu de cette compétition ?
Louise Petitjean :  Nous sommes arrivés à Marbach le mardi, la compétition commençait jeudi pour Versailles et moi. La France était la première nation à partir et j’étais l’ouvreuse donc nous portions le numéro 1. Les deux premiers jours, nous avons fait un petit stretching pour enlever les courbatures. A la détente du dressage, Versailles était très bien et à l’écoute. Sur le carré, il est resté concentré. Nous sortons de ce test avec la superbe moyenne de 75,8% et nous prenons donc la tête de cette épreuve. Une grande première pour nous deux ! Le cross ne présentait pas d’énormes difficultés si ce n’est le temps. Versailles était très content d’aller sur le cross. Nous rentrons sans pénalité. Nous gardons donc notre place. Le CSO était difficile et beaucoup d’obstacles tombaient. Versailles était encore en pleine forme et nous finissons cet international avec un petit 4 points et 1 seconde de temps dépassé. En équipe, la France constituée de Lilou, Jonas, Lisa et moi a gardé le leadership tout au long de la compétition ! C’était un super concours, l’ambiance était présente et tout le monde a fait de très bons résultats, c’était super !
Louise Petitjean et Versailles des Morins - ph. Léa Fayol
Louise Petitjean et Versailles des Morins – ph. Léa Fayol
 
PA : Qu’est-ce que cette victoire symbolise pour toi ?
LP : Tout le travail fait depuis 3 ans avec Versailles, mes coachs et le staff fédéral. C’est une bonne récompense pour poursuivre l’année et continuer sur cette lancée.
 
PA : Pensais-tu pouvoir t’imposer ?
LP : Franchement non… Mon objectif était d’avoir la victoire par équipe, mais en individuel, c’est surréaliste !
Louise Petitjean et Versailles des Morins - ph. Léa Fayol
Louise Petitjean et Versailles des Morins – ph. Léa Fayol
 
PA : Trois jours après, réalises-tu que tu as gagné ?
LP : Je réalise et je savoure cette victoire, mais je garde la tête froide car il nous reste du chemin à parcourir avant d’atteindre mes objectifs.
 
Mag Poney As n°10
Mag Poney As n°10 : les réservations des encarts pubs sont ouvertes !
 
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest