BIP 2012 : Coupe des Nations, les déconvenues Allemandes et Françaises, l’Irlande une fois encore !

Coupe des Nations 2012 - ph. Camille Kirmann
Coupe des Nations 2012 - ph. Camille Kirmann

La Coupe des Nations du BIP est souvent la première de la saison internationale. En 2012 cependant, les Italiens ont placé Manerbio au calendrier avant Fontainebleau. Qu’importe, sur le futur terrain des championnats d’Europe, les équipes avaient fait le déplacement en nombre (11 !) et même si la plupart des nations ne présentaient pas leur équipe première, la concurrence s’annonçait rude…

Du côté des Français, le sélectionneur national Olivier Bost avait aligné les expérimentées Florine Roussel et Politica de Florys (membres de l’équipe de France 2011) en ouvreuses, avant Emilie Carradot et son jeune Quid de Quillien, « afin de tester celui-ci sur les grosses puisqu’il progresse de concours en concours » dixit Olivier. Déjà partantes en Coupe des Nations en 2011, Inès Joly et Jamaïque étaient à nouveau de la partie, devant une quatrième cavalière, Tressy Muhr, membre de l’équipe européenne en 2011, mais ici associée à Kalifa de la Barre, de retour de convalescence.
Le but ? Comme l’an passé, tester les couples tout au long de la saison, afin d’obtenir une équipe totalement prête et apte le jour J. Après Manerbio et Fontainebleau, il restera à Olivier Bost Moorsele et Hagen pour fignoler ses choix et annoncer son équipe, équipe qui ne participera d’ailleurs pas aux championnats de France.

Mais revenons à la Coupe des Nations bellifontaine… qui part favori ? L’ancien entraîneur national Pascal Henry ne se mouille pas trop en nous annonçant l’Irlande et la Grande-Bretagne dans le trio de tête, « mais j’aimerai bien évidemment la France sur le podium et le plus haut possible ! » conclut-il. L’Irlande avançait une équipe qui pourrait être en partie celle de juillet, les Anglais de leurs côtés, étaient venus sans Nils d’Hurl’Vent (dans le CSIP avec Amy Inglis), sans les championnes d’Europe Falaza et Beth Vernon, et enfin sans Jessica Mendoza et sa redoutable Tixylix, autant dire qu’ils ont encore de quoi faire en réserve… Côté Suisse, Pays-Bas et Italie, pourquoi ne pas revoir la plupart des cavaliers en juillet puisqu’il pourrait s’agir de ceux de la short-list, enfin les Allemands présents étaient jeunes, certes bien plus expérimentés qu’en 2011, mais sans Justine Tebbel ; et la Belgique manquait à l’appel (avec en son sein la championne d’Europe Ballyowen Maybelle Molly et la super équipée Julie de Pelsmaecker avec ses cracks Sambo Lino et The Colour of Money). Une répétition des championnats d’Europe, certes, mais attention, le niveau s’annonce bien plus élevé en juillet…

Enfin rappelons qu’après 8 Coupe des Nations ici au BIP, les Irlandais l’ont déjà emporté 4 fois (2005, 2006, 2010 et 2011), les Suisses une fois (2004), tout comme l’Allemagne (2008), les Pays-Bas (2007) et la France (2009).

2012, on y va !

Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann
Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann

Onze équipes au départ, la France en neuvième position, des peintures de guerre (chez les Allemands), des pions tricolores (chez les Italiennes), et dans tous les cas des crampons affutés, un dernier saut au paddock, et c’est parti !

Première manche – Premier tour

Pour l’Allemagne, Philip Houston et Caspar ouvrent le bal, l’occasion de découvrir avec eux le parcours. Parcours qui a d’ailleurs également pu être reconnu par les spectateurs quelques minutes avant le coup d’envoi, une démarche qui aura vraiment séduit le public et pour laquelle nous félicitons les organisateurs !
Le vertical CWD est placé en n°1 en légère descente, courbe à gauche pour franchir l’oxer carré n°2, demi-tour à gauche et vertical n°3 avant le double n°4 vertical/oxer. Une courbe à gauche et c’est la Spa n°5 suivi d’un vertical en n°6. Une courbe à gauche encore amène à la rivière non barrée devant la porte et attention en ligne brisée derrière celle-ci se trouve l’oxer n°8, en descente. Une large courbe à gauche emmène les cavaliers dans le triple oxer / 1 foulée / vertical / 2 foulées / oxer, une ligne brisée à gauche pour aller sur l’étroit vertical n°10 et enfin à droite, l’oxer carré n°11.Il y aura 4 pts en sortie de double au compteur de Philip.

Philip Houston et Caspar - ph. Camille Kirmann
Philip Houston et Caspar - ph. Camille Kirmann
Millie Allen et Song Girl - ph. Camille Kirmann
Millie Allen et Song Girl - ph. Camille Kirmann

 

La Grande-Bretagne s’élance… et c’est un premier sans-faute (ça commence !), l’œuvre de Millie Allen, championne d’Europe Children par équipe en 2010, aux rênes de Song Girl… couple dont nous reparlerons également le dimanche !

La pluie avait commencée sur le parcours de Millie… mais elle est belle et bien installée au passage de la Suisse Estelle Wettstein, qui ne peut éviter 2 fautes avec son étalon Connemara Roughan Sparrow.

Estelle Wettstein et Roughan Sparrow - ph. Camille Kirmann
Estelle Wettstein et Roughan Sparrow - ph. Camille Kirmann

 

Paraic Kenny et Grey Ross (IRL), tout comme Johanna Talvio et Deal or No Deal (FIN) sont à 4 pts, moins de chance en revanche pour les Suédoises Frida Martensson et Wild at Heart, éliminées pour chute.

Johanna Talvio et Deal or No Deal - ph. Camille Kirmann
Johanna Talvio et Deal or No Deal - ph. Camille Kirmann

Frida Martensson et Wild at Heart - ph. Camille Kirmann
Frida Martensson et Wild at Heart - ph. Camille Kirmann

Bautista Rodriguez Debray avait choisi son fils de Galibot d’Enfer, Ictus d’Enfer vd Bremhoeve pour représenter l’Espagne (il courrait en 2011 avec la ponette française Minauthy des Nouettes), il y a 12 pts, puis 4 pour le cavalier suivant, Matthias Hemmer Christensen (DEN) sur Quincy.

Bautista Rodriguez Debray et Ictus d'Enfer vd Bremhoeve - ph. Camille Kirmann
Bautista Rodriguez Debray et Ictus d'Enfer vd Bremhoeve - ph. Camille Kirmann

Mathias Hemmer Christensen et Quincy - ph. Camille Kirmann
Mathias Hemmer Christensen et Quincy - ph. Camille Kirmann

C’est au tour de la France et donc des ouvreuses Florine et Politica. Yannick Roussel trouvait le parcours « difficile, avec une attention particulière à porter au tracé et au devers ». Sa fille va-t-elle le faire mentir ? Une (bête) barre sur l’oxer n°2 n’entachera pas le moral des 4 Françaises, ni celui des nombreux et dynamiques supporters menés par Lucciano, le papa d’Ambre Mairesse. France, 4 pts donc.

Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann
Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann

Lucciano en mode fervent supporter ! - ph. Camille Kirmann
Lucciano en mode fervent supporter ! - ph. Camille Kirmann

Teddy van de Rijt (NED), à qui le BIP réussit jusqu’ici plutôt bien, s’élance aux rênes de son européenne Fostymana vh Trichelhof. Il y aura 4 petits points, comme chez Carlotta Aliboni et Mirza, pour l’Italie.

Teddy van de Rijt et Fostymana vh Trichelhof - ph. Camille Kirmann
Teddy van de Rijt et Fostymana vh Trichelhof - ph. Camille Kirmann

Carlotta Aliboni et Mirza - ph. Camille Kirmann
Carlotta Aliboni et Mirza - ph. Camille Kirmann

Première manche – Deuxième tour

Julia Schacht et Tiara - ph. Camille Kirmann
Julia Schacht et Tiara - ph. Camille Kirmann

Le grand bal de l’Allemagne va pouvoir commencer, avec un premier sans-faute signé Julia Schacht et Tiara !

Douze points sont par contre à noter pour les Britanniques Christie Pritchard et Birch Hill Dessy avec notamment quelques erreurs dans le triple ; score plutôt inhabituel pour un couple anglais…

Christie Pritchard et Birch Hill Dessy - ph. Camille Kirmann
Christie Pritchard et Birch Hill Dessy - ph. Camille Kirmann

 

Vladya Reverdin et son très bon français Ocean des As sont à 4 pts pour la Suisse, tout comme Matt Garrigan (IRL) et son Dr Spot pour une erreur dans le triple, Evelina Talvio (FIN) et Blackwoodland Rock et Antonia Pettersson Haggstro (SWE) et Shu B Dee pour une barre sur le dernier.

Vladya Reverdin et Ocean des As - ph. Camille Kirmann
Vladya Reverdin et Ocean des As - ph. Camille Kirmann

Matt Garrigan et Dr Spot - ph. Camille Kirmann
Matt Garrigan et Dr Spot - ph. Camille Kirmann

Evelina Talvio et Blackwoodland Rock - ph. Camille Kirmann
Evelina Talvio et Blackwoodland Rock - ph. Camille Kirmann

Antonia Pettersson Haggstro et Shu B Dee - ph. Camille Kirmann
Antonia Pettersson Haggstro et Shu B Dee - ph. Camille Kirmann

Moins de chance pour Miguel Redonnet Martin (ESP) / Niki de Montmain et Simone Bardrum (DEN) / O’Learys Jet, tous deux éliminés, la seconde pour une chute dans le triple.

Miguel Redonnet Martin et Niki de Montmain - ph. Camille Kirmann
Miguel Redonnet Martin et Niki de Montmain - ph. Camille Kirmann

Simone Bardrum et O'Learys Jet - ph. Camille Kirmann
Simone Bardrum et O'Learys Jet - ph. Camille Kirmann

Revoilà la France (et revoilà Lucciano !), avec Emilie Carradot et Quid de Quillien. Le jeune fils de Linaro SL montre de réels moyens sur son tour et le couple boucle son parcours avec la manière, sans-faute, les supporteurs exultent !

Emilie Carradot et Quid de Quillien dans les starting-blocks ! - ph. Camille Kirmann
Emilie Carradot et Quid de Quillien dans les starting-blocks ! - ph. Camille Kirmann

 

Pour les Pays-Bas, Kelly Jochems et Dark Spirit vd Kruishoeve sont à 4 pts dans le triple, tout comme les Italiennes Giogia Failla et la toute bonne Ashlair Lady qui fautent sur le même oxer que Florine.

Kelly Jochems et Dark Spirit vd Kruishoeve - ph. Camille Kirmann
Kelly Jochems et Dark Spirit vd Kruishoeve - ph. Camille Kirmann

Giorgia Failla et Ashlair Lady - ph. Camille Kirmann
Giorgia Failla et Ashlair Lady - ph. Camille Kirmann

Première manche – Troisième tour

Allemagne rebelote, sans-faute pour Léa Ercken et son joli Night Fly.

Lea Ercken et Night Fly - ph. Camille Kirmann
Lea Ercken et Night Fly - ph. Camille Kirmann
Darby Ward et Maradonna - ph. Camille Kirmann
Darby Ward et Maradonna - ph. Camille Kirmann

 

Cinq points en revanche pour Darby Ward (GBR) qui a récupéré le tout bon Maradonna.

Une ribambelle de sans-faute pour les expérimentées helvètes Emilie Paillot et Top Jezabel de l’Etape ; pour l’Irlande avec Molly O’Shea et More Clover ; pour le couple vainqueur de la première qualificatives des derniers championnats d’Europe, les Finlandaises Helena Hietanen et Adalmina’s Secret ; pour les Suédois Filip Agren et Grey Lilly Clover.

Emilie Paillot et Top Jezabel de l'Etape - ph. Camille Kirmann
Emilie Paillot et Top Jezabel de l'Etape - ph. Camille Kirmann

Filip Agren et Grey Lilly Clover - ph. Camille Kirmann
Filip Agren et Grey Lilly Clover - ph. Camille Kirmann

L’Espagne s’enfonce avec la nouvelle élimination d’Alfons Roquet Puignero et Silken Shadow, tandis que les coéquipiers danois européens 2011 Nichlas Horslet Mathiasen et Matador sont à 4 pts.

Alfons Roquet Puignero et Silken Shadow - ph. Camille Kirmann
Alfons Roquet Puignero et Silken Shadow - ph. Camille Kirmann

Nichlas Horslet Mathiasen et Matador - ph. Camille Kirmann
Nichlas Horslet Mathiasen et Matador - ph. Camille Kirmann

Ines Joly et Jamaique - ph. Camille Kirmann
Ines Joly et Jamaique - ph. Camille Kirmann

Quatre points, ce sera également le score d’Inès Joly (FRA) qui loupe complètement l’abord de sa rivière. Rien à redire sur le reste, le couple qu’elle forme avec Jamaique confirme tout son potentiel pour les grosses échéances !

Il y a également 4 pts pour les Pays-Bas avec Leontine Bruin et Scapa SB (sur la rivière), puis l’Italie avec Camilla Franci et le magnifique Sando (sur le n°10), néanmoins bien plus appliqué qu’en Pologne cet été.

Leontine Bruin et Scapa SB - ph. Camille Kirmann
Leontine Bruin et Scapa SB - ph. Camille Kirmann

Camilla Franci et Sando - ph. Camille Kirmann
Camilla Franci et Sando - ph. Camille Kirmann

Première manche – Quatrième tour

Jamais deux sans trois, et donc un troisième sans-faute pour l’Allemagne grâce à Marie Schulze Topphoff et son beau Mentos Junior 2 qu’on avait pu découvrir ici même l’an passé. Avec 0 pt au compteur à l’issue de la première manche, la Mannschaft prend la pôle position…
(4+0+0+0 = 0)

Marie Schulze Topphoff et Mentos Junior 2 - ph. Camille Kirmann
Marie Schulze Topphoff et Mentos Junior 2 - ph. Camille Kirmann
Graham Babes et Dollar Girl - ph. Camille Kirmann
Graham Babes et Dollar Girl - ph. Camille Kirmann

 

Graham Babes et sa formidable Dollar Girl atténuent les déboires de l’Angleterre avec un sans-faute facile, Angleterre qui remonte de ce fait à 5 pts.
(0+12+5+0 = 5)

Pour Fabienne Eggenberger (SUI) en revanche, c’est la déconfiture : éliminée ! La Suisse pointe à 12 pts, cela va-t-il suffire pour passer en deuxième manche ? Rien n’est moins sûr…
(8+4+0+El= 12)

Fabienne Eggenberger et Arts Deilo - ph. Camille Kirmann
Fabienne Eggenberger et Arts Deilo - ph. Camille Kirmann
Tom Foley et Crown Jewel - ph. Camille Kirmann
Tom Foley et Crown Jewel - ph. Camille Kirmann

 

L’Irlande remonte à 4 pts seulement grâce au sans-faute signé Tom Foley et Crown Jewel. Tom a peut-être vendue sa formidable Dibidoe… mais entre sa jument et son fils de Baloubet gagnant de la petite du CSIOP le lendemain, il a encore de quoi voir venir…
(4+4+4+0 = 4)

Il y a 4 pts seulement pour Jenna Yrjovuory et Honey et l’équipe de Finlande, que l’on n’attendait pas forcément, s’apprête à passer en seconde manche avec 8 pts au compteur !
(4+4+0+4 = 8)

Jenna Yrjovuori et Honey - ph. Camille Kirmann
Jenna Yrjovuori et Honey - ph. Camille Kirmann
Katarina Bork et Istoriah La Bree - ph. Camille Kirmann
Katarina Bork et Istoriah La Bree - ph. Camille Kirmann

 

Avec un bon score les jolies Suédoises peuvent encore en être… mais les choses se passent moins bien pour Katarina Bork et la française Istoriah La Bree. Après plusieurs erreurs, c’est l’élimination, et c’est aussi là que s’arrêtent les espoirs de la Suède…
(El+4+0+El = El)

Ne pouvant dans tous les cas pas se qualifier non plus, l’Espagne n’envoie pas Castora Ortiz Aguera qu’elle préserve pour le Grand Prix dominical.
(12+El+El+Np)

Le Danemark est à 8 pts si on « switche » le score de Simone. Mais avec deux barres Jessica Toelstang qui avait choisi sa bonne Nikolina enterre définitivement son équipe, qui totalise 16 pts.
(4+El+4+8= 16)

Jessica Toelstang et Nikolina - ph. Camille Kirmann
Jessica Toelstang et Nikolina - ph. Camille Kirmann
Tressy Muhr et Kalifa de la Barre - ph. Camille Kirmann
Tressy Muhr et Kalifa de la Barre - ph. Camille Kirmann

 

Les espoirs français se tournent maintenant vers Tressy Muhr, dernière cartouche tricolore à entrer en piste. Avec pour le moment 4 pts au mieux, la cavalière sudiste a un tout petit peu de marge… Mais Tressy, royale, ne grille pas son joker. Grâce à son sans-faute, les Frenchies accèdent à la suite de la compétition, avec en prime la seconde position face aux Irlandais.
(4+0+4+0 = 4)

Les Pays-Bas passeront-ils ? Il va falloir un sans-faute pour espérer rester à 8 pts… Mais les sans-faute Lisa Nooren connaît bien, son crack Rock Dee Jay survole les obstacles et la fille d’Henk Nooren permet à son équipe de passer en seconde manche juste avant la fermeture de la porte…
(8+4+4+0 = 8)

Lisa Nooren et Rock Dee Jay - ph. Camille Kirmann
Lisa Nooren et Rock Dee Jay - ph. Camille Kirmann
Nicole Cepollina et Ravensdale Apraise Me - ph. Camille Kirmann
Nicole Cepollina et Ravensdale Apraise Me - ph. Camille Kirmann

 

La porte n’était pas loin non plus pour les Italiennes, dommage ! Mais les 8 pts de Nicole Cepollina et Ravensdale Apraise Me amènent l’Italie à 12 pts.
(4+4+4+8= 12)

Six équipes étaient demandées en seconde manche, les voici ! Pays-Bas (8 pts), Finlande (8 pts), Grande Bretagne (5 pts), Irlande (4 pts), France (4 pts) et Allemagne (0 pt).

Seconde manche – Premier tour

On prend (presque) les mêmes et on recommence, mais ce sont cette fois-ci les Finlandaises qui ouvrent la marche… Johanna Talvio et Deal or No Deal accusent la fatigue, il y a 16 pts.

Johanna Talvio et Deal or no Deal - ph. Camille Kirmann
Johanna Talvio et Deal or no Deal - ph. Camille Kirmann
Teddy van de Rijt et Fostymana vh Trichelhof - ph. Camille Kirmann
Teddy van de Rijt et Fostymana vh Trichelhof - ph. Camille Kirmann

 

Viennent ensuite les cavalières en veste orange et attention, Dieu sait que sous la pression, elles sont plutôt redoutables… et avaient notamment joué un sacré tour aux Français cet été en Pologne ! Et ça commence très fort avec un sans-faute de Teddy van de Rijt, Fostymana se montrant particulièrement sautante et appliquée.Millie Allen et Song Girl (GBR) rééditent, sans-faute.

Millie Allen et Song Girl - ph. Camille Kirmann
Millie Allen et Song Girl - ph. Camille Kirmann
Paraic Kenny et Grey Ross - ph. Camille Kirmann
Paraic Kenny et Grey Ross - ph. Camille Kirmann

 

Même constat pour Paraic Kenny (IRL) et Grey Ross qui sortent du Grand Parquet sans pénalité.

Après ce florilège de parcours sans encombres, Florine a la pression… mais Florine aime ça ! Elle arrache le sans-faute avec sa belle Politica, la France se maintient.

Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann
Florine Roussel et Politica de Florys - ph. Camille Kirmann
Philip Houston et Caspar - ph. Camille Kirmann
Philip Houston et Caspar - ph. Camille Kirmann

 

Philip Houston est à nouveau à 4 pts, rien n’est perdu pour les Allemands.

Seconde manche – Deuxième tour
Evelina Talvio est à 4 pts pour la Finlande avec Blackwoodland Rock, Kelly Jochems se permet un point de temps avec Dark Spirit pour les Pays-Bas (attention ça peut coûter cher…). Christie Pritchard (GBR) est sans-faute… et si vous avez bien suivi il s’agit déjà du second clear-round de l’Angleterre, Matt Garrigan (IRL) la suit dans la foulée…

Evelina Talvio et Blackwoodland Rock - ph. Camille Kirmann
Evelina Talvio et Blackwoodland Rock - ph. Camille Kirmann

Kelly Jochems et Dark Spirit vd Kruishoeve - ph. Camille Kirmann
Kelly Jochems et Dark Spirit vd Kruishoeve - ph. Camille Kirmann

Christie Pritchard et Birch Hill Dessy - ph. Camille Kirmann
Christie Pritchard et Birch Hill Dessy - ph. Camille Kirmann

Matt Garrigan et Dr Spot - ph. Camille Kirmann
Matt Garrigan et Dr Spot - ph. Camille Kirmann

Entrent pour la France Emilie et Quid dont le sans-faute en première manche était de bon augure. Mais, car il y a un mais, il n’en sera pas de même sur ce second parcours. Une entrée de triple approximative fait s’arrêter Quid une première fois, Emilie revient mais rebelote, son grisou stoppe, c’est l’élimination. La cavalière sort évidemment très déçue de piste, même si rien n’est totalement perdu pour l’équipe !

Emilie Carradot et Quid de Quillien - ph. Camille Kirmann
Emilie Carradot et Quid de Quillien - ph. Camille Kirmann
Julia Schacht et Tiara - ph. Camille Kirmann
Julia Schacht et Tiara - ph. Camille Kirmann

 

Les Allemands ajoutent 4 pts à leur total après le parcours de Julia Schacht et Tiara, attention…

Seconde manche – Troisième tour
Elena Hietanen et Adalmina’s Secret sortent à 4 pts après un joli tour, il y a une barre également pour Leontine Bruin et les Pays-Bas.

Elena Hietanen et Adalmina's Secret - ph. Camille Kirmann
Elena Hietanen et Adalmina's Secret - ph. Camille Kirmann

Leontine Bruin et Scapa SB - ph. Camille Kirmann
Leontine Bruin et Scapa SB - ph. Camille Kirmann

Sans trop de surprise, sans-faute pour la Grande-Bretagne avec Darby Ward. Angleterre qui, avec trois 0, ne pouvait espérer mieux et n’a plus qu’à attendre la suite des événements.

Darby Ward et Maradonna - ph. Camille Kirmann
Darby Ward et Maradonna - ph. Camille Kirmann
Molly O'Shea et More Clover - ph. Camille Kirmann
Molly O'Shea et More Clover - ph. Camille Kirmann

 

Molly O’Shea (IRL) et More Clover sortent à 4 pts, la Grande-Bretagne peut encore gagner…

Inès Joly et Jamaïque sont pour leurs parts impériales ! Avec un parcours de plus en plus harmonieux et styliste, elles bouclent un sans-faute qui fait du bien à l’équipe. Avec pour le moment 8 pts, tout peut arriver…

Ines Joly et Jamaique - ph. Camille Kirmann
Ines Joly et Jamaique - ph. Camille Kirmann
Lea Ercken et Night Fly - ph. Camille Kirmann
Lea Ercken et Night Fly - ph. Camille Kirmann

 

Dégringolade outre-Rhin avec l’élimination de Léa Ercken et son coquin Night Fly qui s’offre une galopade sur le Grand Parquet… tout à son plaisir il ne pense sans doute pas au tunnel dans lequel la Mannschaft s’enfonce peu à peu…

Seconde manche – Quatrième tour

Il y aura une barre pour Jenna Yrjovuori et Honey, La Finlande totalise 20 pts après cette seconde manche un peu douloureuse, un score toutefois très honorable pour une nation qui courrait à 3 en Pologne cet été.
(8 +16+4+4+4 = 20)

Jenna Yrjovuori et Honey - ph. Camille Kirmann
Jenna Yrjovuori et Honey - ph. Camille Kirmann
Lisa Nooren et Rock Dee Jay - ph. Camille Kirmann
Lisa Nooren et Rock Dee Jay - ph. Camille Kirmann

 

Sans-faute de Lisa Nooren et Rock Dee Jay, les Néerlandaises nous ont refait le coup ! Il n’y a donc qu’1 pt de plus en seconde manche, pour un total de 9 pts et peut-être un podium…
(8 +0+1+4+0 = 9)

Alea Jacta Est pour les Britanniques qui ne font pas repartir Graham Babes. Ils totalisent 5 pts, cela va-t-il suffire ?
(5 + 0+0+0+Np = 5)

Mais Tom Foley pilote, s’applique et assure. Avec un nouveau clear-round, il offre à l’Irlande une belle option pour la victoire après cette manche à 0…
(4 + 0+0+4+0 = 4)

Tom Foley et Crown Jewel - ph. Camille Kirmann
Tom Foley et Crown Jewel - ph. Camille Kirmann
Tressy Muhr et Kalifa de la Barre - ph. Camille Kirmann
Tressy Muhr et Kalifa de la Barre - ph. Camille Kirmann

 

Toute la pression repose une fois de plus sur Tressy ! Si elle est sans-faute, la France barre contre l’Irlande pour la victoire. Si elle est à 4 pts, elle passe derrière les Irlandais et les Anglais et ne peut plus viser que la troisième place. S’il y a plus…
Les espoirs français s’amenuisèrent lorsque Kalifa poussa le deuxième obstacle… furent mis à mal lors de la chute du n°6… et furent définitivement enterrés quand le juge de rivière leva le bras. Douze points, on ne pouvait guère faire pire… Que s’est-il passé ? L’explication est logique quoique fatale : Kalifa n’avait pas la résistance nécessaire pour affronter à nouveau ce type de parcours, peu importe qu’il ait eu une Tressy sur le dos.

On a beau se dire que Fontainebleau n’était qu’une étape, on serait bien repartis avec la coupe ! Mais avec 16 pts au total, il n’y aura pas de médaille, même en chocolat.

Car le chocolat reviendra aux Allemands, bien malheureux également en seconde manche et qui, avec les 4 pts de Marie Schulze Topphoff et Mentos Junior 2 prennent 12 points en deuxième partie d’épreuve, et 12 pts signifie quatrième place, dur !
(0 +4+4+El+4 = 12)

 

Marie Schulze Topphoff et Mentos Junior 2 - ph. Camille Kirmann
Marie Schulze Topphoff et Mentos Junior 2 - ph. Camille Kirmann

Il faut rendre à César ce qui est à César… les Irlandais sont définitivement redoutables sur le terrain vallonné et en herbe du BIP et s’annoncent d’ores et déjà comme de terribles adversaires en juillet.
Quant à la France, « dommage » est sans doute le terme le plus approprié en cette journée d’avril. Alors avec des dommages on se console certes un peu, mais on ne rapporte pas de médaille, il va donc falloir faire mieux.
On en pense nos filles capables…

L'équipe d'Irlande l'emporte... et de cinq ! - ph. Camille Kirmann
L'équipe d'Irlande l'emporte... et de cinq ! - ph. Camille Kirmann
Les doubles 0 ?
Il n’y en aura eu que deux cette année (même si Graham Babes pourrait arguer qu’on ne lui a pas laissé sa chance d’en ajouter un troisième…) et ils sont signés Tom Foley et Millie Allen. Deux couples aguerris, deux concurrents redoutables pour le Grand Prix dominical… et la fin de saison !

Ouf, on a rattrapé Night Fly ! - ph. Camille Kirmann
Ouf, on a rattrapé Night Fly ! - ph. Camille Kirmann

Et de trois victoires sur le Grand Parquet pour le poney "made in BIP", Dr Spot ! Vivement juillet... - ph. Camille Kirmann
Et de trois victoires sur le Grand Parquet pour le poney "made in BIP", Dr Spot ! Vivement juillet... - ph. Camille Kirmann


L’analyse d’Olivier
Le ressenti sur les parcours, les objectifs 2012, la fin de saison, l’adhésion à la volonté fédérale de professionnaliser la filière sur le long terme… Olivier Bost vous dit tout de sa Coupe et son équipe de France.

« Bien sûr je suis déçu car je déteste perdre ! Mais je ne suis pas le seul, allez demander à une Florine ou une Tressy si elles aiment perdre… Il y a cependant eu beaucoup de positif aujourd’hui, je dirais qu’on est à 70% de positif pour 30% de négatif. Il a eu une seule faute sur la rivière, Quid qui est un poney un peu vert a fait une super première manche, Inès et Florine très bien, même si la première loupe complètement sa rivière elle se rattrape ensuite… Après, Kalifa, c’était un choix de le faire partir, après réflexion son retour était peut être prématuré, il était fatigué et a manqué de résistance, j’ai demandé à Tressy d’être encore plus solide que les autres. L’objectif ? Faire des sans-faute dans le calme. Là il y a eu des 4 pts et des sans-faute et on doit être seulement sans-faute. Je reste dans l’idée d’une médaille en juillet, j’ai 8 ou 9 couples capables d’aller aux championnats d’Europe et il me reste quelques concours pour prendre ma décision. Mon but est que ces jeunes cavaliers aient envie, après leurs années poneys, de devenir cavaliers pros, alors bien sûr que j’aurais aimé qu’on soit à la remise des prix, mais on a déjà entendu plusieurs Marseillaises ce week-end et on doit penser au long terme, ça ne s’arrête pas après le poney. Pour juillet en tous cas, j’annoncerai mon équipe après Hagen… »

Textes et photos : Camille Kirmann

Vous avez aimé cet article ? Dites le !
Facebook