BIP 2018 : « les français ont montré un bel état d’esprit d’équipe ! »

Vainqueur de la Coupe des nations hier, 3e du Grand Prix aujourd’hui avec un beau tir groupé derrière, l’équipe de France entièrement recomposée à montré de bonnes choses au BIP. Le point avec Olivier Bost, sélectionneur national.

L'équipe de France réunie pendant le barrage du CSIOP - ph. Pauline Bernuchon
L’équipe de France réunie pendant le barrage du CSIOP – ph. Pauline Bernuchon

« J’avais sélectionné hier, pour notre première Coupe des nations de la saison, de jeunes couples qui manquaient d’expérience à ce niveau. Louna, Léane, Romane et Ilona se sont bien battues et ont tenu la pression devant leur public. Ce que je retiens aussi c’est le très bon état d’esprit de ce groupe ; je suis satisfait. Nous partons dès la semaine prochaine en Italie, à Gorla Minore, avec une seconde équipe, toujours dans le but de prendre de l’expérience. Le Groupe 1 se rendra ensuite au CSIP de Fontainebleau, puis sur la Tournée des As de Tours Pernay et j’emmènerai une équipe à Hagen au mois de juin. Nous n’irons pas en revanche à Wierden », confiera le sélectionneur national. Quant au Grand Prix du CSIOP de cet après-midi, venu conclure la dix-huitième édition du Bonneau International ? « Les poneys ont bien sauté dans l’ensemble et certains couples, qui n’étaient pas dans la Coupe se sont très bien comportés, je pense à Arthur / Tralala, Margaux / Un Champion et Valentin / Tamise. Arthur est jeune et a besoin de murir ; il a très bien monté son Grand Prix. Je suis très content bien sûr d’Ilona / Callas et de Romane / Quabar qui confirment leur bonne entente. Alto de Fougnard n’est lui pas reparti dans ce Grand Prix car nous avons souhaité le préserver ».

Arthur Delplace et Tralala des Salines - ph. Pauline Bernuchon
Arthur Delplace et Tralala des Salines – ph. Pauline Bernuchon

Le Grand Prix du CSIOP, « assez technique, long et très aéré » d’après Pierre-Alain Mortier, aujourd’hui professionnel, ex cavalier de Chaveta II avec qui il avait gagné la première édition du BIP (à cette époque un Grand Prix national nommé « Printemps du Grand Parquet ») couru en fin d’après-midi a vu s’affronter 5 cavaliers sur un barrage. L’expérimentée Allemande Johanna Beckmann avec son étalon Karim van Orchid’s a bousculé une barre, laissant le champ libre à l’Irlandaise Katie Power et son Knockroe Little Mike, sans-faute. Margaux Courdent (Un Champion Delalande) n’a pu éviter 4 points. Arthur Delplace et Tralala des Salines, dont on sait qu’ils peuvent être très rapides, ont tout de même assuré jusqu’à la dernière ligne droite. Sans-faute… mais pas aussi vite que l’Irlandaise ! C’est finalement la dernière amazone qui réussira a lui damer le pion : Lea-Sophia Gut en selle sur Salvador IV (20 ans !) a abaissé de près de 20 centième le chrono s’emparant de la victoire !
Arthur est donc 3e devant Margaux 5e. Ilona Mezzadri (Callas Rezidal Z), Romane Orhant (Quabar des Monceaux) et Valentin Gourmaux (Tamise de Thebergeais) sont à 4 points (les jeunes filles pour une faute sur la rivière) font un tir groupé de la 6e à la 8e place.

Lea-Sophia Gut et Salvador IV - ph. Pauline Bernuchon
Lea-Sophia Gut et Salvador IV – ph. Pauline Bernuchon
Katie Power et Knockroe Little Mike - ph. Pauline Bernuchon
Katie Power et Knockroe Little Mike – ph. Pauline Bernuchon
Margaux Courdent et Un Champion Delalande - ph. Pauline Bernuchon
Margaux Courdent et Un Champion Delalande – ph. Pauline Bernuchon
Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z - ph. Pauline Bernuchon
Ilona Mezzadri et Callas Rezidal Z – ph. Pauline Bernuchon
Romane Orhant et Quabar des Monceaux - ph. Pauline Bernuchon
Romane Orhant et Quabar des Monceaux – ph. Pauline Bernuchon
Valentin Gourmaux et Tamise de Thebergeais - ph. Pauline Bernuchon
Valentin Gourmaux et Tamise de Thebergeais – ph. Pauline Bernuchon

En début d’après-midi, le Grand Prix du CSIP n’a vu que deux couples sur les 48 en lice sortir un clear round. L’Irlandaise Robyn Moran avec Moores Pride, sans-faute au barrage, s’impose devant la Française Mélodie Hernandez, 12 points, associée à Kit Nran que sa sœur montait encore l’an passé. Partie en n°1, la prestation est à saluer ! Raphaël Sales est le plus rapide des 4 points avec Océan de Bourdons et se classe 3e devant Emma Koltz (Umpaloumpa de Bory, le fils des poneys de Grands Prix Magic Leam Pondi et Daisy de Grée), 4e et Zoé Wellenreiter (Rocket de la Courance), 5e. Romane Lubrez, déjà aux prix hier, est 8e avec Totem du Martray.

Les épreuves du matin sont revenues à l’Allemagne : Alina Sparwel remporte la 1,25 m du CSIOP avec Harry 167 devant Ilona Mezzadri sur l’étalon Ken van Orchid et Julie Thielen la 1,20 m du CSIP aux rênes de Tonlyn Bobbys Girl. Lou Morali est 3e avec Berlioz d’Henann devant Roxane Dequevy (Kalifa de la Barre).

Mathis Vallat et Udix d'Isky - ph. Pauline Bernuchon
Mathis Vallat et Udix d’Isky, 4 points sur le dernier, sont 10e du GP du CSIOP – ph. Pauline Bernuchon
Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook
Pinterest