Ilona Mezzadri : « La TDA de Paris était très importante pour moi »

Vitesse / Grand Prix As Excellence, Ilona Mezzadri a encore réalisé un doublé le week-end dernier aux rênes de sa fantastique Callas Rezidal Z (gratifiée du meilleur IPO cette année), décrochant également la deuxième place de l’épreuve phare avec l’étalon Ken van Orchid. La championne de France en titre revient sur sa Tournée des As du Salon du Cheval de Paris.

Encore un double parcours sans-faute pour Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z - ph. Poney As
Encore un double parcours sans-faute pour Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z – ph. Poney As

Poney As : Quelle analyse tires-tu de ta Tournée des As du Salon du Cheval de Paris ?
Ilona Mezzadri : L’étape de Paris était très importante pour moi pour deux raisons majeures : l’an passé, nous nous classions deuxièmes avec Callas et  j’étais en As Poney 1 avec Ken et après ma contre-performance à Lyon, je voulais bien faire. Samedi, avec mon coach Eric Denarnaud, nous avions décidé de faire un tour propre et de ne pas jouer la Vitesse avec Callas. C’est ce que j’ai fait. Callas était sereine et appliquée. Nous sommes les seules sans-faute. Avec Ken, au contraire, j’ai joué le chrono. Malheureusement, je fais une petite faute en fin de ligne à l’abord d’un oxer. Dimanche, j’ai commencé avec Ken. Je fais une grosse faute de foulée et mets deux barres à terre. J’étais donc un peu déçue de mon tour… Avec Callas, j’ai fait un bon paddock. En piste, elle a été magique et a vraiment répondu présente !

PA : Selon toi, pourquoi dans l’ensemble les scores ont été lourds ?
IM : La piste de Paris est impressionnante pour les jeunes poneys, il faisait horriblement chaud et le public est très présent. Le tour présentait quelques difficultés : toujours des courbes serrées et oxer sortis de virages, contrats à respecter et enchaînement du tour très rapide avec peu de repos. Le parcours était plutôt délicat, mais pas très haut.

Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z, ici à Lyon - ph. Poney As
Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z, ici à Lyon – ph. Poney As

PA : Comment as-tu préparé ta championne entre Lyon et Paris ?
IM : Après Lyon, mon coach – qui était absent sur cette compétition – a cherché à savoir ce qui m’avait posé problème. On a beaucoup travaillé sur le plat, répéter des exercices et travailler les courbes délicates. Eric nous connaît parfaitement. Il sait tirer le meilleur de Callas et faire avec mes faiblesses.

PA : Tu étais présente au Equirencontres de Paris, que retiens-tu de cette conférence ?
IM : C’était un honneur d’intervenir aux Equirencontres, c’était très intéressant d’écouter Louis-Marie Desmaizières, j’ai appris beaucoup de choses. Ce dont je suis certaine, c’est qu’il faut aimer ses poneys, leur donner beaucoup, les écouter et en échange, ils nous donneront le maximum !

PA : Tu vas te rendre fin décembre à la finale du FEI Ponies Jumping Trophy, quel va être l’objectif ?
IM : J’ai la chance de pouvoir participer avec Ken à la finale du PJT à Mechelen (Ilona et Romane Orhant représenteront l’équipe de France, ndlr). Avec mon coach, nous allons préparer cette échéance comme toutes les autres et avec le même objectif : prendre de l’expérience à l’étranger et ramener un bon résultat !

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest